Archive | 20 mars 2018

Réaménagement de l’échangeur du Rondeau et de l’A480:une étape décisive est franchie

L’enquête publique relative à la déclaration d’utilité publique du projet de
réaménagement de l’échangeur du Rondeau et de l’A480, qui a vu une large participation,
s’est conclue par un avis favorable de la Commission d’enquête.

Etape décisive s’il en est, cet avis vient confirmer la qualité du travail partenarial engagé
depuis plusieurs années désormais à l’initiative de la Métropole dont la mobilisation, aux
côtés de ses communes membres, avait permis l’inscription du réaménagement de
l’échangeur du Rondeau au Contrat de Plan Etat-Région 2015-2020.

Assorti d’une réserve et de dix-sept recommandations, cet avis vient également
confirmer la pertinence d’une approche métropolitaine souhaitant concilier apaisement
et fluidité, c’est-à-dire intérêts des riverains et des usagers.
Comme le souligne Ludovic BUSTOS, Vice-Président de Grenoble-Alpes Métropole délégué
aux espaces publics et à la voirie, le travail va se poursuivre : « La Métropole et ses
partenaires, l’Etat, le Conseil départemental de l’Isère et la société AREA, ont d’ores et
déjà commencé à apporter des réponses à la réserve et aux recommandations de la
Commission d’enquête que nous avions largement anticipé, en matière de modération de
la vitesse à 70 km/h comme de création d’une voie réservée aux véhicules à occupation
multiple sur l’A48 dans la cluse de Voreppe notamment. Ces réponses permettront
d’améliorer encore le projet et la Métropole veillera tout particulièrement à l’information
des riverains comme des usagers durant les travaux dont les nuisances devront être
minimisées. ».

Cet avis favorable de la Commission d’enquête représente aussi et surtout une étape
jamais atteinte, et de loin, d’un projet attendu de longue date.

Christophe FERRARI, Président de Grenoble-Alpes Métropole, s’en félicite : « Toujours
discuté, toujours remis, le réaménagement de l’échangeur du Rondeau et de l’A480 était
légitimement attendu depuis longtemps, tout particulièrement par les acteurs
économiques. La détermination farouche de la Métropole tout autant que son inlassable
volonté de dialogue ont payé et ce projet progresse comme jamais auparavant. Une année
nous sépare désormais du début des travaux conformément au calendrier que nous nous
sommes donné. C’est une bonne nouvelle pour le territoire métropolitain, son
attractivité, ses entreprises, ses habitants, une très bonne nouvelle. »

Catégorie Département de l'Isère, La MétroCommentaires fermés

Les rendez-vous de la culture en Isère

Le Département de l’Isère donne la priorité à une culture partagée. Jean-Pierre Barbier, président du Département, à l’initiative de cette démarche, souhaite donner la parole aux Isérois.

Prenez part à la réflexion en vous exprimant sur vos usages, sur vos pratiques artistiques et culturelles, sur vos envies, sur vos réserves.

Téléchargez les images - 1

Des rendez-vous sont organisés sur le territoire isérois, avec des ateliers participatifs autour de 3 enjeux forts :

- Nos lieux culturels de demain

- Nos usages du numérique

- Ce qui favorise les premiers pas dans une pratique

Téléchargez les images - 3

Participez aux ateliers ouverts à tous se déroulant :

> Jeudi 29 mars de 18h00 à 19H30 | Bistrot de la Place

Place de la Mairie – 38930 Clelles

> Mardi 3 avril de 18H30 à 20h00 | Pub Le Camp de Base

621 Avenue Léopold Fabre -  38250 Lans-en-Vercors

> Mercredi 4 avril de 18h00 à 19h30 | Halle Centre d’Arts et Médiathèque

Place de la Halle -  38680 Pont-en-Royans

> Jeudi 5 avril de 18H30 à 20h00 | Les Halles, 2ème étage

Place Antonin Dubost – 38110 La Tour du Pin

> Mercredi 11 avril de 18h à 19h30 | Cinéma Théâtre de La Mure, salle 2

Place du Théâtre – 38350 La Mure

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

mars 2018
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+