Catégorie | A la une, nuciculture

Noix de Grenoble

Noix de Grenoble

Ce week-end se déroule le salon de la noix à Vinay. Le temps de faire le point sur l’actualité noix avec Yves Renn, président de la coopérative Coopenoix.

Nous avons bien entendu fait le point sur la campagne 2017.  » On signerait tous les ans pour une telle récolte. Nous avons eu des conditions optimum tout au long de l’année avec une météo très favorable et des conditions de ramassages parfaites, sans pluie ce qui nous a permis de récolter les noix à maturité, sans précipitation. Les noix sont donc de très bonne qualité. Je dirais même qu’elle est au top! ».

Le volume est identique à celui de l’année dernière qui était une bonne année.  » Depuis deux ans les rendements sont très bons, avec des variantes certes, mais on voit que les efforts faits par les producteurs ne sont pas vains..  »

Le Président de Coopenoix se réjouit également du recul ou au pire de la stagnation des maladies, parasites.. » du fait que nous ayons attaqué la récolte avec une semaine d’avance, sans pluie, avec peu d’humidité a évité les attaques tardives.. »

Cette récolte avancée a aussi permis de mettre en marché plus tôt, ce qui a été apprécié par les clients..  » Le marché se porte bien, favorisé par la qualité du produit mais  grâce à une conjoncture favorable au niveau mondial. Les américains ayant décidé de maintenir les prix avec une certaine fermeté ce qui fait que l’on a aujourd’hui un prix mondial de la noix, ce qui nous convient bien, c’est même un confort… » précise Yves Renn.

autre sujet abordé: l’AOP et la volonté de certains d’inclure la variété Fernor au sein de cette AOP en complément des variétés parisienne, Mayette et Franquette.

Yves Renn précise qu’il y a une similitude entre la Franquette et la Fernor et de fait ne se dit pas du tout opposé à cette démarche.  » La Fernor ayant l »avantage d’avoir des rendements importants, reconnue de bonne solidité, facile à sécher, de bonne qualité gustative, et une mise à fruit P1130499rapide.  » Cependant elle paraît plus sensible à certaines maladies et a tendance à  » griser » si elle reste au sol. « 

Faut-il donc planter de la Fernor à tout va???

 » Ce serait une grosse erreur  » annonce le président de Coopenoix et d’argumenter:  » il ne faut pas faire de la culture mono variétale..Nous préconisons donc de mixer les variétés d’une façon homogène afin de conforter la production. Cette mixité permettra aussi de conforter et de diversifier nos marchés et à terme permettra de conforter les valeurs de l’AOP, de la valoriser..que la Fernor soit acceptée comme variété d’ appellation ou pas..

Voici quelques images du salon de la noix et des produits du terroir qui a connu un très beau succès.

c’est avec grand plaisir que nous avons appris que dorénavant cette manifestation serait annuelle..


Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8218 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

AGRICULTURE-GIF-468x60.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2017
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+