Archive | août, 2017

Quel avenir pour le pastoralisme face au loup?

Sans titre

Catégorie loup, pastoralismeCommentaires fermés

Le Vercors fête ses Alpages

Le Vercors fête ses Alpages

31/07/2017 17/08/2017
Le Vercors fête ses Alpages

Dans le cadre du plan pastoral territorial de la Communauté de communes du massif du Vercors, le groupement pastoral du Pic St-Michel organise la seconde édition d’une journée avec un troupeau, le 17 août à Lans en Vercors.

Une journée avec un troupeau
Au programme :
- 9h30 : Rendez-vous au plateau des Ramées. Avant la descente d’alpage, temps de présentation du travail en alpage et de l’impact du pastoralisme sur le paysage et la biodiversité (co-voiturage possible depuis le parking de l’Aigle jusqu’au parking de la station de Lans en Vercors, prévoir ensuite 1h de marche pour rejoindre le plateau des Ramées).

- 10h : Descente avec le troupeau (1000 brebis) jusqu’à Lans en Vercors. Parcours prévu : plateau des Ramées, station, village par la route des montagnes de Lans (D106L).
- 12h : Traversée de Lans en Vercors et dégustation de produits du terroir organisée par l’Office du Tourisme au centre du village.

- 13h : Déjeuner « produits locaux » proposé à la bergerie du GAEC A la Crécia. 18 €/adulte et 8€/ enfant. Réservation uniquement auprès de l’Office du Tourisme de Lans en Vercors.
- 14h-17h : « Tri » des agneaux à la bergerie du Peuil, commenté par la Fédération des Alpages de l’Isère. A découvrir : marché du terroir et une expo photos « Bergers, Bergères ».

- 16h : Lecture de contes autour des animaux.

Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, alpages, pastoralismeCommentaires fermés

Pierre Châtel: super fête des moissons

La fête des moissons qui se déroule tous les deux ans à Pierre Châtel est une fête rurale par excellence..

Une fête qui attitre beaucoup de monde, de familles, en quête d’air pur, d’un cadre magnifique et à la recherche d’animations qui mettent en avant la ruralité, l’agriculture, l’artisanat, les métiers anciens, la gastronomie, de folklore…

André Villard, maire de Pierre Châtel précisant:  » c’est un rendez vous festif qui met en avant notre commune mais aussi le territoire de Matheysine qui mérite d’être connu, qu’on s ‘y arrête.. »

Cette année la fête a revêtu un caractère particulier avec la remise des prix des prairies fleuries.

Le Concours Général Agricole des Prairies Fleuries a pour objectif de récompenser, à travers un prix d’excellence professionnelle, les savoir-faire et la technicité des agriculteurs dont les parcelles présentent le meilleur équilibre agri-écologique dans différentes catégories de prairies de fauche et de pâture.

Plusieurs agriculteurs matheysins ont participé à ce concours dont la remise des prix s’est effectuée en présence, outre du maire de Pierre Châtel, André Villard, du président de Sitadel ( Sud Isère Territoire Agricole et Développement Local) Patrick Reynier-Poète, de Fabien Mulyk, vice Président du Conseil Départemental et de Marie Noëlle Battistel députée.

Le palmarès est le suivant:

- Prix spécial pédagogie: Myriam Herbst (Bergerie de la Pierre Percée) / La Motte d’Aveillans

- prix paysage: Laurence Ruelle (SCEA de l’Ederan) / Cholonge

- prix apicole: Jean-Marc Machtelinkx / Saint Honoré

- prix jeune: Adrien Ravanat / Cholonge

2ème prix: Jean-Pierre Curt (la ferme de Païon) / Saint Honoré

- premier prix: Françoise Rebeyend,(la ferme du Parc / Pierre-Châtel)

La ferme du Parc produit des bovins viande en agriculture biologique (20 UGB) sur environ 50 hectares de surface
fourragère, dont 24 hectares de prairies permanentes. Les animaux fréquentent également l’alpage collec+f du
Connexe.
La viande est quasiment totalement commercialisée en vente directe.
La parcelle partcipante au concours, d’une surface de 1,84 hectares, est située sous la Pierre Percée à 1170 m
d’altitude. Elle est fauchée en juillet/août.
Elle n’a pas fait l’objet d’un engagement en MAEC (hors zonage éligible).

