Archive | novembre, 2020

Régulation des sangliers et des cervidés

Ordonnance du TA de Grenoble du 24 novembre 2020 : la régulation des sangliers et des
cervidés confirmée par le juge administratif

Le Tribunal Administratif de Grenoble a rendu une décision reconnaissant que c’était à bon droit que
le Préfet de l’Isère a pris l’arrêté préfectoral du 5 novembre 2020 portant dérogation aux conditions de
confinement et autorisant la régulation de certaines espèces de gibier susceptibles d’occasionner des
dégâts aux activités humaines.
En effet, le Tribunal Administratif a retenu l’argument du Préfet selon lequel cette dérogation aux
mesures de confinement est justifiée par l’intérêt général que constitue la régulation des espèces,
telles que les sangliers, les cerfs et les chevreuils, créant des dégâts aux cultures et pouvant être à
l’origine de risques sanitaires liées aux maladies circulant actuellement en Europe.
Il est, cependant, pris acte de l’exclusion du renard, par le juge administratif, des espèces pouvant
être prélevées.
Le Préfet constate que la décision du Tribunal Administratif de Grenoble en date du 24 novembre
2020, rejetant la requête de France Nature Environnement, fait droit à son arrêté autorisant le
prélèvement de sangliers et de cervidés pendant la période de confinement.

Cette décision va dans le sens de la lutte contre les dégâts causés à l’agriculture et à la forêt.
Au-delà de ces enjeux, cette décision répond à un enjeu sanitaire majeur en concourant à la lutte
contre la prolifération de maladies communes à la faune sauvage et au cheptel agricole (la peste
porcine africaine, la brucellose, la tuberculose bovine…).

Compte-tenu des circonstances actuelles, la sécurité sanitaire demeure, plus que jamais, la priorité de l’État.

Catégorie chasseCommentaires fermés

Eh oui le téléthon de Tullins aura bien lieu!

La crise sanitaire liée à la covid 19 aura un fort impact sur le téléthon puisque l’ on annonce que plus de 80 % des défis, animations… au niveau national seront annulés.

L’ association défis solidaires qui organise le téléthon à Tullins avec des animations originales, voire hors normes, buche de Noël la plus longue du monde, plateau de fromage le plus gros du monde, sans oublier les réalisations en chocolat, ne pouvait se résigner à ne rien faire.

Bénévoles, partenaires qui ont tous répondu présents ont accepté de relever le défi…

Tout en respectant les normes sanitaires en vigueur.Parmi celles ci on retiendra  du boeuf bourguignon, de la bûche de Noël, gâteau aux noix, des voitures miniatures an chocolat, marcellines …

Tout ceci sera vendu à la part avec un système de drive. Plusieurs points de vente sont prévus répartis sur Tullins.

A noter aussi une tombola avec de nombreux lots dont des séjours en Gîte de France, des bons d’achats et en gros lot une télévision offerte par le groupe Provencia ( carrefour  market de tullins et L’hyper carrefour de Voiron).

Passez commande..

Vous pouvez commander jusqu’au 1er décembre . Les retraits se feront vendredi 4 et samedi 5 à Carrefour Market et Intermarché et le samedi 5 à la mairie
Voici le bon de commande pour le Téléthon 2020 #Telethon2020
Après l’avoir rempli , vous pouvez l’envoyer par mail à defis.solidaires@free.fr et joindre le règlement par chèque à Défis Solidaires 32 route de Grenoble 38210 Tullins.
Un RIB peut également vous être envoyé sur demande

telethon




Catégorie grand angle, questions d'actualité, évasionCommentaires fermés

COVID-19 : LA METROPOLE RENFORCE SON ACCOMPAGNEMENT AUX COMMERÇANTS ET ARTISANS

Dans un contexte particulièrement pénalisant pour le commerce, Grenoble Alpes
Métropole développe diverses solutions pour accompagnement les commerçants et artisans dans leur transition vers le numérique. Elle fait le également le choix de
renforcer de façon sensible son aide à l’investissement.

Grenoble Alpes Métropole poursuit son accompagnement des entreprises du territoire dont l’activité est affectée par la crise de la Covid-19.

Pour soutenir les 7 000 commerçants, artisans, restaurateurs et hôteliers du territoire, elle a mis en place divers dispositifs visant à accompagner ces entreprises dans la digitalisation de leur activité.

