DES PLATANES ATTEINTS D’UNE MALADIE INCURABLE

À compter du 18 novembre, les services de la Métropole vont procéder
à l’abattage de 31 platanes atteints du “chancre coloré”, une maladie
incurable, à Grenoble (cours de la Libération) et à Échirolles (rue Galilée).

L’opération concerne 25 platanes à Grenoble (8 au niveau du 30 cours de la Libération, 17 au niveau
du 72 cours de la Libération) et 6 platanes à Échirolles (rue Galilée).
Ce chantier fait suite à un arrêté de la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de
la forêt Auvergne-Rhône-Alpes confirmant la détection du “chancre coloré” sur ces platanes, et la
nécessité de les éliminer pour éviter la propagation de la maladie, dans le cadre d’un chantier
très réglementé.
UNE MALADIE VIRULENTE ET SE PROPAGEANT FACILEMENT
Très virulente et se propageant facilement et uniquement à d’autres platanes, cette maladie est
causée par le champignon Ceratocystis platani. Classée “danger sanitaire de 1ère catégorie” elle
nécessite, par prévention, d’élargir la coupe à certains platanes aux alentours.
Originaire d’Amérique du Nord, le chancre coloré aurait été introduit en France lors de la seconde
guerre mondiale. Il a fait depuis plusieurs dizaines de milliers de victimes.
UNE MALADIE SANS DANGER POUR L’HOMME
Le chancre coloré n’atteint que les platanes. Il ne présente aucun danger pour l’homme, les
animaux ou les autres essences végétales.
DE NOUVELLES ESSENCES POUR REMPLACER LES ARBRES ABATTUS
La Métropole étudie désormais les solutions de replantation, avec de nouvelles essences d’arbres,
dans la mesure où il est interdit de replanter des platanes dans des secteurs touchés par le
chancre coloré.

Sans titre

Catégorie La Métro, environnementCommentaire (0)

Grenoble Alpes Métropole déploie le tri des déchets alimentaires sur 4 nouvelles communes : Eybens, Poisat, Gières et Seyssins.

Dès 2017 la Métropole a expérimenté le tri des déchets alimentaires pour 3500 foyers pilotes. Devant les résultats encourageants, ce nouveau service se déploie sur l’ensemble du territoire. Une première phase a démarré en mars 2019, arrive aujourd’hui la seconde étape du déploiement.

Les déchets alimentaires (Épluchures, restes de repas, marc de café, pain rassis, produits périmés …) représentent un tiers du poids de nos ordures ménagères (poubelle grise). Le tri de ces déchets à la source est un enjeu majeur pour la Métropole et sa politique de réduction des déchets dont l’objectif est de diviser par deux le poids de ses ordures ménagères d’ici 2030.

La phase de test sur deux quartiers en fin d’année 2017 a montré la pertinence d’étendre cette nouvelle collecte au reste du territoire ; d’abord parce que 99 % des usagers ont accepté de participer à l’expérimentation montrant que les habitants sont prêts à ce nouveau geste de tri mais aussi parce que la qualité du flux collecté est excellente : le taux d’erreur est proche de zéro.

Un plan de déploiement prévoit de convertir tous les 6 mois 50 000 habitants au tri des déchets alimentaires pour que l’ensemble de la Métropole soit concerné à l’horizon 2021. La première phase en mars 2019 concernait Echirolles et Grenoble (Secteur 4), elle s’est poursuivie avec le Secteur 1.

Aujourd’hui, la Métropole propose à 4 nouvelles communes le tri des déchets alimentaires : Eybens, Poisat, Gières et Seyssins.

Que va-t-il se passer sur les 4 communes concernées ?