La journée en images..





Catégorie agriculture, environnement, la vie des communesCommentaires fermés

Fête des moissons à Pierre Châtel

Les 12 et 13 août  » A vo maïssouna vé Piourtsâté ! « …(Je vais moissonner à Pierre-Châtel)

A partir de 18h le samedi et 9h le dimanche – Le public est invité à venir en costumes d’autrefois…

Sans titre

Le programme détaillé :

Samedi 12 août

Atelier d’initiation aux danses du Dauphiné à partir de 18h

Apéro et casse-croûte en musique : 18h30

Tennessee Riders (Country) 19h

Chorale du Triolet 20h

Bal traditionnel du Dauphiné et d’ailleurs, avec Bise du Connest 20h45

Groupe Chunky Lili à partir de 21h30

Dimanche 13 août

Marché producteurs locaux, sur la place de la mairie à partir de 8h

Messe sous la halle à 10h

Démonstration de métiers anciens à partir de 10h30

Initiation à la fabrication artisanale du pain ; atelier abeilles

Battage, suivi de l’apéro champêtre en musique et danses 11h

Repas sur réservation auprès de la mairie

Exposition d’artisanat, démonstration de matériel agricole, machine à vapeur, pressoir, animaux de 14h30 à 19h

Métiers agricoles et artisanaux : filage, forgeron, tournage sur bois, bouilleur de cru

Fauchage, battage et vannage du blé à l’ancienne

Promenade en calèche et jeux traditionnels (+ ferme gonflable)

Nombreuses nouveautés : atelier des pêcheurs, défilé de costumes créées pour l’occasion sur le thème de la moisson !

Bal dauphinois et du monde : rigodons, rondes, valses, polkas, troïkas, scottisches, …

Apéro de clôture et grillades

Prairies fleuries

la remise des prix du concours général agricole des prairies fleuries, l’édition 2017 en Matheysine (Isère) aura lieu dans le cadre de la fête des moissons.

Cet événement a pour objectif de valoriser les agriculteurs ayant les meilleures pratiques agro-écologiques.

Les prairies naturelles fleuries participent pleinement à l’alimentation du bétail ; elles sont moins sensibles aux variations climatiques que des prairies temporaires semées ; elles ont une haute valeur écologique (oiseaux, abeilles sauvages et domestiques…) et paysagère.

Le maire de Saint-Jean-de-Vaulx, également administrateur de Sitadel, remettra ce prix à 11h30 sous la halle de Pierre-Châtel..

Catégorie foires et fêtesCommentaires fermés

Loup: une étude prospective

Stéphane Travert, le ministre de l’Agriculture a annoncé une étude prospective sur l’avenir du pastoralisme en présence du loup lancée cet automne.
j’entends apporter des solutions à nos éleveurs », a déclaré le ministre en réponse à une question de la députée savoyarde Émilie Bonnivard « Les conclusions de cette étude pourront contribuer à l’élaboration du prochain plan national sur le loup pour la période 2018-2022 », a rajouté le ministre.

Et d’argumenter« Le pastoralisme est un atout  sur les plans touristiques, de la biodiversité et de  la filière agricole de qualité . Nous devons aussi apporter des réponses et des solutions aux éleveurs.  »
Stéphane Travert a également appelé à « sortir de l’approche comptable, du nombre de prélèvements mensuels qui embrase le débat public chaque année ». Mesures qui semblent inefficaces..

il souhaite aller vers une approche pluriannuelle sur cette question beaucoup plus fine et qui prend en compte l’intérêt de l’ensemble des territoires qui sont touchés »et il a promis que tous les acteurs concernés seraient consultée.

A noter que cette étude se fera en totale osmose avec le ministère de la transition écologique.

