Archive | avril, 2018

LA BANQUE POPULAIRE AUVERGNE RHONE ALPES AFFIRME SON ENGAGEMENT AUPRES DE L’AGRICULTURE ET VITICULTURE REGIONALE

Mercredi 25 Avril 2018 à la Maison de l’Agriculture de Villefranche sur Saône, la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes représentée par Daniel Karyotis, a signé avec l’association Terra Vitis, représentée par son Président, Monsieur Jean
François Pluvinage, et avec Service de Remplacement Auvergne Rhône Alpes représenté par son président Denis Bastard-Rosset.

Une banque experte et engagée auprès du monde agricole

La Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes est dotée d’une Direction Commerciale Régionale Agriculture Viticulture attachée à son territoire et intégrée pour une plus grande réactivité.
Cette direction commerciale régionale est répartie sur les 15 départements du territoire et s’appuie sur une relation de proximité grâce à 10 agences dédiées.
Son expertise, portée par 63 spécialistes de l’agriculture et de la viticulture, est renforcée par des conseillers nomades pour une relation au quotidien dans les exploitations agricoles et viticoles.

Une signature ancrée dans une opération solidaire et inédite :La Cuvée BPAURA

En septembre 2017, la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes et sa Direction Agriculture Viticulture, lance l’Opération solidaire La Cuvée BPAURA ayant pour objectif de soutenir l’agriculture et la viticulture de notre territoire.

Sans titreLa BPAURA a réalisé, avec un producteur local, le domaine des Hauts Chassis, une
vendange pour aboutir à plusieurs bouteilles de La Cuvée BPAURA. Trente
collaborateurs de la Direction Agriculture Viticulture BPAURA s’étaient donc
retrouvés pour faire la première étape des vendanges.

C’est une première pour une banque, d’entreprendre une telle opération s’étalant sur plusieurs mois et impliquant tout l’écosystème agricole et viticole.

Toutes les étapes, via de petites vidéos, sont accessibles sur un site dédié : https://lacuveebpaura.fr

Cette action concrète, qui montre l’engagement et l’implication de la BPAURA, se continue en proposant à chacun la possibilité de participer. Toute personne peut ainsi faire un don au bénéfice de plusieurs associations d’aide aux agriculteurs, via la plateforme de Crowdfunding Kocoriko.

En contrepartie, le donateur recevra une bouteille de La Cuvée BPAURA, d’appellation Crozes- Hermitage. L’ouverture des dons s’est officialisée ce 25 Avril grâce au premier don réalisé au cours de la signature des conventions.

Une collecte de fonds au bénéfice du monde agricole et viticole

C’est dans la continuité de cette opération que la BPAURA concrétise son action en signant ce jour avec deux des 4 associations bénéficiaires de cette opération une convention de partenariat.

Grâce à la somme récoltée via la plateforme Kocoriko, les dons seront reversés entre les structures :
- Terra Vitis, pour la soutenir dans sa démarche de développement durable
- Service de Remplacement Auvergne Rhône Alpes pour permettre aux agriculteurs et agricultrices sapeurs-pompiers volontaires d’être remplacés durant leur formation aux premiers secours.

- Les deux autres associations sont visibles sur Kocoriko
Accéder à la page dédiée sur Kocoriko : https://www.kocoriko.fr/fr/projects/viti

Accueil

Catégorie agriculture, viticultureCommentaires fermés

49 ème foire d’avril de Beaucroissant

La 49ème foire d’avril a tenu toutes ses promesses tant par le nombre d’exposants, le champ de foire était plein, que le nombre de visiteurs…

 » Il faut sûr qu’après un début de printemps très défavorable au niveau de la météo, on a éprouvé le besoin de  » sortir «  » nous ont confessé un bon nombre de visiteurs. Ceux ci se sont déversés par dizaines de milliers à la foire durant les deux jours de ce week-end des 21 et 22 avril.

Il faut dire que la météo a été très favorable avec un soleil radieux et chaud.

On peut estimer à près de 300 000 visiteurs qui se sont rendus sur le champ de foire ou les attendaient plus de 700 exposants mais aussi 15 grands bars restaurants et nouveauté cette année: un marché aux fleurs.

En effet

Pour la première année, la municipalité a choisi de créer un événement dans l’événement en rassemblant dans un espace dédié les exposants du domaine de l’horticulture afin d’offrir de la nouveauté aux visiteurs.

​L’arrivée du printemps étant le moment idéal pour s’occuper de son jardin, colorer son intérieur avec de jolies fleurs ou planter des légumes.

