Archive | août, 2017

Pressins accueille la fête de la ruralité…

Défilé de petites génisses par les enfants, présentation de races à petit effectif, traite des vaches,démonstration de parages bovins, participation des chevaux du Vercors, exposition de matériel agricole et exposition IKEBANA (art floral japonais)..et bien entendu le concours départemental d’élevage..

Tout cela se déroulera les 1/2 et 3 septembre à Pressins.

C’est un mini-Salon de l’agriculture qui se tiendra les 1er, 2 et 3 septembre prochains à Pressins, avec vaches, cochons et couvées.

Concours départemental d’élevage

Vendredi 1er septembre, Samedi 2 septembre et Dimanche 3 septembre 2017 :

VENDREDI 1 SEPTEMBRE ( après midi ) : Concours d’élevage avec près de 400 animaux venant de l’ensemble du département.

SAMEDI 2 SEPTEMBRE ( toute la journée ) :
Défilé des laitières. Qui sera la meilleure vache allaitante du département ? Repas dansant le soir.

Visite inaugurale à 11 heures.

DIMANCHE 3 SEPTEMBRE ( toute la journée ) :
Défilé des taureaux. Messe le matin et défilé de chars dont celui de la reine et de ses dauphines l’après midi.

Durant les 3 jours : exposants, animation autour de la traite et de l’alimentation des animaux, buvette et petite restauration…

Accès libre.

Billetterie du repas dansant du samedi 02 septembre au soir disponible dans vos offices de tourisme des Vals du Dauphiné( Pont de Beauvoisin, Les Abrets, la Tour du Pin)
Tarifs: 18 € adultes et 7€ enfants

En savoir + : 04 76 32 11 20

Catégorie agriculture, élevageCommentaires fermés

Je réduis mes déchets avec Le Grésivaudan


Jeter moins, trier mieux et consommer malin : tels sont les objectifs de l’opération « Je réduis mes déchets avec Le Grésivaudan ».

La communauté de communes lance un appel à ses habitants pour participer à ce programme de sensibilisation qui débutera en octobre. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 30 septembre !


1

Soucieux d’impulser et d’accompagner des initiatives pour réduire les déchets, Le Grésivaudan propose à ses habitants de participer à une aventure inédite et collective sur le territoire. 30 familles volontaires seront accompagnées pendant 1 an par Alex, la coach éco-gestes du Grésivaudan. Elle les sensibilisera aux petits gestes du quotidien qui peuvent avoir un fort impact sur nos poubelles et notre environnement.

Quel est le programme ?

Des animations de groupe seront proposées sous la forme d’ateliers, de visites guidées, de conseils pratiques… Un kit « éco-gestes déchets » sera également remis à chaque participant. Dans une dynamique conviviale, tout sera fait pour aider les volontaires à mieux cerner les enjeux, comprendre où et comment agir pour réduire les déchets à la source, limiter leur toxicité et valoriser les déchets organiques.

Qui peut participer ?

L’invitation est lancée aux habitants des 29 communes* dont les déchets sont gérés en direct par Le Grésivaudan. Tous les profils sont les bienvenus : jeunes et moins jeunes, en solo, en famille, en appartement ou en maison, déjà sensibilisés ou non à la thématique…

Comment s’inscrire ?

Les personnes intéressées ont jusqu’au 30 septembre pour remplir le formulaire d’inscription disponible sur la page www.le-gresivaudan.fr/je-reduis-mes-dechets. Attention le nombre de places est limité.

Les participants seront conviés à la soirée de lancement programmée le 10 octobre à l’Espace Aragon à Villard-Bonnot avec notamment la projection d’un film.


Opération cofinancée par Le Grésivaudan et la Région Auvergne-Rhône-Alpes

Catégorie déchets, environnement, région Auvergne Rhône-AlpesCommentaires fermés

La campagne s’est invitée en ville!

Rendez vous compte cela faisait exactement 23 ans que Sassenage n’avait pas vu de vaches…. Et oui, les anciens se rappellent, la dernière fois que le comice agricole de canton de Villard de Lans est descendu à Sassenage c’était en 1994…

Le comice, le 127ème du nom est donc revenu à Sassenage, dans le majestueux parc de l’ovalie, quel cadre, pour fêter la 30ème fête du fromage et des produits du terroir organisée par la Confrérie du Bleu du Vercors Sassenage.

Pour l’occasion, la manifestation s’est appelée  » quand la campagne s’invite en ville ».