Affaire à suivre…

Catégorie loupCommentaires fermés

Meilleure gestion de la ressource en eau

Nicolas Hulot, ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire, et Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, ont présenté en Conseil des Ministres leurs axes d’actions sur la gestion quantitative de l’eau.

Alors qu’un important épisode de sécheresse touche de nombreux départements, le Gouvernement veut apporter des solutions pour résorber durablement les situations de tension hydrique et associer pleinement les territoires à la politique de gestion de l’eau.

La France connaît actuellement une situation hydrologique préoccupante. Dans 82 départements, les préfets ont pris des arrêtés préfectoraux de restriction d’usage de l’eau. Parmi eux, 30 départements ont pris des arrêtés de crise imposant l’arrêt des prélèvements d’eau non prioritaires (lavage de voiture, arrosage de jardins, remplissage des piscines…). Cette situation exceptionnelle pourrait devenir commune à partir de 2050 en raison du dérèglement climatique.

Aussi, au-delà des mesures de restriction en périodes de crise, la politique de gestion de l’eau doit prendre en compte les changements de long terme pour préserver durablement les ressources naturelles notamment pendant la saison des basses eaux.

Dans ce but, Nicolas Hulot et Stéphane Travert ont présenté des actions concrètes autour de deux objectifs : encourager la sobriété des usages et réguler en amont la ressource, grâce notamment à l’innovation ; faire émerger, dans l’ensemble des territoires, des solutions adaptées aux besoins et aux contextes locaux.

Les actions pour « encourager la sobriété des usages et l’innovation » :

  • engager les citoyens, les entreprises ainsi que les administrations et les services publics dans des démarches d’économies d’eau, grâce notamment à des campagnes de proximité de sensibilisation et de communication, tout au long de l’année ;
  • poursuivre les investissements avec les collectivités pour accentuer la maintenance des réseaux afin de réduire au maximum les fuites dans les canalisations et favoriser la réutilisation des eaux usées traitées, quand cela est pertinent ;
  • développer une agriculture plus économe en eau et multi-performante, notamment grâce au choix des assolements ; progresser encore, via l’innovation, dans l’efficience de l’irrigation (réduction des pertes dans les réseaux, pilotage, sélection génétique et stratégies des cycles culturaux) ;
  • réaliser, là où c’est utile et durable, des projets de stockage hivernal de l’eau afin d’éviter les prélèvements en période sèche, lorsque l’eau est rare ;
  • soutenir et valoriser la recherche et le développement de nouvelles solutions dans nos différents organismes scientifiques ainsi que dans les pôles de compétitivité hydrique (DREAM en Centre Val-de-Loire, Pôle EAU en Occitanie et Provence-Alpes-Côte d’Azur et HYDREOS dans le Grand est).

Les actions pour « faire émerger des solutions locales adaptées dans l’ensemble des territoires » :

  • après celui de 2011/2016, élaborer un deuxième Plan national d’adaptation au changement climatique d’ici fin 2017 pour mieux adapter les actions aux conséquences locales du changement climatique ;
  • soutenir le déploiement du plan d’actions « eau et assainissement » en outre-mer ;
  • accompagner les collectivités locales compétentes dans le domaine de la préservation de l’eau et des milieux aquatiques, notamment via les Agences de l’eau ;
  • mobiliser les préfets coordonnateurs de bassin pour dynamiser les projets de territoires, qui permettent une concertation, avec l’ensemble des partenaires, sur les besoins locaux en eau.
  • mettre en place une cellule d’expertise afin de dénouer les éventuelles difficultés rencontrées dans la gestion de la ressource en eau en agriculture. Cette cellule sera placée sous l’autorité conjointe des ministres de la Transition écologique et solidaire et de l’Agriculture et de l’Alimentation.
  • D’ici le 31 octobre, la cellule d’expertise examinera les cas de tous les projets de territoires en cours pour voir s’il est possible d’accélérer leur réalisation, et rendra compte aux ministres des conséquences à tirer de cet exercice.

