Archive | 18 mai 2017

Fermes ouvertes en Grésivaudan

Le Grésivaudan organise la 5ème édition des « Fermes ouvertes », en partenariat avec l’ADABEL et l’ADABio, et avec le soutien financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le : Samedi 20 mai de 10h à 12h sur la commune de Theys

En présence de Claudine Chassagne, Vice-Présidente de la communauté de communes Le Grésivaudan en charge de l’Agriculture et de la Forêt

Rendez-vous sur le site « Le Plan d’Horace » où sont regroupées les 3 exploitations participantes :

Chèvres et compagnie – Audrey Mounier élève des chèvres et transforme leur lait en crottins fermiers et tommes selon une méthode à l’ancienne.

Les Jardins Philanthropes – Ophélie Gateau s’est spécialisée dans le maraîchage bio. Elle cultive des légumes en privilégiant le travail manuel.

Elevage ovin de Christian David – Selon des pratiques respectueuses de l’environnement et en lien direct avec les consommateurs.

Ces rencontres, gratuites et ouvertes à tous, sont l’occasion de répondre aux interrogations des citoyens sur les pratiques agricoles et plus précisément les spécificités de l’agriculture de montagne. La pente et l’altitude représentent effectivement des défis à relever au quotidien pour les exploitants installés sur les hauteurs du Grésivaudan.

A savoir : la communauté de communes Le Grésivaudan mène, dans le cadre de sa compétence « soutien et promotion de l’agriculture » différentes actions en faveur du développement de l’agriculture locale. Elle propose notamment une carte interactive en ligne recensant l’offre en produits locaux disponible sur le territoire.
En quelques clics, chacun peut obtenir toutes les adresses pour acheter local !
Découvrez cette carte sur www.le-gresivaudan.fr/acheterlocal

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes: J-400!

Ce mercredi 17 mai Jean-Pierre Gaillard, Président, et Christian Rouchon, Directeur Général du Crédit Agricole Sud Rhône -Alpes ; Christian Balmain, Président, et Nicolas Odet, Directeur général de Hardis Group ; et Marc Oppenheim, Directeur Général de Crédit Agricole Immobilier, ont lancé le compte à rebours de l’ouverture des sièges sociaux de la Caisse régionale et de Hardis Group au coeur de la presqu’île de Grenoble (38).

Cela s’est passé sur le chantier lui même  en présence d’élus dont Geneviève Fioraso, députée, Michel Destot, député et Éric Piolle, maire de Grenoble mais aussi des différents partenaires et de nombreux administrateurs du Crédit Agricole sud Rhône-Alpes.

Nous ferons de la conclusion du propos de Jean Pierre Gaillard l’idée forte de cette journée.

Le Président du Crédit Agricole sud Rhône-Alpes citant Paul Valéry:  » De tous les actes, le plus complet est celui de construire. »

Au niveau de la construction, on peut parler d’excellence..

L’opération, réalisée par Crédit Agricole Immobilier, comprend deux bâtiments qui se déploieront sur 14 500 m² ainsi qu’un parking silo de 400 places. Implanté au coeur de la presqu’île de Grenoble, le futur site s’inscrit dans une démarche d’innovation afin d’offrir aux collaborateurs du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes et de Hardis Group un outil de travail moderne.

Le Crédit Agricole a voulu un campus ouvert sur la Presqu’ile et l’arrivée d’Hardis Group témoigne de cette volonté. Ce campus est notamment accessible via tous les moyens de transport : tram, bus, vélo et voiture, et avec la gare SNCF à proximité.

Le Président Gaillard :  » « En décidant de s’installer sur la Presqu’ile, le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes a fait le choix de rester à Grenoble, au coeur de l’innovation et à proximité de ses partenaires économiques »

L’espace verra donc deux bâtiments bien distincts.

Le bâtiment CA Center, siège du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes d’une capacité de 400 personnes, comportera notamment une salle de conférence et un restaurant inter-entreprises.

Le bâtiment est conçu en collaboration avec les équipes et les instances représentatives du personnel pour aboutir aux meilleures conditions de travail : ce siège social doit être un lieu d’excellence intégrant les nouvelles technologies, offrant une qualité de vie, des espaces fonctionnels adaptés aux nouveaux modes de travail, notamment collaboratifs, et un confort visuel et acoustique. »

Le bâtiment CA Partners, d’une capacité totale de 300 personnes, accueillera une agence bancaire, des filiales du Crédit Agricole ainsi que des entreprises tierces. Hardis Group, entreprise de conseil, de services du numérique et éditeur de logiciels, co-propriétaire du bâtiment avec le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, installera ses collaborateurs sur les étages supérieurs.

