Catégorie | grand angle

Les bons comptes du Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes

En préambule des rencontres économiques ayant pour thème  » perpectives économiques 20128, retour de la croissance? retour de l’emploi, » les dirigeants du Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes ont présenté à la presse les résultats 2017 de la caisse régionale.

Jean Pierre Gaillard, président, accompagné de Christian Rouchon, directeur général,  a de suite  » planté le décor »:   » les résultats 2017 sont excellents malgré une concurrence de plus en plus forte. Grâce à notre champ  de compétence nous sommes partout, sur l’ensemble de notre territoire. Nous avons la chance d’être une banque coopérative, c’est notre différence, notre force. Etre une banque coopérative, mutualiste c’est répondre aux attentes et besoins multiples de toutes nos clientèles.. Oui nous sommes au service des femmes et des hommes de notre territoire, c’est notre ADN, c’est ça le mutualisme.. »

L’activité commerciale 2017 du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes

Sur le marché des particuliers, 9.352 nouveaux clients traduit un rythme du double par rapport à 2016. Le fonds de commerce se développe fortement depuis quatre ans sur ce marché : +2.700 nouveaux clients en 2014 ; +8.000 en 2015 ; +4.200 en 2016 ; + 9.352 en 2017. Ce développement s’accompagne d’une hausse significative des parts de marché sur le crédit habitat, qui est passé de 26,57 % à fin 2013 à 27,86 % à fin 2017, avec une hausse de 0,7 point des encours. Les réalisations de crédit habitat ont évolué de 900 M€ en 2004 à 2.300 M€ en 2017. La hausse a été de 33 % entre 2016 (1.730 M€) et 2017.

Le financement de l’économie est aussi à son plus haut historique avec 900 M€ de crédit d’investissement.

Le marché des professionnels (professions libérales, professions de santé, commerçants, artisans et TPE) a enregistré une hausse de 5 % par rapport à 2016 avec 800 professionnels de plus. Les nouvelles entreprises clientes (de plus de 1,5 M€ de chiffre d’affaires) ont augmenté de 6 % par rapport à 2016 avec 266 entreprises. Le marché des associations affiche la plus forte progression avec 914 associations clientes supplémentaires en 2017, soit une hausse de 65 % ! Seul le marché de l’agriculture enregistre une perte de 87 exploitations, qui traduit tout de même un gain de taux de pénétration dans un marché en baisse, d’où une évolution du fonds de commerce reste meilleure que le marché (- 0,8 % contre -1,3 %).

Les résultats financiers 2017

Les résultats financiers 2017 restent sous pression du fait de la persistance de taux historiquement bas, malgré un écart « taux longs / taux courts » qui s’est accru.

Les taux d’épargne réglementé restent élevés et déconnectés des taux du marché.

Pour la 3e année consécutive, la caisse régionale du Crédit Agricole sud Rhône-Alpes répond à une forte demande de réaménagement des prêts habitat : 4,7 Md€ de crédits habitat ont été réaménagés sur 3 ans, soit près de 50 % des encours de crédits habitat. Ceci représente 53 M€ d’économie par an pour ses clients (en cumul sur 3 années de réaménagement).

Le résultat net consolidé est en hausse de 0,9 % à 113 M€,

Le produit net bancaire (PNB) hors soulte enregistre une baisse de 2,1 %, à 409 M€, avec une marge d’intermédiation sous pression (- 6 %), des réaménagements de crédits représentant une baisse de PNB de 24 M€ et un surcoût de la collecte clients de 23 M€ comparée à de la ressource de marché. Dans le même temps, les charges de fonctionnement sont optimisées (en baisse de 1,6 % à 247 M€) . La caisse régionale a poursuivi ses recrutements en 2017, avec 158 nouveaux CDI (20 nouveaux salariés en net, soit + 1,2 %) ; près de 130 recrutements sont prévus en 2018. Le coût du risque crédit est lui aussi contenu à 0,04 %, avec un taux de Créances douteuses et litigieuses (CDL) à 1,26 %, son plus bas historique.

