Archive | 26 octobre 2017

Petit train de La Mure: soutien de la Métropole

Christophe FERRARI, Président de Grenoble-Alpes Métropole, souhaite aujourd’hui
s’exprimer quant au petit train de La Mure dont la reprise d’exploitation de la
partie haute a fait l’objet d’une délégation de service public attribuée par le
Conseil départemental de l’Isère le 30 juin dernier :
« Je souhaite rappeler que la Métropole n’a eu de cesse de manifester son intérêt
pour la réflexion engagée par le Conseil départemental de l’Isère afin de relancer
l’activité touristique du petit train de La Mure, intérêt encore confirmé par
courrier du 21 mars dernier, faisant lui-même suite à un courrier du 9 septembre
2016, demeuré sans réponse. Au-delà d’un tel intérêt, la Métropole a également
fait part de sa « pleine et entière disponibilité en vue d’une possible contribution
financière en termes d’investissement », contribution qui n’a pu être précisée
non par manque de volonté mais du fait de l’absence de transmission d’éléments
quant aux projets envisagés par le Conseil départemental de l’Isère, s’agissant de
la partie haute comme de la partie basse, comme de l’absence d’association de la
Métropole à la réflexion à ce propos.

En somme, je ne peux laisser dire que la situation actuelle résulterait du
désintérêt de la Métropole pour le devenir du petit train de La Mure. Il n’en est
rien et je n’accepterai pas les tentatives d’opposer les territoires matheysin et
métropolitain. C’est pourquoi je réitère une nouvelle fois le plein et entier soutien
de la Métropole à toute initiative visant à relancer l’activité touristique du petit
train de La Mure et la volonté métropolitaine d’en être partenaire, aux côtés de
l’ensemble des acteurs concernés et notamment le Conseil départemental de
l’Isère. »

Catégorie La MétroCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2017
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+