Archive | mars, 2018

Qu’est-ce que je mets dans mon assiette?

La Mondée vous informe qu’elle organise une soirée débat le 22 mars à St Etienne de St Geoirs sur le thème de « Qu’est-ce que je mets dans mon assiette ? L’impact de mes choix sur le monde agricole qui m’entoure ! »

Début des débats 20H30, salle des remparts à St Etienne de St Geoirs

Sans titreL’objectif est de faire témoigner des consommateurs sur leur mode de consommation (circuits courts ou autres) et des agriculteurs (vente directe pourquoi ) et d’échanger ensemble mais aussi de faire un retour les états généraux de l’alimentation.

Catégorie consommationCommentaires fermés

Les premières centrales villageoises photovoltaïques Portes du Vercors inaugurées !

villageoises_Saint_Just_NEWSSamedi 17 mars, un événement convivial et festif a marqué la mise en route des 15 premières toitures photovoltaïques de la SAS « Centrales Villageoises Portes du Vercors ». Cette société de type coopératif a été créée en juin 2016 grâce à l’implication d’habitants – réunis à l’origine au sein de l’association ASTRE Sud Grésivaudan -, de collectivités et d’entreprises du territoire, pour produire de l’électricité renouvelable grâce à un financement participatif des citoyens et des collectivités !

Ces 15 centrales photovoltaïques sont situées sur les communes de Saint-Marcellin, Izeron, Saint-Just-de-Claix, Saint-André-en-Royans, Pont-en-Royans, Oriol-en-Royans, Saint-Romans et Saint-Vérand. Elles produiront annuellement l’équivalent de la consommation électrique de 70 foyers (hors chauffage).

L’inauguration a commencé par une visite des deux centrales photovoltaïques de Saint-Just-de-Claix : la Crèche et la Maison des Associations. Puis deux conférences – débat ont ponctué l’après midi sur Réussir la transition énergétique : freins et obstacles au changement ou pourquoi les gens ont souvent autre chose à faire ! (avec Stéphane La Branche, enseignant chercheur associé au Laboratoire PACTE de Grenoble, membre du GIEC) et Électricité photovoltaïque en autoconsommation : menace ou opportunité ? (d’Etienne Masson, directeur de l’AGEDEN Isère).

La démarche Centrales Villageoises a été développée par l’agence Auvergne-Rhône-Alpes Énergie-Environnement et les Parcs naturels Régionaux depuis plusieurs années pour agir sur la production citoyenne d’énergies renouvelables et sur les actions d’économies d’énergie. Ce modèle se développe maintenant sur toute la France avec 28 Centrales Villageoises créées à ce jour.

C’est la 5ème société de centrales villageoises créée sur le Parc naturel régional du Vercors, après celle de Gervanne-Raye, des 4 montagnes, du Trièves, et Vercorsoleil.

Plus d’informations sur Internet : www.centralesvillageoises.fr,

Catégorie environnementCommentaires fermés

Salon Bois Energie: fédérer la filière

En ce week-end de mi mars, avec un temps humide et frais il était facile de penser chauffage, d’imaginer apprécier un bon et beau feu de bois… De se rendre au salon Bois Energie à Alpexpo Grenoble.

C’est ce qu’ont fait des milliers de visiteurs.. Ceux ci ont pu découvrir la filière bois énergie de la forêt à la flamme.

Le salon bois Energie a été créé en 1998 à Lons le saunier. Depuis chaque année il s’installe dans une ville différente. Nous sommes allés par exemple à Besançon, Nantes, St Etienne, Limoges, Nancy… et nous avons souhaiter organiser le salon 2018 en Isère, A Grenoble exactement. » précise Paul Stuart président de Bees structure organisatrice du salon. Et de rajouter:  » le site de Grenoble, entouré de montagnes, est l’endroit idéal pour parler de bois énergie, de proposer aux professionnels de la filière bois, qu’ils soient européens, nationaux, régionaux ou locaux  de se rencontrer, d’aller à la découverte de nos exposants et de permettre aux visiteurs de mieux comprendre le bois énergie. En un mot de fédérer la filière bois énergie. »

Le salon a plusieurs temps forts avec deux journées réservées aux professionnels et deux autres aux particuliers. Plusieurs conférences sont proposées sans oublier le fameux et très prisé concours de l’innovation.

Oui utiliser le bois énergie c’est obtenir un bon rendement énergétique mais aussi penser environnement.. Contrairement aux idées reçues le bois ne pollue pas plus, même largement moins que d’autres systèmes de chauffage, oui se chauffer au bois c’est entretenir, jardiner nos forêts et c’est aussi faire des économies substantielles car les chaufferies, les poêles sont de plus en plus performants et rejettent de moins en moins de particules grâce à la double voire triple combustion.

