Archive | juin, 2019

« L’état de catastrophe naturelle devra être décreté »

Les violents orages qui ont frappé notre région ont fait d’énormes dégâts . En première ligne l’agriculture. On ne compte plus les exploitations ravagées par dés déluges de grêle et par un vent de tempête.

Ceci ce samedi toute l’après midi.

Certaines récoltes sont détruites, en particulier les récoltes arboricoles, la vigne et les céréales.. La noyeraie de Grenoble n’a pas non plus été épargnée.

Didier Guillaume, drômois d’origine, ministre de l’agriculture s’est rendu sur le terrain  de nord Drôme et a pu visualiser l’ampleur des dégâts mais aussi le désarroi des agriculteurs.

Il a annoncé qu’en plus de la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle des mesures d’aides exceptionnelles seraient mises en place très rapidement.

Didier Guillaume se rendra ce lundi 17 juin dans le sud Grésivaudan ou accompagné de Jean Pierre Barbier président du Conseil Départemental il se rendra compte des dégâts causés dans cette vallée du sud Grésivaudan.

Catégorie Département de l'Isère, agricultureCommentaires fermés

16 ème fête de la forêt de montagne

La 16ème fête de la forêt de montagne a connu un très beau succès.. celle ci organisée par la association des communes forestières de l’Isère c’est déroulée dans un cadre majestueux: au sommet du Col de la Morte à l’Alpe du grand Serre.. Nous sommes à 1370 mètres d’altitude.

C’est une tradition la fête de la forêt de montagne est divisée en trois temps forts. Le premier jour ( jeudi) est plus spécialement réservé aux enfants, le deuxième jour( vendredi ) aux professionnels et le week-end au grand public.

Ce jeudi donc près de 280 enfants scolarisés sur les territoires de l’Oisans du Trièves et de Matheysine ont découvert la forêt de montagne à travers divers ateliers: livres, contes, jeux, fabrication d’objets, quiz, dessins..

Le but final étant de sensibiliser les enfants aux enjeux de demain, au niveau écologique en particulier..mais aussi de les sensibiliser à la gestion forestière durable, à l’utilisation raisonnée de la forêt, de leur faire découvrir les métiers liés à la forêt, au bois..

Vendredi donc : journée dite professionnelle  mais aussi réservée aux institutionnels et acteurs de la filière forêt-bois avec plusieurs temps forts. Outre la traditionnelle vente de bois on retiendra bien évidemment le colloque qui avait pour thème changement climatique scolytes, tempêtes sommes nous prêts?

Thème précurseur vu les aléas climatiques qu’a connu notre région le lendemain..

A l’heure où les enjeux liés au réchauffement climatique sont au coeur des préoccupations mondiales, de multiples changements sont déjà visibles sur les peuplements forestiers français. Ce changement climatique se caractérise également par l’apparition d’épisodes extrêmes qui ont fortement impactés les forêts françaises ces dernières années : la tempête Lothar en 1999 et plus récemment en 2018 une période estivale et automnale aux températures particulièrement élevées ayant provoqué une multiplication exceptionnelles des scolytes (insecte ravageur de l’épicéa).

-> Comment la filière forêt-bois régionale peut s’adapter et réagir à la multiplication prévisible de ces épisodes climatiques extrêmes et leurs effets secondaires ?

Un panel d’experts a tenté d’apporter des éléments de réponse et pistes de réflexion pour atténuer les impacts du changement climatique sur la filière dans les décennies à venir. Pour ce deux tables rondes  étaient organisées avec pour thèmes:

- Quelles essences et produits pour la filière forêt-bois de demain

- Quelle organisation de la filière pour anticiper au mieux les crises à venir ?

Suite au colloque l’assemblée générale de l’association des communes forestière s’est déroulée sous la présidence de Guy Charron.

Le week-end est donc réservé au grand public. Celui ci venu en famille a pu découvrir la forêt sous tous ses angles: la forêt source de vie, économique, sociale, mais aussi acrobatique, poétique, citoyenne à travers des démonstrations, des ballades, des expositions, du fameux concours du bucheron, du concours des  » bancs en bois »,  du marché des producteurs…

Nous vous proposons de découvrir en images l’animation qui régnait sur l’espace le samedi matin..



Catégorie A la une, forêtCommentaires fermés

A la découverte de la forêt de montagne !

Rendez-vous à l’Alpe du Grand Serre

les 13, 14, 15 et 16 juin 2019

pour 4 jours de fête à la découverte de la forêt de montagne !

