Archive | 18 mars 2018

Les premières centrales villageoises photovoltaïques Portes du Vercors inaugurées !

villageoises_Saint_Just_NEWSSamedi 17 mars, un événement convivial et festif a marqué la mise en route des 15 premières toitures photovoltaïques de la SAS « Centrales Villageoises Portes du Vercors ». Cette société de type coopératif a été créée en juin 2016 grâce à l’implication d’habitants – réunis à l’origine au sein de l’association ASTRE Sud Grésivaudan -, de collectivités et d’entreprises du territoire, pour produire de l’électricité renouvelable grâce à un financement participatif des citoyens et des collectivités !

Ces 15 centrales photovoltaïques sont situées sur les communes de Saint-Marcellin, Izeron, Saint-Just-de-Claix, Saint-André-en-Royans, Pont-en-Royans, Oriol-en-Royans, Saint-Romans et Saint-Vérand. Elles produiront annuellement l’équivalent de la consommation électrique de 70 foyers (hors chauffage).

L’inauguration a commencé par une visite des deux centrales photovoltaïques de Saint-Just-de-Claix : la Crèche et la Maison des Associations. Puis deux conférences – débat ont ponctué l’après midi sur Réussir la transition énergétique : freins et obstacles au changement ou pourquoi les gens ont souvent autre chose à faire ! (avec Stéphane La Branche, enseignant chercheur associé au Laboratoire PACTE de Grenoble, membre du GIEC) et Électricité photovoltaïque en autoconsommation : menace ou opportunité ? (d’Etienne Masson, directeur de l’AGEDEN Isère).

La démarche Centrales Villageoises a été développée par l’agence Auvergne-Rhône-Alpes Énergie-Environnement et les Parcs naturels Régionaux depuis plusieurs années pour agir sur la production citoyenne d’énergies renouvelables et sur les actions d’économies d’énergie. Ce modèle se développe maintenant sur toute la France avec 28 Centrales Villageoises créées à ce jour.

C’est la 5ème société de centrales villageoises créée sur le Parc naturel régional du Vercors, après celle de Gervanne-Raye, des 4 montagnes, du Trièves, et Vercorsoleil.

Plus d’informations sur Internet : www.centralesvillageoises.fr,

Catégorie environnementCommentaires fermés

Salon Bois Energie: fédérer la filière

En ce week-end de mi mars, avec un temps humide et frais il était facile de penser chauffage, d’imaginer apprécier un bon et beau feu de bois… De se rendre au salon Bois Energie à Alpexpo Grenoble.

C’est ce qu’ont fait des milliers de visiteurs.. Ceux ci ont pu découvrir la filière bois énergie de la forêt à la flamme.

Le salon bois Energie a été créé en 1998 à Lons le saunier. Depuis chaque année il s’installe dans une ville différente. Nous sommes allés par exemple à Besançon, Nantes, St Etienne, Limoges, Nancy… et nous avons souhaiter organiser le salon 2018 en Isère, A Grenoble exactement. » précise Paul Stuart président de Bees structure organisatrice du salon. Et de rajouter:  » le site de Grenoble, entouré de montagnes, est l’endroit idéal pour parler de bois énergie, de proposer aux professionnels de la filière bois, qu’ils soient européens, nationaux, régionaux ou locaux  de se rencontrer, d’aller à la découverte de nos exposants et de permettre aux visiteurs de mieux comprendre le bois énergie. En un mot de fédérer la filière bois énergie. »

Le salon a plusieurs temps forts avec deux journées réservées aux professionnels et deux autres aux particuliers. Plusieurs conférences sont proposées sans oublier le fameux et très prisé concours de l’innovation.

Oui utiliser le bois énergie c’est obtenir un bon rendement énergétique mais aussi penser environnement.. Contrairement aux idées reçues le bois ne pollue pas plus, même largement moins que d’autres systèmes de chauffage, oui se chauffer au bois c’est entretenir, jardiner nos forêts et c’est aussi faire des économies substantielles car les chaufferies, les poêles sont de plus en plus performants et rejettent de moins en moins de particules grâce à la double voire triple combustion.

En conclusion Paul Stuart dira:  » utiliser le bois énergie qu’il soit de bûches, plaquettes..c’est penser environnement, rendement facilité et design car de nos jours les poêles que proposent les constructeurs sont de très haute qualité esthétique.. »

Fabien Mulyk vice président délégué à la forêt au sein du conseil départemental de l’Isère rappelle que 40% du département est  » représenté par la forêt ». Une forêt qui alimente en local 6900 emplois ans 2700 entreprises. Afin de développer cette filière bois, le Département mène diverses actions comme une politique complète d’aide aux investissements, sensibilisation du grand public, soutient apporté aux organismes d’animation de la filière.  » Le département met ainsi 800 K€/an au service de la filière forêt bois en Isère »

Voici une promenade à travers les allées du salon..


Catégorie - filière bois, A la uneCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

mars 2018
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+