Archive | 23 novembre 2020

COVID-19 : LA METROPOLE RENFORCE SON ACCOMPAGNEMENT AUX COMMERÇANTS ET ARTISANS

Dans un contexte particulièrement pénalisant pour le commerce, Grenoble Alpes
Métropole développe diverses solutions pour accompagnement les commerçants et artisans dans leur transition vers le numérique. Elle fait le également le choix de
renforcer de façon sensible son aide à l’investissement.

Grenoble Alpes Métropole poursuit son accompagnement des entreprises du territoire dont l’activité est affectée par la crise de la Covid-19.

Pour soutenir les 7 000 commerçants, artisans, restaurateurs et hôteliers du territoire, elle a mis en place divers dispositifs visant à accompagner ces entreprises dans la digitalisation de leur activité.

UN ACCOMPAGNEMENT À LA DIGITALISATION

Dans le contexte actuel, dominé par des mastodontes du digital, la vente en ligne devient en effet une opportunité incontournable pour les commerces de proximité, et ce quel que soit le contexte sanitaire.

Il devient aujourd’hui indispensable pour ce secteur de proposer désormais une offre qui combine le commerce physique et le commerce en ligne. Mais de nombreux freins techniques, financiers, logistiques ou humains, peuvent empêcher ces entrepreneurs de passer le cap.

La Métropole déploie donc de nouveaux services pour les accompagner dans cette transition numérique.
1. Accès gratuit à la plateforme de vente en ligne la Covid-19 Grenoble-Alpes Métropole est partenaire de la plateforme de vente en ligne enbasdemarue.fr mise en oeuvre par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Grenoble.

Déployée depuis novembre, cette plateforme permet aux commerçants de présenter leurs produits et de proposer le « click and collect » : le client achète en ligne et vient récupérer son paquet à l’entrée du magasin, dans le respect des règles sanitaires.
Elle est accessible à toutes les entreprises de la Métropole qui proposent des produits ou des services :
commerçants, mais aussi prestataires de services, artisans, producteurs. La CCI prend en charge la gratuité jusqu’à fin 2020, la Métropole prenant le relais pour les 6 premiers mois de 2021.
> Accès gratuit et sans engagement jusqu’en juin 2021 : enbasdemarue.fr
2. Accès gratuit à la plateforme bons d’achat soutien commerces.grenoblealpesmetropole.fr
Créée lors du premier confinement par Grenoble-Alpes Métropole, la Ville de Grenoble et l’association de commerçants LabelVille pour soutenir le commerce de proximité, cette plateforme est réactivée. Une coupe de cheveu, un soin de beauté, un repas au resto…

La plateforme permet aux habitants d’acheter un bon d’achat auprès d’un commerçant ou artisan ayant dû fermer ses portes, bon d’achat qui pourra être utilisé une fois que celui-ci aura pu rouvrir.
> Accès gratuit jusqu’au 31 décembre 2020 : soutien commerces.grenoblealpesmetropole.fr
3. Accompagnement gratuit à la transition numérique
Dans la cadre de sa convention annuelle avec la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de l’Isère, Grenoble- Alpes Métropole finance la réalisation d’un accompagnement individuel des commerçants-artisans sur le numérique au travers d’ateliers pouvant aller d’une demi-journée à deux jours.

Objectifs : aider les entreprises à franchir le pas du numérique pour celles qui n’y sont pas encore allées, ou à se perfectionner pour les celles déjà engagées dans cette démarche.
Cet accompagnement inclue un travail sur les réseaux sociaux, les sites internet, le travail à distance, la sécurité informatique, la sauvegarde et le partage des données.
La Métropole prévoit d’accompagner une cinquantaine d’entrepreneurs en 2021.
> Renseignements et inscription : 04 76 70 82 09 – www.cma-isere.fr

UN RENFORCEMENT CONSÉQUENT DES AIDES À L’INVESTISSEMENT

En complément de ce soutien à la transition numérique, Grenoble-Alpes Métropole renforce son dispositif
d’aide aux travaux des commerces, y compris non sédentaires, des artisans, des services avec vitrine et de l’hôtellerie. Cent trois entreprises ont été accompagnées depuis le début de la crise par ce dispositif, pour un montant total de plus de 750 000 euros, et une quarantaine de demandes sont actuellement en
cours d’analyse.
Afin d’apporter un soutien plus large à ces entreprises, il sera proposé au conseil municipal du 20 novembre :
• Une augmentation de l’enveloppe financière dédiée, celle-ci passant à 2 millions d’euros en 2021 (contre 800 000 euros en 2020).
• Une hausse du plafond de chiffre d’affaires éligible, celui-ci passant à 1,5 million d’euros en 2021 pour les entreprises de l’hôtellerie et de la restauration (contre 1 million en 2020).
Ce dispositif permettra notamment de mieux conseiller ces acteurs sur des travaux améliorant la consommation énergétique de leurs établissements, souvent source de frais importants.
> Plus d’infos : grenoblealpesmetropole.fr/aideaucommerce