Dans un premier temps une campagne de promotion du compostage individuel va permettre de sensibiliser les habitants des zones pavillonnaires rappelant que composter ses déchets chez soit reste le meilleur moyen de les valoriser. Afin d’équiper un maximum de personnes, la Métropole met gratuitement à disposition des composteurs individuels, lombri-composteurs ou même composteurs partagés en pied d’immeuble. (voir lametro.fr)

C’est sur les zones présentant une majorité d’habitat collectif que la Métropole propose une nouvelle collecte en porte à porte pour détourner les déchets alimentaires des poubelles grises. Des agents mandatés par la Métropole vont frapper à la porte de tous les foyers concernés entre le 12 et le 22 novembre

. Ils remettront à chacun un bio-seau, des sacs compostables et toutes les consignes de tri puis disposeront le bac marron dans le local à ordures, à côté des bacs gris et vert qui restent en place. Le bio-seau et les sacs distribués permettront à chacun de faire le tri des déchets alimentaires dans sa cuisine. Tous les 2 ou 3 jours ces sacs, même peu remplis, devront être déposés dans le bac marron qui sera collecté une fois par semaine. Par la suite, de nouveaux sacs compostables seront gratuitement disponibles auprès des commerçants locaux.

Les déchets alimentaires ainsi collectés seront acheminés au centre de compostage de Murianette pour être transformés en compost, compost utilisé comme fertilisant naturel pour enrichir les surfaces agricoles de la vallée du Grésivaudan. Bientôt, un centre de méthanisation, permettra également de produire à partir de ces déchets un bio-gaz qui servira de carburant pour les véhicules métropolitains.

Cette collecte des déchets alimentaires s’inscrit dans le cadre de la Loi de transition énergétique pour la croissance verte qui rend obligatoire la séparation des biodéchets à la source en 2025. Il s’agit d’un projet pionnier en France : la Métropole grenobloise est un des premiers grands territoires urbains à se lancer dans cette collecte.

Catégorie La Métro, La Métro, déchets, environnementCommentaires fermés

LE DEPARTEMENT LANCE L’AGENCE DE L’ATTRACTIVITE

Ce jeudi 24 octobre, le Président du Département Jean-Pierre Barbier et la Vice-Présidente en charge du tourisme Chantal Carlioz ont présenté ce qui deviendra bientôt l’Agence Isère Attractivité.

Une union des acteurs du territoire

L’agence de l’attractivité verra le jour le 1er janvier 2020 et elle sera dotée par le Département d’un budget annexe dédié.
Si les statuts de cette future agence ne sont pas encore votés, ses objectifs sont clairement établis : faire évoluer Isère Tourisme en une agence disposant de tous les outils pour contribuer au rayonnement de l’Isère tout en fédérant les acteurs du territoire.
Ainsi, l’agence vise à fédérer sous la bannière Alpes Is(H)ere, créée par le Département en 2017, en articulation avec le label agricole Is(H)ere, créé également par le Département en 2018, mais également l’ensemble des marques des territoires qui composent le Département.

L’objectif n’est pas de remplacer le travail effectué par tous ces labels et ces marques mais bien de les faire travailler ensemble pour assurer une meilleure efficacité et de meilleurs résultats qui démultiplieront des retombées économiques pour l’ensemble des territoires.
Le travail effectué par cette agence se fondera sur les 5 piliers de l’attractivité en Isère :
- Le tourisme
- La culture
- Le sport
- L’innovation
- La gastronomie
L’enjeu ici est d’activer de manière efficiente tous les leviers qui attireront les particuliers comme les professionnels dans nos territoires, que ce soit pour des courts, moyens ou longs séjours, voire des installations définitives.

Un premier défi : le Tour de France

La venue du Tour de France sera le premier grand challenge de cette agence.
Avec la venue de centaines de journalistes, les millions de téléspectateurs, les retransmissions internationales, … le Tour de France représente une incroyable opportunité de faire briller nos territoires et, outre les retombées directes au moment du passage du Tour, d’assurer des retombées sur le long terme.
A cette occasion, l’agence Isère Attractivité aura pour mission d’organiser le travail de tous les acteurs, ensemble, pour raconter une histoire collective du territoire isérois et donner envie aux millions de personnes qui suivront cet évènement de venir ou de revenir profiter de tout ce que peut offrir l’Isère.
« Cette agence constituera un véritable atout pour l’ensemble du territoire. Nous en avons posé les jalons depuis 2015 en remettant l’Isère en mouvement. Elle aura pour mission de fédérer et de valoriser, auprès des habitants comme de nos visiteurs, tout ce que l’Isère fait de mieux. » explique Jean-Pierre Barbier, Président du Département.

