Les 20 ans fêtés à Paris!

Le bleu du Vercors Sassenage a obtenu son AOC il y a 20 ans… Anniversaire fêté  à Paris au stand du Vercors lors du salon de l’agriculture..

il y avait foule au stand du Vercors pour  » arroser dignement cet anniversaire. Parmi celle ci Jacques Adenot, président du Parc Naturel Régional du Vercors, Daniel Vignon, président du SIVER, Paul Faure président de Vercors Lait mais aussi d’anciens éleveurs associés aux enfants de l’association graines d’éleveurs.

Pour rappel L’AOP du Bleu du Vercors-Sassenage est l’une des plus petites en lait de vache, c’est une réalité qui résonne aujourd’hui comme une fierté. Début des années 90, la filière fromagère du Vercors était vouée à disparaître si les producteurs n’avaient pas décidé de prendre leur destin en main. La stratégie de développement de la filière est basée sur le respect du consommateur, de l’agriculteur, de son outil de production et de son territoire.

Ainsi, sur le Vercors, on favorise la vente directe en valorisant les circuits courts et les échanges avec les clients. Les vaches sont nourries de foin provenant uniquement de la zone géographique et sont élevées dans un système extensif.

L’AOP du Bleu du Vercors-Sassenage se situe sur le chemin de la durabilité. Les fermiers aujourd’hui perpétuent les gestes traditionnels de fabrication. Le Bleu du Vercors-Sassenage allie un savant mélange d’un lait de la veille auquel on rajoute le lait frais du matin. La transformation est minutieuse, chaque étape nécessite une application particulière, c’est sans doute là, l’un des secrets qui 21 jours plus tard permet au bleu d’affirmer tout son caractère et sa douceur.

Une famille mérite vraiment d’être mise à l’honneur pour les 20 ans de l’appellation. Il s’agit de la famille Guillot. Producteurs de lait depuis plusieurs générations, Pauline est présidente de l’association graines d’éleveurs.

Pauline vient d’avoir ses 17 ans, elle passera au mois de juin un bac STAV (Sciences et technologie de l’agronomie et du vivant) au lycée de la Motte Servolex et poursuivra ses études l’année prochaine en BTSA ACSE (analyse et conduite d’une stratégie d’entreprise en alternance).

Le 13 octobre dernier, elle est devenue Présidente de la toute jeune association des Graines d’Éleveurs. Elle est un porte drapeau formidable : elle est discrète et efficace, elle est engagée et déterminée dans tout ce qu’elle fait. Depuis toute petite, elle aime travailler aux côtés de son papa qui a une ferme qui allie la production laitière et la transformation fermière de Bleu du Vercors-Sassenage. Elle apprécie tous les métiers de la ferme et aime beaucoup la race Villard-de-Lans, c’est certain elle n’envisage pas son avenir sans cette race dans son troupeau. « J’aime cette race, si elle était présente autrefois c’est qu’il y avait une bonne raison ».

Elle porte avec brio tous les projets des graines d’éleveurs : retour du gypaète barbu, préparation des manifestations… elle encourage et soutient les plus jeunes.

Place ensuite au traditionnel gâteau d’anniversaire..

Un anniversaire en deux temps!

Dans un premiers temps, nous avons pu découvrir le film  »

De la mémoire aux Graines d’éleveurs

Au-delà de la présentation des spécificités du Bleu du Vercors-Sassenage, de ses saveurs et de son process ancestral, ce film, profondément humain, s’appuie sur des témoignages et l’expérience de femmes et d’hommes (sur trois générations) qui, sur le Vercors, ont joué un rôle déterminant dans l’évolution de la production laitière sur ce territoire.


Place ensuite au traditionnel gâteau d’anniversaire..découpé, dégusté dans un moment festif et convivial..


Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8366 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

AGRICULTURE-GIF-468x60.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

février 2018
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+