Si le dimanche est la journée familiale, la journée du samedi dite  » journée du bétail » est aussi la journée d’ inauguration..

Avec en tête de cortège le préfet de l’Isère, Lionel Beffre, élus et personnalités ont visité la foire en faisant de nombreuses haltes au niveau des animaux dont les volailles et les bovins. Halte plus prononcée au centre du concours de la race blonde d’Aquitaine..

Chacun a pu apprécier la qualité de notre élevage mais aussi de notre agriculture départementale. Une agriculture dynamique, de qualité qu’il faut préserver..et pour en assurer son avenir  consommer ses produits.. C’est le message qu’a lancé le président de la chambre d’agriculture envers les consommateurs, Jean Claude Darlet.



Catégorie A la une, foire de BeaucroissantCommentaires fermés

49ème foire de printemps de Beaucroissant

Depuis plusieurs siècles, la commune de Beaucroissant, à proximité de Grenoble, accueille en avril et septembre deux foires majeures.

La foire de printemps (première édition en 1836) regroupe près de 1000 exposants sur une superficie de 15 hectares et reçoit de 250 à 300.000 visiteurs.

Son ainée, la foire d’automne (première édition en 1220) rassemble sur plus de 30 hectares 1800 exposants provenant de 70 départements et environ 800.000 visiteurs.

Rendez-vous les 21 et 22 avril 2018..

Nouveauté 2018 : Le 1er marché aux plantes de la foire de Printemps.

​Pour la première année, la municipalité a choisi de créer un événement dans l’événement en rassemblant dans un espace dédié les exposants du domaine de l’horticulture afin d’offrir de la nouveauté aux visiteurs.

​L’arrivée du printemps étant le moment idéal pour s’occuper de son jardin, colorer son intérieur avec de jolies fleurs ou planter des légumes.

Catégorie foire de BeaucroissantCommentaires fermés

PAYSANNES, PAYSANS, QUE PEUVENT NOUS APPORTER LES ETATS GENERAUX DE L’ALIMENTATION ?

La Confédération paysanne de l’Isère et le Parti communiste français (PCF) s’associent pour organiser un débat
sur les États généraux de l’alimentation (EGA), et plus précisément sur le droit au revenu, samedi 21 avril à
15h, au stand du PCF, à la foire de Beaucroissant en Isère.
L’AG de la Confédération paysanne de l’Isère, le 12 mars dernier, a donné le ton : le droit au revenu pour les
paysans est l’un des axes majeurs sur lesquels il convient de ne rien lâcher ! La Confédération paysanne de
l’Isère a donc proposé au PCF de pouvoir organiser un débat commun à la foire de Beaucroissant, là où les
paysans de tout horizon viennent aux bonnes affaires agricoles.
Le PCF co-organise ce débat et apporte son expertise politique avec la présence de Xavier Compain, membre du
conseil national du parti et chargé des questions agricoles.
M. Compain, dans cette première partie, sera accompagné de Guillaume Gontard, sénateur de l’Isère, membre
au Sénat du groupe d’étude Agriculture et alimentation, et du groupe Développement économique de la
montagne, suit de près le projet de loi relatif aux États généraux de l’alimentation (EGA). Il introduira le débat et
présentera l’état d’avancement des discussions et négociations.
Laurent Pinatel, porte-parole de la Confédération paysanne et éleveur laitier, complétera les explications des
deux intervenants et apportera la vision de la « Conf’ » sur les EGA, et en particulier sur les points du Titre 1 : le
droit au revenu pour les paysans, la répartition de la valeur ajoutée, la construction du prix, les interprofessions
et coopératives…
Dans la seconde partie, à savoir le débat à proprement parler, tous les paysans sont vivement invités à
participer, à faire remonter leurs expériences, leurs avis, leurs positions. Un débat n’est pertinent et intéressant
que si l’assemblée est active ! Les paysans de toutes activités confondues, de tous les autres syndicats et de
toutes autres sensibilités sont accueillis avec un sincère intérêt, afin de pouvoir, par leurs questions et
interventions, enrichir le débat sur les thématiques des coopératives, de la répartition de la valeur ajoutée, et
sur le droit au revenu pour les paysans.

La Confédération paysanne de l’Isère a invité Mme Monique Limon, députée de la 7e circonscription, et
rapporteure sur le projet de loi agricole et sur les États généraux de l’alimentation (EGA), à venir sur le stand
pour discuter des EGA et de la situation agricole en Isère.
Cela se passera au stand E32 à la foire de Beaucroissant, samedi 21 avril à 13h.

