Archive | 08 août 2017

LA MÉTROPOLE PREND SES RESPONSABILITÉS

Depuis sa création en 1997 à l’initiative du Conseil départemental de l’Isère, l’Agence
d’Etudes et de Promotion de l’Isère (AEPI) a joué un rôle majeur pour permettre au
territoire métropolitain de disposer des outils nécessaires à son attractivité et sa
promotion internationale, à la valorisation des filières et à l’observation économique,
de manière complémentaire aux interventions de la Métropole.

Le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, dans la continuité de l’adoption du
Schéma Régional de Développement Economique, d’Innovation et
d’Internationalisation, a décidé de créer l’Agence Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises,
nouvelle agence de développement économique, par fusion des anciennes agences
régionales d’Auvergne et de Rhône-Alpes et absorption des agences départementales
existantes.

La Métropole adhère aujourd’hui à cette nouvelle agence régionale et prend
localement le relai du Conseil régional en termes d’action économique sur son
territoire. Elle entend, en effet, assumer pleinement le rôle majeur que lui confère la
loi, aux côtés de ce dernier, en poursuivant et amplifiant les politiques initiées pour
accompagner le développement économique, favoriser la création d’emplois, conforter
l’excellence de l’enseignement supérieur et de la recherche, renforcer l’attractivité du
territoire ou encore promouvoir son rayonnement à l’international.

Cette orientation nécessite la conservation, en proximité, de l’équipe, des compétences
et des missions qui se trouvaient jusqu’ici au sein de l’AEPI afin de garantir la
pérennité du partenariat bâti autour de celle-ci qui a participé à conforter la vitalité de
l’écosystème grenoblois et renforcer sa visibilité par-delà les frontières nationales.

C’est pourquoi, ainsi qu’annoncé précédemment, Grenoble-Alpes Métropole prend
aujourd’hui ses responsabilités et recrute les salariés de l’AEPI en charge de
l’attractivité et de la promotion internationale. Cette équipe sera mise à disposition de
l’Agence régionale pour contribuer à la constitution de son antenne locale. Cette
démarche s’inscrit en pleine cohérence avec la « convention de partenariat pour le
développement des entreprises et des territoires » adoptée par le Conseil régional le
29 juin dernier, le Conseil départemental le 30 et qui sera proposée au Conseil
métropolitain le 29 septembre prochain.

À ce propos, Christophe FERRARI, Président de Grenoble-Alpes Métropole, déclare :
« Je me félicite de l’aboutissement du recrutement des salariés de l’AEPI en charge de
l’attractivité et de la promotion internationale par la Métropole, une équipe qui a
d’ores et déjà largement fait ses preuves. Cette initiative a vocation à garantir la
pérennité des actions conduites jusqu’ici en lien étroit avec l’ensemble des acteurs du
territoire et assure ainsi, conformément à l’approche constructive qui a toujours été
celle de la Métropole, toutes les conditions de la réussite de la nouvelle Agence
régionale en proximité.

Elle témoigne aussi, aux côtés du Conseil régional et du
Conseil départemental, d’un engagement métropolitain renforcé au service de la
priorité que représente le développement économique, c’est-à-dire la création
d’emplois. »

Catégorie La Métro, La Métro, région Auvergne Rhône-AlpesCommentaires fermés

Pour une politique ambitieuse de gestion de la ressource en eau

Le ministre de la transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, doit présenter en Conseil des Ministres du 9 août un plan portant sur la politique de l’eau. Dans cette perspective, les agriculteurs tiennent à exprimer leurs attentes fortes pour un réel engagement de l’Etat.


En effet, la ressource en eau est plus que jamais un enjeu majeur pour une agriculture française performante et durable. C’est un facteur de production agricole et de maintien de la biodiversité qui est essentiel, plus encore dans un contexte de réchauffement climatique et de sécheresse accrue.

Demain, la gestion quantitative de l’eau devra nécessairement être anticipée.

Depuis longtemps déjà, la profession agricole est impliquée dans la gestion de l’eau et demande aujourd’hui une politique de l’eau globale, ambitieuse et pragmatique. Celle-ci devra lever les freins actuels et déployer des leviers pour permettre aux projets de réserve d’eau d’aboutir.

L’efficience de l’utilisation de l’eau a toujours été une préoccupation pour les agriculteurs, tant au niveau de l’exploitation grâce à du matériel plus performant, à des outils d’aides à la décision pour mesurer l’évapotranspiration et les besoins réels des cultures… que du territoire par la gestion collective de l’eau. Et les résultats sont là !

Selon l’institut technique Arvalis, sur les 10 dernières années, les bonnes pratiques des irrigants ont permis de réaliser 30% d’économie d’eau.

Faisons enfin confiance aux agriculteurs, acteurs des territoires !

Il est demandé au Gouvernement d’inscrire cette ambition dans le projet de loi relatif au droit à l’erreur et à la simplification administrative.

Gageons que les annonces qui seront faites par le Gouvernement le 9 août prochain iront dans ce sens. Elles seront en cohérence avec les objectifs des Etats Généraux de l’Alimentation en cours : garantir une alimentation de qualité et améliorer le revenu des agriculteurs. L’irrigation est une réponse concrète à ces enjeux car sans eau pas d’agriculture !

Catégorie eauCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

août 2017
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+