Cette fête a permis à des milliers de visiteurs de découvrir ce que l’agriculture fait de mieux dans notre proche territoire.

Montbeliardes, limousines et bien entendu villardes mais aussi  herens au niveau de bovins, la toute nouvelle race territoriale cheval du Vercors, chèvres et moutons…ont côtoyé les produits du terroir proposés par les producteurs eux mêmes…

Promouvoir notre agriculture, les produits du terroir, c’est ce que diront ou penseront les élus présents autour de Christian Coigné maire de Sassenage. Nous avons reconnu Thomas Guillet maire de Corrençon, Pierre Buisson maire de Méaudre, Jacques Adenot président du Parc Régional du Vercors, Christophe Engrand Conseiller départemental, Denis Roux maire de Noyarey, de nombreux représentants partenaires de la fête dont ceux du Crédit Agricole sur Rhône-Alpes, sans oublier Miss Isère 2017 Noémie Bonato.

On retiendra également l’omniprésence de la confrérie du bleu du Vercors Sassenage qui a eu le soutien de la confrérie du Murçon matheysin..

Parmi les temps forts de la fête, outre le concours qui a attiré une centaine de bêtes, avec la présence très dynamique des  jeunes agriculteurs du plateau, celle des futurs, du moins nous l’espérons, éleveurs réunis au sein de graines d’éleveurs, la remise des prix du concours des prairies fleuries , la cérémonie des intronisations, les différentes tombolas dont ceux organisés par Intermarché de Villard de Lans et le Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes qui a offert en premier lot un week-end en gîtes de France..

Un Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes qui, à travers sa caisse locale des deux rives, avait une vache  » hors concours » prénommée Elodie !!!! Vous la retrouverez souvent dans le diaporama ci dessous

Voici le déroulé de ce week-end en image…



Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du Vercors, Département de l'Isère, comicesCommentaires fermés

Je deviens Maitre restaurateur d’un jour…

Amateur et passionné de cuisine, vous souhaitez dévoiler vos talents de chef ? Participez au grand concours organisé par l’association des Maîtres Restaurateurs de l’Isère et devenez le Maître Restaurateur d’un jour !

Ce concours, qui récompense la créativité et le talent des meilleurs cuisiniers amateurs, s’organise en deux étapes.

1. Réalisez une recette de votre choix, salée ou sucrée, en intégrant au moins un produit emblématique de l’Isère (voir liste des produits sélectionnés ci-contre).

Envoyez avant le 28 septembre 2017, minuit, votre recette détaillée, ainsi qu’une photo de votre réalisation et l’histoire accompagnant la recette.

18 candidats seront présélectionnés parmi les participants selon
3 critères d’évaluation :

  • la recette choisie
  • le visuel de la recette
  • l’histoire autour de la recette

2. Les 18 finalistes seront invités à confectionner une recette prédéfinie à partir d’un panier garni lors d’une seconde épreuve.

Deux villes accueilleront cette nouvelle étape :

  • Grenoble le 18 octobre 2017, au lycée Lesdiguières
  • Vienne, le 25 octobre 2017, à l’Espace Côte & Cuisine du Pavillon du  tourisme

Le jury, constitué de Maîtres Restaurateurs isérois et de professionnels du département, désignera un gagnant dans chacune des villes.

Les deux vainqueurs deviendront les « Maîtres Restaurateurs d’un jour » et participeront à la préparation d’un dîner caritatif organisé par l’association des Maîtres Restaurateurs de l’Isère, le 11 décembre 2017, au lycée Lesdiguières à Grenoble.

Ils se verront également offrir une veste ciglée « Maître Restaurateur de l’Isère » et un chèque de 200 € à consommer chez l’un des Maîtres Restaurateurs de l’Isère.

Qui peut s’inscrire ?

Ce concours est ouvert à toute personne majeure, habitant en France métropolitaine.

Comment s’inscrire ?