UN ACCOMPAGNEMENT À LA DIGITALISATION

Dans le contexte actuel, dominé par des mastodontes du digital, la vente en ligne devient en effet une opportunité incontournable pour les commerces de proximité, et ce quel que soit le contexte sanitaire.

Il devient aujourd’hui indispensable pour ce secteur de proposer désormais une offre qui combine le commerce physique et le commerce en ligne. Mais de nombreux freins techniques, financiers, logistiques ou humains, peuvent empêcher ces entrepreneurs de passer le cap.

La Métropole déploie donc de nouveaux services pour les accompagner dans cette transition numérique.
1. Accès gratuit à la plateforme de vente en ligne la Covid-19 Grenoble-Alpes Métropole est partenaire de la plateforme de vente en ligne enbasdemarue.fr mise en oeuvre par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Grenoble.

Déployée depuis novembre, cette plateforme permet aux commerçants de présenter leurs produits et de proposer le « click and collect » : le client achète en ligne et vient récupérer son paquet à l’entrée du magasin, dans le respect des règles sanitaires.
Elle est accessible à toutes les entreprises de la Métropole qui proposent des produits ou des services :
commerçants, mais aussi prestataires de services, artisans, producteurs. La CCI prend en charge la gratuité jusqu’à fin 2020, la Métropole prenant le relais pour les 6 premiers mois de 2021.
> Accès gratuit et sans engagement jusqu’en juin 2021 : enbasdemarue.fr
2. Accès gratuit à la plateforme bons d’achat soutien commerces.grenoblealpesmetropole.fr
Créée lors du premier confinement par Grenoble-Alpes Métropole, la Ville de Grenoble et l’association de commerçants LabelVille pour soutenir le commerce de proximité, cette plateforme est réactivée. Une coupe de cheveu, un soin de beauté, un repas au resto…

La plateforme permet aux habitants d’acheter un bon d’achat auprès d’un commerçant ou artisan ayant dû fermer ses portes, bon d’achat qui pourra être utilisé une fois que celui-ci aura pu rouvrir.
> Accès gratuit jusqu’au 31 décembre 2020 : soutien commerces.grenoblealpesmetropole.fr
3. Accompagnement gratuit à la transition numérique
Dans la cadre de sa convention annuelle avec la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de l’Isère, Grenoble- Alpes Métropole finance la réalisation d’un accompagnement individuel des commerçants-artisans sur le numérique au travers d’ateliers pouvant aller d’une demi-journée à deux jours.

Objectifs : aider les entreprises à franchir le pas du numérique pour celles qui n’y sont pas encore allées, ou à se perfectionner pour les celles déjà engagées dans cette démarche.
Cet accompagnement inclue un travail sur les réseaux sociaux, les sites internet, le travail à distance, la sécurité informatique, la sauvegarde et le partage des données.
La Métropole prévoit d’accompagner une cinquantaine d’entrepreneurs en 2021.
> Renseignements et inscription : 04 76 70 82 09 – www.cma-isere.fr

UN RENFORCEMENT CONSÉQUENT DES AIDES À L’INVESTISSEMENT

En complément de ce soutien à la transition numérique, Grenoble-Alpes Métropole renforce son dispositif
d’aide aux travaux des commerces, y compris non sédentaires, des artisans, des services avec vitrine et de l’hôtellerie. Cent trois entreprises ont été accompagnées depuis le début de la crise par ce dispositif, pour un montant total de plus de 750 000 euros, et une quarantaine de demandes sont actuellement en
cours d’analyse.
Afin d’apporter un soutien plus large à ces entreprises, il sera proposé au conseil municipal du 20 novembre :
• Une augmentation de l’enveloppe financière dédiée, celle-ci passant à 2 millions d’euros en 2021 (contre 800 000 euros en 2020).
• Une hausse du plafond de chiffre d’affaires éligible, celui-ci passant à 1,5 million d’euros en 2021 pour les entreprises de l’hôtellerie et de la restauration (contre 1 million en 2020).
Ce dispositif permettra notamment de mieux conseiller ces acteurs sur des travaux améliorant la consommation énergétique de leurs établissements, souvent source de frais importants.
> Plus d’infos : grenoblealpesmetropole.fr/aideaucommerce

