Archive | 10 juin 2017

La métropole inaugure Chronovélo, son nouveau réseau cycliste

Ce Vendredi 9 Juin, Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole était présent à l’Aiglon à Grenoble en compagnie de Yann Mongabaru, vice-président délégué aux déplacements pour présenter la nouvelle identité du réseau express vélo.

Baptisé Chronovélo, en écho aux Chronobus, ce réseau d’ « autoroutes à vélo » devrait être doté de 40km de voies d’ici 2020. 4 grands axes ont été tracés à travers la métropole :

  • Eybens – Grenoble centre
  • Saint Egrève – Grenoble Centre – Campus Universitaire
  • Grenoble – Echirolles – Vizille
  • Fontaine – Grenoble centre – La Tronche – Meylan

L’objectif majeur est de tripler la part modal du vélo en métropole, soit l’amener à peu près à égalité avec celle du tramway. Aujourd’hui, 15 % des actifs de la métropole se déplacent sur leur lieu de travail à vélo, ce qui fait de l’agglomération la première de France dans ce domaine.

Ce projet a été doté d’une identité visuelle rompant avec les classiques lignes blanches. Mêlant le turquoise et le jaune, l’apparence de ces nouvelles voies a été testée et approuvée par les utilisateurs lors de tests préalables. Ceux ci ont également eu le loisir de proposer des améliorations à intégrer.

Ainsi ont vu le jour des « stations » le long des pistes, intégrant chacune un plan des alentours et une pompe à vélo. Et malgré quelques points qui, de leur avis, pourraient être améliorés, la majorité d’entre eux se disent heureux, trouvant les nouveaux équipements ludiques et plus sécurisants.

La nouvelle signalétique intègre en effet des bandes de bordures, un tracé central pour séparer les deux sens de circulation, mais aussi toutes sortes d’indications, comme la direction de la piste, le nombre de kilomètres restants, et un marquage particulier lorsque les voies croisent les routes pour mieux avertir les automobilistes.

Au delà de ces nouvelles voies, la métropole maintient sa volonté de développer son réseau cyclable, elle espère faire croître son réseau jusqu’à 320km de voies d’ici 2020, et a d’ores et déjà installé 1000 places de stationnement supplémentaires à la gare de Grenoble, et 100 de plus à celle de Gières.

Paul Savary

Catégorie La Métro, La Métro, transportCommentaires fermés

Hommage à la confrérie de la noix de Grenoble

C’est entouré de nombreuses confréries de notre région que la confrérie de la noix de Grenoble a fêté ses 20 ans.. journée anniversaire organisée tout naturellement au grand séchoir à Vinay.

Bruno De Montal Grand maître a rappelé que la confrérie a été créée pour défendre et promouvoir la noix de Grenoble. Ni follklore, ni mondanité, la confrérie défend la noix de Grenoble avec méthode et conviction en allant à la rencontre des consommateurs. nous sommes présents tout au long de l’année sur différentes manifestations  culinaires comme le salon de l’agriculture à Paris, la foire de Beaucroissant, la foire internationale de Grenoble, la fête de la noix de Vinay mais aussi sur diverses manifestations culturelles, sportives, patrimoniales… »

La confrérie organise aussi des chapitres d’intronisation au cours desquels elle intronise des personnes qui prouvent leur intérêt pour l’agriculture en général et la noix de Grenoble en particulier..

DAR

Cet engagement a été apprécié par Jean claude Darlet, Président de la chambre d’Agriculture de l’Isère.  » la confrérie de la noix de Grenoble fait partie intégrante de la filière à travers les actions de promotion qu’elle mène. Elle met en avant un fruit majestueux, de qualité. Il faut se rappeler que ce fruit de qualité, qui est reconnu comme un alicament booste une économie à travers les activités qu’il fourni aux agriculteurs mais aussi aux artisans, entreprises agroalimentaires. « 

Et de rajouter:  » soyons très attentifs à l’avenir. On ne renouvelle pas assez nos noyeraies, on ne plante pas assez, c’est regrettable.Il faut également être attentifs au changement climatique, aux maladies qui se développent et à ce niveau là la station de recherche, la Sénura fait du  » bon boulot »..

Jean claude Darlet lance un appel:  » nous sommes en zone de production de noix de Grenoble AOP et de St Marcellin IGP.. Cessons de les opposer, et que nuciculteurs producteurs de lait ne s’opposent pas également. Il est dur d’entendre que les nuciculteurs travaillent peu et gagnent de l’argent et que les éleveurs travaillent beaucoup et ne gagnent rien..Il faut se serrer les coudes et faire en sorte que tous les agriculteurs tirent un revenu de leur travail.. »

bomme

Michèle Bonneton, députée pour quelques jours encore et toujours présente lors de rencontres avec la noix comme fil conducteur a  remercié l’ensemble de la filière, dont la confrérie qui travaille pour dynamiser la noix de Grenoble.

 » Nous avons la plus grande et la plus belle noyeraie de France,  voire d’Europe sachons la protéger. «   elle a lancé l’idée de la classer. »  Et de rajouter:  » avec le St Marcellin, le Bleu du Vercors Sassenage le rayonnement de notre territoire. »

Elle a insisté sur les bienfaits de la noix  » dont  le cerneau ressemble au cerveau..Cela signifie que consommer des noix influe bénéfiquement sur notre santé, le système nerveux, le cholestérol en particulier. »

Elle a conclu en précisant que les agriculteurs peuvent et doivent être fiers de leur métier.. »

Jean Claude Darlet et Michèle Bonneton ont enfin rendu un hommage aux membres de la confrérie de la noix mais aussi à l’ensemble des confréries présentes qui font un travail énorme « de façon bénévole » pour promouvoir les produits de qualité à l’heure ou chacun parle de mal bouffe..

Catégorie nucicultureCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

juin 2017
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+