Archive | 24 juillet 2017

Rencontre avec le syndicat des trufficulteurs de l’Isère au tour de France

Nous avons eu le plaisir de croiser le syndicat des trufficulteurs de l’Isère à la Mure lorsque la ville accueillait le départ du tour de France. Heureux d’être présents pour l’événement qui a rassemblé près de 20 000 personnes à La Mure, les trufficulteurs tenaient là une belle occasion de se faire connaître eux et la truffe de l’Isère.

En effet, le public est souvent peu conscient de la grande variété de truffes et de leur parfum présente en Isère. Le syndicat informe également sur les aspects positifs de la trufficulture. Autrefois, la production s’élevait à 200 tonnes par an, mais aujourd’hui, les espaces qui ne sont plus cultivés sont laissés en friche, alors que beaucoup d’espaces inutilisés pourraient être utilisés pour de la trufficulture. De plus, les terrains truffiers sont d’excellents remparts naturels contre les incendies.

De bonnes raisons donc pour ce syndicat de 60 adhérents regroupant trufficulteurs, restaurateurs et sympathisants de continuer son travail d’informations et de sensibilisation aux variétés. Il aide également les trufficulteurs en fournissant formations, conseils, analyses de sol, aides à l’implantation ou ou créant même des partenariats. L’organisation d’une formation à la MFR de Vif est prévue. En attendant, le syndicat continuera à participer avec plaisir aux diverses foires et manifestations.

« Goûtez la truffes » Nous disent-ils « C’est plus accessible qu’on ne le croît, 10€ suffisent pour tout un repas, la truffe est réutilisable »

Paul Savary

Catégorie agriculture, trufficultureCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

juillet 2017
L Ma Me J V S D
« juin   août »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+