« Le Tour de France est une formidable occasion de faire rayonner le Département. C’est bien dans le cadre de cet évènement populaire et international que l’agence aura l’une de ses plus grandes opportunités de remplir sa mission : donner envie de venir en Isère. La venue du Tour du France le 14 juillet sera une fête nationale et un tremplin pour l’agence Isère Attractivité. » ajoute Chantal Carlioz, Vice-Présidente chargée du Tourisme et Présidente d’Isère Tourisme.

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

Appel aux candidatures de producteurs régionaux intéressés par le Bio

Le groupe Provencia, acteur régional de la distribution très actif dans la promotion des produits régionaux et locaux, se lance en 2019 dans une nouvelle démarche en soutien et accompagnement de producteurs régionaux et locaux. Se souciant de la situation environnementale de sa région, il souhaite plus que jamais mettre en valeur des productions qui s’ouvrent à l’agriculture biologique.

Son but ? Soutenir commercialement une vingtaine de producteurs (déjà affiliés ou non au Groupe) durant leur conversion vers le Bio, afin de proposer à ses clients de nouvelles gammes locales Bio et en conversion.

Le groupe Provencia lance un appel, étant encore en recherche de partenaires à accompagner dans cette démarche : les candidatures sont ouvertes !

Provencia souhaitant s’impliquer plus encore dans une démarche éco-responsable (aller au-delà de la seule promotion du produit régional), se lance dans la danse du produit régional, local et Bio. En ce début d’année, plusieurs producteurs se sont déjà engagés aux côtés du Groupe, à fournir leurs premiers produits (maraîchers) en conversion Bio, dans les magasins Carrefour et Carrefour Market situés sur leur zone de production.
En route vers le bio, avec un partenariat sécurisant
Provencia espère ainsi accompagner une vingtaine de fournisseurs régionaux et locaux (zones : Pays de Savoie, Ain, Isère, Rhône, Ardèche, Drôme et Jura), pendant leur conversion, qui seront à terme en mesure de développer des gammes de produits 100% Bio (régionaux et locaux).

Pour les producteurs, la démarche se veut sécurisante : le groupe Provencia est un partenaire solide qui souhaite s’engager sur de la durée. Un vrai confort dans le cadre d’une relation de confiance mutuelle.

Et après la conversion ?
Le groupe Provencia ne souhaite pas verrouiller les producteurs dans une marque exclusive ; il propose un accompagnement pour leur conversion vers le Bio et assure un soutien commercial contractuel pendant ladite période.
A terme, cette opération d’aide au développement permettra au Groupe d’élargir sa gamme Bio régionale et locale d’une part, et de valoriser dans ses rayons et opérations commerciales davantage de produits régionaux que les traditionnels fromages, charcuteries, crozets, bières et vins qui constituent la gamme « classique » de nos terroirs.
Depuis toujours, le groupe familial Provencia s’entoure de fournisseurs locaux et régionaux avec lesquels se tissent des liens solides et durables, dans une volonté commune de construire sur le long terme et dans la confiance. Cette nouvelle démarche engagée par Provencia en 2019 réaffirme son engagement constant auprès des producteurs, et son attachement à promouvoir le bon, le terroir, sa région, à travers un projet responsable et durable.

En ce début d’année, plusieurs producteurs se sont déjà engagés aux côtés du Groupe, à fournir leurs premiers produits en conversion Bio, dans les magasins Carrefour et Carrefour Market situés sur leur zone de production, à l’instar d’Alexandre Merle.
A 48 ans, cet éleveur de veaux et producteur céréalier a décidé de convertir 15 hectares de ses cultures en agriculture maraîchère biologique, sur la commune de Seyssel (Ain).