La Fête de la Forêt de Montagne c’est 4 jours d’animations, d’ateliers, de conférences pour tous les publics. Enfants, parents, amateurs, professionnels et curieux, tout le monde y trouvera son compte !

Jeudi 13 juin 2019

Journée Scolaires

11 classes, pour un total de 275 élèves, sont attendues pour une journée de découvertes sur la forêt et ses métiers. Au programme : initiation à la gestion forestière, démonstration de bûcheronnage, découverte de la faune et de la flore…

Les classes participantes sont issues des territoires du Trièves, de la Matheysine et de l’Oisans.

Vendredi 14 juin 2019

Journée Professionnels

Une journée à destination des professionnels, institutionnels et acteurs de la filière forêt-bois.

La thématique retenue cette année est celle de l’adaptation de la filière forêt-bois au changement climatique.

Programme détaillé onglet « Côté professionnels »

Samedi 15 et Dimanche 16 juin

Journées « Grand public »

Deux journées spécialement destinées au grand public.

Programme détaillé onglet « Côté grand public »

Catégorie forêt, montagneCommentaires fermés

metrosoleil.lametro.fr….

Grenoble-Alpes Métropole a pour objectif de multiplier par 6 la production
d’électricité photovoltaïque sur son territoire d’ici 2030. Afin de convaincre les
particuliers de l’intérêt de s’équiper, les aider à franchir le pas, la Métropole vient de
lancer un outil de simulation en ligne, facile, neutre et gratuit : Métrosoleil. Celui-ci
calcule le potentiel solaire de chaque toiture, simulation financière à l’appui. Dans
le même temps, une charte de qualité est signée avec des installateurs de panneaux
solaires, afin d’apporter toutes les garanties nécessaires aux usagers.

Basé sur une carte IGN, le service « metrosoleil.lametro.fr », c’est d’abord une carte de
l’agglomération grenobloise, où tous les toits sont matérialisés : du plus clair (qui propose un
fort potentiel solaire) au plus sombre (faible potentiel) en fonction de l’orientation et de l’ombre
portée par les montagnes ou des immeubles. Tous les propriétaires*, qu’ils soient particuliers,
bailleurs ou entreprises, peuvent ainsi découvrir la puissance d’ensoleillement de leur toiture.
Mais ce n’est pas tout. MétroSoleil propose également la simulation financière d’une
installation, que ce soit pour la production d’eau chaude (solaire thermique) ou d’électricité (solaire
photovoltaïque). Il suffit pour cela de renseigner son adresse et de demander un devis. Pas
besoin de s’enregistrer ou de laisser ses coordonnées. Aucun risque de démarchage commercial.

Le service est anonyme, neutre et gratuit.
Cette simulation permet de visualiser le coût de l’installation, mais aussi sa rentabilité,
c’est-à-dire les économies réalisables. Des panneaux solaires thermiques permettent ainsi
de couvrir en moyenne 70% des besoins en eau chaude d’un foyer de quatre personnes, soit une
économie d’environ 200 euros par an. Quant à la production d’électricité grâce à des panneaux
photovoltaïques, elle permet de recevoir chaque année, pendant 20 ans, une rentrée d’argent
grâce à la vente de l’énergie produite.
Une fois la simulation terminée, deux possibilités s’offrent à l’internaute :
• Contacter l’Agence locale de l’énergie et du climat (ALEC) pour obtenir davantage de conseils
et être accompagné dans le projet d’installation
• Consulter la liste des installateurs sélectionnés par la Métropole. Ces entreprises locales, qui
ont signé une charte de qualité et disposent de toutes les certifications et assurances nécessaires,
s’engagent à fournir un devis clair et complet.

