Archive | novembre, 2019

Gîtes de France Isère partenaire du Téléthon

A l’initiative de Danielle Lefèvre, récente administratrice des Gîtes de France de l’Isère, et particulièrement active au sein de l’AFM TELETHON de Tullins, le Relais départemental des Gîtes de France de l’Isère est devenu cette année partenaire du Téléthon.

Gîtes de France de l’Isère

tele
Gîtes de France Isère partenaire du Téléthon 2019.
1€ des frais de réservations reversé au profit de l’association Défis solidaires
jusqu’au 7 décembre 2019

Depuis le 1er novembre 2019 et jusqu’au 7 décembre 2019, date de fin du Téléthon 2019, le service réservation des Gîtes de France reverse 1 euro à l’AFMTELETHON pour chaque réservation d’un Gîte ou d’un chambre d’hôte en Isère, amenant ainsi tous les clients des Gîtes et chambres d’Hôtes de notre département à participer indirectement et symboliquement à ce qui constitue la plus grosse collecte populaire au monde  pour financer depuis 1987 projets de recherche sur les maladies génétiques.

Plus de 450 contrats devraient être engagés sur la période de collecte des fonds.

Né il y a 60 ans autour de valeurs humanistes, Gîtes de France compte aujourd’hui plus de 60 000 hébergements qui prônent le respect de l’environnement, des traditions locales et la préservation du patrimoine bâti.
En préservant une éthique et des valeurs de partage, les Gîtes de France proposent des formules de vacances recherchées par des consommateurs soucieux de séjours personnalisés, de qualité et d’un véritable accueil.

C’est donc tout naturellement qu’une participation symbolique au Téléthon 2019 a pu se concrétiser cette année. Elle devrait se poursuivre et s’enrichir dès 2020.

tete

Catégorie tourismeCommentaires fermés

Forêt publique et forêt privée, un partenariat pour agir ensemble

L’Office national des forêts et les Chambres d’Agriculture d’Auvergne-Rhône-Alpes s’entendent pour allier et conforter leurs actions au niveau régional.

L’ONF en charge des forêts publiques, et les Chambres d’agriculture compétentes pour contribuer à la mise en valeur des bois et forêts privées, décident de coordonner leurs interventions en faveur de la forêt régionale. Ils s’associent pour favoriser la mise en œuvre d’une gestion durable et multifonctionnelle.

Les axes de collaboration portent notamment sur le développement de chantiers publics/privés pour mobiliser plus facilement des bois et optimiser la gestion forestière. Dans ce même objectif, les partenaires s’engagent à favoriser la création de dessertes mixtes facilitant les accès dans les massifs forestiers.

Les surfaces sylvopastorales, l’agroforesterie, la gestion des enjeux agricoles, l’équilibre entre populations de gibier et peuplement forestier sont aussi des enjeux partagés, qui font et/ou feront l’objet de projets développés dans les territoires d’Auvergne-Rhône-Alpes en fonction des contextes locaux.

Le recours aux nouvelles technologies pour la gestion forestière fait également partie des axes de collaboration, avec l’utilisation conjointe de drones équipés de caméras haute définition.

L’ONF et les Chambres d’agriculture passent un nouveau cap pour travailler plus et mieux ensemble au profit de la forêt régionale, dans la continuité de la dynamique initiée depuis cinq ans autour de Metis et Symbiose, deux projets de collaboration public/privé.
Ils ont dit pendant la conférence de presse :

  • « La poursuite et le développement de la coopération entre l’ONF et les Chambres d’agriculture sont essentiels en cette période de crise sanitaire qui touche les forêts françaises, pour relever le défi de la reconstitution de nos massifs fortement atteints par la sécheresse et les attaques de scolytes. » Hervé Houin, Directeur Territorial, Office national des forêts
  • « L’objectif est d’associer forêt publique et privée pour répondre aux enjeux de l’ensemble de la filière forêt-bois » Cédric Laboret, Président de la Chambre d’agriculture Savoie Mont-Blanc et en charge du dossier régional Forêt-Bois.

  • Pour en savoir plus:
  • DOSSIER « Lancement du partenariat Chambres d’agriculture Auvergne-Rhône-Alpes/Office national des forêts »

Catégorie forêtCommentaires fermés

Le changement climatique devrait être la première priorité du Parlement Européen..