En conclusion Paul Stuart dira:  » utiliser le bois énergie qu’il soit de bûches, plaquettes..c’est penser environnement, rendement facilité et design car de nos jours les poêles que proposent les constructeurs sont de très haute qualité esthétique.. »

Fabien Mulyk vice président délégué à la forêt au sein du conseil départemental de l’Isère rappelle que 40% du département est  » représenté par la forêt ». Une forêt qui alimente en local 6900 emplois ans 2700 entreprises. Afin de développer cette filière bois, le Département mène diverses actions comme une politique complète d’aide aux investissements, sensibilisation du grand public, soutient apporté aux organismes d’animation de la filière.  » Le département met ainsi 800 K€/an au service de la filière forêt bois en Isère »

Voici une promenade à travers les allées du salon..


Catégorie - filière bois, A la uneCommentaires fermés

Chartreuse: accéder plus facilement aux forêts et à la ressource en bois

Depuis de nombreuses années, le Parc naturel régional de Chartreuse participe à l’amélioration des conditions d’accès aux forêts et à la ressource en bois.

Dans le cadre du Schéma de production et de récolte durable des Bois de Chartreuse, un inventaire des principaux chemins forestiers, places de dépôts et limitations au transport des bois a été réalisé.

Cet inventaire permet d’avoir une vision plus large des équipements existant et des éléments facilitant ou complexifiant l’accès à un matériau de construction naturel et renouvelable : le bois

Cette application internet grand public valorise les informations déjà récoltées, et sera progressivement enrichie.

desserte

Catégorie - filière bois, forêtCommentaires fermés

Chartreuse: consommer local c’est devenu facile!

Le Parc de Chartreuse s’emploie à faire connaître l’offre riche et diversifiée qui existe sur son territoire, souvent méconnue. En tant que consommateur, acheter des produits alimentaires frais, produits près de chez soi offre de nombreux avantages : soutien à l’économie locale, respect de son environnement, connaissance de la provenance des produits, rencontre avec des producteurs, plaisir de la fraîcheur.

Pour les producteurs, c’est obtenir une rémunération plus juste en limitant les intermédiaires et  créer des liens avec leurs consommateurs qui font vivre le terroir.

Partez à la découverte des fermes, magasins de producteurs de Chartreuse, en naviguant à l’aide du site mobile ou en visionnant  la carte à découvrir en cliquant ici:

http://geo.parc-chartreuse.net/circuits_courts_mobile/index.html

Catégorie agro-alimentaire, consommationCommentaires fermés

Bois énergie: concours de l’innovation

Le Concours de l’Innovation du Salon Bois Energie est toujours un temps fort très attendu dans le calendrier de la filière. Il récompense les innovations les plus importantes de l’année, et fait souvent office d’indicateur des tendances futures.

Les prix ont été décernés le 05 mars 2018 par un jury d’experts réputés pour leur intégrité et leur connaissance du secteur.

La remise des prix des gagnants du Concours 2018 aura lieu le jeudi 15 mars 2018 dans le cadre du salon bois énergie qui se déroule à Alpexpo Grenoble du 15 au 18 mars.

Les Lauréats 2018 par catégorie d’activité sont indiqués ci-dessous. Retrouvez le Résumé du Jury 2018 ici.

Catégorie 1 : Approvisionnement et combustible

Bois Energie d’OR : CBQ+ (stand D22) – certification qualité des fournisseurs de bois énergie à l’échelle nationale
Bois Energie d’Argent : FBB (stand A34) – Les Tutos de Peter
Bois Energie d’Argent : Pellets Drive (stand B05 / Ext K116) – Bags Drive

Catégorie 2 : Chauffage central à bois pour le secteur domestique

Bois Energie d’OR : Klover / Laudevco (stand C82) – BV16
Bois Energie d’Argent : IWONA (stand B66) - Cheminée hybride à granulés et bois
Bois Energie d’Argent : Klover / Laudevco (stand C82) – ALTEA110

Catégorie 3 : Chauffage d’appoint à bois pour le secteur domestique

Bois Energie d’OR : LAMINOX (stand E86) – Butterfly Air

Catégorie 4 : Production d’énergie à partir du bois pour les secteurs collectif et industriel

Bois Energie d’OR : AXIOM TUBES (stand A134) – Tube flexible multicouche renforcé pré-isolé
Bois Energie d’OR : APF (stand B145) – Electrofiltre avec économiseur intégré
Bois Energie d’Argent : RTB / GF SERVICES (stand D13) – RTB Air

Retrouvez les rapports des éditions précédentes en cliquant ici.

Le Jury 2018

Le Jury 2018 est composé de 5 membres issus de disciplines multiples et complémentaires, chacun d’entre eux apportant une expérience particulière et sa propre connaissance du secteur.