Remplissez le formulaire d’inscription ici avant le jeudi 28 septembre 2017, minuit. Cliquer ici

Formulaire d’inscription

S’inscrire

Pour participer au Grand concours amateur Devenez le « Maître Restaurateur » d’un jour, remplissez le formulaire en ligne :

Liste des produits sélectionnés

  • Noix de Grenoble
  • Saint-Marcellin
  • Bleu du Vercors-Sassenage
  • Murçon
  • Ravioles du Royans
  • Vins (vins de Vienne, de Balme, de Savoie)
  • Liqueurs (Chartreuse, Cherry Rocher, Poire Colombier, Ratafia,…)
  • Bières (Ursulines, Dauohine, Mandrin,…)
  • Sirops (Bigallet, Teysseire, Antésite,…)
  • Safran (du Dauphiné, de Chamechaude,…)

→ Téléchargez la liste (pdf)

Catégorie Département de l'Isère, terroirs/gastronomieCommentaires fermés

Gagnez un séjour en gîte de France

Partenaire de la fête  » la campagne s’invite en ville » qui se déroulera à Sassenage, le Crédit Agricole sud Rhône-Alpes vous permet de gagner un séjour en famille en gîte de France.

La fête  » la campagne s’invite en ville » va associer à Sassenage la 30ème fête du fromage et des produits du terroir, organisée par la confrérie du bleu du Vercors Sassenage et le 127ème comice du canton de Villard de Lans.

Promotion et animations autour de l’agriculture et des produits du terroir, présence de 150 animaux: veaux, vaches, chevaux, chèvres, moutons…voilà les deux fers de lance de cette fête qui se déroulera les 26 et 27 août au parc de l’Ovalie à Sassenage.

Le Crédit Agricole sud Rhône-Alpes très présent

Le Crédit Agricole sud Rhône-Alpes sera très présent à cette fête en tant que partenaire..

Un stand spécifique et très animé sera bien entendu une attractivité de la fête. Vous êtes attendus nombreux et de nombreux lots seront à gagner dont un week-end en gîte de France.

Pour gagner ce week-end en famille, il s’agit de déposer au stand du Crédit Agricole sud Rhône-Alpes, les jours de la fête le bulletin de participation qui se trouve dans le journal édité à l’occasion de la fête et distribué à Sassenage et aux alentours ou d ‘imprimer celui ci dessous..

Ce magnifique séjour sera offert par le Crédit Agricole sud Rhône-Alpes en partenariat avec l’antenne Gîtes de France Isère.

A noter que le tirage au sort sera effectué le dimanche 27 août à 16 heures.

Sans titre



Catégorie bleu du Vercors Sassenage, comices, foires et fêtesCommentaires fermés

Le loup au coeur du Glandon!

Lors des rencontres du Col du Glandon,  les quatrièmes du nom, les participants venus de diverses régions de France, de Suisse, d’Allemagne et d’Autriche se sont interrogés sur la capacité de l’élevage pastoral à survivre aux loups.

Le constat est unanimement partagé. La situation est insupportable pour tout le monde :
désespérance des éleveurs et des bergers, tensions croissantes pour les usagers des espaces ruraux et les élus de
proximité ; mais aussi souffrance animale suite aux attaques.
La situation est insupportable partout : les Alpes françaises ont été hélas précurseurs du problème.
Personne ne veut revivre les mêmes étapes de désespérance, ni dans le Massif central, ni en Allemagne, ni en
Suisse, ni en Autriche.
Il n’y a pas de parade : la protection des troupeaux massivement mise en oeuvre ne parvient plus à enrayer
l’augmentation des attaques. Les loups toujours plus audacieux attaquent de jour, en présence des chiens et des
hommes, au plus près des maisons. Les éleveurs n’ont plus un seul instant de tranquillité. Ils s’épuisent. Ce n’est
seulement leur métier qui est mis en cause. C’est aussi leur vie familiale et personnelle qui en est bouleversée.

Les bovins ne sont plus épargnés. Les attaques reconnues ont triplé en quatre ans. Les vaches se montrent
paniquées et fuient à plusieurs kilomètres après avoir brisé clôtures et barrières. Elles peuvent s’avérer
dangereuses y compris envers leur propre éleveur, celui qui les a fait naître. Il faut alors les réformer.

Là où les meutes s’installent, les loups mettent en cause la qualité des relations sociales.
Face aux chiens de protection, face au cloisonnement des pâturages par des clôtures toujours plus étanches, des
incompréhensions naissent entre éleveurs, chasseurs, randonneurs et élus locaux qui savaient pourtant vivre ensemble.
Face à l’urgence, les pouvoirs publics n’ont plus de réponse. Ils courent après les problèmes qui
se multiplient : hier les loups et les attaques, aujourd’hui les chiens et les tensions avec tous les usagers de la
montagne, demain, l’avenir de la ruralité.