Sans titre

« Notre démarche (je travaille sur ce projet avec un autre producteur, David
Bernard) s’est opérée rapidement, le partenariat avec Provencia nous aidant à nous
projeter et à investir en sécurité. Aujourd’hui on fournit 4 magasins en local, en
test. L’engagement de Provencia de nous prendre du volume nous permet de nous
concentrer sur la partie technique, la qualité, l’amélioration de nos produits. C’est
un vrai partenariat gagnant-gagnant qui s’inscrit dans la durée, et pour nous un
gain de temps considérable qui nous permet de faire notre métier dans les meilleures
conditions : à travers ce projet nous avons le temps d’être producteurs, plutôt que
négociateurs ou commerçants ».

Appel aux candidatures de projets Bio régionaux et locaux
Provencia lance un appel aux producteurs : que la conversion ait déjà débutée ou qu’elle soit en projet imminent, le Groupe recherche ses fournisseurs en conversion Bio de demain, et ce dans les filières aussi variées que les fruits et légumes, la viande, les produits secs,… car les produits régionaux ne sont pas que fromagers ni charcutiers ! Les porteurs de projet peuvent adresser une demande à Jean-Marc Claustre, par mail : jean-marc_claustre@carrefour.com et tel. : 06 73 52 03 25.
Tous les dossiers seront étudiés et traités en fonction des besoins du Groupe et des gammes de produits à compléter.

Catégorie bioCommentaires fermés

NOUVEAU PLAN CLIMAT AIR ÉNERGIE MÉTROPOLITAIN 2020-2030

Depuis 2005, le Plan Climat Air Énergie de la métropole grenobloise structure
l’action de la collectivité en matière d’adaptation au dérèglement climatique,
de réduction des émissions de gaz à effet de serre et d’amélioration de la qualité
de l’air.

Le projet de plan d’actions 2020-2030 arrêté par la Métropole en juillet
dernier sera soumis l’avis du public du 31 octobre au lundi 2 décembre 2019.
La Métropole invite les habitants à s’exprimer en nombre sur le sujet, avant
d’adopter le projet définitif avant la fin du mandat.

Pour prendre connaissance du dossier complet:

Enquete publique Plan Climat Air Energie métropolitain 2030

INFOS PRATIQUES

LA MISE EN OEUVRE DE L’ENQUÊTE PUBLIQUE

DATES : JEUDI 31 OCTOBRE 2019 À 9H – LUNDI 2 DÉCEMBRE 2019 À 18H

• Consultation et contribution en ligne
Dès le jeudi 31 octobre sur le site : participation.lametro.fr
• Consultation et contribution dans les lieux publics :
Le dossier de consultation et des registres d’enquêtes seront à disposition du public dans les lieux
suivants (aux jours et horaires habituels d’ouverture au public) :
- Siège de Grenoble-Alpes Métropole – Immeuble « Le Forum » 3 rue Malakoff à Grenoble
- Mairie de Champagnier – Place de l’Eglise
- Mairie de Fontaine – 89, mail Marcel Cachin
- Mairie de Grenoble – 11 boulevard Jean Pain
- Mairie de Meylan – 4 avenue du Vercors
- Mairie de Saint-Egrève – 36 avenue du Général de Gaulle
- Mairie de Saint-Martin-d’Hères – 111 avenue Ambroise Croizat
- Mairie de Vif – 5 place de la Libération
- Mairie de Vizille – Place Stalingrad

• Contribution par voie postale
Envoyez votre courrier à l’adresse suivante :
Monsieur le président de Grenoble-Alpes Métropole
PARTICIPATION DU PUBLIC
PROJET DE PLAN CLIMAT AIR ENERGIE TERRITORIAL
Grenoble-Alpes Métropole Le Forum – 3 rue Malakoff
CS50053
38031 GRENOBLE Cedex 01

Catégorie La Métro, La Métro, énergiesCommentaires fermés

Concours départemental des vins de l’Isère: palmarès

Sans titre

Le jury de la 8e édition du Concours départemental des vins de l’Isère s’est réuni lundi 14 octobre 2019 au Clos des capucins à Meylan.
Composé de dégustateurs choisis parmi des œnologues, sommeliers, restaurateurs, cavistes, journalistes spécialisés et amateurs éclairés,
le jury a évalué les vins présentés selon les critères habituels de la dégustation professionnelle.

