Archive | novembre, 2019

Journée pour parler de la valorisation des fruits de Chartreuse !

Vous avez des pommiers ou des poiriers dans votre jardin ? vous êtes passionnés des arbres fruitiers ? vous aimez le jus de pomme ? Samedi 23 novembre de 9h à 16h en salle du Conseil de la communauté de communes Cœur de Chartreuse à Entre-deux-Guiers, venez échanger autour de la récolte et la transformation des fruits en Chartreuse.

OBJECTIFS DE LA JOURNÉE

  • Avoir des retours d’expériences provenant du territoire mais aussi au-delà.
  • Améliorer la valorisation des arbres fruitiers anciens et des fruits sur le territoire du Parc de Chartreuse
  • Faire un état des lieux des besoins et demandes locales
  • Créer du lien entre les différents acteurs locaux impliqués dans le glanage des fruits.

PROGRAMME

9:00 Accueil café

9:30 Introduction par Claire DELFOSSE, Universitaire spécialisée sur les liens alimentation / territoire.

Retours d’expériences avec les associations : La Mijote, Panseurs de Terre, Fruits d’Avenir, Les Croqueurs de Pommes section Ain/Isère/Savoie

12:00 Repas tiré du sac

14:00 Échanges, partages et débats : Le glanage, les sentiers comestibles, les vergers…

16:00 Clôture de la journée

Afin de préparer au mieux cette journée, faites-nous part de vos pratiques, vos demandes et besoins : merci de bien vouloir répondre au questionnaire ci-dessous

REDECOUVERTE DU PATRIMOINE MARAICHER, FRUITIER, CEREALIER & ORNEMENTAL en Chartreuse

Le Parc naturel régional de Chartreuse porte un projet de « Redécouverte du patrimoine maraîcher, fruitier, céréalier et ornemental de Chartreuse » depuis 2016 en partenariat avec le CRBA et l’association Jardins de Mémoires Montagnes. La thématique de la valorisation des fruits et leur transformation est au centre des actions pour cet automne 2019.

Catégorie fruits-légumesCommentaire (0)

Quinzaine de la transmission-reprise, en agriculture, en Auvergne-Rhône-Alpes

Du 15 au 29 novembre 2019, les Chambres d’agriculture d’Auvergne-Rhône-Alpes se mobilisent à l’occasion de la 4ème édition de la Quinzaine de la transmission-reprise. Objectif : sensibiliser aux enjeux du renouvellement des générations agricoles.

Quelques chiffres clés pour prendre conscience de l’ampleur du phénomène :
- D’ici 2026, plus de 30 % des chefs d’exploitation atteindront l’âge de la retraite et seront susceptibles de transmettre leur exploitation. Cela représente plus de 15 000 agriculteurs en Auvergne-Rhône-Alpes
- 1/5 des terres agricoles pourrait changer de main d’ici 5 ans
- Chaque année, près de 20 000 chefs d’exploitation cessent leur activité et 10 000 à 15 000 candidats s’installent en agriculture

Un programme de plus de 40 manifestations en Auvergne-Rhône-Alpes
Les 11 Chambres d’agriculture de la région organisent tout au long de la quinzaine (et au-delà) de nombreux évènements sur les thèmes suivants :
- Entreprendre, c’est aussi transmettre. Préparez-vous !
- Reprendre, c’est entreprendre. Lancez-vous !
- Pourquoi arrêter une affaire qui marche, quand certains peuvent continuer à la développer ?
- Exploitation à céder cherche repreneurs ! (Opération nationale déployée en Auvergne-Rhône-Alpes)
Ces actions sont organisées par les Points Accueil (Installation) Transmission ou PAT animés par les Chambres départementales.

Plusieurs formats sont proposés aussi bien pour la préparation à la transmission des agriculteurs en activité que pour les porteurs de projet à l’installation :
- Opération porte ouverte sur l’exploitation pour encourager des futurs cédants et des porteurs de projet à venir sur le terrain à la rencontre des acteurs de l’installation transmission mais aussi de personnes qui ont transmis / se sont installées récemment
- Des réunions d’information
- Des tables rondes, forums avec des témoignages et retours d’actions menées sur les territoires
- Des formations adaptées selon le stade d’élaboration du projet de transmission pour les cédants et au stade d’élaboration du projet d’installation pour les porteurs de projet.
- Des Farm’dating, speed meeting ou encore install’dating permettant aux futurs cédants de se préparer à la rencontre avec des potentiels repreneurs lors de moments conviviaux et aux candidats à l’installation de présenter leur projet à des cédants. Ces actions sont complémentaires au Répertoire Départ Installation animé par les Chambres départementales, et qui contribue à mettre en relation des candidats à l’installation et des cédants

Un nouveau site deveniragriculteur.fr

La Quinzaine de la Transmission-Reprise est aussi l’occasion de présenter le site web deveniragriculteur.fr complètement relooké. La principale nouveauté est la mise en avant des besoins et opportunités de développement portés par les filières d’Auvergne-Rhône-Alpes.
Sans oublier, de nombreuses informations permettant aux porteurs de projet, aux agriculteurs souhaitant cesser leur activité d’avancer dans leur projet et de trouver les bons interlocuteurs. Deveniragriculteur.fr s’adresse aussi aux collectivités locales qui souhaitent conduire des actions en faveur du renouvellement des générations en agriculture.

Catégorie agriculture, installationCommentaires fermés

DES PLATANES ATTEINTS D’UNE MALADIE INCURABLE

À compter du 18 novembre, les services de la Métropole vont procéder
à l’abattage de 31 platanes atteints du “chancre coloré”, une maladie
incurable, à Grenoble (cours de la Libération) et à Échirolles (rue Galilée).

