Catégorie | A la une, agriculture

Agriculture: tout pour la formation

Agriculture: tout pour la formation

Didier Guillaume tout nouveau ministre de l’agriculture a tenu à effectuer son premier déplacement officiel dans son département de la Drôme et en Isère.

Drômois d’origine, il a accepté le poste de ministre de l’agriculture car  » c’est le plus beau ministère » et a très vite dévoilé sa priorité: la formation.

Voilà pourquoi son premier déplacement a été axé sur la formation, tout d’abord au lycée agricole du Valentin à Bourg les Valence. Il a lancé le défi de sa réussite:  » j’aurais réussi si à la fin de mon mandat il y a plus de jeunes dans l’enseignement agricole et si le métier d’agriculteur est réhabilité car oui l’agriculture a un avenir.

Ensuite il s’est rendu à la MFR de chatte.  » Il ne faut pas opposer les divers modèles de formations agricoles, elles sont complémentaires… » Une MFR qui compte 250 élèves  » dont beaucoup n’étaient pas à l’aise dans l’enseignement général.. Là nous leur offrons un cadre idéal pour apprendre les métiers des filières agricoles et un travail car la totalité de nos élèves trouvent rapidement un boulot » diront de concert le président Renn et le directeur de l’établissement André Roux..

Didier Guillaume a martelé que la formation est essentielle  et de fixer trois axes prioritaires au sein de cette formation: former plus de jeunes aux métiers de l’agriculture, participer à la transition vers l’agro-écologie, s’adapter aux besoins des territoires en particulier à ceux du monde rural.

Le ministre de l’agriculture a bien entendu rendu hommage aux enseignants qui sont la clé de voûte de la réussite.  » Continuez à vous battre pour que les jeunes ont une bonne formation qui leur permettra d’avoir un métier passionnant, d’obtenir un travail rémunérateur.. »

il a bien entendu abordé le fameux dossier du glyphosate:  » comme le président de la République s’y est engagé il disparaîtra en 2020.. A nous de trouver les solutions avec les différentes filières pour trouver des solutions adaptées. « 

Il a également rencontré les OPA du département pour faire le point sur l’actualité agricole. Insistant de son côté sur le fait de faire des efforts au niveau de la consommation de l’eau. « Les agriculteurs ont diminué les apports en eau de 30% en 15 ans, c’est bien mais il faut rester vigilants et nous aurons rapidement besoin de trouver de nouvelles ressources en eau. »

Etant à quelques encablures de la SENURA, le ministre de l’agriculture a tenu à visiter la station d’expérimentation nucicole. pour rappel la station a pour mission première de répondre aux attentes des professionnels en matière d’innovation et de recherche.

Une station qui va avoir un grand rôle à jouer dans les prochaines années, en particulier pour pérenniser la noix de Grenoble au niveau de ses apports et de sa qualité. Les changements climatiques qui se profilent posent en effet question..

Comme nous l’a confié Yves Renn, président de Coopenoix:  » la campagne 2018 laisse verra des apports en baisse et un fort taux de noix mises à la benne car brulées..De plus des soucis sanitaires sont notables…Ceci du aux conditions climatiques qui nous touchent..

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8384 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

AGRICULTURE-GIF-468x60.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2018
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+