Catégorie La MétroCommentaires fermés

UNE TONNE DE FRUITS ET LÉGUMES LOCAUX POUR LA BANQUE ALIMENTAIRE DE L’ISÈRE CHAQUE SEMAINE

La Vice-Présidente du Département en charge des actions de solidarité et de l’insertion, Anne Gérin, et le Président de la Banque Alimentaire de l’Isère, Christian Chédru, ont assisté ce matin à la deuxième livraison d’une tonne de produits agricoles frais et locaux à l’entrepôt de la Banque alimentaire à Sassenage, en présence du Maire de Sassenage et Conseiller départemental Christian Coigné et du membre fondateur de ReColTer – LIR, Luc Armanet.

bp

En soutien aux plus démunis

La Banque alimentaire de l’Isère, qui a distribué plus de 2000 tonnes de denrées à 90 associations en 2019 – soit l’équivalent de 4 millions de repas -, a vu augmenter le nombre de ses bénéficiaires de 20 % sur la période mai/septembre entre 2019 et 2020 en raison de la crise sanitaire. Le nombre des associations et centres communaux d’action sociale (CCAS) auxquels la Banque alimentaire distribue ces denrées a atteint la centaine. Les bénéficiaires ? Des personnes isolées, des chômeurs, des étudiants principalement. Pour ces derniers, la perte des « petits boulots », avec la fermeture des commerces, bars et restaurants, leur a été particulièrement préjudiciable.
Qui plus est, la « ramasse » de produits frais a été stoppée pendant le confinement de printemps et fortement ralentie depuis ce début novembre.
C’est pourquoi, le Département renouvelle son soutien à la Banque alimentaire de l’Isère. Lors du premier confinement, la collectivité avait permis la livraison entre mai et juin, durant 6 semaines, de plus de 6000 kg de fruits et légumes locaux, frais et de saison, pour une valeur globale de 9500 €.
Depuis la semaine dernière et jusqu’au 18 janvier, le Département renouvelle cette opération pour une livraison totale de 10 tonnes de fruits et légumes frais et de saison. Le coût, financé par le Département, est évalué à 17 000 €.

En soutien aux agriculteurs locaux

Au travers de cette opération, le Département soutient également les agriculteurs locaux et les circuits-courts. La collectivité fait appel aux 2 groupements de producteurs locaux ReColTer – LIR (Restauration Collective et Terroirs – Loire, Isère, Rhône) et Mangez Bio Isère, qui fournissent les cuisines des collèges. La première plateforme partenaire fournira la Banque alimentaire jusqu’à mi-décembre. La seconde la fournira à partir de mi-décembre, jusqu’à janvier.

Ces groupements de producteurs sont confrontés à la baisse de leur activité, à la suite de perturbations en restauration scolaire et de fortes baisses de commandes de la restauration collective en entreprises et administrations. L’opération avec la Banque Alimentaire de l’Isère contribue ainsi à la relance de leur activité et compense une partie de l’absence de commandes pendant le confinement.

Pour la Banque alimentaire, il s’agit d’une action innovante et exceptionnelle : alors qu’habituellement elle ne maîtrise pas la qualité et la nature des produits collectés par don, la Banque alimentaire de l’Isère peut choisir, avec l’organisation mise en place, la gamme des produits et les quantités de fruits et légumes nécessaires à ses besoins, en établissant des commandes au regard de l’offre de saison disponible auprès des groupements de producteurs ReColTer et Mangez bio Isère.

« Les conséquences sociales de la crise sanitaire débutent. Elles sont déjà alarmantes. C’est pourquoi, le Département, en tant que chef de file des solidarités humaines, se mobilise au-delà de ses missions, en soutenant la Banque alimentaire de l’Isère qui distribue des produits alimentaires à toutes les associations et CCAS qui viennent en aide aux plus démunis en Isère.

Il nous faut en ces temps redoubler de solidarité », déclare Jean-Pierre Barbier, Président du Département de l’Isère.

« La situation actuelle est source d’inquiétude et de forte précarité pour de nombreux Isérois. Nous sommes aux côtés des plus démunis pour les aider à surmonter au mieux cette période difficile, et pallier aux urgences avec efficacité et au plus près des besoins. C’est pourquoi répondre à la demande de la Banque alimentaire était une évidence, d’autant que nos agriculteurs ont également besoin de nous en ces temps plus complexes », explique Anne Gérin, Vice-Présidente en charge des actions de solidarité et de l’insertion.

Catégorie Département de l'Isère, socialCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2020
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+