Catégorie | tourisme

L’importance de la « déco »

Lorsque l’on a un projet hébergement il faut penser à tout et surtout ne pas délaisser la touche finale qu’est la décoration.

Bruno Bernabé directeur de l’antenne gîtes de France Isère le confirme.  » Plus on avance dans le temps, plus la  » déco » prend de l’importance car le choix se fait de plus en plus par internet et par conséquence à travers les photos de l’hébergement.

Cela signifie en particulier que les propriétaires déjà en place doivent bien souvent revoir leur décoration, tant intérieure qu’extérieure.

Pour ce, les gîtes de France Isère ont fait appel à une professionnelle de la décoration, Marlène Tournier de l’entreprise Daho. Celle ci a la particularité d’être propriétaire d’un gîte. « De fait elle ressent mieux les choses et peut conseiller nos adhérents avec plus de justesse. »

 » Marlène va donc mieux accompagner les porteurs de projet dans cette approche décoration. Elle va être à leur écoute et leur proposer des solutions les plus proches de leurs besoins, envies, souhaits.. »

1

Pour aller plus loin dans cette démarche, la direction des gîtes Isère a pris l’initiative d’organiser des ateliers  » déco ». Réservés aux adhérents ces ateliers ont permis à ces derniers de se retrouver autour de la décoratrice, d’échanger, de faire part de leurs expériences et d’entendre les conseils de Marlène.

 » Chacun a donc pu se faire une idée un peu plus précise de l’intérêt de la décoration dans l’hébergement et de bien toucher du doigt que parfois investir quelques centaines d’euros dans cette dernière peut faire la différence » a conclu Bruno Bernabé.

2


Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8366 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

AGRICULTURE-GIF-468x60.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

juillet 2017
L Ma Me J V S D
« juin   août »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+