LE DEPARTEMENT CHANGE DE BRAQUET

Le Département lance une nouvelle « stratégie opérationnelle en faveur de la pratique cyclable en Isère » pour les cyclistes du quotidien et les cyclistes du dimanche, qui vont au travail en vélo ou qui en font une activité loisir, sportive ou touristique.

L’objectif ? Changer de braquet pour faciliter et encourager la pratique du vélo sous toutes ses formes, en augmentant le linéaire de voies cyclables sécurisées sur les routes, l’offre de services, tout en encourageant les changements de comportements, et en assurant la promotion sportive et touristique du territoire. L’enjeu est majeur : mieux répondre aux problématiques environnementales et de santé publique.


Une stratégie face à un constat : la pratique du vélo grimpe en Isère
Le Département de l’Isère compte près d’1,3 million d’habitants, qui génèrent 4,5 millions de déplacements quotidiens environ. La part de déplacements pouvant être réalisée à vélo est importante : 1 Isérois sur 4 dit utiliser son vélo au moins une fois par semaine. Plus de 7 % des actifs s’en servent pour se rendre sur leur lieu de travail au quotidien . Cet usage sera encore renforcé dans les prochaines années avec l’essor des vélos à assistance électrique, ce qui permettra d’élargir le public des cyclistes, d’allonger les distances et les dénivelés parcourus.
L’Isère est un terrain de jeux pour les amoureux du vélo, avec ses paysages et son patrimoine d’exception, avec de nombreux sites touristiques et une diversité topographique permettant de répondre à la fois aux attentes des sportifs qui enchaînent cols et montées remarquables, et d’un public plus familial avec des itinéraires adaptés.
On décompte, chaque année, plus de 21,4 millions de nuitées en Isère.

Le développement des infrastructures et des services autour du vélo sera un levier fort du développement touristique 4 saisons pour tous les territoires, plaine, montagne, rural ou urbain. Le développement de la pratique du vélo génère également une filière économique autour du service (filière d’acquisition et d’entretien des vélos, accueil touristique…).

22 km d’aménagements cyclables sécurisés en 2020
- La bande cyclable dans le sens montant sur 1,2 km sur la RD525 dans les gorges du Bréda (communes de la Chapelle-du-Bard et du Moutaret) ;
- La mise en sécurité des cyclistes dans le tunnel des Commères (RD1091) sur 400 m et dans le tunnel des Ecouges (RD35) sur 490 m ;
- L’aménagement d’une « chaussée à voie centrale banalisée » sur la RD166 (en lien avec le pont de la Buissière) sur 1 400m ;
- L’aménagement des bande cyclables sur la RD121 (secteur Centr’alp) sur 900 m
- La réalisation de la voie verte en chartreuse sur 12 km ;
- La sécurisation de la RS1091 en rive gauche du lac du Chambon pour une utilisation saisonnière par les cyclistes sur 5,3 km ;
- L’amélioration de la signalisation de la V63 dans le sud Grésivaudan.
5 voies vertes
- Des voies vertes le long des routes (1 km sur la RD 23 à Chatte ; 3,4 km sur la RD 1006 sur Cessieu, La-Tour-du-Pin, Saint-Didier-de-la-Tour : 1,4 km de voie verte en encorbellement sur le Rhône le long de la RN7 à Vienne);
- La véloroute ViaRhôna (E17) sur le territoire de la Communauté de communes des Balcons du Dauphiné : 38,2 km entre le pont de Groslée et le pont de Sault-Brénaz ; 25 km entre le pont de Lagnieu et le pont de Loyettes.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8616 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

février 2020
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
242526272829  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+