Les scientifiques italiens nous disent que l’hybridation des loups représente la principale
menace pour l’avenir de l’espèce. Est-donc aux éleveurs, serait-ce donc aux élus locaux, avec leurs
moyens limités, de tenter de faire réaliser des analyses génétiques ? Est-ce à eux de faire la preuve que l’animal
qui ravage les troupeaux ne participe pas de la biodiversité ?

Face à ces constats, il est hors de question d’accroître encore la pression sur les éleveurs.
Les victimes ne peuvent devenir les coupables. La conditionnalité des indemnisations au contrôle des moyens
de protection n’est pas acceptable. Elle ouvre la voie à des mises en cause sans fin concernant la hauteur des
filets ou le bon positionnement des chiens, alors qu’ils ne suffiront jamais à dissuader le prédateur.

C’est sur les loups que la pression doit désormais s’exercer. Il faut franchir une nouvelle étape. Il
faut pouvoir tirer immédiatement, sans barrière administrative, de façon réactive pour pouvoir défendre chaque
troupeau attaqué. La notion de quota est dépassée. Elle ne permet pas de répondre, tout au long de l’année à la
crise que subissent les différents territoires. Plusieurs brigades spécialisées, formées et rémunérées, doivent intervenir
en renfort dans chaque région.

Face à ces constats, il est hors de question d’accroître encore la pression sur les éleveurs. Les
victimes ne peuvent devenir les coupables. La conditionnalité des indemnisations au contrôle des moyens de protection
n’est pas acceptable. Elle ouvre la voie à des mises en cause sans fin concernant la hauteur des filets ou le bon
positionnement des chiens, alors qu’ils ne suffiront jamais à dissuader le prédateur.

C’est sur les loups que la pression doit désormais s’exercer. Il faut franchir une nouvelle étape. Il faut
pouvoir tirer immédiatement, sans barrière administrative, de façon réactive pour pouvoir défendre chaque troupeau
attaqué. La notion de quota est dépassée. Elle ne permet pas de répondre, tout au long de l’année à la crise que subissent
les différents territoires. Plusieurs brigades spécialisées, formées et rémunérées, doivent intervenir en renfort
dans chaque région.

C’est sur les loups que la pression doit désormais s’exercer. Il faut franchir une nouvelle étape. Il faut
pouvoir tirer immédiatement, sans barrière administrative, de façon réactive pour pouvoir défendre chaque troupeau
attaqué. La notion de quota est dépassée. Elle ne permet pas de répondre, tout au long de l’année à la crise que subissent
les différents territoires. Plusieurs brigades spécialisées, formées et rémunérées, doivent intervenir en renfort
dans chaque région.

Le loup ne peut plus être une espèce strictement protégée. Il a perdu la peur de l’homme. Aujourd’hui
seuls les tirs dérogatoires au statut de protection, conditionnés à l’échec de toutes autres solutions, sont autorisés. Ils
ne permettent pas de protéger les troupeaux en éloignant les loups. L’espèce doit être déclassée dans la Convention
de Berne et dans la Directive Habitat. L’avenir de l’élevage pastoral est en jeu.

C’est au niveau européen que les solutions doivent être trouvées. Les participants venus de France,
Suisse, Allemagne, Autriche, sont unanimes. Sauver l’élevage paysan à l’échelle européenne devient une priorité. Il
y a urgence. Il n’est plus possible de tolérer que des grands prédateurs se répandent dans tous les territoires.

Jacqueline DUPENLOUP, maire de Saint Alban des Villards a conclu:

Nous sommes maires, nous avons à travailler avec tous. Avec ceux qui souffrent des prédations, de l’embroussaillement, des incendies,
des avalanches. Nous avons à travailler avec tous ceux qui savent que la vie existe depuis des siècles dans nos vallées de montagne,
dans nos zones rurales, comme nous pouvons travailler en tant qu’élus lorsqu’une usine ferme dans notre vallée laissant sans emploi des
dizaines de personnes.

Pour avancer, nous avons à convaincre les gens des villes que l’environnement vivra mieux avec le maintien du
pastoralisme. Nous avons à interpeller, Nicolas Hulot, Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire, car nous sommes écologiques
et solidaires. Alors bien sûr, nous n’allons pas assez vite ! Le loup va plus vite que nous. Mais depuis 2014, nous avons avancé : présence
des représentants de nos pays voisins car le loup ne connaît pas de frontière.
En 2015, nous avons compris que la source du problème était les contraintes européennes, alors il fallait travailler avec des représentants
des pays d’Europe. En 2017, nous y sommes arrivés avec la présence de représentants suisses, allemands et autrichiens.
Nous avançons dans des conditions difficiles, sans beaucoup de moyens, mais je crois pouvoir dire modestement que nos communes de
Vaujany, Allemont, Saint Colomban des Villards et Saint Alban des Villards peuvent être fières de leur action.