La lutte contre le changement climatique devrait être la première priorité du PE, révèle un nouvel Eurobaromètre, qualifiant les manifestations des jeunes de facteurs d’influence majeurs.

climat

« La lutte contre le changement climatique et la protection de l’environnement, des océans et de la biodiversité » devraient être les priorités absolues du Parlement européen, affirment les citoyens dans un nouveau sondage Eurobaromètre demandé par le PE et mené en octobre 2019. Le changement climatique était déjà l’une des raisons qui avait poussé les citoyens à se rendre aux urnes lors des élections européennes en mai dernier, en particulier chez les jeunes. Aujourd’hui, pour la première fois, les citoyens mettent le changement climatique en première position de la liste des priorités de l’Eurobaromètre.

Au total, 32% des Européens (39% des Français, 38% des Belges et 36% des Luxembourgeois) mentionnent la lutte contre le changement climatique et la protection de l’environnement comme la première question devant être abordée par les eurodéputés. Il s’agit de l’élément le plus mentionné dans 11 États membres, en particulier en Suède (62%), au Danemark (50%) et aux Pays-Bas (46%).
Par ailleurs, les participants au sondage Eurobaromètre ont été interrogés pour déterminer quelle question environnementale était la plus urgente. Une majorité absolue des Européens (52%) estiment qu’il s’agit du changement climatique, suivi de la pollution atmosphérique (35%), de la pollution marine (31%), de la déforestation et de la quantité croissante des déchets (28% chacune).

Le Président du Parlement européen, David Sassoli a déclaré: « Ce sondage montre très clairement que les Européens veulent des mesures européennes pour lutter contre le changement climatique. Hier à Strasbourg, le Parlement a justement approuvé une résolution déclarant l’urgence climatique et environnementale en Europe et dans le monde. Nous écoutons nos citoyens et soulignons la nécessité de traduire les paroles en actes. »
Les manifestations des jeunes font une différence

Au cours de l’année dernière, des manifestations menées par des jeunes, comme le mouvement #FridayForFuture de la Suédoise Greta Thunberg, ont mobilisé des millions de personnes en Europe et dans le monde.
Ce nouveau sondage Eurobaromètre montre que près de six Européens sur dix sont confiants ou convaincus que les manifestations des jeunes ont un impact direct sur les politiques tant au niveau national qu’européen.

Les Irlandais (74%), les Suédois (71%) et les Chypriotes (70%) sont les plus convaincus par le fait que les manifestations aboutiront à des mesures politiques européennes, contre 42% des Tchèques et 47% des Britanniques. Concernant les Belges, les Luxembourgeois et les Français, les chiffres se montent respectivement à 57%, 57% et 55%.


Contexte
Depuis 1973, l’Eurobaromètre mesure les impressions et les attentes des citoyens européens à l’égard de l’UE. Kantar a rassemblé ces données pour l’Eurobaromètre et le travail sur le terrain s’est déroulé entre le 8 et le 22 octobre dans les 28 États membres de l’UE. Un échantillon de 27 607 répondants représentatifs, âgés de plus de 15 ans, ont été interviewés en personne pour le rapport.

Catégorie Union européenne, nature, planète TerreCommentaires fermés

Marché de Noël des producteurs Bienvenue à la Ferme

Les producteurs du réseau Bienvenue à la ferme vous proposent pour la 5ème année, leur marché de Noël qui aura lieu le mardi 10 décembre à Grenoble à la Maison des Agriculteurs.
Réservez cette date pour venir faire vos emplettes auprès des producteurs présents, de 11 h à 19 heures, sur le parvis de la Maison des Agriculteurs (arrêt de tram MC2), à l’intérieur en cas de mauvais temps.
Une multitude de produits locaux vous attend : noix, huile de noix, cerneaux caramélisés, salés, digestifs, apéritifs, confitures, sirops, condiments, ail des ours, miel, pain d’épices, nougat, pollen, coffrets cadeaux, cosmétiques et coffrets cadeaux à base de lait de jument bio, , viande de veau, boeuf, agneau, rillettes de poule, volailles, vin rouge, blanc, mousseux, jus de raisin, fromages de chèvre, charcuterie, huile et savon d’émeu, safran, escargots, spiruline…
Pour le midi, une assiette traiteur à base de produits fermiers vous sera proposée. Buvette : vin et jus de pommes chauds, crêpes sucrées.
Vous pourrez également confectionner sur place des paniers garnis avec les produits de votre choix afin de faire plaisir à vos proches pour les fêtes de fin d’année !
Bienvenue à la Ferme est une marque des Chambres d’Agriculture, réservée aux agriculteurs qui s’engagent à respecter un cahier des charges garantissant la qualité de leurs produits.