Catégorie La MétroCommentaires fermés

UNE TONNE DE FRUITS ET LÉGUMES LOCAUX POUR LA BANQUE ALIMENTAIRE DE L’ISÈRE CHAQUE SEMAINE

La Vice-Présidente du Département en charge des actions de solidarité et de l’insertion, Anne Gérin, et le Président de la Banque Alimentaire de l’Isère, Christian Chédru, ont assisté ce matin à la deuxième livraison d’une tonne de produits agricoles frais et locaux à l’entrepôt de la Banque alimentaire à Sassenage, en présence du Maire de Sassenage et Conseiller départemental Christian Coigné et du membre fondateur de ReColTer – LIR, Luc Armanet.

bp

En soutien aux plus démunis

La Banque alimentaire de l’Isère, qui a distribué plus de 2000 tonnes de denrées à 90 associations en 2019 – soit l’équivalent de 4 millions de repas -, a vu augmenter le nombre de ses bénéficiaires de 20 % sur la période mai/septembre entre 2019 et 2020 en raison de la crise sanitaire. Le nombre des associations et centres communaux d’action sociale (CCAS) auxquels la Banque alimentaire distribue ces denrées a atteint la centaine. Les bénéficiaires ? Des personnes isolées, des chômeurs, des étudiants principalement. Pour ces derniers, la perte des « petits boulots », avec la fermeture des commerces, bars et restaurants, leur a été particulièrement préjudiciable.
Qui plus est, la « ramasse » de produits frais a été stoppée pendant le confinement de printemps et fortement ralentie depuis ce début novembre.
C’est pourquoi, le Département renouvelle son soutien à la Banque alimentaire de l’Isère. Lors du premier confinement, la collectivité avait permis la livraison entre mai et juin, durant 6 semaines, de plus de 6000 kg de fruits et légumes locaux, frais et de saison, pour une valeur globale de 9500 €.
Depuis la semaine dernière et jusqu’au 18 janvier, le Département renouvelle cette opération pour une livraison totale de 10 tonnes de fruits et légumes frais et de saison. Le coût, financé par le Département, est évalué à 17 000 €.

En soutien aux agriculteurs locaux

Au travers de cette opération, le Département soutient également les agriculteurs locaux et les circuits-courts. La collectivité fait appel aux 2 groupements de producteurs locaux ReColTer – LIR (Restauration Collective et Terroirs – Loire, Isère, Rhône) et Mangez Bio Isère, qui fournissent les cuisines des collèges. La première plateforme partenaire fournira la Banque alimentaire jusqu’à mi-décembre. La seconde la fournira à partir de mi-décembre, jusqu’à janvier.

Ces groupements de producteurs sont confrontés à la baisse de leur activité, à la suite de perturbations en restauration scolaire et de fortes baisses de commandes de la restauration collective en entreprises et administrations. L’opération avec la Banque Alimentaire de l’Isère contribue ainsi à la relance de leur activité et compense une partie de l’absence de commandes pendant le confinement.

Pour la Banque alimentaire, il s’agit d’une action innovante et exceptionnelle : alors qu’habituellement elle ne maîtrise pas la qualité et la nature des produits collectés par don, la Banque alimentaire de l’Isère peut choisir, avec l’organisation mise en place, la gamme des produits et les quantités de fruits et légumes nécessaires à ses besoins, en établissant des commandes au regard de l’offre de saison disponible auprès des groupements de producteurs ReColTer et Mangez bio Isère.

« Les conséquences sociales de la crise sanitaire débutent. Elles sont déjà alarmantes. C’est pourquoi, le Département, en tant que chef de file des solidarités humaines, se mobilise au-delà de ses missions, en soutenant la Banque alimentaire de l’Isère qui distribue des produits alimentaires à toutes les associations et CCAS qui viennent en aide aux plus démunis en Isère.

Il nous faut en ces temps redoubler de solidarité », déclare Jean-Pierre Barbier, Président du Département de l’Isère.

« La situation actuelle est source d’inquiétude et de forte précarité pour de nombreux Isérois. Nous sommes aux côtés des plus démunis pour les aider à surmonter au mieux cette période difficile, et pallier aux urgences avec efficacité et au plus près des besoins. C’est pourquoi répondre à la demande de la Banque alimentaire était une évidence, d’autant que nos agriculteurs ont également besoin de nous en ces temps plus complexes », explique Anne Gérin, Vice-Présidente en charge des actions de solidarité et de l’insertion.