Catégorie - filière boisCommentaires fermés

Salon Bois Energie: Un salon unique…

Le Salon Bois Energie est un salon unique, reconnu pour sa couverture complète du secteur bois-énergie, de la forêt à la flamme.

Il se déroulera à Alpexpo Grenoble  du 15 au 18 mars

Caractérisé par sa présentation dynamique des acteurs du secteur et des avantages
qu’offre le bois énergie, cet événement de référence se distingue également par son
historique. Il a en effet été en 1998 le « premier salon mondial du Bois Energie », créé
avec une véritable vision et un esprit pionnier, saisissant le potentiel du bois énergie,
et son rôle à jouer sur les plans énergétique, environnement et emploi.

Le Salon Bois Energie rassemble la gamme la plus complète d’équipements de chauffage
au bois, de types de combustibles bois et de filières d’approvisionnement.
Que cela soit pour chauffer sa maison, son entreprise ou son territoire, le Salon Bois
Energie regroupe les meilleurs talents et la meilleure expertise de toute l’Europe.

Sans titreLa filière complète du bois-énergie de A-Z
De la forêt à la flamme ! Les fournisseurs d’équipements d’exploitation forestière,
de services, de combustibles et de matériels de chauffage au bois se rassemblent
tous au Salon Bois Energie pour fournir une vision globale de la chaîne du bois
énergie.

Après la collecte de matières premières ou de déchets destinés à produire
une gamme variée de combustibles bois, une multitude d’options technologiques
existe afin de produire de la chaleur au niveau domestique, industriel ou collectif,
ou bien encore pour générer conjointement chaleur et électricité.

INFOS PRATIQUES

Lieu : AlpExpo Grenoble
Avenue d’Innsbruck, 38100 Grenoble – France

Le salon est ouvert de 9 h à 18 h.
Prix d’entrée sur place
En semaine (Visiteurs PRO) 15 et 16 mars
15€ / personne / jour (catalogue inclus)

Week-end (Visiteurs GRAND PUBLIC) 17 et 18 mars
Entrée gratuite le week-end

Sans titre

Catégorie - filière bois, foires/salonsCommentaires fermés

Salon de l’agriculture: le Vercors a l’honneur

L’espace Vercors situé en plein coeur du hall 1, celui des animaux a connu durant la totalité du salon international de l’agriculture une effervescence permanente..

Selon les premières estimations, le salon a attiré cette année beaucoup de monde, plus que les années précédentes. On friserait les 675000 visiteurs. Il faut dire que le salon c’est déroulé en pleine période de vacances scolaires pour les parisiens.. Ceci explique peut-être cela.

L ‘espace Vercors a donc connu un succès de fréquentation comme jamais. Il faut dire que les attraits étaient nombreux avec comme point d’orgue la fête organisée pour les 20 ans de l’obtention du label AOC pour le bleu du Vercors Sassenage. Pour l’occasion les présidents du Parc Naturel Régional du Vercors, Jacques Adenot, du Siver, Daniel Vignon et de Vercors Lait Paul Faure étaient présents. Accompagnés par des agriculteurs, jeunes et anciens, par plusieurs membres de l’association  » graines d’éleveurs, et de nombreux amis ils ont dégusté un très bon gâteau d’anniversaire au bleu..

Durant toute la durée du salon les visiteurs ont pu bien sûr déguster le fameux bleu du Vercors Sassenage, cru ou en Vercouline, découvrir les produits du Vercors, mais aussi ceux de l’Isère grâce à la présence d’un espace animé par le département.. On retiendra bien entendu la noix de Grenoble qui fête pour sa part les 80 ans de son AOC, le St Marcellin qui a obtenu l’IGP il y a 5 ans..

Inutile de préciser que les villardes présentes ont elles aussi forcé l’admiration que ce soit sur l’espace du Vercors ou sur les rings de présentations.

Accompagnées par les chevaux du Vercors de Barraquands. Race reconnue race territoriale par le ministère de l’agriculture depuis l’été 2017. Le salon a été un véritable tremplin pour cette nouvelle race…

A l’occasion des 50 ans des Parcs naturels régionaux et de la création du 53ème Parc l’Aubrac, le Salon de l’agriculture met à l’honneur les Parcs français et leurs actions en leur consacrant un temps pendant la semaine d’exposition.

Parmi les animations; un long moment passé sur le stand du Vercors avec en point d’orgue la remise des prix du concours des prairies fleuries qui a vu deux fermes du Vercors primées. Ève Palacios (Noyarey) dans la catégorie « Prairies de fauche » et Nicolas Champurney de la Ferme de Savoyères (Claix) dans la catégorie « Prairies pâturées ».