«Pour Hardis Group, intégrer ces bâtiments est une évidence et représente une opportunité de renforcer notre écosystème de partenaires innovants. Leur conception même est propice aux interactions et à la co-création» se réjouit Christian Balmain, Président de Hardis Group.

« Conçu en étroite concertation avec la Caisse régionale, ce projet multi-utilisateurs s’inscrit dans une démarche de respect de son environnement, avec une volonté affirmée de contribuer à l’émergence du nouveau quartier Grenoble Presqu’ile et servir ses ambitions de dynamisme universitaire et scientifique, mais aussi de performance économique et d’innovation. » précise Marc Oppenheim, Directeur général de Crédit Agricole Immobilier, promoteur du projet.

Les travaux, qui ont démarré en octobre 2016, devraient être terminés pour une livraison des bâtiments au premier trimestre 2018 et un emménagement à l’été 2018. Dans 400 jours..à compter de ce 17 mai.

Catégorie A la uneCommentaires fermés

Le marché des forêts continue sa progression

On relève pour 2016, une bonne santé du marché des forêts. Les volumes des transactions et le prix moyen des forêts sont en hausse. A noter, une forte augmentation des achats de surfaces par les personnes morales privées.

Le prix moyen des forêts progresse

En 2016, les forêts ont vu leur prix moyen augmenter de 2,1 %. Les transactions affichent une valeur moyenne de 4 100 euros/ha contre 4 020 euros/ha en 2015. Cette hausse se situe dans un marché étroit.

Elle s’inscrit dans un contexte où la demande en investissement forestier reste très importante. Cette progression concerne la majorité du territoire et notamment le Nord-Bassin parisien.


Les transactions sont plus importantes… … avec une valeur totale en hausse…


La surface des transactions est en hausse de 9,8 %, avec 120 000 ha contre 109 000 ha en 2015. La valeur totale des transactions s’élève à 1 444 millions d’euros, soit une hausse significative de 23,8 % par rapport à 2015. Le nombre total de transactions (17 500) augmente quant à lui de 9,1 %.
Cette progression est nette sur quelques segments comme celui des petites parcelles de 1 à 10 ha où le nombre, la surface et la valeur continuent de progresser. Cette forte activité est liée à la recherche d’un espace de loisirs ou d’un approvisionnement en bois de chauffage. … et un nombre toujours limité de forêts de plus de 100 ha.

Le marché des forêts de plus de 100 ha non bâties reste stable avec, comme en 2015, 80 forêts pour une surface de 14 100 ha et une valeur en progression. Le nombre de transactions de biens de plus de 100 ha avec bâti progresse en 2016, avec une vingtaine de transactions supplémentaires par rapport à l’année précédente.

Toutefois, le marché des biens de plus de 100 ha (130 transactions au total) est structurellement restreint et ne répond pas à la demande. Le marché des forêts de 50 à 100 ha est également stable depuis 2014 (environ 200 transactions) et n’offre pas davantage d’opportunités aux acquéreurs potentiels.

Les surfaces acquises par les personnes morales privées au plus haut depuis l’avant-crise financière.


En atteignant 43 300 ha en 2016, les acquisitions des personnes morales privées (agricoles, forestières, institutionnelles, etc.) retrouvent le niveau atteint avant la crise de 2008. Elles sont en hausse de 30 % par rapport à 2015. Cette progression se manifeste aussi bien sur les biens forestiers de plus de 100 ha que de moins de 100 ha.

Ceci confirme un intérêt certain des investisseurs institutionnels, que ce soit pour eux ou pour leur clientèle, de détenir des forêts qui sont des biens réels et produisent du bois, matériau d’avenir écologique et renouvelable.

L’Indicateur 2017​ du marché des forêts en France est téléchargeable sur ce lien : https://www.forestiere-cdc.fr/actualites/parution-de-l-indicateur-2017-du-marche-des-forets-en-france-le-marche-des-forets-continue-sa.html

Catégorie A la une, forêtCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

mai 2017
L Ma Me J V S D
« avr    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+