Parmi les jurés de cette 8e édition :
- M. Cyril CONIGLIO, meilleur caviste de France 2018,
- M. Jean-Sébastien AUBERT, maître d’hôtel au Sénat,
- M. Pierre VIALLET, président du Comité Interprofessionnel des Vins de Savoie

LE PALMARÈS 2019
Le palmarès a été proclamé vendredi 18 octobre au Village Vigneron place Victor Hugo à Grenoble dans le cadre du Festival le Millésime, en présence des vignerons, des membres du jury et des partenaires.

Plus de 60 vins étaient présentés cette année. Le jury a attribué 11 médailles (dont 7 Or, 2 Argent, 2 Bronze), ainsi que 6 mentions spéciales aux vins qui ne pouvaient prétendre réglementairement à une médaille.

Les lauréats 2019 par catégories

IGP ISÈRE – Rouge
Or : Domaine FINOT Frères – IGP Isère Coteaux du Grésivaudan – 2018 (Persan)
Argent : Domaine MAYOUSSIER -  IGP Isère – « Domaine Mayoussier » – 2018 (Syrah)
Bronze : Domaine du LOUP des Vignes – IGP Isère Balmes Dauphinoises – 2018 (Pinot noir)
Bronze : Domaine FINOT Frères – IGP Isère – 2018 (Gamay, Merlot, Pinot, Persan)
• IGP ISÈRE - Blanc
Or : Domaine Luc METRAL – IGP Isère – « Les Galets Oubliés »  2018  (Viognier tardif)
Or : Domaine MEUNIER – IGP Isère Balmes Dauphinoises 2018 (Chardonnay)
Or : Domaine des RUTISSONS – IGP Isère Coteaux du Grésivaudan  « M. Leblanc » 2018 (Jacquère, Viognier)
Or : Domaine des RUTISSONS – IGP Isère Coteaux du Grésivaudan  « Les Ailés »  2018 (Viognier, Verdesse)

• AOP SAVOIE cru des ABYMES

Or : Domaine Laurent CARTIER – AOP Savoie Abymes – «Abymes»  2018 (Jacquère)

• IGP COLLINES RHODANIENNES – Rouge
Or : François VILLARD – IGP Collines rhodaniennes – « Seul en Scène »  2017 (Syrah)
Argent : Pierre GAILLARD – IGP Collines rhodaniennes – «Asiaticus» 2017  (Syrah)

• MENTIONS SPÉCIALES DU JURY

Laurent CARTIER – AOP Savoie Rosé – « Rosé » 2018 (Gamay)
Philippe PERRIER – AOP Savoie Abymes – « Gastronomie » 2018 (Jacquère)
Franck MASSON – AOP Savoie Abymes  2018 (Jacquère)
Domaine GIACHINO -  Rouge sans IG – « Ma Douce »  2018 (Douce noire, Persan, Mondeuse)
Franck MASSON – Blanc  sans IG  – Velteliner   2016 (Velteliner)
Laurent CARTIER – Blanc sans IG – « Réserve »  2018 (Jacquère)

A savoir :
Le concours est organisé par la Chambre d’Agriculture de l’Isère,
en partenariat avec le Syndicat des Vins de l’Isère, le Festival le Millésime, Le Vin des Alpes, L’Apogée du vin et l’association Vitis-Vienna.
Inscrit sur la liste des concours vinicoles français établie par le ministre chargé de la consommation, il a pour objectif de faire découvrir la qualité et la diversité de la production viticole iséroise et de mettre en avant le dynamisme des vignerons du département.
Le concours est réservé aux vignerons produisant :
- des vins sous Indication Géographique Protégée (IGP) Vins de l’Isère, avec ou sans dénomination Coteaux du Grésivaudan et Balmes Dauphinoises,
- des vins sous AOP Vin de Savoie et Vin de Savoie cru des Abymes pour les exploitations ayant leurs parcelles en Isère,
- des vins sous IGP Collines Rhodaniennes du secteur Seyssuel ou ayant leur siège social en Isère,
- des vins rosés, mousseux et sans IG produits en Isère.

