Archive | mai, 2017

« Ménageons et partageons le territoire »

L’artificialisation repart et l’accaparement des terres se poursuit !
Deux tendances majeures qui nous conduisent à des impasses.

En France, le marché de l’artificialisation a été divisé par 2 entre 2007 et 2014. Mais, depuis 2015, il repart à la hausse. Ne l’oublions pas : la vie de chacun d’entre nous dépend des espaces naturels (agricoles, forestiers et autres).

Ces espaces étant finis, un monde durable exige l’arrêt de l’imperméabilisation de nos territoires. Nous protégeons d’ores et déjà les forêts et les espaces de biodiversité remarquable. Nous devons, de même, protéger les sols agricoles, en priorité ceux qui présentent le meilleur potentiel.

Cette protection est indispensable pour s’adapter au réchauffement climatique et réduire le déficit européen de terres agricoles – l’Europe importe déjà l’équivalent de 20 % de sa surface agricole.

La concentration des terres en France conduit souvent à des systèmes de production qui génèrent moins de valeur ajoutée et d’emplois. Deux critères que collectivement nous aurions pourtant intérêt à favoriser, l’espace agricole étant contraint.
La régulation foncière doit permettre d’augmenter le nombre d’agriculteurs quand un marché non régulé en diminue le nombre.

Pour ce faire, les terres agricoles mises sur le marché doivent pouvoir être orientées vers les porteurs de projets répondant aux objectifs des politiques publiques. C’est tout le sens de la régulation des marchés que les Safer entendent continuer d’exercer.
A l’avenir, les espaces agricoles seront au cœur de concurrences de plus en plus fortes, avec la croissance de la demande alimentaire mondiale, la pression foncière urbaine ou encore la lutte contre le réchauffement climatique.

Au-delà des avancées significatives des dernières législations, une prochaine loi foncière devra permettre d’apporter les réponses à ces enjeux majeurs.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

LOUPS : Hausse de la population, hausse des attaques et des victimes, qu’en est-il des tirs ?

Communiqué de la confédération paysanne

L’expertise sur la viabilité à long terme de la population de loups en France réalisée par l’ONCFS et le MNHN évoquait l’hypothèse d’une stabilisation des effectifs de loups depuis 2014 due à l’augmentation des prélèvements. Cette hypothèse vient d’être balayée par le dernier bilan du suivi hivernal[1] (2016-2017) annonçant une augmentation de la population de loups (de 292 à 360 en un an) qui confirme bien les ressentis des éleveurs et bergers. Une certitude, depuis 2014 les prélèvements de loups réalisés en France n’ont pas d’incidence sur l’augmentation de leur population par contre les dommages aux troupeaux eux n’ont cessé d’augmenter.

La Confédération paysanne demande à ce que les prélèvements de loups soient effectués en fonction des dégâts sur les troupeaux. Nous demandons également que les prélèvements soient réalisés par la brigade d’intervention « loup ». Ce sont des professionnels qui ont fait leurs preuves en éliminant des loups en situation de prédation. Ségolène Royal avait promis la pérennisation de cette brigade, actuellement nous sommes dans l’expectative.

Ségolène Royal s’était également engagée à signer un arrêté autorisant le prélèvement de deux loups supplémentaires dans le cas où le 38e spécimen serait abattu avant le 30 juin 2017, ce qui est chose faite. Nous demandons donc un arrêté rapidement : les éleveurs et leurs animaux ne peuvent rester sans défense alors que l’été arrive.

Il est urgent de remettre la concertation avec tous les acteurs au cœur des discussions sur le projet d’arrêté fixant le nombre maximum de loups dont la destruction pourra être autorisée pour la période 2017-2018. Il est impératif que le Groupe National Loup dispose d’un calendrier à la hauteur de ses enjeux.

Enfin, nous avons participé à quatre réunions de travail sur la prochaine circulaire d’indemnisation. Le travail s’est brutalement interrompu nous laissant un flou artistique total.
Le prochain plan loup 2018-2022 doit inscrire la baisse de la prédation comme objectif majeur et se donner les moyens d’y parvenir. Le temps presse, il y a urgence ! Les paysans en zone de prédation sont nombreux à avoir leur avenir suspendu aux décisions qui seront prises. Nous espérons qu’elles iront dans le sens de la pérennité du pastoralisme et de l’élevage de plein air.

