Archive | 09 mars 2017

Assemblée générale de l’Association pour le développement forestier des Bonnevaux-Chambarrans

L’assemblée générale de l’Association pour le développement forestier des Bonnevaux-Chambarrans s’est déroulée à Villeneuve de Marc en présence de nombreux adhérents, propriétaires forestiers et d’élus dont Jean Pierre Barbier, député et Président du conseil départemental de l’Isère.

Le Président Paul Rostaing à travers un rapport moral très complet  » planté le décor. » Nous avons décidé de le mettre en ligne dans son intégralité.

« Lors de l’assemblée générale précédente nous avons passé en revue les réalisations marquantes qui ont jalonné le cours de 30 années d’existence de notre association .

De l’effort accompli pour sensibiliser les propriétaires forestiers et les élus sur l’importance de notre patrimoine forestier qui était sous-estimé et de la nécessité de mieux la gérer ont découlé des actions ciblées : opération pilote de restructuration foncière, mise en place de la première A.S.L.G.F. de l’Isère , première convention nationale de compensation carbone, implication dans la mise en place et le fonctionnement des 2 chartes forestières de territoires.

Toutes ces avancées n’ont pu être réalisées que parce que se sont succédés sur le territoire des techniciens du CRPF dynamiques et compétents, avec des personnalités très différentes mais tous ouverts au dialogue. Ces dernières années la diminution des moyens financiers du CRPF a freiné les initiatives ; notre chance est d’avoir l’appui de l’animatrice et l’animateur des 2 chartes qui nous permettent de continuer à agir, en symbiose avec le technicien CRPF.

Plus que jamais nous devons travailler collectivement, en cohésion avec le développement de la filière bois , sur le plan technique et administratif. Nous avons suivi le mieux possible les évolutions qu’entraine la loi NOTRe sur le partage des compétences entre Région, Métropoles, Départements, Communautés de Communes ou d’Agglomérations. Nous nous félicitons des excellentes relations que nous entretenons avec les députés, élus départementaux, inter-communaux , communaux, sensibilisés aux problèmes forestiers, qui appuient nos actions avec constance et pourront continuer, nous l’espérons, à le faire dans le nouveau paysage, avec la montée en puissance des Régions.

Nous avons apprécié d’être invités, en tant qu’Association du développement forestier, aux Assises Régionales de la Filière Forêt-Bois, organisées le 24/11/2016 par la REGION AUVERGNE-RHONE-ALPES .

2Les exposés et les débats nous ont rassurés sur l’intérêt que portait la REGION aux sujets qui nous préoccupent, en particulier la reconnaissance : de l’importance des activités sur le terrain des associations telles que la nôtre, des A.S.L.G.F., des Chartes de territoires et de la nécessité de la présence d’animateurs et de techniciens CRPF afin d’accompagner les propriétaires forestiers et les collectivités dans la conduite d’une gestion forestière durable (enjeux d’ordre économique, sociaux et environnementaux ).
Nous attendons de voir ce qui va en découler avec un certain optimisme.
A l’initiative de l’Association de la Drôme des Collines Forestières (ADCF) , de l’ASLGF du Bas Dauphiné et de la Charte des Chambaran, nous avons participé à l’organisation de la fête de la forêt et du bois qui s’est déroulée les 3 et 4 septembre 2016 à Le Grand Serre, bénéficiant de l’expérience acquise lors des éditions précédentes, par nos collègues Drômois et à l’implication de nombreux bénévoles que nous remercions encore vivement .

Par l’aide financière conséquente apportée en particulier par le Conseil Régional, les 2 Conseils Départementaux concernés par le massif forestier des Chambaran, l’UGDFI et les nombreux sponsors, nous avons équilibré le budget engagé, non sans des périodes d’incertitudes. Un grand merci à Madame Agnès Genthon Maire de Le Grand Serre qui s’est beaucoup impliquée pour la réussite de cette fête qui a reçu la visite, sous un fort soleil, d’environ 16000 personnes dont de nombreux élus , satisfaits de découvrir les diverses facettes des activités forestières amont et aval .

Conscients que la filière bois est un peu trop dispersée nous soutenons nos efforts de rassemblement , nous avons porté une attention particulière au fonctionnement de l’UGDFI afin de maintenir voire de restaurer l’unité des groupements et dégager des objectifs communs. Dans le même ordre d’idée nous avons continué à militer pour que l’UFP38 ( Union des Forestiers Privés …ex SFP) devienne une vraie union et se rapproche de l’UGDFI pour ne faire entendre qu’une seule voix, chacun continuant à tenir ses rôles qui sont parfaitement complémentaires ( nous avons trouvé un exemple de ce type d’union en Lorraine ).
En conclusion nous sommes prêts à nous adapter aux évolutions en cours. Le Conseil Régional va plus faire partie de notre horizon, nous nous en réjouissons, si les élus de proximité gardent toutefois voix au chapitre ,ce qui doit être le cas, semble-t-il.

Nous sommes conscients que nous n’aurons des aides que si nos projets rentrent dans le cadre du Programme National de la Forêt et du Bois (PNFB ) approuvé par décret le 10.02.2017 , le contrat d’Objectifs et de Performance (COP ) du CNPF et le contrat que va définir le Conseil Régional ….
Un beau challenge à relever !!

1

Jean Pierre Barbier a fait un tour d’horizon très complet de l’actualité forestière. » Je regrette que les compétences nationales s’exerçant par le volet forestier de la loi d’avenir  soient toujours en attente de décret d’application.. » la loi NOTRe  est une « catastrophe »pour l’économie et l’agriculture,  car  les compétences ont été transférées à la Région sans les moyens !!! …..qui sont restés affectés au conseil départemental auquel on a enlevé les compétences !!!

Il a rappelé que le conseil Départemental consacre 780 000 euros/an a sa filière bois.

Au niveau des Bonnevaux-Chambaran , il a souligné l’importance du massif forestier qui échappe à une politique de gestion raisonnée, victime d’une ‘autre’ politique de subvention publique aux bois-énergie aux dépends du bois d’œuvre et piquets … En conséquence de quoi une grande prudence s’impose en matière d’orientation des subventions au risque de déséquilibre des gestions .

Concernant les conflits d’usage ,une charte d’utilisation des routes forestières par les engins de débardages et grumiers sera  étudiée et les associations forestières seront consultées .

Catégorie forêtCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

mars 2017
L Ma Me J V S D
« fév    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+