Catégorie | loup

LOUPS : Hausse de la population, hausse des attaques et des victimes, qu’en est-il des tirs ?

Communiqué de la confédération paysanne

L’expertise sur la viabilité à long terme de la population de loups en France réalisée par l’ONCFS et le MNHN évoquait l’hypothèse d’une stabilisation des effectifs de loups depuis 2014 due à l’augmentation des prélèvements. Cette hypothèse vient d’être balayée par le dernier bilan du suivi hivernal[1] (2016-2017) annonçant une augmentation de la population de loups (de 292 à 360 en un an) qui confirme bien les ressentis des éleveurs et bergers. Une certitude, depuis 2014 les prélèvements de loups réalisés en France n’ont pas d’incidence sur l’augmentation de leur population par contre les dommages aux troupeaux eux n’ont cessé d’augmenter.

La Confédération paysanne demande à ce que les prélèvements de loups soient effectués en fonction des dégâts sur les troupeaux. Nous demandons également que les prélèvements soient réalisés par la brigade d’intervention « loup ». Ce sont des professionnels qui ont fait leurs preuves en éliminant des loups en situation de prédation. Ségolène Royal avait promis la pérennisation de cette brigade, actuellement nous sommes dans l’expectative.

Ségolène Royal s’était également engagée à signer un arrêté autorisant le prélèvement de deux loups supplémentaires dans le cas où le 38e spécimen serait abattu avant le 30 juin 2017, ce qui est chose faite. Nous demandons donc un arrêté rapidement : les éleveurs et leurs animaux ne peuvent rester sans défense alors que l’été arrive.

Il est urgent de remettre la concertation avec tous les acteurs au cœur des discussions sur le projet d’arrêté fixant le nombre maximum de loups dont la destruction pourra être autorisée pour la période 2017-2018. Il est impératif que le Groupe National Loup dispose d’un calendrier à la hauteur de ses enjeux.

Enfin, nous avons participé à quatre réunions de travail sur la prochaine circulaire d’indemnisation. Le travail s’est brutalement interrompu nous laissant un flou artistique total.
Le prochain plan loup 2018-2022 doit inscrire la baisse de la prédation comme objectif majeur et se donner les moyens d’y parvenir. Le temps presse, il y a urgence ! Les paysans en zone de prédation sont nombreux à avoir leur avenir suspendu aux décisions qui seront prises. Nous espérons qu’elles iront dans le sens de la pérennité du pastoralisme et de l’élevage de plein air.

[1] L’effectif total estimé par l’ONCFS en sortie d’hiver 2016-2017 est d’environ 360 loups, il était de 292 l’hiver précédent. Le nombre de zones de présence permanente (ZPP) augmente passant de 49 ZPP détectées en sortie d’hiver 2015-2016 à 57 ZPP dont 42 ZPP constituées en meutes.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8499 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

mai 2017
L Ma Me J V S D
« avr   juin »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+