Catégorie | terroirs/gastronomie

Isère food festival: une sacrée vitrine..

La deuxième édition de l’Isère food festival a connu un succès largement supérieur à la première édition. La barre des 5000 visiteurs a largement été franchie et le grand hall du MIN de Grenoble n’a pas désemplit toute cette journée de dimanche.

Il faut dire que les animations étaient alléchantes..

L’Isère food Festival qui entre dans le cadre de la fête de la gastronomie a mis en valeur le thème choisi:  » au coeur de la gastronomie. »

Le parrain de cette édition entrait bien dans le moule de cette manifestation: Bernard Mure Raveaud, l’homme à la moustache et au col bleu banc rouge car meilleur ouvrier de France et surtout meilleur fromager du monde aura été un ambassadeur idéal..

Agriculteurs,  entreprises agroalimentaires, restaurateurs, chefs, divers métiers de bouche chacun a fait le maximum pour mettre en avant nos produits isérois.

il y avait en effet plus de 50 producteurs et artisans sous la grande Hall du MIN. Ils étaient accompagnés de 17 chefs qui n’ont eu de cesse de concocter de bons petits plats.. Vu aussi le concours  » cuisinez local »mais aussi de nombreuses expositions, dégustations bien évidemment, sculptures sur glace, atelier de cuisine, oenologie..

St Marcellin, Bleu du Vercors Sassenage, Murçon matheysin étant accompagnés par leurs confréries..

Jean Pierre Barbier, président du Département, a passé un long moment au MIN mettant en valeur le label AlpIs(h)ere tout en annonçant que l’Isère serait présente au prochain salon de l’agriculture à Paris..

Voici un diaporama qui pourrait s’intituler: une matinée à Isère food Festival..





Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8460 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

CREDIT.jpg

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2017
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+