Catégorie Département de l'Isère, socialCommentaires fermés

LES EHPAD ONT BESOIN DE NOUS ET DE VOUS : APPEL A VOLONTARIAT

ephaLes établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) sont aujourd’hui les principaux foyers de contagion en Isère.

Les personnes âgées dans ces structures ont besoin, plus que jamais, de personnels pour les soigner, les accompagner, les soutenir

. Or, ces établissements connaissent des difficultés de fonctionnement étant donné que près de 20 % de leurs effectifs sont en arrêt. Des renforts sont donc indispensables pour assurer un accompagnement de nos aînés et de leur famille. C’est pourquoi le Département de l’Isère lance un appel à volontariat interne et soutient un appel à volontariat externe, pour trouver des remplaçants salariés.

Un appel à volontariat interne

Le Département de l’Isère renouvelle son appel à volontariat interne. Lors du premier confinement, plus de 400 agents s’étaient mobilisés pour venir en aide aux associations d’aide alimentaire, aux services d’aide et d’accompagnement à domicile, au centre hospitalier universitaire…
Aujourd’hui, cet appel s’oriente vers les Ehpad et les résidences autonomie. Depuis l’appel lancé en interne il y a une semaine, déjà 110 agents se sont portés volontaires pour une demi-journée, voire une journée, sur leur temps de travail, en soirée ou durant leur week-end pour venir en soutien aux personnels des résidences pour personnes âgées.

Qui peut se porter volontaire ?

Tout agent dont la mobilisation ne remet pas en cause la continuité d’activité des missions du Département et qui ne présente aucun symptôme du Covid-19 et n’a pas été en contact étroit avec un cas avéré.
Deux types de profils sont recherchés par les établissements :
- des professionnels de santé pour renforcer les effectifs de soignants dans la prise en charge des résidents ;
- tout agent, quels que soient ses domaines de compétence, pour aider les équipes soignantes à accomplir des missions connexes à leur coeur de métier et leur permettant de se recentrer sur les actes de prise en charge.

Il s’agit notamment d’aide pour préparer et distribuer les petit-déjeuners, repas, goûters et dîners ; de soutien pour faire le lien avec les familles et notamment collaborer à l’organisation matérielle des visites des familles avec la mise en place des protocoles, proposer des contacts téléphoniques ou en visio… ; de participer à des fonctions logistiques : lingerie, buanderie… ; de contribuer à la gestion de tâches administratives et/ou d’accueil…

Un appel à volontariat externe

Le Département de l’Isère a lancé également un appel à volontariat externe pour des postes de remplaçants rémunérés. Cela se matérialise par une plateforme internet lancée par un collectif d’Ehpad.
Cet appel s’adresse au grand public et concerne tout type de profil. Il n’y a pas besoin de disposer de qualifications particulières.

Si nécessaire et une fois recrutés, les remplaçants salariés pourront recevoir une formation courte délivrée par un institut agréé et financée par le Département.

Les intéressés peuvent avoir toutes les informations utiles sur : https://www.isere.fr/actualites/appel-au-renfort-en-faveur-des-ehpad

La réalité des Ehpad en chiffres (selon les enquêtes menées par le Département)
Sur les 5600 équivalents temps plein (ETP) dans les résidences autonomie et Ehpad, 906 salariés sont en arrêt maladie ou absents (dont 763 salariés testés positifs) actuellement.
Concernant les résidents, 1592 cas de Covid-19 ont été confirmés. 133 résidents sont hospitalisés et il y a eu 374 décès depuis la première enquête du Département réalisée le 3 novembre.

« Les personnes âgées les plus fragiles ont besoin de nous, ont besoin de vous. Vous êtes en recherche d’emploi ou avez du temps, vous êtes motivés et avez envie de venir en aide aux autres ? N’attendez pas et inscrivez-vous sur la plateforme.

En ces temps de crise, nous serrer les coudes tout en retroussant nos manches est le plus sûr moyen de nous en sortir plus vite, plus fort, plus solidaires », souligne le Président du Département Jean-Pierre Barbier.