Retrouvez tous les agriculteurs adhérents sur le site internet :
www.bienvenue-a-la-ferme.com/rhone-alpes,
également dans le livret disponible le jour du marché ou auprès des offices de tourisme du département.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

CA d’Or: les lauréats 2019

La 14e cérémonie des CA dOr a dévoilé le nom des lauréats 2019, sélectionnés parmi les 18 candidats présentés. Les lauréats remportent chacun un trophée, un chèque de 1.500 et une vidéo promotionnelle.


Soutenu par les Caisses locales du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, le concours CA dOr valorise les professionnels, porteurs de projets innovants en Isère, Drôme, Ardèche et Est lyonnais, dans quatre catégories : Innovation Services, Innovation Commerce et Artisanat, Innovation Agro/Agri et Innovation Technologies.  » Pour le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, « Innover », cest développer un nouveau produit ; créer un nouveau service ; faire évoluer les usages ; transformer le quotidien » a précisé Jean Pierre Gaillard Président .

Et de rajouter:

 » Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, en tant que banque de linnovation, a la responsabilité daccompagner et faire émerger les initiatives et les talents de son territoire, mais aussi daccroître leur visibilité, notamment à travers les CA dOr. En tant que 1er financeur de léconomie française, il est de notre « devoir » daccompagner les initiatives locales.

Notre Caisse régionale sengage sur son territoire dans laccompagnement des projets et de la dynamique économique en étant à lécoute des besoins des entreprises et des enjeux du territoire sud-rhônalpin.

Pour cela, elle a mis en place des structures spécifiques : une direction dédiée et des directeurs spécialisés pour les entreprises ; un service consacré aux start-up avec des financements spécifiques (participation en capital, financement en haut de bilan) ; les Cafés de la création ; le Village by CA, qui vient de fêter son deuxième anniversaire, écosystème créateur de valeur ; et bientôt Y.Spot !

Les entreprises sont la richesse dun territoire. Toutes les initiatives économiques locales, aussi petites soient-elles, participent pleinement au dynamisme et à lattractivité de notre écosystème.

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes a toujours eu à cœur daider les entreprises qui innovent sur son territoire. Ses valeurs coopératives et mutualistes sont à la source de chacune des actions portées par la Caisse régionale, qui a su devenir une interlocutrice et une partenaire privilégiée des entreprises. Les entreprises remarquées par les CA dOr sont en majorité de jeunes structures, mais elles seront demain, à nen pas douter, de grands acteurs économiques. Cest un pari sur le futur dune banque tournée vers lavenir ! »

LE PALMARES


Catégorie Innovation Services:

Ecocryo Technologies (38)

Créée en 2011 par Pascal Généreux, Ecocryo Technologies est une société dingénierie et de services en nettoyage cryogénique.


Catégorie Innovation Commerce & artisanat :

Vercors Touch (38)

Vercors Touch est la boutique en ligne des produits du Vercors, massif de montagnes riche de diverses influences climatiques. Cathy Gadenne, porteuse du projet, est profondément attachée au territoire et aux savoir-faire. Elle a décidé de valoriser les producteurs et leur travail en créant la « Vercors Box« , un abonnement mensuel avec quatre à six produits et racontant lhistoire dune vingtaine de producteurs, leur savoir-faire et leur lien au territoire. Et grâce à la boutique en ligne, près de 200 produits sont désormais expédiés dans toute la France. https://vercorstouch.com

Catégorie Innovation Technologies Santé & Bien-être :

Forever Magnetic (69)

La société française Forever Magnetic, spécialisée dans la création de produits magnétiques novateurs, a conçu le 1er t-shirt compressif magnétique, le « TM32«  pour calmer et réduire les douleurs de dos et dépaules !