[1] L’effectif total estimé par l’ONCFS en sortie d’hiver 2016-2017 est d’environ 360 loups, il était de 292 l’hiver précédent. Le nombre de zones de présence permanente (ZPP) augmente passant de 49 ZPP détectées en sortie d’hiver 2015-2016 à 57 ZPP dont 42 ZPP constituées en meutes.

Catégorie loupCommentaires fermés

AG de la Mondée

L’assemblée générale de l’ association « La Mondée » a eu lieu le 9 mai à Izeaux.

Le thème  « Osons le lien, Osons l’amitié » a été poursuivi et restera le thème pour l’année prochaine. Après une présentation des différents bilans et l’élection des nouveaux membres du Conseil d’Administration (3 personnes sont sorties et 6 sont venues nous rejoindre), nous avons pris le temps de lire la lettre de mission que notre évêque Guy de Kérimel a confiée à notre association.

Cette mission s’articule autour de 3 axes, * La Mondée sera un lieu de rencontre et de dialogue,

* elle continuera à faire des propositions pour l’annonce de l’évangile et pour finir, * elle aura à cœur tout particulièrement d’être au service du monde agricole.

Le diocèse a donc renouvelé sa confiance à La Mondée en lui confiant cette lettre de mission mais également en maintenant deux poste de laïcs en mission à mi temps mis au service de l’association.

Chacun a été amené à faire des propositions autour de ses 3 axes pour proposer différentes activités pour l’année prochaine.

En attendant, Une soirée toute spéciale pour les couples vous est proposée le 9 juin à 20h30 à Tullins, en lien avec la paroisse Notre Dame des Noyeraies ainsi que le concert annuel de nos jeunes du groupe MondéeLyre, le samedi 1 juillet à 20h30 à l’église de Charnècles.

Catégorie La MondéeCommentaires fermés

Forum Installation en Isère

NPACT Rhône-Alpes organise un Forum Installation en Isère
Jeudi 8 Juin 2017 9h – 12h au CFPPA de La Côte Saint André
Participation sur inscription (nombre de place limité)
Une demi-journée pour découvrir la diversité des choix d’installation en agriculture, et les types d’accompagnements qu’offrent les membres du réseau INPACT en Isère :
Accueil Paysan – ADABio – ADDEAR – AFOCG des Alpes – Réseau des AMAP – Terre de Liens.
Le Point Accueil Installation de la Chambre d’Agriculture de l’Isère sera également présent.

Date/Horaires/Lieu : Jeudi 8 juin 2017, 9h – 12h au CFPPA de de La Côte Saint André.
Public : Étudiants en BPREA (Brevet Professionnel de Responsable d’Exploitation Agricole) et porteurs de projet. Plus particulièrement les BPREA de St Ismier, La Côté-Saint-André.

Objectifs :
• Identifier ce que sont l’agriculture bio, l’agriculture paysanne, les circuits courts, les AMAP, l’accueil à la ferme…
• Découvrir la diversité des choix d’installation en agriculture.
• Échanger avec des paysans installés.
• Repérer les structures qui peuvent accompagner les porteurs de projet.
Gratuit : Cette action bénéficie d’un financement du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt.

INSCRIPTION : auprès de Nicolas Ghiotto, animateur de l’ADABio en Isère et coordinateur de ce Forum : nicolas.ghiotto@adabio.com / 06.26.54.37.85

Catégorie enseignement-formationCommentaires fermés

Jacques Mézard à Berlin…

Jacques Mézard, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation s’est rendu le 29 mai à Berlin à l’invitation de son homologue allemand, Christian Schmidt, ministre fédéral de l’Agriculture.

Avec ce premier déplacement à l’étranger, Jacques Mézard a voulu témoigner du rôle fondamental des relations franco-allemandes et de l’importance de pouvoir trouver une position concertée des deux pays sur les dossiers européens.

Les deux ministres ont évoqué l’avenir de la politique agricole commune et ont tenu à rappeler leur attachement à la simplification et à la modernisation de l’agriculture et leur soutien aux agriculteurs, notamment aux petites et moyennes exploitations.

Le Brexit et ses conséquences ont également été au centre des échanges. Jacques Mézard a rappelé l’importance d’adopter, dans les négociations avec les britanniques, une position juste et ferme, selon la volonté du président de la République.