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

PONT DE CONDRIEU-LES ROCHES : LIMITATION À 19 TONNES DÈS LE 25 NOVEMBRE 2020

Le pont de Condrieu-Les Roches est placé depuis 2013 sous haute surveillance, du fait de la dégradation de ses câbles de suspension.
Les Départements de l’Isère et du Rhône, associés aux communes de Condrieu et Les Roches de Condrieu, mettent en oeuvre une nouvelle limitation de tonnage pour réduire la charge supportée par l’ouvrage en attendant sa rénovation complète.

condr

Par ailleurs, le Département du Rhône, gestionnaire de l’ouvrage,
en lien étroit avec le Département de l’Isère, co-financeur à 50% des
travaux, se prépare à investir de façon conséquente sur le
franchissement du Rhône à Condrieu pour mettre un terme à cette
dégradation.

RAPPEL :
Le pont suspendu de Condrieu-Les Roches, construit en 1934, et reconstruit en 1945, porte un trafic supérieur à 8 300 véhicules/jours.
Lors de la séance publique du 9 octobre dernier, le Conseil Départemental du Rhône a validé le lancement du projet de rénovation du pont, suite à une étude lancée par la collectivité qui a démontré une dégradation accélérée de sa structure.
Selon les études engagées, la perspective d’une restructuration n’est toutefois pas
écartée.
Par convention, les travaux sur le franchissement du Rhône à Condrieu seront
réalisés sous maîtrise d’ouvrage du Département du Rhône et financés à parts égales par les deux Départements, le Rhône et l’Isère.
Christophe GUILLOTEAU, Président du Département du Rhône, Philippe MARION, Maire de Condrieu, Isabelle DUGUA, Maire des Roches de Condrieu, Christiane JURY, Conseillère départementale du Rhône, Patrick CURTAUD et Elisabeth CELARD, conseillers départementaux de l’Isère, se sont récemment rencontrés en mairie de Condrieu afin d’aborder les enjeux et le phasage de ce chantier d’envergure.
L’ensemble des participants se sont entendus sur la nécessité de faire aboutir ce
projet. Cette restructuration permettra notamment de développer les modes doux (piétons, vélo…) dans cette traversée du Rhône.
L’aboutissement du chantier se déclinera ainsi comme suit :
- dès le 25 novembre 2020 – abaissement du tonnage à 19 tonnes ;
- début 2021 – Mise en place d’un alternant en concertation avec les études
concernés ;
- 2021-2023 – Études et concertation sur le projet définitif ;
- 2023-2025 – Travaux de restructuration

Catégorie Département de l'Isère, aménagement, transportCommentaires fermés

Comité départemental du plan France Relance

Dans le cadre de la mise en oeuvre du plan « France relance » et conformément à la circulaire relative à
la territorialisation du plan de relance du 23 octobre 2020, M. Lionel BEFFRE, préfet de l’Isère, a installé
lundi 16 novembre 2020 le Comité départemental de la relance.

Le comité réunit les parlementaires de l’Isère, le président du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, le
président du conseil départemental, les présidents d’intercommunalités (EPCI à fiscalité propre), le
président de l’association des maires de l’Isère, les présidents des chambres consulaires (CCI de
Grenoble et du Nord-Isère, Chambre des métiers et de l’Artisanat, Chambre d’agriculture), ainsi que les
représentants des forces économiques, sociales et environnementales du département.

Cette réunion d’installation du comité départemental de relance en Isère a permis d’assurer
l’information des participants sur l’ensemble des mesures du plan de relance, et de présenter la
méthode de travail retenue pour sa mise en oeuvre en Isère. Cette méthode vise à assurer le suivi des
mesures déconcentrées, à donner une vue d’ensemble de l’application du plan de relance dans les
territoires, et à signaler les difficultés opérationnelles dans la mise en oeuvre du plan de relance.
En outre, pour une mise en oeuvre rapide et efficace du plan de relance en Isère, la préfecture met
régulièrement des informations relatives aux appels à projets en ligne sur le site de la préfecture
« www . isere.gouv.fr ».