Catégorie Innovation Agro-agri :

La Table du Vigneron (07)

Raphaël Pommier, vigneron bio en sud Ardèche, a créé sur le domaine familial une « Bistronomie paysanne bio », avec laide dun jeune chef passionné et de ses confrères agriculteurs bios. Cest un concept de table vigneronne bio, simple, conviviale, qualitative et ouverte à tous. Un vrai restaurant, qui sera certifié bio, comme lest déjà le vignoble, depuis 12 ans (labellisé bio et Haute Valeur Environnementale niveau 3). Cest aussi un point de vente collectif de produits bio installé sur le domaine, via « La Ruche qui dit Oui ! », un site internet collaboratif où chaque confrère agriculteur propose ses produits à destination de consommateurs qui sinscrivent et nont plus quà choisir ! www.domainedecousignac.fr


Mention spéciale du jury :

Jicega (38)

Dirigée par Clément Gallay et Aurélie Verkest, Jicega est un fabricant de vêtements techniques de sport personnalisés, maillots, shorts, chaussettes…

Sans titre

Les lauréats 2019 des CA dOR, en présence du grand témoin Vincent Tempelaere, du président et du directeur général du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes Jean-Pierre Gaillard et Christian Rouchon

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

Tour de France: le 38 à l’honneur

Ce mardi 26 novembre, le Département de l’Isère et ASO, la société organisatrice du Tour de France, ont lancé le coup d’envoi du Tour de France 2020 en Isère.

Pour ce, Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, Jean-Pierre Barbier, président du Département, ont lancé les étapes iséroises de la « Grande boucle » depuis La tour du Pin.

Le Département de l’Isère, partenaire du Tour

A la suite de l’annonce le 15 octobre dernier à Paris, du parcours 2020 de la « Grande boucle », le Département, en partenariat avec Amaury Sport Organisation (ASO) a organisé une journée riche en événements pour marquer le retour du Tour de France en Isère*. Le cyclisme sera à l’honneur dans notre département en 2020 avec trois journées : une journée de repos le 13 juillet, une étape 100 % Isère (la 16e) entre La Tour du Pin et Villard de Lans et enfin, un départ à Grenoble le 15 juillet.

Ce programme en Isère, particulièrement dense et riche, est le fruit d’un travail aussi discret qu’efficace entre le Département et ASO depuis un peu plus de 2 ans. Le Président Jean-Pierre Barbier a travaillé en étroite proximité et en pleine confiance avec Christian Prudhomme pour faire aboutir ce dossier.

Aussi, l’année prochaine, le Département sera moteur pour la réussite du Tour de France en Isère, comme il l’a été jusqu’ici. En effet, le Tour de France permettra de faire rayonner tous les atouts du département (tourisme, culture, patrimoine, gastronomie…).

Avant-goût du Tour de France 2020 en Isère

L’inauguration de la ligne de départ de l’étape 100% département 38, qui reliera La Tour du Pin à Villard de Lans, s’est réalisée symboliquement grâce à 38 coureurs cyclistes qui ont parcouru, jusqu’à Voiron, les 38 premiers kilomètres de cette étape. Aux côtés des amateurs, il est important de noter les participations des coureurs professionnels isérois Nans Peters, Geoffrey Bouchard et Eddy Finé.
Cette journée était un avant-goût des 3 jours de fête en Isère que permet le Tour de France et plus généralement de l’année 2020, une année « vélo » pour les isérois.

Tout au long de l’année 2020, le Département  va mettre en avant, grâce au cyclisme, tous ses attraits.

Le passage du Tour de France sera également accompagné de retombées économiques directes. Des dizaines de milliers de personnes accompagnent et suivent l’épreuve, générant une manne très conséquente pour tout le département.

L’Isère, une terre de cyclisme
C’est ce qui a été mis en exergue à Voiron au travers de la conférence organisée par le Département en lien avec ASO, et animée par la voix du Tour, Alexandre Pasteur. Devant plus de 400 personnes parmi lesquelles notamment, des chefs d’entreprises, des acteurs du tourisme, des élus locaux et des passionnés de cyclisme, les liens historiques entre l’Isère et la « Grande Boucle » ont été rappelés ainsi que les vertus du cyclisme pour l’économie d’un territoire.
Cette présence exceptionnelle démontre l’engouement collectif pour le Tour de France. Cette journée augure d’une belle mobilisation sur les routes du Tour 2020.

