Archive | 07 juillet 2017

Vis ma vie de bûcheron / Vis ma vie de forestier

Le Parc naturel régional de Chartreuse, en partenariat avec les acteurs de la forêt et la filière bois du territoire, propose au grand public des visites

de chantiers forestiers et de découverte de la gestion forestière. Des balades-découvertes originales qui avaient rencontré un franc succès l’an dernier !

Ainsi, tout l‘été, gratuitement et tous les jeudis, du 13 juillet au 17 août sont proposés :

- VIS MA VIE DE BÛCHERON : Abattage, ébranchage, débardageGlissez-vous dans la peau d’un bûcheron le temps d’une matinée pour découvrir les  secrets de  la récolte des bois de nos forêts de montagne.

- VIS MA VIE DE FORESTIER : A l’invitation de l’Office national des forêts, les après-midis seront consacrés à la gestion forestière avec des exercices grandeur nature au Marteloscope du Col de Porte au cœur de la Forêt d’Exception Grande Chartreuse. Comme un vrai agent de l’Office national des forêts, choisissez les arbres à récolter et découvrez votre impact sur l’économie locale,   la biodiversité, le renouvellement de la forêt.

L’objectif est de faire découvrir le quotidien des hommes et femmes, passionnés,  qui travaillent en forêt. Gestionnaires, bûcherons, débardeurs expliqueront au public toutes les ficelles de leurs métiers dans le cadre d’un vrai chantier forestier et d’un véritable travail de martelage.

Ces visites sont gratuites et accessibles au grand public, petits et grands, à condition d’être équipé d’une tenue et de chaussures adaptées. Pour des questions de sécurité, les visites sont limitées à 15 personnes. Casques, gilets et consignes de sécurité sont distribués au début de chaque visite.

Inscriptions OBLIGATOIRE / renseignements:

Office de tourisme de St Pierre de Chartreuse

tel : 04 76 88 62 08, mail : info@coeurchartreuse-tourisme.com www.chartreusetourisme.com/bucheron

Cliquez ici pour visualiser la pièce jointe : flyers.pdf

Catégorie - filière bois, Forêt de Chartreuse, forêtCommentaires fermés

Les lavandiers sauvegardent les abeilles avec le soutien du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, à travers son association Mécénat et six de ses Caisses locales de la Drôme provençale, a offert un système dit de « chasse-abeilles » aux lavandiers pour la préservation des abeilles lors de la récolte.

L’innovation

Un dispositif de chasse-abeilles a été réalisé par le Centre Régionalisé Interprofessionnel dExpérimentation en Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales (CRIEPPAM), en collaboration avec l’Association de Développement de l’Apiculture Provençale (ADAPI), afin dépargner les abeilles lors de la récolte des lavandes et des lavandins.

Ce principe simple est composé de deux tubes montés sur chacun des cueilleurs afin de faire fuir les abeilles avant passage dans le rotor. La récolte des lavandes peut piéger un grand nombre dabeilles en train de butiner.

Face aux questions des apiculteurs, lADAPI et le CRIEPPAM ont réalisé des comptages et validé lefficacité de ce dispositif de chasse abeilles à monter sur les machines de récolte. Les résultats sont efficaces et montrent une diminution de 50 % de la mortalité des abeilles lors de la récolte.

Ce projet est d’intérêt économique et écologique en permettant la préservation de l‘environnement et des abeilles, avec un double enjeu de préservation des abeilles et dimage de la lavandiculture.

En Provence, la lavandiculture et lapiculture ont toujours été étroitement liées : aujourdhui, la production de miel de lavande représente un marché équivalant à celui de lhuile essentielle.

Le financement

Le Fonds de dotation pour la Sauvegarde du Patrimoine Lavandes en Provence (SPLP) a recueilli des financements pour faire en sorte que les chasse-abeilles puissent être distribués gratuitement aux producteurs qui sengagent à respecter la charte dutilisation.

Plusieurs organisations se sont mobilisées pour soutenir cette action : la Fondation Crédit Agricole Alpes Provence, L’Occitane et Mécénat Crédit Agricole Sud Rhône Alpes.


Le soutien du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes s’est concrétisé grâce à son association Mécénat Crédit Agricole Sud Rhône Alpes qui a accordé une subvention pour lachat de sept chasse-abeilles en 2017.

Ce soutien sera renouvelé en 2018 pour équiper jusqu’à vingt chasse-abeilles supplémentaires. Léquipement de 30 machines de récolte peut permettre de sauvegarder environ 9 millions dabeilles, soit léquivalent de la population de 225 ruches en production. Six Caisses locales (Die, Dieulefit, Grignan-Taulignan, Montélimar, Nyons, Séderon) se sont regroupées pour participer à cette action.


Créée en 2006, Mécénat Crédit Agricole Sud Rhône Alpes soutient des opérations de mécénat dans de nombreux domaines :

- l’aide au développement des cantons situés sur le territoire du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes (Isère, Drôme, Ardèche, Sud-Est lyonnais), par la mise en œuvre d’actions d’ordre économique, social, éducatif ou culturel ;

- les actions de solidarité envers les sociétaires en situation de détresse ;

- ou tout objet permettant, au niveau local, le développement et le maintien du tissu économique ou du patrimoine social, sportif ou culturel.

En savoir plus

www.crieppam.fr

Vidéo du chasse-abeilles du CRIEPPAM : www.youtube.com/watch?v=e_TDplKJoZs

Catégorie A la une, apicultureCommentaires fermés

La Région s’oppose au plafonnement des aides au bio de nos agriculteurs par l’Etat

Sans titre

Catégorie Auvergne-Rhône-Alpes, bioCommentaires fermés

La communauté d’agglomérations du pays Voironnais signe son contrat de ruralité

C’est à Paladru le jeudi 6 Juillet que se sont rassemblés les responsables des communes du pays Voironnais et du département pour officialiser la signature de ce contrat entre la communauté d’agglomération et l’État. Le contrat a une durée de 3 ans, c’est le 7ème du genre conclu en Isère.

Étaient présents pour l’événement Lionel Beffre, préfet de l’Isère, Thomas Michaud, sous-préfet de la Tour du Pin, Gérard Seigle-Vatte, maire des villages de Paladru, Julien Pollat, maire de Voiron et vice-président du département ainsi que le président de la communauté d’agglomération, Jean-Paul Bret.

Celui ci a décrit ce contrat comme « exemplaire » pour plusieurs raisons. D’abords, il a salué la souplesse de celui-ci, démontrant la confiance offerte au pays Voironnais et lui permettant ainsi de faire des retours et de mieux travailler sur ses priorités. Il a également appuyé l’association du département à ce contrat.

L’état alloue donc un financement à la communauté d’agglomération pour qu’elle puisse travailler sur 6 objectifs:

  • Accès aux services et aux soins
  • Revitalisation des bourgs centres
  • Attractivité du territoire
  • Mobilités
  • Transition écologique
  • Cohésion sociale

Pour cela, un plan d’action a été établie, et plusieurs mission seront menées dans les temps à venir. Le pays Voironnais compte par exemple réaliser des travaux à la Grande Dimière, aménager de nouveaux espaces autour du lac de Paladru, réhabiliter la maison des Vannes de Charavines ou encore réaménager le cœur des villages de Paladru et de Chirens. Beaucoup de travaux sont prévus, et d’autres à venir, ce qui souligne encore une fois la souplesse de ce contrat.

Paul Savary

Catégorie A la une, Département de l'IsèreCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

juillet 2017
L Ma Me J V S D
« juin   août »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+