Enfin, par décret du Président de la République du 13 novembre 2020, dans le cadre de la déclinaison
territoriale du plan de relance, M. Samy SISAID, ingénieur de l’armement, est nommé sous-préfet
chargé de mission, sous-préfet à la relance auprès du préfet de l’Isère. Il prendra ses fonctions le lundi
4 janvier 2021

Catégorie economie/emploi, questions d'actualitéCommentaires fermés

Indice des fermages en Isère pour 2O20/2021

Évolutions des fermages pour la période du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021

Pour les terres non plantées en vergers ou vignes les fermages payés entre le 1er octobre 2020 et le 30 septembre 2021 doivent augmenter de 0,55% par rapport à ceux versés lors de la période précédente.

L’indice national des fermages est de 105,33 (indice 100 : 2009). Pour calculer le fermage à verser il faut multiplier le loyer payé entre le 1er octobre 19 et le 30 septembre 2020 par 1,0055.

Depuis la loi du 2 janvier 1995, les fermages des terres non plantées en vergers ou vignes doivent être obligatoirement établis en euros. La référence au blé fermage n’a plus aucune valeur juridique.

Cela conduit à une valeur du point fermage de 1,76 euros. Les loyers des terres non plantées en vergers devront être compris entre 8,63 euros et 179,40 euros.
Le montant du kilo de noix fermage est de 2,76 euros.

Pour les habitations comprises dans un bail rural :

  • Indice Iindice de Référence des Loyers (INSEE) second trimestre 2020 :  130,57
  • Catégorie A : Max : 11,15 €        Min : 6,70 €
  • Catégorie B : Max : 7,80 €        Min : 4,44 €
  • Catégorie C : Max : 5,56 €        Min : 2,77 €

Catégorie agricultureCommentaires fermés

ISERE: LE DEPARTEMENT RECRUTE DES VOLONTAIRES EN SERVICE CIVIQUE

Le Département lance son second appel à candidature de l’année auprès des jeunes pour s’inscrire comme volontaires en service civique. Chargés d’assurer à partir de février 2021, une mission de médiation numérique pendant 6 mois, ils recevront en échange une indemnité, des formations, une expérience.

Date limite de candidature : 25 novembre à minuit.
Des jeunes de 18 à 25 ans, pas de niveau d’étude exigé


A partir de février 2021, ces jeunes, âgés de 18 à 25 ans, et jusqu’à 30 ans si la personne est reconnue en situation de handicap, devront faciliter l’utilisation des outils numériques pour les démarches administratives d’accès aux droits (communément appelée « médiation numérique »). Leur contrat sera de 4 jours par semaine (28h) pour une durée de 6 mois (du 1er février au 31 juillet 2021). Toutes les expériences et toutes les compétences sont les bienvenues. Aucun niveau d’étude et de diplôme n’est exigé. Seul critère, outre l’âge : être français ou disposer d’un titre de séjour.
Concrètement, que devront-ils faire ?
• Recevoir les usagers ne sachant pas utiliser l’outil numérique (PC, tablettes, smartphones) et les aider dans leurs démarches administratives sur internet : CAF, MSA, CPAM, Finances Publiques, CARSAT, Pôle Emploi… Modalités pratiques : organisation de permanences au sein des Maisons du Département ou autres locaux.
• Réaliser une enquête auprès des partenaires locaux pour contribuer à une meilleure connaissance des ressources de médiation numérique sur le territoire et alimenter la cartographie du Département ;
• Contribuer à l’animation d’ateliers sur l’accès à internet et les services numériques ;
• Améliorer la connaissance de l’offre de service du Département et celle des institutions locales afin d’orienter plus justement le public.
Pour ce faire, ces jeunes recevront une formation pour accompagner les usagers à maîtriser les outils numériques d’accès aux droits sociaux. Ils suivront également un programme de formation civique et citoyenne qui abordera de manière participative et ludique des sujets variés comme la lutte contre les discriminations, l’engagement, l’environnement et la santé.
Une indemnité, une expérience
En contrepartie de leur mission, le Département proposera à ces jeunes :
• Une indemnité mensuelle totale nette de 580 € (107,58 € versés par le Département et 472,97 € versés par l’Etat) ;

• Un accompagnement à la valorisation de leur expérience et l’élaboration de leur projet d’avenir, afin que le Service Civique soit un véritable tremplin pour la suite de leur parcours ;
• Une formation aux premiers secours, auprès d’un organisme agréé ;
• Une aide au financement du permis de conduire (forfait de 500 €).