Catégorie agro-alimentaireCommentaires fermés

GTV Les grandes traversées du Vercors

Une toute nouvelle édition complètement repensée du topoguide consacré au grand tour du Vercors et à la Traversée des Hauts-Plateaux.

Après le succès rencontré par cet itinéraire et ses variantes, les GTV à pied font peau neuve pour leurs 10 ans.

Un tracé revu en partie, un découpage en 23 étapes, toutes les bonnes infos pour réserver ses hébergements, ce nouveau guide se veut résolument pratique.

La randonnée complète dure trois semaines environ, mais chacun peut la segmenter selon ses envies : une journée sur une étape, un week-end, une semaine… Idéal pour découvrir cette mythique citadelle de calcaire, ses richesses naturelles et patrimoniales rencontrées en chemin. La classique et belle Traversée des Hauts-Plateaux en 3 jours vient compléter l’ensemble.

Auteur : Parc naturel régional du Vercors
Éditeur : Glénat
Hors collection – Randonnée
120 pages
Format : 12,8 x 22 cm
Façonnage : Souple
ISBN : 978-2-344-02652-6


Disponible à la Maison du Parc et dans toutes les bonnes librairies depuis le 18 avril 2018 (17,90 €).

Catégorie parcsCommentaires fermés

Un p’tit bout de Chartreuse

Le 23ème magasin de producteur de l’Isère ‘ »Un p’tit bout de Chartreuse » vient d’ouvrir ses portes à Coublevie.

Sans titre

5 producteurs de Chartreuse y sont associés (la coopérative laitière des Entremonts, le GAEC les balcons de Chartreuse, l’EARL des Crêtes, le GAEC des Rousses, et Franck Masson), et une vingtaine de producteurs approvisionnent le magasin en tant que dépôts vendeurs.

Fruits et légumes, viande et charcuterie, poissons, vins, bières, fromages et produits laitiers, confitures et coulis, plats cuisinés, pain et brioche, … la gamme est large !

Le Parc de Chartreuse a accompagné pendant 2ans et demi ce projet qui a pour objectif d’améliorer la rentabilité des fermes de Chartreuse en gagnant en valeur ajoutée, et de rendre plus accessibles les produits locaux pour les consommateurs.

Pour financer leur projet, les producteurs ont le soutien de la communauté de communes du Pays Voironnais avec son programme LEADER (aides européennes), du Département de l’Isère et du GIP (fonds d’intervention agricole et agroalimentaire).

Catégorie agro-alimentaireCommentaires fermés

St Marcellin a fêté les 5 ans de l’IGP

Il nous tardait de retrouver notre petite Marcelline, la chère mascotte, pour ce grand rendez-vous annuel du mois d’avril qui célèbre notre petit fromage à la renommée nationale.

Une 18ème édition, impulsée par une nouvelle dynamique et un renouvellement des animations dont des démonstrations culinaires professionnelles et amateurs.

Un beau dimanche en famille où il a été agréable de déambuler à travers le marché de producteurs et de savoir-faire, d’assister à des fabrications de saint-marcellin, de donner une petite caresse aux vaches et autres animaux de la ferme pédagogique ou encore se faire maquiller. Et bien sûr, qu’est-ce qu’une fête sans musique ! Un programme riche et varié qui a réservé bien des surprises.
Une manifestation à la fois ludique et éducative où petits et grands sont découvert un savoir-faire unique sans oublier la diversité et la qualité des produits qui font la richesse de notre terroir.

Chacun a pu découvrir le St Marcellin mais aussi divers produits locaux dont le bleu du Vercors Sassenage qui fête ses 20 ans d’AOP, la noix de Grenoble, ses 80 ans d’AOC..

Au niveau culinaire faire,  les ateliers animés par Jonathan Greck du restaurant l’Insolite à Voiron, Oenologie avec M. Maucarré de la Cave des Carmes à Saint-Marcellin ont connu un beau succès de fréquentation..

Bien entendu la mini ferme avec vaches, veaux, cochons mais aussi volailles, moutons ont attirés petits et grands. Heureuse initiative proposée par les élèves de la MFR de chatte..

Seul hic, les traditionnelles intronisations organisées par la confrérie du St Marcellin ont été occultées. La direction de Lactalis ayant fait pression pour que Bernard Perazio, vice président du Département qui devait être intronisé ne le soit pas.. Ceci sur fond de station d’épuration…

Catégorie A la une, foires et fêtesCommentaires fermés

Département de l’Isère: bilan à mi-mandat

Trois ans après son élection à la tête du Département, le Président Jean-Pierre Barbier, entouré des vice-présidents de la collectivité, a dressé un bilan de mi-mandat.