Catégorie loupCommentaires fermés

Lans en Vercors: fête de la moisson

La fête de la moisson organisée par les Amis de l’Agriculture d’antan se déroulera le dimanche 27 août à Lans en Vercors.

Une journée au coeur de l’agriculture d’antan avec au programme: exposition et défilé de tracteurs d’antan, nombreux stands et démonstrations des métiers d’autrefois mais aussi des dégustations et vente des produits de la ferme, des animations…

1

PROGRAMME

9h-10h30 : défilé de tracteurs
11h : mouture du blé, fabrication du pain, battage du fléau, démonstration à cheval
11h30 : inauguration de la fête
12h : apéritif, buvette & repas champêtre
14h : fauchage à la faux & réalisation de gerbes et de cloches
15h : fauchage aux moissonneuses
15h15 : ramassage des gerbes & battage à l’ancienne
17h : fauchage à la faux & réalisation de gerbes -
17h30 : battage à l’ancienne + d’autres ateliers toute la journée.

Repas champêtre: 14€/ pers- Entrée, plat et dessert

Buvette et restauration sur place.

Catégorie Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés

La campagne s’invite en ville !

Les 26 et 27 août Sassenage sera en pleine ébullition grâce à la 30ème fête du fromage et des produits du terroir qui sera jumelée avec le 127ème comice agricole du canton de Villard de Lans.

Ce sera une fête qui associera les produits du terroir, présentés par les producteurs eux mêmes et les animaux puisque sont annoncés 150 animaux en provenance des meilleurs élevages du plateau. On pourra donc admirer veaux, vaches, chevaux, chèvres, moutons …

Une attention toute particulière sera apportée à la race Villard de Lans, seule race bovine originaire du département et qui a failli disparaître. Elle doit son salut que grâce à la passion d’une poignée d’éleveurs passionnés!..Celle ci est bien entendu indissociable du bleu du Vercors Sassenage qui sera le produit phare de la fête..

La confrérie du Bleu du Vercors Sassenage, organisatrice de la fête intitulée  » quand la campagne s’invite en ville » vous attend nombreux au parc de l’ovalie à Sassenage…

PROGRAMMESans titre1

Catégorie A la une, bleu du Vercors Sassenage, foires et fêtesCommentaires fermés

Vercors:travaux: la RD531 coupée!

Des travaux de sécurisation  vont être réalisés sur  la route départementale (RD) 531, sur une portion d’environ 2 km  située dans les Gorges du Furon entre Engins et Lans en Vercors. La première tranche de travaux est programmée du lundi 21 août au vendredi 29 septembre 2017.

La seconde tranche se déroulera en 2018. Le Département a opté pour un scénario tenant à la fois compte des contraintes inhérentes à ces travaux tout en minimisant la gêne occasionnée pour les usagers.

Pourquoi le Département doit-il intervenir dans ce secteur ?

Le Département a réalisé un diagnostic de l’itinéraire routier situé dans le canyon du Furon. Les conclusions des experts mettent en évidence un niveau de risques naturels élevé sur certains secteurs. La sécurité des usagers empruntant cet axe est une priorité du Département. Dès lors, des travaux importants doivent être engagés dans les meilleurs délais pour diminuer au maximum le risque lié à la chute de blocs.

La zone à traiter est située sur la route départementale (RD) 531 dans les gorges du Furon, entre Engins et Lans en Vercors (entre le parking du Bruyant et Lolette), sur environ 2 km.

En quoi consistent les travaux ?

L’objectif de ces travaux est de sécuriser non seulement les parties des falaises qui surplombent directement l’itinéraire mais aussi les zones non visibles situées aux abords de la route qui sont les plus fracturées.

Les principales techniques impliquant à la fois des interventions humaines et mécaniques consistent à :

  • purger et miner les blocs instables menaçant la route
  • ancrer les parties de falaises (écailles)
  • poser des filets écrans-pare-blocs.

Ce chantier étant situé directement sur les falaises bordant la route, une partie des travaux sera réalisée depuis la chaussée. Lors des phases de minage et de purges, des blocs atteignent la route.

Par conséquent, la sécurité des usagers et des entreprises intervenant sur le chantier exige sa fermeture pendant certaines périodes de travaux.