Sur cinq ans, la banque régionale affiche donc une stabilité du résultat et une progression des performances de gestion :

- fonds propres en hausse de 36 % à 2,2 Md€ ;

- crédits en hausse de 27 % à 14,9 Md€ ;

-  collecte en hausse de 18 % à 20 Md€ ;

-  créances douteuses et litigieuses en baisse de 0,15 point à 1,26 %.

Les perspectives 2018

 » 2018 sera résolument tourné vers le développement et l’investissement, toujours avec la même dynamique de conquête et de financement des territoires, la transformation immobilière de 44 agences au nouveau modèle de distribution, et l’inauguration du nouveau siège social » a précisé Christian Rouchon directeur général. Et de préciser:

 » Nos concurrents traditionnels licencient et ferment leurs agences ? Nous investissons sur la puissance de notre réseau de proximité avec la rénovation de nos agences et même l’ouverture de nouvelles (Voiron Blanchisseries, Saint-Jean-de-Soudain, Bourgoin-Jallieu Folatière) !

Les nouveaux concurrents se lancent dans une guerre des prix ? Nous sommes les derniers à facturer les frais de tenue de compte, et seulement 20 % de nos clients les paient, car nous préférons faire payer notre valeur ajoutée ! Ainsi, nos sociétaires n’en paient pas, pas plus que nos clients détenteurs de compte services ou Compte à composer ou abonnés aux e-documents ; nos clients de l’agence directe et les 18-25 ans n’en paient pas non plus ! Nous installons une réciprocité de la relation dans une perspective à long terme.

La construction de notre nouveau siège social touche à sa fin ! Nous l’inaugurerons à l’automne 2018. C’est l’occasion de mettre en œuvre une politique du zéro papier.  Ce projet d’envergure a nécessité plus de 600 heures d’accompagnement au changement pour permettre une dématérialisation de tous les dossiers et un partage sécurisé instantané des informations (contrat, garantie…).

La transformation de notre entreprise se concrétise également à travers le Plan à Moyen Terme (PMT), baptisé « #Ambition2020 À nous de jouer ! » et axé sur notre capacité à nous réinventer et à faire évoluer nos méthodes de travail. Ainsi, les nouveaux projets sont bâtis en co-construction, selon la méthode Agile, pour permettre aux salariés de s’exprimer et de libérer leurs talents et leurs initiatives. L’innovation n’est pas que technique et se puise dans tous les niveaux de l’entreprise.

Les clients du Crédit Agricole Sud Rhône-alpes bénéficient denouveaux services

- Cash in Time est une solution digitale de financement de factures clients en moins de 24 h. Cash in Time permet aux professionnels, TPE et PME confrontés à un besoin de trésorerie court terme de recevoir rapidement le paiement de leurs factures clients en attente. www.cash-in-time.com

- Eko regroupe l’essentiel de la banque du quotidien : un compte, une carte, une appli, une agence pour 2 euros par mois. Cette offre simple et claire, à prix accessible, est ouverte à tous car sans condition de revenus, disponible en ligne et en agence, au choix du client. Les clients peuvent choisir leurs modes d’interaction avec la banque et en changer à tout moment. Ils peuvent gérer leur compte au quotidien via l’application « Ma Banque », ou leur espace personnel sur internet. Ils ont accès aux conseillers de l’agence de leur choix, sans frais supplémentaires, et à toute la gamme de services du Crédit Agricole (épargne, assurance, crédits).

- Job +, à travers un bouquet de services exclusif, permet d’accompagner les jeunes de 16 à 30 ans dans la construction de leur carrière professionnelle. Pour accroître l’employabilité, faciliter les recherches de job, de stages ou de contrats d’alternance, Job +, en partenariat avec Wizbii (1er réseau social pour les étudiants et jeunes diplômés) met à disposition des jeunes, une large palette de prestations : coaching carrière ; cours en ligne ; certifications de langues ; conseils carrière ; job dating ; offres d’emploi.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8384 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

AGRICULTURE-GIF-468x60.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

février 2018
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+