Catégorie viticultureCommentaires fermés

Villard de Lans dans la légende du Tour de France

34 979 communes en France…et seulement 20 désignées parmi toutes celles qui se disputent l’honneur d’accueillir une étape du Tour de France sur le chemin des Champs Elysées, en juillet.

Et chaque année, une seule a le privilège de vivre cette journée exceptionnelle le 14 juillet, jour de Fête Nationale.

Le Directeur de la société du Tour de France, Christian Prud’homme, a dévoilé, le 15 octobre, le parcours de l’édition 2020 : le 14 juillet 2020, ce sera… Villard de Lans !
La Fête Nationale s’annonce d’ores et déjà internationale sur le plateau du Vercors, puisque le 3e évènement sportif le plus médiatisé de la planète s’arrêtera chez nous.
A l’annonce officielle du parcours de la Grande Boucle, Chantal Carlioz, Maire de Villard de Lans, déclarait le 15 octobre, aux côtés de Jean Pierre Barbier, président du département de l’Isère et de Franck Girard, président de la communauté de communes du massif du Vercors, « c’est une joie pour tous les isérois et tous les habitants du Vercors. Et un signe fort de reconnaissance du rayonnement de Villard de Lans, de sa dynamique touristique et de son attractivité. »

Tout sauf un hasard

Villard de Lans ville étape, ce n’est pas le fruit du hasard. Villard a déjà accueilli le Criterium du Dauphiné, cher à Bernard Thévenet.

Et depuis 10 ans, Villard fait l’actualité vélo avec le Vélo Vert festival : c’est à la fois l’ouverture de la saison, le premier centre d’essai VTT au monde, la grande Fête du VTT qui réunit chaque année 35 000 visiteurs ! De plus, avec l’arrivée de Tony Parker à la tête de la société des remontées mécaniques de la station, Villard de Lans est plus que jamais tournée vers un tourisme 4 saisons qui se réinvente en permanence.

Quoi de plus logique que d’accueillir la grande famille du vélo l’été prochain, à l’heure où les télésièges seront en activité pour conduire randonneurs à pied et à Vtt sur les hauteurs du Vercors, avant, pendant et après le passage de la course.

Une grande fête populaire

Comme le souligne Chantal Carlioz, aux côtés de Bernard Thévenet ( notre photo ) le Tour de France n’est pas qu’une affaire de cyclistes :cha car

« Nous sommes particulièrement heureux d’accueillir le Tour, parce que c’est le seul évènement qui va à la rencontre du public. Cela fait du Tour un rendez-vous populaire unique en son genre. Le Tour de France est avant tout un Tour en France, qui rassemble bien au-delà des passionnés de vélo, à la télévision, dans nos villes et villages, et sur le bord de nos routes départementales. »

Et de rajouter:  » L’émancipation des femmes et la progression vers plus d’égalité et de liberté est passée aussi par le vélo. En tant que femme, je souhaitais le rappeler.. »

En haut du classement général

Côté sportif l’étape villardienne s’annonce comme un temps fort à cocher sur nos agendas. La dernière ascension, par la montée de Saint-Nizier, reste dans toutes les mémoires cyclistes comme un haut lieu du duel entre Laurent Fignon et Greg Le Mond lors du Tour 1989.
Et en juillet prochain, l’arrivée sera jugée à Villard à seulement cinq jours de Paris, au milieu d’une dernière semaine de course où le sort de la course bascule.

Ce 14 juillet 2020, les planètes semblent décidément bien alignées dans le ciel du Vercors. Rendez-vous est pris avec Villard de Lans !

Le parcours de l’étape

parcours

Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du Vercors, sportCommentaires fermés

LE TOUR DE FRANCE REVIENT DANS LA MÉTROPOLE GRENOBLOISE

« C’est une excellente nouvelle qui récompense la mobilisation de tous les élus du territoire depuis plusieurs années auprès de l’organisation du Tour de France » ont déclaré conjointement le Président de GrenoblAlpesMétropole Christophe FERRARI et le Maire de Grenoble Éric PIOLLE.