Sans titre

 » A travers une méthode nouvelle incarnée en 5 piliers, la majorité départementale redresse le Département » précise en préambule Jean Pierre Barbier.


Ces 5 piliers sont..

Le Département a une qualité : il tient ses promesses
Gratuité des transports scolaire, relance de l’économie (75% d’entreprises iséroises bénéficiant du plan de relances), augmentation du budget culture (+55% en 3 ans), contrôle des allocataires du RSA (4 millions d’indus frauduleux), etc. Dans tous ces domaines le Département a tenu sa parole et réalisé les actions annoncées.
Pour tenir toutes ses promesses, le Département va aussi aller jusqu’au bout des projets encore en cours, comme le THD avec 100% des communes reliées d’ici 2024 ou encore le lancement effectif de la marque agricole Alpes Is(h)ere.
2. Le Département a une marque de fabrique : la réactivité
Dans toutes les situations difficiles, le Département a réagi le plus rapidement possible pour trouver des solutions sur le terrain. Crise du Chambon, incendie du collège Lucie Aubrac, tempête Eleanor, crise financière des SAAD, sauvetage de VFD, etc. A chaque fois, le Département a pris ses responsabilités. Il est intervenu et a rétabli la situation. A l’avenir, les élus de la majorité continueront d’agir de la même manière, dès que la situation le nécessitera, prêt à soutenir les acteurs des territoires et tous les Isérois.
3. Le Département a un pouvoir : celui d’améliorer la vie des Isérois
La majorité départementale croit fermement en la capacité d’action des élus locaux pour améliorer la vie des concitoyens. Fort de cette conviction, le Département a mis en place un plan senior de 10 millions d’euros pour rénover et construire de nouvelles maisons de retraite et foyers pour personnes âgées. Objectif : des conditions de vie digne. Autre exemple, le petit train de la Mure, qui semblait voué à disparaitre. Il sera finalement remis en fonctionnement dès 2020 grâce au Département et à ses partenaires institutionnels. Enfin, dans le prochains mois, le programme d’investissement pluriannuel pour la rénovation des collèges va se poursuivre avec déjà 12 projets accomplis et 30 nouveaux projets d’ici 2021.
4. Le Département a aussi une obsession : préparer l’avenir
La majorité départementale fait des choix pour apporter des solutions dès aujourd’hui tout en ayant une vision du long terme. L’illustration parfaite : l’A480 avec le déblocage du dossier et le lancement des travaux, dès 2019. Ils vont permettre pour 2023, de disposer d’infrastructures routières modernes qui datent de plus d’un demi-siècle ! L’avenir s’écrit aussi pour les bénéficiaires du RSA avec lesquels ontété bâties de nouvelles perspectives via les contrats d’engagement réciproques signés par plus de 80% des bénéficiaires. Cette démarche favorise leur réinsertion professionnelle, et a contribué à la sortie de 1 300 personnes du RSA en Isère depuis.
5. Le Département a un style : être proche des Isérois
Dernier pilier de la méthode de la majorité départementale, le Département est proche des Isérois ! Cette proximité compte à l’heure de la multiplication des métropoles et des méga-Régions. Par des permanences directement auprès des habitants dans chaque Maison du Département (1 permanence du Président/mois), par des réunions cantonales avec les élus (1 réunion du Président/mois), par les 13 Maisons de Département dans tous les territoires, par une présence quotidienne sur le terrain, les élus de la majorité comprennent les enjeux des habitants et peuvent y répondre de manière pertinente.

« C’est par cette méthode que nous réussissons depuis 3 ans. Si nous obtenons des résultats, si les projets sortent de terre et avancent, si l’Isère va désormais de l’avant, ce n’est pas un hasard. C’est le fait des élus qui m’entourent aujourd’hui. Ils sont extrêmement engagés et fiers d’agir pour les Isérois et Iséroises » insiste Jean-Pierre Barbier, Président du Département de l’Isère.


Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

AG des gîtes de France Isère

L ‘assemblée Générale des gîtes de France Isère s’est tenue dans le cadre prestigieux du musée de la mine à La Motte d’Aveillans.  En Matheysine donc, un territoire qui compte plus de 70 hébergements labellisés.

Fort de ces 60 ans d ’existence (en 2017), les Gîtes de France demeurent un acteur incontournable du développement local.

Cette Assemblée Générale a été  l’occasion de faire le point sur l’activité Gîtes de France en Isère, tant en terme de développement (Près de 50 nouveaux hébergements ont ouvert leurs portes en 2017) que sur le plan commercial (le service réservation des Gîtes de France de l’Isère génère un volume d’affaires de près de 3 millions d’Euros ce qui en fait la plus importante centrale de réservation départementale).