L’opération concerne 25 platanes à Grenoble (8 au niveau du 30 cours de la Libération, 17 au niveau
du 72 cours de la Libération) et 6 platanes à Échirolles (rue Galilée).
Ce chantier fait suite à un arrêté de la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de
la forêt Auvergne-Rhône-Alpes confirmant la détection du “chancre coloré” sur ces platanes, et la
nécessité de les éliminer pour éviter la propagation de la maladie, dans le cadre d’un chantier
très réglementé.
UNE MALADIE VIRULENTE ET SE PROPAGEANT FACILEMENT
Très virulente et se propageant facilement et uniquement à d’autres platanes, cette maladie est
causée par le champignon Ceratocystis platani. Classée “danger sanitaire de 1ère catégorie” elle
nécessite, par prévention, d’élargir la coupe à certains platanes aux alentours.
Originaire d’Amérique du Nord, le chancre coloré aurait été introduit en France lors de la seconde
guerre mondiale. Il a fait depuis plusieurs dizaines de milliers de victimes.
UNE MALADIE SANS DANGER POUR L’HOMME
Le chancre coloré n’atteint que les platanes. Il ne présente aucun danger pour l’homme, les
animaux ou les autres essences végétales.
DE NOUVELLES ESSENCES POUR REMPLACER LES ARBRES ABATTUS
La Métropole étudie désormais les solutions de replantation, avec de nouvelles essences d’arbres,
dans la mesure où il est interdit de replanter des platanes dans des secteurs touchés par le
chancre coloré.

Sans titre

Catégorie La Métro, environnementCommentaires fermés

Grenoble Alpes Métropole déploie le tri des déchets alimentaires sur 4 nouvelles communes : Eybens, Poisat, Gières et Seyssins.

Dès 2017 la Métropole a expérimenté le tri des déchets alimentaires pour 3500 foyers pilotes. Devant les résultats encourageants, ce nouveau service se déploie sur l’ensemble du territoire. Une première phase a démarré en mars 2019, arrive aujourd’hui la seconde étape du déploiement.

Les déchets alimentaires (Épluchures, restes de repas, marc de café, pain rassis, produits périmés …) représentent un tiers du poids de nos ordures ménagères (poubelle grise). Le tri de ces déchets à la source est un enjeu majeur pour la Métropole et sa politique de réduction des déchets dont l’objectif est de diviser par deux le poids de ses ordures ménagères d’ici 2030.

La phase de test sur deux quartiers en fin d’année 2017 a montré la pertinence d’étendre cette nouvelle collecte au reste du territoire ; d’abord parce que 99 % des usagers ont accepté de participer à l’expérimentation montrant que les habitants sont prêts à ce nouveau geste de tri mais aussi parce que la qualité du flux collecté est excellente : le taux d’erreur est proche de zéro.

Un plan de déploiement prévoit de convertir tous les 6 mois 50 000 habitants au tri des déchets alimentaires pour que l’ensemble de la Métropole soit concerné à l’horizon 2021. La première phase en mars 2019 concernait Echirolles et Grenoble (Secteur 4), elle s’est poursuivie avec le Secteur 1.

Aujourd’hui, la Métropole propose à 4 nouvelles communes le tri des déchets alimentaires : Eybens, Poisat, Gières et Seyssins.

Que va-t-il se passer sur les 4 communes concernées ?

Dans un premier temps une campagne de promotion du compostage individuel va permettre de sensibiliser les habitants des zones pavillonnaires rappelant que composter ses déchets chez soit reste le meilleur moyen de les valoriser. Afin d’équiper un maximum de personnes, la Métropole met gratuitement à disposition des composteurs individuels, lombri-composteurs ou même composteurs partagés en pied d’immeuble. (voir lametro.fr)

C’est sur les zones présentant une majorité d’habitat collectif que la Métropole propose une nouvelle collecte en porte à porte pour détourner les déchets alimentaires des poubelles grises. Des agents mandatés par la Métropole vont frapper à la porte de tous les foyers concernés entre le 12 et le 22 novembre

. Ils remettront à chacun un bio-seau, des sacs compostables et toutes les consignes de tri puis disposeront le bac marron dans le local à ordures, à côté des bacs gris et vert qui restent en place. Le bio-seau et les sacs distribués permettront à chacun de faire le tri des déchets alimentaires dans sa cuisine. Tous les 2 ou 3 jours ces sacs, même peu remplis, devront être déposés dans le bac marron qui sera collecté une fois par semaine. Par la suite, de nouveaux sacs compostables seront gratuitement disponibles auprès des commerçants locaux.

Les déchets alimentaires ainsi collectés seront acheminés au centre de compostage de Murianette pour être transformés en compost, compost utilisé comme fertilisant naturel pour enrichir les surfaces agricoles de la vallée du Grésivaudan. Bientôt, un centre de méthanisation, permettra également de produire à partir de ces déchets un bio-gaz qui servira de carburant pour les véhicules métropolitains.

Cette collecte des déchets alimentaires s’inscrit dans le cadre de la Loi de transition énergétique pour la croissance verte qui rend obligatoire la séparation des biodéchets à la source en 2025. Il s’agit d’un projet pionnier en France : la Métropole grenobloise est un des premiers grands territoires urbains à se lancer dans cette collecte.

Catégorie La Métro, La Métro, déchets, environnementCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

novembre 2019
L Ma Me J V S D
« oct    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+