Le 15 juillet 2020, l’étape du Tour de France partira de Grenoble, au lendemain d’une arrivée dans le Massif du Vercors, à Villard-de-Lans le 14 juillet, et à seulement quatre jours de l’arrivée sur les Champs-Elysées.
Christophe FERRARI, président de Grenoble-Alpes Métropole, et Éric PIOLLE, maire de Grenoble, se réjouissent de cette annonce.

Les deux élus oeuvraient ensemble depuis plusieurs années pour convaincre l’organisateur Amaury Sport Organisation (ASO) de faire à nouveau étape dans notre région, le dernier départ de la course organisé dans la région grenobloise remontant à 2014 (14e étape de l’épreuve à destination de Risoul).

En 2017, les représentants élus des 49 communes réunies au sein de la Métropole avaient ainsi publiquement exprimé leur volonté de déposer une candidature commune avec le Massif du Vercors, candidature qui avait été formulée officiellement auprès d’ASO.

L’annonce de la société organisatrice du Tour – qui se situe sur le podium des évènements sportifs les plus regardés au monde – s’inscrit dans la politique métropolitaine d’accueil de grands évènements sportifs, dans une perspective d’attractivité et d’animation du territoire
: Internationaux de France de patinage (2017, 2018 et 2019), Critérium du Dauphiné (2018),
matchs internationaux de football et rugby, Mondial U18 de hockey sur glace (2019) et bien sûr Coupe du Monde féminine de football (2019)… Autant de manifestations sportives participant à la notoriété et au rayonnement du territoire pour lesquels la Métropole s’est fortement impliquée, en lien avec les communes et les autres collectivités locales du bassin grenoblois.

Les réactions

Christophe FERRARI, président de Grenoble-Alpes Métropole
« Cette annonce est une excellente nouvelle pour notre territoire et le fruit d’une mobilisation collective qui démontre que nous sommes capables de faire des grandes choses tous ensemble !

Le Tour de France, évènement populaire incontournable, va offrir lors de ces étapes de montagne un temps festif et rassembleur aux métropolitains, participant à l’animation du territoire, et un rayonnement international exceptionnel à notre métropole alpine. C’est avec ce double objectif que la Métropole a souhaité depuis quatre ans se positionner, avec succès dois-je le croire, comme une terre d’accueil d’événements sportifs internationaux. Je tiens à remercier ASO pour ce choix, que nous accompagnerons avec enthousiasme et conviction ! »

Éric PIOLLE, maire de Grenoble
« Il y a 100 ans, le premier maillot jaune de l’histoire était remis à Grenoble. Aujourd’hui le vélo est partout : en ville, en montagne, sur piste, sur route, pour se déplacer, pour le plaisir, pour la compétition…

Ici à Grenoble, 15% des déplacements domicile-travail se font à vélo, nous sommes donc très heureux et fiers que le Tour de France reconnaisse cette ADN du vélo avec une étape grenobloise. C’est l’aboutissement d’une candidature commune, et c’est surtout une belle fête en perspective dans tout notre territoire pour célébrer et partager notre passion du cycle.

Catégorie La Métro, sportCommentaires fermés

Tour de France: l’Isère à l’honneur

Ce mardi 14 octobre, A.S.O, la société organisatrice du Tour de France, présentait le parcours du Tour pour l’édition qui se déroulera à l’été 2020.

Le Département était présent pour cette grand-messe du cyclisme, où il a été annonce que le Tour de France allait passer 3 jours en Isère dont une étape 100% iséroise.

Le Département de l’Isère, partenaire du Tour

Ce mardi 14 octobre, le Président du Département, Jean-Pierre Barbier, et Martine Kohly, Vice-présidente chargée du sport, étaient présents à Paris pour l’annonce officielle du Tour de France. En effet, après l’absence d’étape iséroise lors de l’édition 2018 du Tour, le Département a travaillé de concert avec la société organisatrice du Tour, A.S.O, afin de garantir la présence de l’Isère dans le parcours 2019.