Gîtes de France en Isère, ce sont aujourd’hui plus de 850 structures d’accueils (Gîtes ruraux, Chambres et tables d’hôtes, Gîtes de Groupes, Gîtes d’enfants, campings…) réparties sur plus de 200communes en Isère.
Un gîte rural est loué en moyenne 17 semaines par an. Pour une chambre d’hôte, on compte une occupation moyenne de 110 nuitées annuelles.

Philippe Riboulleau président des gîtes de France Isère a rappelé les nouvelles priorités pour les années à venir:  » la définition d’un modèle économique plus attractif vis à vis de nos porteurs de projets et nos adhérents ainsi que le renforcement de notre rôle incontournable du développement touristique local en sont les axes majeurs ».

Il a également indiqué que malgré le dynamisme de l’antenne  » nous avons ouvert un travail de réflexion destiné à recruter des adhérents, de séduire de nouveaux porteurs de projets.. »

Vincent Delaitre, directeur d’Isère tourisme, invité à cette AG a indiqué pour sa part que les mentalités, les recherches des clients ont évolué et que les hébergeurs devront s’adapter aux nouvelles exigences de leurs clients..

Catégorie tourismeCommentaires fermés

Assemblée générale de l’Association pour le développement forestier des Bonnevaux Chambaran

Une soixantaine de participants étaient présents à l’assemblée générale de l’Association pour le développement forestier des Bonnevaux Chambaran.

Parmi eux les élus locaux , Mme Limon Députée de la circonscription et son assistant M. Gauthier , Mme Debost conseillère départementale représentant M. Barbier Pt du conseil Départemental , M. Servet conseiller délégué de B.I.C. et Président de la charte forestière des Bonnevaux représentant M. Neuder Pt de B.I.C .. M. Descours Adjoint au Maire représentait M. Savignon Maire de St Simeon de Bressieux…

Le mot d’accueil de M. Descours a bien décrit l’activité et le potentiel forestier important de sa commune . Après la partie statutaire, dont les rapports moral et financier ont été adoptés à l’unanimité , une seule ombre : les difficultés de recrutement de nouveaux membres pour le conseil d’administration .

Après un court débat, on a pu constater que l’évolution des structures de la filière bois étant très avancée , la gestion et l’exploitation rationnelle des stocks de bois sur pieds s’appliquent bien sur le plan national , par les conseils régionaux et départementaux grâce en grande partie aux chartes forestières bien soutenues particulièrement par le conseil régional AUVERGNE RHONE-ALPES , le conseil départemental de L’ISERE et les communautés de communes .

Le technicien C.R.P.F. a présenté un programme d’aide aux propriétaires forestiers ,appuyé par la région , le département, l’ADEME, FEADER ,accompagné d’une information sur le dispositif d’encouragement fiscal en forêt « DEFI Forêt » les conseils précieux aux adhérents concernant les demandes d’aides pour l’amélioration et l’exploitation rationnelle des parcelles seront un gage de développement durable .

Une page sur le programme de formation (utilisation de matériels et techniques de sylviculture ) a été présentée avec un grand choix de thèmes . Mme Limon découvrant l’ Association , l’a assurée de sa disponibilité afin de relayer les demandes et suggestions de la filière bois . Mme Debost , a rappelé la volonté du conseil départemental de poursuivre le soutien actif a la filière bois qui se traduira encore cette année par d’importantes aides en investissement et fonctionnement .

Au sujet de la réorganisation des instances de la forêt privée visant à instaurer une coopération et des liens plus étroits entre l’ U.F.P.38 aux statuts rénovés et les groupements de sylviculteurs , elle se réjouit de sa finalisation prochaine.et restera  à l’écoute pour renforcer l’activité de la filière bois dans le département .

Après avoir énoncé les projets d’activités pour 2018 parmi lesquels  la surveillance des coupes réalisées mettant en péril la forêt , l’accompagnement des initiatives locales de développement avec les chartes forestières par les aides et subventions .la  promotion des bois d’œuvre …

Pour tout renseignement et conseil  contacter le technicien C.R.P.F. 06 08 36 45 63 <  mickael.chatenet@crpf.fr >

Sites des chartes forestières : http://www.cft-basdauphinebonnevaux.fr ou   http://charteforestiere-chambaran.fr

Email de l’association : abcforet38@gmail.com .

Catégorie forêtCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

avril 2018
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+