Archive | 21 juin 2017

Le Vercors, fier d’être un territoire d’expérimentation ..

Jeudi 22 juin 2017, le Global Food Forum réunira à Lans en Vercors décideurs européens, responsables économiques, agriculteurs et citoyens pour une journée d’échange et de réflexion sur l’Europe et l’avenir de la Politique agricole européenne pour les zones fragiles.

A cette occasion, les participants découvriront les grandes orientations de l’agriculture au cœur du Parc naturel régional du Vercors. L’agriculture est ici familiale, à taille humaine, confrontée à de nombreux défis tels que le renouvellement des générations, le changement climatique ou le défi de la forte concurrence de zones plus compétitives… le Vercors met en place des solutions pour pallier à ces enjeux et dynamiser son agriculture.

JEUNES AGRICULTEURS DU VERCORS

150 agriculteurs de moins de 40 ans ont été recensés en 2010 (recensement agricole).

Certains d’entre eux, installés ou en cours, ont même créé l’association des « JA » (jeunes agriculteurs). Ce besoin de se fédérer exprime l’effervescence agricole du territoire. En 6 mois ils ont participé à de nombreux événements et se sont associés au projet « Graines d’Eleveurs » en parrainant chacun un « enfant ». L’objectif est de partager, d’échanger et de s’entraider autour des défis et enjeux du métier d’agriculteur. Depuis quelques années le territoire mène une politique d’installation concertée et déterminée pour garder une agriculture vivante et dynamique.

Plusieurs actions sont mises en œuvre pour aider ces jeunes à vivre de leur passion. L’objectif est de leur garantir une rémunération valorisée et une qualité de vie leur permettant de s’épanouir socialement.

Des outils sont mis en place comme le service de remplacement avec des salariés formés et qualifiés pour faciliter l’exercice de leur métier dans des conditions optimales.

AGRICULTURE BIOLOGIQUE EN VERCORS
Plus d’un agriculteur sur cinq est engagé en Bio, 23 % des exploitations agricoles et 22 % de la surface agricole sont certifiées AB en 2014 (agence BIO).

Fournir à l’homme et à l’animal des aliments sains, de composition nutritionnelle équilibrée et sans résidus toxiques, c’est le challenge relevé par les agriculteurs du Vercors. Toutes les productions sont concernées par l’agriculture biologique.

­ALIMENTATION SANTÉ ET TERRITOIRES
Un programme visant à valoriser les circuits courts

C’est un vaste et ambitieux programme, qui sème ses graines et voit fleurir ses projets. Les enjeux sont forts pour le territoire du Parc naturel régional du Vercors :

- une alimentation saine à la portée de tous,

- un maintien de l’agriculture favorisé par la consommation de produits locaux,

- des milieux, une biodiversité et un cadre de vie préservé.

Un projet qui vient en soutien et en développement des activités agricoles garantissant ainsi un cadre de vie agréable, une identité paysagère et gastronomique qui contribuent à l’attractivité touristique du territoire.

4 AOP &  1 IGP

Des produits reconnus par l’Europe qui garantissent une tradition et un savoir-faire

Le Bleu du Vercors (AOP)

Le Bleu du Vercors-Sassenage est la seule AOP fromagère entièrement incluse dans un Parc naturel régional, en l’occurrence celui du Vercors, ce qui explique que sa zone de production soit d’une rare homogénéité.

Le Picodon (AOP)

Ce fromage puise son goût dans un climat aride et chaud. La saveur caractéristique du Picodon provient exclusivement du lait entier issu de chèvres se nourrissant de fourrage ou de céréales produits sur place.

La noix de Grenoble (AOP)

La noix de Grenoble est la seule au monde à détenir une AOP. Elle reste l’un des rares fruits AOP de France. Il s’agit de la reconnaissance officielle de la qualité des noix de Grenoble, garantes d’une histoire, d’un savoir-faire ancestral.

Clairette de Die (AOP)

La Clairette de Die s’épanouit sous le soleil généreux de la vallée de la Drôme, à l’abri des puissants contreforts du Vercors. Les vignerons portent un soin tout particulier au travail de la vigne et vendangent le raisin à la main.

Le St Marcellin (IGP)

Le Saint-Marcellin, petit fromage crémeux au lait de vache, tient son nom de son berceau d’origine : un village d’Isère au pied du Vercors.

LE VERCORS, BERCEAU DE RACES EMBLEMATIQUES

3 races animales forgées par un territoire


La Villard de Lans, vache endémique du Vercors

Véritable mémoire du patrimoine biologique, historique et culturel du Vercors, la Villarde a bien failli disparaître après la Seconde Guerre Mondiale. Dans les années 70 ne subsistaient que quelques dizaines d’animaux de « pure » race ! C’est en 1976, à l’initiative de l’administration, que furent entreprises les premières actions de conservation de la race en collaboration avec une poignée d’éleveurs motivés. La race fut ainsi sauvée « in extremis ». Depuis cette date, de nouveaux éleveurs se sont succédés pour conserver cette race à robe couleur froment qui fournit (avec la Montbéliarde et l’Abondance) le lait pour la fabrication de l’AOP Bleu du Vercors-Sassenage dont la production est circonscrite au seul périmètre du Parc naturel régional du Vercors.

La Poule Grise du Vercors, magnifique volaille au plumage coucou

C’est une poule rustique qui s’acclimate même en montagne et qui aime vivre à l’extérieur où elle trouve une partie de sa nourriture. Ses traces remontent au début du XXème siècle. De couleur gris moucheté appelé couleur « coucou » par les professionnels, c’est une poule rustique d’une assez grosse taille. De nature pondeuse, elle permet également de donner des poulets à chair fine et exquise d’après les chefs cuisiniers.

Le cheval du Vercors de Barraquand

Issu d’un héritage historique, alliant rusticité, sobriété et endurance, à l’image du territoire de montagne qu’est le Vercors, il est avant tout polyvalent et équilibré. Cheval contemporain, de travail et de loisirs, attachant et familial, il est forgé par un mode d’élevage extensif. Cette race est en cours de reconnaissance officielle.

UN PARC NATUREL RESPONSABLE DE SES FILIERES

Une marque de reconnaissance

Le massif du Vercors, à la confluence du climat alpin et du climat méditerranéen, lui vaut d’accueillir de très nombreuses espèces. Ainsi, une grande variété de productions agricoles sont présentes telles que la viande bovine, la viande d’agneaux, les fromages et produits laitiers fermiers, les truites et salmonidés, la lavande, les plantes à parfum, aromatiques et médicinales, et bientôt les miels d’altitude.

L’ASSOCIATION POUR LA PROMOTION DES AGRICULTEURS DU PARC DU VERCORS (APAP)

Partenaire historique du Parc naturel régional du Vercors

Interlocuteur et responsable des questions agricoles depuis sa création en 1970, l’APAP a pour objectif de maintenir et de renforcer sur le massif du Vercors un tissu solide d’exploitations agricoles en s’appuyant sur les atouts et spécificités du territoire.
Regroupés en association, les agriculteurs identifient leurs besoins, réfléchissent ensemble à des solutions collectives et innovantes et les proposent au Parc du Vercors pour rechercher des financements pour les mettre en oeuvre.

Les actions sont conduites selon trois axes :

  • Agriculture et environnement (naturel et social)
  • Agriculture et produits : promotion, commercialisation et communication
  • Main d’oeuvre sur les exploitations

Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, Union européenne, agricultureCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

juin 2017
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+