Pour Nicolas Hulot : « L’eau fait partie de notre patrimoine commun. Son usage appartient à tous et chacun a le droit d’accéder à l’eau potable dans des conditions économiquement acceptables. L’eau est également indispensable à l’ensemble du monde vivant : notre responsabilité est aussi de préserver sur le long terme les milieux et les écosystèmes, porteurs de solutions face aux dérèglements du climat ».

Stéphane Travert a déclaré : « J’ai la volonté d’aider l’agriculture à anticiper et à atténuer les effets du changement climatique. Cela passe par une approche globale : une agriculture moins gourmande en eau et une optimisation de la ressource via l’utilisation des pluies hivernales pour protéger les ressources en été ».

Catégorie eauCommentaires fermés

Concours départemental de chevaux de trait comtois

Le syndicat d’élevage du cheval en Dauphiné et la commune de St Pierre de Chartreuse organisent le concours départemental de chevaux de trait comtois le dimanche 13 août 2017 sur le plan de ville à partir de 10h.

Les 40 plus belles juments de trait comtois de l’Isère et de l’avant pays-savoyard défileront devant un jury d’experts provenant du berceau de race, la Franche-Comté.

A l’issue de ce concours officiel ministère de l’Agriculture, les plus beaux sujets seront sélectionnés pour participer au Régional Comtois qui aura lieu cette année le 20 Août à Hotonne (01) et ensuite pour le concours National de Maîche dans le Haut-Doubs.

Tout au long de la journée concours de pouliches de 1 an, 2 ans, 3 ans, juments suitées et non suitées. A 17h30 prix de championnat (Championne suprême).

Sans titreMusique et ambiance montagnarde. Buvette des éleveurs.

Entrée gratuite.

Catégorie filière équineCommentaires fermés

LA MÉTROPOLE PREND SES RESPONSABILITÉS

Depuis sa création en 1997 à l’initiative du Conseil départemental de l’Isère, l’Agence
d’Etudes et de Promotion de l’Isère (AEPI) a joué un rôle majeur pour permettre au
territoire métropolitain de disposer des outils nécessaires à son attractivité et sa
promotion internationale, à la valorisation des filières et à l’observation économique,
de manière complémentaire aux interventions de la Métropole.

Le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, dans la continuité de l’adoption du
Schéma Régional de Développement Economique, d’Innovation et
d’Internationalisation, a décidé de créer l’Agence Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises,
nouvelle agence de développement économique, par fusion des anciennes agences
régionales d’Auvergne et de Rhône-Alpes et absorption des agences départementales
existantes.

La Métropole adhère aujourd’hui à cette nouvelle agence régionale et prend
localement le relai du Conseil régional en termes d’action économique sur son
territoire. Elle entend, en effet, assumer pleinement le rôle majeur que lui confère la
loi, aux côtés de ce dernier, en poursuivant et amplifiant les politiques initiées pour
accompagner le développement économique, favoriser la création d’emplois, conforter
l’excellence de l’enseignement supérieur et de la recherche, renforcer l’attractivité du
territoire ou encore promouvoir son rayonnement à l’international.

Cette orientation nécessite la conservation, en proximité, de l’équipe, des compétences
et des missions qui se trouvaient jusqu’ici au sein de l’AEPI afin de garantir la
pérennité du partenariat bâti autour de celle-ci qui a participé à conforter la vitalité de
l’écosystème grenoblois et renforcer sa visibilité par-delà les frontières nationales.

C’est pourquoi, ainsi qu’annoncé précédemment, Grenoble-Alpes Métropole prend
aujourd’hui ses responsabilités et recrute les salariés de l’AEPI en charge de
l’attractivité et de la promotion internationale. Cette équipe sera mise à disposition de
l’Agence régionale pour contribuer à la constitution de son antenne locale. Cette
démarche s’inscrit en pleine cohérence avec la « convention de partenariat pour le
développement des entreprises et des territoires » adoptée par le Conseil régional le
29 juin dernier, le Conseil départemental le 30 et qui sera proposée au Conseil
métropolitain le 29 septembre prochain.