Le ministre a conclu son déplacement en soulignant l’importance d’une Europe efficace mais aussi protectrice, qui reconnait et valorise le travail des agriculteurs.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Fête du Fin Gras du Mézenc

Pour son édition 2017, la traditionnelle fête du Fin Gras du Mézenc revient à Saint Eulalie pour le
plus grand bonheur des amateurs.

1

Ce produit du terroir de l‘Ardèche et de Haute Loire, reconnu en Appellation d’Origine Protégée,
sera mis à l’honneur dès Samedi 3 Juin à partir de 12h jusqu’au lendemain soir.

Au programme : musique, découvertes et dégustations agrémentées de quelques expositions. Des
activités seront également disponibles pour les plus jeunes.

Avec la participation de Batucada pagelada, Ktipieto Orckestar, Les échassiers de la troupe
Verbecelte et Cie, la Banda Musicale Valentinoise et de nombreux artisans et producteurs

Catégorie foires et fêtesCommentaires fermés

ViaRhôna en fête

Pour le mois de Juin, nous vous invitons à découvrir l’initiative ViaRhôna. Il s’agit d’un projet qui
consiste à équiper les routes longeant le Rhône de voies dédiées aux cyclistes. Initié depuis 2005, ce
projet a pu aujourd’hui couvrir jusqu’à 83 % des routes concernées dans notre région (soit 464 km).
L‘objectif final est de relier le Lac Léman à la Méditerranée. L’itinéraire est constitué d’une
alternance de voies vertes (complètement coupées des automobilistes) et de bandes cyclables.

Par ailleurs, ces voies ne couvrent pas seulement les seules bordures du Rhône, certaines
s’enfoncent également dans les alentours.

-Valoriser le tourisme local-

En plus de faciliter le cyclisme tout en offrant de multiples itinéraires, le projet ViaRhôna vise
également la valorisation et le renouvellement du tourisme local, invitant les utilisateurs à profiter
de découvertes culturelles, patrimoniales, gastronomiques ou bien même oenotouristiques.

C’est également l’occasion pour tous de découvrir des paysages variés, des montagnes Alpines aux
plages de Camargue en passant par les villages et les champs Provençaux.

-De nombreux services mis en place-

Pour permettre à toutes et à tous de profiter au mieux du trajet, ViaRhôna met à disposition de
nombreux services. Ainsi nous pourrons compter sur une application de guidage GPS, une
conciergerie et une consigne à vélo à Lyon, des transferts touristiques depuis l’aéroport, ou encore
la création d’un label « Accueil Vélo » garantissant un accueil de qualité aux cyclistes.

Enfin, l’ensemble du tracé ViaRhôna devrait être balisé pour cet été.

Catégorie tourismeCommentaires fermés

Incit’financement : Mobiliser l’épargne des citoyens

La région Auvergne Rhône-Alpes a officialisé aujourd’hui le lancement d’une plateforme participative visant à favoriser le financement des citoyens dans les projets locaux. Cette plateforme, Incit’financement servira principalement à apporter des fonds pour les TPE, PME ou encore les entreprises familiales de la Région. Ainsi, tout citoyen pourra, par sa participation, entrer au capital de ces entreprises.

« Je veux faire des entreprises et notamment des TPE-PME et des entreprises familiales une de nos priorités. Il faut les aider dans leurs différents stades de croissance. Cette plateforme s’inscrit dans notre volonté de venir en aide aux entreprises régionales. » déclare Laurent WAUQUIEZ, président de la région.

Cette initiative est la première de la sorte, elle est portée par Martial Saddier, vice-président en charge de l’économie. Elle démontre la volonté de la Région d’intervenir le plus largement possible dans le financement des entreprises régionales, dont le développement est souvent limité par le manque de fonds propres disponibles.

D’ici 5 ans, Incit’financement devrait permettre de faire passer le financement citoyen de 3,5 à 8 M€.

Paul SAVARY

Catégorie région Auvergne Rhône-AlpesCommentaires fermés

Sechilienne: travaux, réunion publique..

A partir du lundi 29 mai à 9h et jusqu’au 7 juillet 2017, Grenoble-Alpes Métropole va engager des
travaux d’urgence sur un mur de soutenement de la route du Luitel à Séchilienne, à proximité du
parking de l’Eglise. Ces travaux nécessitent, pendant 5 semaines, la fermeture à toute
circulation automobile de la route du Luitel, entre l’intersection avec la rue de l’Eglise et
l’entrée du lotissement du Château.