Pour accéder aux 16 fiches mission des 13 territoires isérois et postuler, cliquez sur https://www.isere.fr/services-civiques

« Pour les jeunes, utiliser un smartphone ou une tablette relève souvent de l’évidence. Mais une partie de la population connaît de grandes difficultés à accéder à ses droits souvent par peur de l’outil numérique ou du fait d’une mauvaise maîtrise de celui-ci. Ce qui devrait être au service du plus grand nombre, mis en place pour faciliter les démarches, devient donc parfois un obstacle.

D’où l’intérêt du service civique proposé à ces jeunes dans tout le département : leur permettre de transmettre leurs connaissances et de redonner le sourire à de nombreux usagers qui verront ainsi se réduire la fracture numérique », souhaite Jean-Pierre Barbier, le Président du Département.

Pour en savoir plus sur le service civique, cliquez sur le site du Gouvernement : https://www.service-civique.gouv.fr/faq-volontaire

emp

Catégorie Département de l'Isère, economie/emploiCommentaires fermés

L’antenne Isère des gîtes de France mobilisée malgré le confinement

Les règles du confinement rendent impossible l’accueil dans les hébergements gîtes de France jusqu’à début décembre minimum.. Plusieurs précisions sont apportées par Bruno Bernabe directeur de l’antenne Isère.

Sur le plan pratique, et comme ce fut le cas pour la première vague de l’épidémie, nos équipes se sont organisées au mieux pour se protéger, protéger leurs proches, et répondre au mieux aux nombreuses interrogations des clients comme des propriétaires.
- L’ensemble des mails sont traités quotidiennement par nos services.
- Notre service réservation sera joignable aux horaires habituels par téléphone au 04 76 40 79 40.

Bruno Bernabe précise les nouvelles conditions de vente en matière d’annulation en ce qui concerne les propriétaires.

Vous pouvez annuler les réservations sans avoir à supporter des pénalités d’annulation et
proposer au client de reporter son séjour en lui délivrant un avoir. Si cette proposition n’est
pas acceptée par le client, le client est remboursé de l’intégralité du montant du séjour.
- Lorsque le client décide d’annuler sa réservation, nous lui proposerons systématiquement de
reporter son séjour et seulement s’il n’accepte pas la proposition, alors Il sera remboursé en
intégralité.
- Les clients ne peuvent ignorer la situation qui rend leur séjour impossible. Toutefois, nous
avons rendu les réservations impossibles sur nos sites Internet pour tout la période du
confinement. Dans le cas où vous seriez sollicités en direct (notamment par mail ou SMS)
nous vous invitons à nous contacter pour que nous puissions évaluer la faisabilité du séjour.
- Les réservations restent possibles depuis votre espace web propriétaire personnalisé.
- Les séjours professionnels sont toujours possibles, dans le respect des gestes barrières et
des précautions sanitaires.

Par ailleurs, pour les clients ayant réservé par l’intermédiaire du service réservation et ayant
souscris l’assurance annulation, celle-ci ne s’applique plus. Le client doit être soit
remboursé, soit bénéficier d’un avoir à valoir sur le même hébergement. L’indemnisation
propriétaire dans le cas probable où l’hébergement n’est pas reloué ne pourra pas être
assurée.


INFORMATIONS CLIENTS

La dégradation de la situation sanitaire a amené le gouvernement français à reconfiner l’ensemble du territoire.

Cela signifie que nous nous trouvons dans l’impossibilité de maintenir les réservations correspondant aux séjours qui débutent avant le 1er décembre (Cette date peut bien entendu être modifiée).

Il est rappelé que « passer le confinement au vert » est interdit En effet, il est précisé que le confinement doit être effectué à son domicile principal.

Tous les séjours se déroulant entre le 30 octobre et le 1er décembre 2020 sont annulés. Aucune nouvelle réservation n’est possible jusqu’au 1er décembre prochain.

Des dérogations restent possibles pour les séjours dont le motif est professionnel. Les réservations n’étant plus possibles depuis nos sites Internet, les entreprises et sociétés concernées sont invitées à nous contacter par téléphone ou par mail.

Pour toute question relative à un séjour en cours ou à venir, nos services se tiennent à votre disposition:
par mail ou par téléphone au 04 76 40 79 40.

Pour plus d’informations: cliquer sur le visuel:


logo-gites-de-france-1584370657.png

Catégorie tourismeCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2020
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+