À ce propos, Christophe FERRARI, Président de Grenoble-Alpes Métropole, déclare :
« Je me félicite de l’aboutissement du recrutement des salariés de l’AEPI en charge de
l’attractivité et de la promotion internationale par la Métropole, une équipe qui a
d’ores et déjà largement fait ses preuves. Cette initiative a vocation à garantir la
pérennité des actions conduites jusqu’ici en lien étroit avec l’ensemble des acteurs du
territoire et assure ainsi, conformément à l’approche constructive qui a toujours été
celle de la Métropole, toutes les conditions de la réussite de la nouvelle Agence
régionale en proximité.

Elle témoigne aussi, aux côtés du Conseil régional et du
Conseil départemental, d’un engagement métropolitain renforcé au service de la
priorité que représente le développement économique, c’est-à-dire la création
d’emplois. »

Catégorie La Métro, La Métro, région Auvergne Rhône-AlpesCommentaires fermés

Pour une politique ambitieuse de gestion de la ressource en eau

Le ministre de la transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, doit présenter en Conseil des Ministres du 9 août un plan portant sur la politique de l’eau. Dans cette perspective, les agriculteurs tiennent à exprimer leurs attentes fortes pour un réel engagement de l’Etat.


En effet, la ressource en eau est plus que jamais un enjeu majeur pour une agriculture française performante et durable. C’est un facteur de production agricole et de maintien de la biodiversité qui est essentiel, plus encore dans un contexte de réchauffement climatique et de sécheresse accrue.

Demain, la gestion quantitative de l’eau devra nécessairement être anticipée.

Depuis longtemps déjà, la profession agricole est impliquée dans la gestion de l’eau et demande aujourd’hui une politique de l’eau globale, ambitieuse et pragmatique. Celle-ci devra lever les freins actuels et déployer des leviers pour permettre aux projets de réserve d’eau d’aboutir.

L’efficience de l’utilisation de l’eau a toujours été une préoccupation pour les agriculteurs, tant au niveau de l’exploitation grâce à du matériel plus performant, à des outils d’aides à la décision pour mesurer l’évapotranspiration et les besoins réels des cultures… que du territoire par la gestion collective de l’eau. Et les résultats sont là !

Selon l’institut technique Arvalis, sur les 10 dernières années, les bonnes pratiques des irrigants ont permis de réaliser 30% d’économie d’eau.

Faisons enfin confiance aux agriculteurs, acteurs des territoires !

Il est demandé au Gouvernement d’inscrire cette ambition dans le projet de loi relatif au droit à l’erreur et à la simplification administrative.

Gageons que les annonces qui seront faites par le Gouvernement le 9 août prochain iront dans ce sens. Elles seront en cohérence avec les objectifs des Etats Généraux de l’Alimentation en cours : garantir une alimentation de qualité et améliorer le revenu des agriculteurs. L’irrigation est une réponse concrète à ces enjeux car sans eau pas d’agriculture !

Catégorie eauCommentaires fermés

Un dimanche en fête à Corrençon…

Beaucoup de monde pour ma troisième édition de Corrençon en fête. Il faut dire que le programme proposé était alléchant avec de nombreuses animations: grand marché, divers spectacles, kermesse, défilé de chars,concours de bûcheronnage…et équestre. Une véritable fête pour les familles..

Parmi les  » vedettes de la journée » on retiendra bien entendu le cheval du Vercors qui vient d’obtenir ses lettres de noblesse en étant labellisé race territoriale.

Une bonne dizaine d’éleveurs, propriétaires se sont déplacés à Corrençon pour faire découvrir cette race rustique du Vercors qui y a toute sa place et fait partie des fleurons du Vercors.

Nous avons fait le choix, de laisser la fête pour arpenter la via Vercors entre Corrençon et Villard de Lans. Un parcours que nous ne connaissions pas. Franchement ce parcours à travers la forêt, la nature, vaut le détour avec de super panoramas.

Voir le diaporama.

..Une halte gastronomique à Villard et il fallait prendre la via Vercors dans l’autre sens.. Que du bonheur!



Catégorie Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

août 2017
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+