Signe de cette ferveur, les 38 grands sportifs isérois qui ont honoré de leur présence la réunion de Voiron parmi lesquels : Bruno Saby, David Smetanine, Bernard Thevenet …
Comme il l’a été rappelé, l’Isère est une terre favorable à la pratique du vélo. L’Isère ne compte pas moins de 21 boucles cyclo-touristiques balisées et sécurisées par le Département. Sans oublier l’aménagement le plus emblématique de l’engagement départemental, la V63. L’Isère est une terre de sport au sens large, avec plus de 400 000 licenciés dans des clubs sportifs amateurs ou professionnels.

« Pour paraphraser Ernest Hemingway « l’Isère sera une fête » en 2020 ! C’est grâce à la relation de confiance tissée avec le directeur du Tour de France, Christian Prudhomme, que le Tour revient en force en 2020 en Isère avec une étape 100% iséroise le jour symbolique du 14 juillet ! Pour lancer cette fête, rien de mieux que d’organiser un avant-goût avec cette journée à la Tour du Pin et Voiron.

L’Isère est une terre de cyclisme et le Département en fait une force en 2020, en utilisant le vélo pour faire connaître au plus grand nombre, la richesse de notre territoire. Que le 3e évènement sportif mondial passe 3 jours en Isère est, pour le Département une chance formidable ! » explique Jean-Pierre Barbier, Président du Département.

* L’édition 2019 du Tour de France ne comptait pas d’étape iséroise.


Catégorie A la une, Département de l'IsèreCommentaires fermés

Journée pour parler de la valorisation des fruits de Chartreuse !

Vous avez des pommiers ou des poiriers dans votre jardin ? vous êtes passionnés des arbres fruitiers ? vous aimez le jus de pomme ? Samedi 23 novembre de 9h à 16h en salle du Conseil de la communauté de communes Cœur de Chartreuse à Entre-deux-Guiers, venez échanger autour de la récolte et la transformation des fruits en Chartreuse.

OBJECTIFS DE LA JOURNÉE

  • Avoir des retours d’expériences provenant du territoire mais aussi au-delà.
  • Améliorer la valorisation des arbres fruitiers anciens et des fruits sur le territoire du Parc de Chartreuse
  • Faire un état des lieux des besoins et demandes locales
  • Créer du lien entre les différents acteurs locaux impliqués dans le glanage des fruits.

PROGRAMME

9:00 Accueil café

9:30 Introduction par Claire DELFOSSE, Universitaire spécialisée sur les liens alimentation / territoire.

Retours d’expériences avec les associations : La Mijote, Panseurs de Terre, Fruits d’Avenir, Les Croqueurs de Pommes section Ain/Isère/Savoie

12:00 Repas tiré du sac

14:00 Échanges, partages et débats : Le glanage, les sentiers comestibles, les vergers…

16:00 Clôture de la journée

Afin de préparer au mieux cette journée, faites-nous part de vos pratiques, vos demandes et besoins : merci de bien vouloir répondre au questionnaire ci-dessous

REDECOUVERTE DU PATRIMOINE MARAICHER, FRUITIER, CEREALIER & ORNEMENTAL en Chartreuse

Le Parc naturel régional de Chartreuse porte un projet de « Redécouverte du patrimoine maraîcher, fruitier, céréalier et ornemental de Chartreuse » depuis 2016 en partenariat avec le CRBA et l’association Jardins de Mémoires Montagnes. La thématique de la valorisation des fruits et leur transformation est au centre des actions pour cet automne 2019.

Catégorie fruits-légumesCommentaires fermés

Quinzaine de la transmission-reprise, en agriculture, en Auvergne-Rhône-Alpes

Du 15 au 29 novembre 2019, les Chambres d’agriculture d’Auvergne-Rhône-Alpes se mobilisent à l’occasion de la 4ème édition de la Quinzaine de la transmission-reprise. Objectif : sensibiliser aux enjeux du renouvellement des générations agricoles.

