Catégorie | loup

Le Préfet réunit le Comité Départemental Loup

Le Préfet de l’Isère a réuni le comité départemental loup. Cette réunion de concertation a permis de présenter le bilan 2017 concernant le département de l’Isère, le nouveau plan loup 2018-2023, et le plan d’actions pour 2018 en Isère.

Bilan 2017

Le bilan 2017 du suivi de la population de loups présenté par l’ONCFS fait apparaître quatre nouvelles zones de présence du loup entre 2016 et 2017, portant à 11 le nombre de zones de présence permanente de plusieurs animaux.

Le bilan du nombre d’attaques et du nombre d’animaux domestiques prédatés et indemnisés est resté stable par rapport à 2016 (3 attaques et 17 animaux de plus qu’en 2016).

Du fait de l’extension de la zone de présence du loup, le nombre de contrats d’aide à la protection des troupeaux a fortement augmenté avec 27 contrats en plus en 2017 par rapport à 2016.

Sur ce point, le Préfet rappelle aux éleveurs concernés que la date limite de dépôt des demandes d’aides à la protection contre le loup est fixée au 30 mai 2018.

Enfin, avec 96 arrêtés préfectoraux d’autorisations de tir de défense pris en 2017, le nombre des autorisations en vigueur à ce jour en Isère s’élève à 140.

Principales évolutions du nouveau plan national d’actions sur le loup et les activités d’élevage

Ce plan replace les activités d’élevage au cœur du dispositif.

Il octroie des pouvoirs renforcés au Préfet coordonnateur, Préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et modifie les règles de gouvernance du plan, en créant notamment un conseil scientifique.

– Il renforce l’attention à porter aux secteurs sur lesquels, malgré la mise en place de mesures de protection, se concentre la prédation d’animaux domestiques par le loup. Ces secteurs sont nommés « foyers d’attaques ». L’objectif reste de faire baisser fortement le nombre d’attaques.

– Il demande aux préfets de prioriser les tirs de défense renforcée à proximité des troupeaux, dans une logique de gradation de la réponse à apporter à la prédation d’animaux domestiques (effarouchement, tir de défense simple puis renforcée, tir de prélèvement simple puis renforcé)

– Il introduit la notion de conditionnalité de l’indemnisation des dommages à la protection des troupeaux, qui devrait être assurée de façon progressive à compter de 2019 selon des modalités qui ne sont pas encore définies,

– Les arrêtés ministériels publiés en février 2018 définissent des règles pour calculer le nombre de loups pouvant être prélevés de façon dérogatoire à son statut de protection. 10% de la population de loups en France pourra être prélevé, ce chiffre étant calculé au printemps sur la base des effectifs estimés de l’année précédente.

Ce plafond pourra être relevé de 2%. Le calendrier de prélèvement des loups sera calqué sur l’année civile. Par ailleurs, les loups reconnus hybrides seront décomptés du plafond de prélèvement.

Plan d’action 2018 pour l’Isère

Le Préfet rappelle l’importance de poursuivre la mise en œuvre des mesures de protection des troupeaux et indique que si la protection des troupeaux ne supprime pas les attaques du loup sur les troupeaux, elle en diminue la fréquence et l’incidence.

Il rappelle également l’importance de mettre en place de manière effective les tirs de défense autour des troupeaux et appelle les chasseurs locaux à appuyer les éleveurs et les bergers en ce sens. Il souligne également l’accompagnement des élus pour organiser localement la mise en place effective des moyens humains sur le terrain en collaboration avec les ACCA des communes.

Le Préfet remercie les partenaires territoriaux (Parcs Naturels Régionaux du Vercors et de Chartreuse, Espace Belledonne, Parc National des Écrins) et techniques (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage, Louveterie de l’Isère dont les effectifs sont renforcés en 2018, Fédération des Alpages de l’Isère, Fédération Départementale des Chasseurs de l’Isère) pour leurs interventions et pour leur contribution à la mise en œuvre du plan loup dans le département en 2017.

Il souhaite élargir le champ de ces partenariats, notamment au travers de nouvelles expérimentations, pour mieux encore soutenir le monde de l’élevage face à la pression de prédation du loup.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8377 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

AGRICULTURE-GIF-468x60.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

mai 2018
L Ma Me J V S D
« avr   juin »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+