UNE CHARTE ET 11 ENGAGEMENTS POUR DES INSTALLATIONS DE QUALITÉ
Afin d’accompagner correctement les propriétaires intéressés par la pose de panneaux
solaires, la Métropole a souhaité mettre en place une Charte de qualité des installateurs
solaires partenaires référencés. En signant cette charte, les installateurs s’engagent à :
1 / Disposer des certifications et assurances relatives à son activité.
2/ Disposer de compétences acquises par une formation diplômante ou une pratique régulière.
3 / Ne faire appel à la co-traitance que si des compétences complémentaires sont nécessaires.
4 / Répondre à l’ensemble des sollicitations provenant de Métrosoleil dans un délai raisonnable
5 / Orienter le client vers des solutions techniques de qualité et compétitives ; ne pas associer
à l’offre technique une offre de financement/prêt.
6/ Fournir une offre précise et complète : un devis clair, avec calendrier prévisionnel, conditions
de paiement et de garantie
7/ Aider le porteur du projet dans ses démarches : l’assister dans son choix, évaluer précisément
la production d’énergie attendue, l’aider dans ses démarches administratives et fiscales
8/ Être prudent dans l’avancement et la réalisation de l’installation solaire : annuler la commande
en cas de refus d’autorisation d’urbanisme, réaliser une installation conforme au devis signé
9/ Soigner les finitions et la remise en état du chantier
10/ Suivre les installations en production
11/ Fournir l’ensemble des documents et permettre la traçabilité de tous les échanges

PLUS DE MESURES POUR BOOSTER LE SOLAIRE
• L’obligation d’installation sur les parkings et les bâtiments
Dès 2020, grâce au futur PLUI** :
- l’installation de panneaux solaires sera obligatoire sur les parkings de plus de 1000 m2
- la production d’énergie renouvelable, qui pourra être solaire, sera exigée sur tous les bâtiments
neufs (logement ou entreprises)
• La mobilisation des grandes surfaces de toitures
La Métropole a lancé un appel à manifestation d’intérêt pour les entreprises et particuliers
disposant de grandes surfaces de toitures. Grenoble-Alpes Métropole assure leur mise en relation
avec des investisseurs-développeurs du photovoltaïque, puis veille au bon déroulement des
projets.
• Soutien de la Métropole à la création d’entreprises dédiées
- Parkosol, société créée avec GEG,le Fonds OSER et la Métropole, développe l’exploitation
d’ombrières photovoltaïques (projets déjà réalisés sur parkings-relais de Gières, Seyssins et Vif)
- Energ’Y Citoyennes, société d’épargne citoyenne créée en 2016 avec des habitants et l’Agence
Locale de l’Energie et du Climat, et dont la Métropole est le principal souscripteur, développe
l’installation de toitures photovoltaïques sur de petites et moyennes surfaces.
• L’accompagnement des TPE/PME
Un dispositif d’accompagnement des entreprises pour aider gratuitement les TPE/PME à faire
des économies d’énergie. Ce dispositif géré par l’Alec pour le compte de la Métropole permet aux
entreprises de réaliser une pré-étude de faisabilité photovoltaïque.
• Le soutien aux communes
Avec le soutien de la Métropole, l’ALEC réalise des études d’opportunité afin de fournir un premier
niveau d’information aux communes, qui peuvent alors choisir d’investir en direct ou de mettre à
disposition leurs surfaces exploitables auprès d’un opérateur comme Energ’Y Citoyennes, Parkosol,
ou un autre.
** Le PLUi devrait être entériné fin 2019

metro soleil
SOLAIRE THERMIQUE
OU PHOTOVOLTAÏQUE ?

Il existe deux sortes de
panneaux solaires : les
panneaux thermiques
et les panneaux
photovoltaïques. Les
panneaux thermiques
produisent de la chaleur :
ils possèdent un fluide
conducteur qui va chauffer
l’eau du logement. Les
panneaux photovoltaïques
produisent de l’électricité
que l’on peut soit
consommer soit revendre
selon un tarif fixé et garanti
par l’État.
LA TRANSITION
ÉNERGÉTIQUE,
PRIORITÉ DE LA
MÉTROPOLE

Les systèmes alpins
subissent les effets
du réchauffement
climatiques deux
fois plus que sur le
reste du territoire. Les
conséquences sont déjà
là : fonte des glaciers,
éboulements réguliers,
migration des espèces,
réduction de l’enneigement,
déficit en eau des sols…
Afin de limiter cette
hausse des températures,
il est aujourd’hui impératif
de réduire massivement
la consommation
d’énergies fossiles tout en
augmentant la production
d’énergies renouvelables.
Grenoble-Alpes Métropole
mène une politique
volontariste et ambitieuse
en la matière. Elle s’est
dotée en ce sens d’une
feuille de route à la fois
pragmatique et exigeante,
avec des objectifs chiffrés
d’ici à 2030 sur le territoire :
• -22% de consommations
énergétiques
• +35% d’énergies
renouvelables et de
récupération
• -30% d’énergies fossiles

Catégorie La Métro, La MétroCommentaires fermés

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

juin 2019
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+