Quelques chiffres clés pour prendre conscience de l’ampleur du phénomène :
- D’ici 2026, plus de 30 % des chefs d’exploitation atteindront l’âge de la retraite et seront susceptibles de transmettre leur exploitation. Cela représente plus de 15 000 agriculteurs en Auvergne-Rhône-Alpes
- 1/5 des terres agricoles pourrait changer de main d’ici 5 ans
- Chaque année, près de 20 000 chefs d’exploitation cessent leur activité et 10 000 à 15 000 candidats s’installent en agriculture

Un programme de plus de 40 manifestations en Auvergne-Rhône-Alpes
Les 11 Chambres d’agriculture de la région organisent tout au long de la quinzaine (et au-delà) de nombreux évènements sur les thèmes suivants :
- Entreprendre, c’est aussi transmettre. Préparez-vous !
- Reprendre, c’est entreprendre. Lancez-vous !
- Pourquoi arrêter une affaire qui marche, quand certains peuvent continuer à la développer ?
- Exploitation à céder cherche repreneurs ! (Opération nationale déployée en Auvergne-Rhône-Alpes)
Ces actions sont organisées par les Points Accueil (Installation) Transmission ou PAT animés par les Chambres départementales.

Plusieurs formats sont proposés aussi bien pour la préparation à la transmission des agriculteurs en activité que pour les porteurs de projet à l’installation :
- Opération porte ouverte sur l’exploitation pour encourager des futurs cédants et des porteurs de projet à venir sur le terrain à la rencontre des acteurs de l’installation transmission mais aussi de personnes qui ont transmis / se sont installées récemment
- Des réunions d’information
- Des tables rondes, forums avec des témoignages et retours d’actions menées sur les territoires
- Des formations adaptées selon le stade d’élaboration du projet de transmission pour les cédants et au stade d’élaboration du projet d’installation pour les porteurs de projet.
- Des Farm’dating, speed meeting ou encore install’dating permettant aux futurs cédants de se préparer à la rencontre avec des potentiels repreneurs lors de moments conviviaux et aux candidats à l’installation de présenter leur projet à des cédants. Ces actions sont complémentaires au Répertoire Départ Installation animé par les Chambres départementales, et qui contribue à mettre en relation des candidats à l’installation et des cédants

Un nouveau site deveniragriculteur.fr

La Quinzaine de la Transmission-Reprise est aussi l’occasion de présenter le site web deveniragriculteur.fr complètement relooké. La principale nouveauté est la mise en avant des besoins et opportunités de développement portés par les filières d’Auvergne-Rhône-Alpes.
Sans oublier, de nombreuses informations permettant aux porteurs de projet, aux agriculteurs souhaitant cesser leur activité d’avancer dans leur projet et de trouver les bons interlocuteurs. Deveniragriculteur.fr s’adresse aussi aux collectivités locales qui souhaitent conduire des actions en faveur du renouvellement des générations en agriculture.

Catégorie agriculture, installationCommentaires fermés

DES PLATANES ATTEINTS D’UNE MALADIE INCURABLE

À compter du 18 novembre, les services de la Métropole vont procéder
à l’abattage de 31 platanes atteints du “chancre coloré”, une maladie
incurable, à Grenoble (cours de la Libération) et à Échirolles (rue Galilée).

L’opération concerne 25 platanes à Grenoble (8 au niveau du 30 cours de la Libération, 17 au niveau
du 72 cours de la Libération) et 6 platanes à Échirolles (rue Galilée).
Ce chantier fait suite à un arrêté de la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de
la forêt Auvergne-Rhône-Alpes confirmant la détection du “chancre coloré” sur ces platanes, et la
nécessité de les éliminer pour éviter la propagation de la maladie, dans le cadre d’un chantier
très réglementé.
UNE MALADIE VIRULENTE ET SE PROPAGEANT FACILEMENT
Très virulente et se propageant facilement et uniquement à d’autres platanes, cette maladie est
causée par le champignon Ceratocystis platani. Classée “danger sanitaire de 1ère catégorie” elle
nécessite, par prévention, d’élargir la coupe à certains platanes aux alentours.
Originaire d’Amérique du Nord, le chancre coloré aurait été introduit en France lors de la seconde
guerre mondiale. Il a fait depuis plusieurs dizaines de milliers de victimes.
UNE MALADIE SANS DANGER POUR L’HOMME
Le chancre coloré n’atteint que les platanes. Il ne présente aucun danger pour l’homme, les
animaux ou les autres essences végétales.
DE NOUVELLES ESSENCES POUR REMPLACER LES ARBRES ABATTUS
La Métropole étudie désormais les solutions de replantation, avec de nouvelles essences d’arbres,
dans la mesure où il est interdit de replanter des platanes dans des secteurs touchés par le
chancre coloré.