Placé sous surveillance régulière depuis son transfert au 1er janvier 2015 à Grenoble-Alpes
Métropole, cet ouvrage devait faire l’objet de travaux de confortement à partir du mois de juillet
2017, financés à parité par la commune et la Métropole grenobloise.

Toutefois, cet ouvrage a connu une dégradation brutale ces dernières semaines : apparition de
nouvelles fissures et accroissement conséquent des fissures existantes, importante évolution
du ventre du mur s’apparantant à un gonflement, déformation de la pente de la chausée, etc.
Ainsi, l’instabilité du mur et sa dégradation accélérée, très largement visible, ne permettent
plus d’assurer la sécurité des riverains et de l’ensemble des usagers de la route.

Dès lors, compte tenu du risque d’effondrement du mur, une première mesure d’urgence a été
prise le lundi 12 mai 2017 avec la signature par la Mairie de Sechilienne d’un arrêté d’interdiction
de circulation aux véhicules de plus de 3,5 tonnes sur cet ouvrage.

Par la suite, une entreprise a été missionnée d’urgence par la Métropole pour intervenir.
Plusieurs solutions techniques ont alors été étudiées permettant à la fois d’assurer la sécurité
des ouvriers et de réaliser au plus tôt les travaux. En définitive, la solution retenue et
commandée à l’entreprise le 17 mai, consiste d’abord à purger la zone du mur la plus instable
(environ 40 m²) pour ensuite pouvoir débuter les travaux de confortement, lesquels
permettront d’ancrer le mur dans la roche. La reconstruction d’une partie du mur de
soutènement est également nécessaire, tout comme la réfection de la voirie qu’il supporte.
Consciente des désagréments occasionnés, Grenoble-Alpes Métropole et la commune de
Séchilienne mettent actuellement en place différentes mesures pour réduire au maximum les
nuisances de ce chantier. A cet égard, un cheminement piéton d’un mètre de large sera
conservé sur l’ouvrage tout au long des travaux afin d’assurer les liaisons entre la partie basse
et la partie haute de la route du Luitel et faciliter le covoiturage. Deux navettes seront
également mobilisées pour continuer à assurer au mieux le transport scolaire et la livraison des
repas à domicile notamment. Pour ce faire, des aires de retournement et de stationnement
seront mises en place au niveau du parking de l’Eglise et de l’entrée du lotisssement du
Chateau.

La collecte des ordures ménagères sera aussi adaptée et assurée en porte à porte le lundi de
7h30 à 11 heures, tandis que le balisage de la déviation ainsi que l’information aux habitants sont
en cours. A noter qu’une solution de déviation par un sentier à proximité a été étudiée mais
celle-ci s’avère trop dangereuse en raison de la pente importante.

Enfin, avant le 7 juillet, si l’évolution du chantier le permet, une voie de circulation en alternat
sera ouverte sur l’ouvrage, en semaine, de 16h30 à 8h30, ainsi que les week-end.
Afin de répondre au mieux à l’ensemble des questions des riverains et des habitants, une
réunion publique d’information sera organisée par la commune, en présence de la
Métropole, le mardi 30 mai 2017, à 20h, à la salle des fêtes de Séchilienne.

Catégorie La Métro, La MétroCommentaires fermés

Festival du Film « Pastoralismes et Grands Espaces »


Le Festival du Film « Pastoralismes et Grands Espaces » aura lieu cette année du 13 au 15 octobre 2017,

pour sa 12ème édition !

GRANDE NOUVEAUTÉ CETTE ANNEE !

Le Festival aura lieu en centre-ville de Grenoble (38),

au Cinéma le Club (9 bis, rue du Phalanstère)



La programmation 2017 sera composée :
  • d’une sélection de films en compétition qui devront évoquer et faire vivre le thème central du pastoralisme
  • de débats et rencontres pour échanger sur les enjeux locaux et internationaux qui traversent l’agro pastoralisme d’aujourd’hui
  • de temps festifs pour partager ces sujets dans un esprit de partage et de convivialité

Vous souhaitez inscrire un film au Festival 2017 ?

L’espace d’inscription est ouvert jusqu’au 30 juin 2017 :

Catégorie festival du film des 7 LauxCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

mai 2017
L Ma Me J V S D
« avr   juin »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+