Catégorie | grand angle

Talents gourmands 2017: très beau cru!

Talents gourmands 2017: très beau cru!

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes a organisé, aux côtés de 20 autres Caisses régionales du Groupe, le concours Talents Gourmands, en partenariat avec le magazine Bottin Gourmand.

L’ objectif de mettre à l’honneur l’ensemble de la filière gastronomique de son territoire.

Ce concours, au concept inédit « du champ à l’assiette », rassemble trois catégories de professionnels qui, par leur savoir-faire et leur amour du bon produit, célèbrent les richesses culinaires de la Drôme, de l’Isère, de l’Ardèche et du Sud-Est lyonnais :

· les agriculteurs ;

· les artisans des métiers de bouche ;

· les restaurateurs.

Pour cette troisième édition 135 inscrits, un record… 9 ont été sélectionnés pour participer à la finale qui s’est déroulée au restaurant les terrasse d’Uriage tenu par le chef étoilé Christophe Arribert.

Christophe Arribert, tout naturellement président du jury  a tenu à préciser:  » le slogan du champ à l’assiette correspond tout à fait à notre éthique.. Les producteurs nous offrent, dans la difficulté liée à la dureté de leur métier des produits d’excellente qualité, à nous, artisans et restaurateurs de savoir les transformer et de les faire apprécier. »

Nathalie Peyrachond, vice présidente de la caisse régionale du crédit agricole sud Rhône-Alpes a dit combien la banque verte  » celle qui est la plus proche du territoire, du terroir, des agriculteurs était fière d’organiser ce concours qui met en avant le savoir faire des hommes et des femmes qui dont dans l’ombre mais mettent en valeur nos produits et à travers eux notre région.  »

Pour Nathalie Peyrachond mais aussi pour l’ensemble du jury, tous les concurrents méritent de gagner mais il a fallu faire une sélection.  » Ce fût difficile  » précise le président du jury Christophe Arribert.

Pour la première fois c’est un trio dans chaque catégorie qui a été récompensé. Le lot le plus important étant un chèque de 3000 euros pour le vainqueur, les deux autres candidats retenus s’octroyant un chèque de 1000 euros.

PALMARES

catégorie agriculteurs

- Jocelyn Comaills, premier prix.. Petits-fruits bio, sorbets bio, pots gourmands et miel, il est installé à La chappelle du Bard ( Isère)

 » La formation et les différents stages m’ont orienté tout naturellement vers la production et la transformation de petits fruits rouges. Début 2014 j’ai pu lancer mes plantations sur mon terrain. Dans un souci d’équilibre de l’écosystème, j’ai planté différentes variétés, me garantissant une production diverse et des produits aux gouts variés. »


- Les deux autres classés: Rémi Tailhardas, apiculteur à Rochefort-Samson et Sophie Eymin, viticultrice  à Seyssuel.


Catégorie artisans

-  premier prix: Sylvain Petit, vinaigrier et moutardier à Aizac en Ardèche,

Vinaigrerie Moutarderie artisanale utilisant une méthode ancestrale pour fabriquer des produits haut de gamme avec des matières premières uniquement locales.


- La chocolaterie Jouvenal de La Côte St André et la cave Noisel de St Jean en Royans complètent le palmarès.


Catégorie restaurateurs

- Mathias Merle, du Carafons à Annonay en Ardèche, se hisse à la première place.

Mathias Merle fait  déguster une cuisine naturelle, axée sur le produit et le goût…

 » Je mets un point d’honneur à travailler avec les producteurs locaux, respectueux de notre environnement, afin de valoriser au fil des saisons leurs produits. »


- Les deux autres lauréats: Romain Hubert, de l’Emulsion à Saint-Alban-de-Roche, Isère, et Judith Auzias, de la Ribote à Buis-les-Baronnies ( Drôme).



Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8066 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

AGRICULTURE-GIF-468x60.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

avril 2017
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+