Sans titre

Catégorie La Métro, environnementCommentaires fermés

Grenoble Alpes Métropole déploie le tri des déchets alimentaires sur 4 nouvelles communes : Eybens, Poisat, Gières et Seyssins.

Dès 2017 la Métropole a expérimenté le tri des déchets alimentaires pour 3500 foyers pilotes. Devant les résultats encourageants, ce nouveau service se déploie sur l’ensemble du territoire. Une première phase a démarré en mars 2019, arrive aujourd’hui la seconde étape du déploiement.

Les déchets alimentaires (Épluchures, restes de repas, marc de café, pain rassis, produits périmés …) représentent un tiers du poids de nos ordures ménagères (poubelle grise). Le tri de ces déchets à la source est un enjeu majeur pour la Métropole et sa politique de réduction des déchets dont l’objectif est de diviser par deux le poids de ses ordures ménagères d’ici 2030.

La phase de test sur deux quartiers en fin d’année 2017 a montré la pertinence d’étendre cette nouvelle collecte au reste du territoire ; d’abord parce que 99 % des usagers ont accepté de participer à l’expérimentation montrant que les habitants sont prêts à ce nouveau geste de tri mais aussi parce que la qualité du flux collecté est excellente : le taux d’erreur est proche de zéro.

Un plan de déploiement prévoit de convertir tous les 6 mois 50 000 habitants au tri des déchets alimentaires pour que l’ensemble de la Métropole soit concerné à l’horizon 2021. La première phase en mars 2019 concernait Echirolles et Grenoble (Secteur 4), elle s’est poursuivie avec le Secteur 1.

Aujourd’hui, la Métropole propose à 4 nouvelles communes le tri des déchets alimentaires : Eybens, Poisat, Gières et Seyssins.

Que va-t-il se passer sur les 4 communes concernées ?

Dans un premier temps une campagne de promotion du compostage individuel va permettre de sensibiliser les habitants des zones pavillonnaires rappelant que composter ses déchets chez soit reste le meilleur moyen de les valoriser. Afin d’équiper un maximum de personnes, la Métropole met gratuitement à disposition des composteurs individuels, lombri-composteurs ou même composteurs partagés en pied d’immeuble. (voir lametro.fr)

C’est sur les zones présentant une majorité d’habitat collectif que la Métropole propose une nouvelle collecte en porte à porte pour détourner les déchets alimentaires des poubelles grises. Des agents mandatés par la Métropole vont frapper à la porte de tous les foyers concernés entre le 12 et le 22 novembre

. Ils remettront à chacun un bio-seau, des sacs compostables et toutes les consignes de tri puis disposeront le bac marron dans le local à ordures, à côté des bacs gris et vert qui restent en place. Le bio-seau et les sacs distribués permettront à chacun de faire le tri des déchets alimentaires dans sa cuisine. Tous les 2 ou 3 jours ces sacs, même peu remplis, devront être déposés dans le bac marron qui sera collecté une fois par semaine. Par la suite, de nouveaux sacs compostables seront gratuitement disponibles auprès des commerçants locaux.

Les déchets alimentaires ainsi collectés seront acheminés au centre de compostage de Murianette pour être transformés en compost, compost utilisé comme fertilisant naturel pour enrichir les surfaces agricoles de la vallée du Grésivaudan. Bientôt, un centre de méthanisation, permettra également de produire à partir de ces déchets un bio-gaz qui servira de carburant pour les véhicules métropolitains.

Cette collecte des déchets alimentaires s’inscrit dans le cadre de la Loi de transition énergétique pour la croissance verte qui rend obligatoire la séparation des biodéchets à la source en 2025. Il s’agit d’un projet pionnier en France : la Métropole grenobloise est un des premiers grands territoires urbains à se lancer dans cette collecte.

Catégorie La Métro, La Métro, déchets, environnementCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2019
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+