Quelles sont les modalités d’exécution du chantier ?

Les travaux seront réalisés sur plusieurs saisons.

La première tranche est ainsi programmée du 21 août au 29 septembre 2017.

Conscient du désagrément occasionné en cas de fermeture totale de la route, le Département a opté pour des modalités d’exécution des travaux en trois phases afin de minimiser l’impact pour les usagers.

Ainsi, pendant la durée du chantier, les modalités d’ouverture et de fermeture de  la RD 531 entre Engins et Lans-en-Vercors seront les suivantes :

  • du lundi 21 août à 9h au samedi 26 août à 17h > fermeture totale
  • du samedi 26 août à 17h au lundi 28 août 9h > ouverture
  • du lundi 28 août au vendredi 15 septembre > fermeture de 9h à 17h ;  une ouverture de 17h à 9h et les week-ends
  • du lundi 18 au vendredi 29 septembre > ouverture avec mise en place d’alternat de circulation.

La seconde tranche est programmée en 2018. La RD 531 sera ouverte avec la mise en place d’un alternat de circulation.

Comment circuler pendant les travaux ?

– Pendant la période de fermeture totale du lundi 21/08 à 09h00 au samedi 26/08 à 17h00 :

- En voiture > La déviation s’effectuera par la RD 106 via Saint-Nizier-du Moucherotte. Le trafic sera par conséquent plus dense durant cette période. Le Département remercie par avance les riverains de leur compréhension et rappelle aux usagers de la route de bien respecter la signalisation en vigueur.

- En transport en commun > L’offre de la ligne 5110 (Grenoble > Saint-Nizier du Moucherotte > Lans en Vercors>Villard de Lans) sera renforcée et la ligne 5100 sera maintenue entre Engins et Grenoble sous la forme d’un Transport à la Demande (TAD). Les nouveaux horaires sont consultables ci-dessous. Les usagers sont invités à s’inscrire sur le site itinisère pour être averti des perturbations qui pourraient survenir durant le chantier.

2

A télécharger

Fermeture totale du 21 au 26 août – ligne 5100 et 5110
Fermeture totale du 21 au 26 août – ligne 5120
Fermeture totale du 21 au 26 août – TAD Engins Grenoble

Pendant la période de fermeture en journée (09h00 à 17h00) du 28/08 au 15/09 :

- En voiture > La déviation s’effectuera par la RD 106 via Saint-Nizier-du Moucherotte.

- En transport en commun >  L’offre de la ligne 5110 (Grenoble > Lans en Vercors/Villard de Lans) sera renforcée et la ligne 5100 sera maintenue entre Engins et Grenoble sous la forme d’un Transport à la Demande (TAD). Les nouveaux horaires sont consultables ci-dessous. Les usagers sont invités à s’inscrire sur le site itinisère pour être averti des perturbations qui pourraient survenir durant le chantier.

A télécharger

Fermeture journée du 28 août au 15 septembre – ligne 5100 et 5110
Fermeture journée du 28 août au 15 septembre – ligne 5120
Fermeture journée du 28 août au 15 septembre – TAD Engins Grenoble

Quels dispositifs de circulation particuliers pour les  habitants d’Engins et du plateau ?

Pour les déplacements exclusifs entre la commune d’Engins et le plateau du Vercors, des dispositions particulières de circulation seront mises en place. Des habilitations seront délivrées par la mairie d’Engins aux personnes remplissant les conditions requises permettant d’utiliser deux chemins (piste des Ayettes et voie forestière) spécifiquement aménagés durant la période des travaux.

Contact : mairie d’Engins Tel. 04 76 94 49 13.

Comment s’informer en amont et pendant le chantier ?

Le Département informera les usagers en temps réel, via le site Itinisere et des messages SMS,  des conditions d’ouverture et de fermeture de la RD 531, ainsi que des adaptations des lignes Transisère 5100, 5110 et locales pendant la durée du chantier. Pour bénéficier de ce service, il convient de s’inscrire sur le site www.itinisere.fr.

Le dispositif d’information est complété par les panneaux à message variable implantés le long de la RD 531.

Renseignements complémentaires : Maison du Département du Vercors Tel. 04 57 38 49 00.

Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du Vercors, Département de l'Isère, transportCommentaires fermés

DEUX LOUP S ABATTUS EN SAVOIE à Valloire et La Léchère

Sans titre

Catégorie loupCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

août 2017
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+