A noter que le Président du Parc a rencontré Michel Barnier et Phil Hogan commissaire à l’Agriculture et au Développement rural à la Commission européenne que le Vercors avait accueilli en juin dernier à l’occasion du Global food Forum..

On retiendra également que le Président de la Région Auvergne Rhône-Alpes a passé un long moment au stand.. Il a parlé beaucoup d’agriculture bien évidemment..

Plutôt qu un long texte voyons le salon en image..

Catégorie A la une, agriculture, bleu du Vercors Sassenage, élevageCommentaires fermés

Concours des prairies fleuries: le Vercors à l’honneur

1Le concours des prairies fleuries en été créé en 2010 à l’initiative des Parcs Naturels Régionaux et des Parcs Nationaux.

Il entre au Concours Général Agricole en 2014 et concerne depuis, plus de 50 territoires organisateurs et près de 400 éleveurs candidats par an.

Dans l’idée de faire évoluer positivement et professionnellement le concours, les partenaires nationaux sous l’impulsion du CGA et du Ministère de l’Agriculture ont souhaité donner à travers ce changement de nom, une nouvelle impulsion au concours des prairies fleuries

Ainsi le concours des prairies fleuries est devenu en 2018 : Concours des Pratiques Agro-Écologiques Prairies et Parcours

Des objectifs inchangés

- Distinguer et promouvoir les pratiques favorisant les équilibres agro-écologiques de ces espaces et leurs contributions à l’accroissement de la qualité alimentaire des fourrages

– Sensibiliser l’ensemble des acteurs du monde rural et des territoires, à la préservation et à l’amélioration de la biodiversité des herbages naturels – Valoriser le dialogue entre acteurs des territoires et de l’élevage – Communiquer sur le lien entre biodiversité et qualité des produits – Promouvoir la notion de résultat agro-écologique dans les politiques agricoles.

Le Vercors était présent à travers deux candidats:

Sur le Salon de l’agriculture, deux lauréats du concours local du Vercors ont participé au fameux concours général des Prairies Fleuries pour suivre les traces de Franck Vigne, vainqueur 2017 dans la catégorie « pâturages exclusif » :

Ève Palacios, Ferme du Souillet( Noyarey) dans la catégorie « prairies de fauche » : Ève a réhabilité la ferme qu’elle a repris en 2008 et accueille aujourd’hui des jeunes en difficulté dans une ferme « de la deuxième chance » !

Nicolas Champurney de la Ferme de Savoyères ( Claix) dans la catégorie « prairies pâturées »

Ce dernier obtient une 1ère place, tout simplement, en catégorie pâturage exclusif.

La ferme de Savoyère située sur le piémont Nord du Parc du Vercors est spécialisée en Ovin viande, race Grivette, Bio, vente directe.160 brebis. 46ha de prairies.

Le jury a retenu les critères suivants pour lui attribuer le 1er prix:

- Grande parcelle hétérogène, biodiversité exceptionnelle.
- La parcelle joue un rôle important en été pour finir les agneaux à l’herbe. La conduite au fil valorise bien la valeur alimentaire pour des animaux qui ont des besoins forts. Elle est bien intégrée dans le système d’élevage malgré les contraintes du milieu.
- L’agriculteur s’investit sur cette parcelle, en cohérence avec la démarche générale sur la ferme.
- Les animaux sont rentrés la nuit pour faire face au loup, qui rend difficile et stressant la volonté de faire pâturer au maximum.

: Nicolas transmet sa passion aux plus jeunes en accueillant régulièrement des classes scolaires.

Eve Palacios obtient une brillante deuxième place en catégorie Fauche (et pâturage) / Plaine et Piémont / Moyen.

La caractéristique de son exploitation :Le Piémont Nord du Parc du Vercors
Ovin viande, vente directe 230 brebis,
49ha SAU, dont 25ha de prairies permanentes et 24ha de surfaces pastorales.Le jury a retenu les critères suivants:

- Les pratiques d’ouverture de cette parcelle en coteau contribuent à l’autonomie fourragère de l’exploitation, dans un contexte périurbain contraignant.
- Diversité intéressante, foin destiné aux agneaux (besoins forts) et pâturage qui valorise bien la végétation.
- Remise en état originale, progressive, en utilisant le pâturage au maximum, sans semi, et en lien notamment avec l’accueil de jeunes en difficulté, ce qui est d’autant plus méritoire.

Sans titre

Une fois de plus le Vercors s’est distingué à Paris..

Catégorie environnementCommentaires fermés

Concours Général Agricole: 4 médailles d’or en animaux

L’ élevage isérois se porte bien.. 4 médailles d’or au CGA avec un bémol : 3 trophées remportés par la seule Ecriture de race Montbéliarde.

P1130917

Une jument en race comtoise complète le palmarès.

1

Catégorie élevageCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

mars 2018
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+