Le Département se félicite du travail de longue haleine qu’il a opéré afin de montrer les atouts que possède l’Isère. Ce travail a été concluant puisque ce sont 2 étapes qui se dérouleront en Isère cette année dont une étape 100% iséroise !

Le 13 juillet, le Tour prendra une journée de repos dans le Département. Puis Le 14 juillet, étape symbolique en raison de la fête nationale et toujours l’une des plus suivie, se déroulera l’étape 100% iséroise. L’étape partira en effet de La Tour du Pin pour rejoindre Villard de Lans. Enfin le 15 juillet, le Tour partira de Grenoble pour rejoindre Méribel.


Le Département, dont le territoire représente un terrain de jeu incomparable et une terre de cyclisme incontournable, se réjouit d’accueillir cet évènement populaire fédérateur et qui fait partie du patrimoine Français.
Le Tour de France, une formidable vitrine
Ces 3 jours seront l’occasion pour le Département de mettre en avant tout ses attraits. Grâce à la diversité de ses paysages, au cyclisme qui fait partie de son ADN, et à la richesse de son patrimoine, le Tour de France permettra une valorisation de tout le territoire isérois.
Le passage du Tour de France sera également accompagné de retombées économiques directes. Des dizaines de milliers de personnes accompagnent la venue du Tour de France, représentant une manne très conséquente pour le secteur touristique du territoire.

« Depuis 2015, notre volonté est de faire briller l’Isère, de mettre en avant ses atouts tels que les paysages, le tourisme ou encore la gastronomie avec la marque Is(H)ere. L’Isère est un Département à fort potentiel et nous y menons des politiques ambitieuses. Que le 3e évènement sportif mondial passe 3 jours en Isère est, pour le Département, une reconnaissance et une chance. C’est une magnifique vitrine, l’Isère est en fête ! » explique Jean-Pierre, Barbier, Président du Département.

Pour découvrir le parcours:Sans titre 3

Catégorie A la une, Département de l'Isère, sportCommentaires fermés

Congrès des maires: une large place faite aux…maires!

Le 63ème congrès de maires s’est déroulé à l ‘Alpe d’Huez.. Lieu prédestiné car l’un des thèmes majeur était le tourisme. C’est une certitude, l’Isère a des atouts touristiques indéniables » précisera  Chantal Carlioz maire de Villard de Lans et vice présidente du Conseil Départemental en charge du tourisme.

Autre thème majeur: le rôle du maire.

le Président du Département, Jean Pierre Barbier, a tenu à rappeler le rôle essentiel que tiennent les maires dans la Démocratie Française. Les maires, premiers garants de la devise nationale « Liberté, Egalité, Fraternité », ont la difficile charge de transmettre ce flambeau.
Beaucoup assument cette charge dans l’unique but de « rendre service ». Dans un contexte qui n’a cessé d’évoluer voire de se complexifier, la charge de maire effraie de plus en plus et il en résulte qu’un maire sur deux a annoncé ne pas se représenter lors de la prochaine échéance électorale. Cette crise des vocations menace les territoires ruraux, une menace à laquelle la fusion des communes ne sera pas la solution miracle.
Sans titreIl est nécessaire d’encourager la vocation de maire parmi les jeunes afin de continuer à transmettre le flambeau de l’engagement public et citoyen.

Le Département aux côtés des maires pour relever les défis

Afin d’encourager ces vocations, le Président du Département a redit son soutien aux maires et les différentes déclinaisons de ce soutien qu’offre le Département.
C’est d’abord le dialogue qui est au coeur de la réussite collective, un dialogue entre le Département et les collectivités rétabli grâce à différentes instances.
Ainsi le Département a relancé le dialogue avec les maires via les conférences territoriales, présidée par Frédérique Puissat, mais également via les réunions cantonales tenues régulièrement par le Président sur l’ensemble de l’Isère. Ce dialogue s’établit aussi avec les Présidents d’EPCI grâce aux conférences organisées elles aussi régulièrement.
Ce dialogue a permis d’organiser intelligemment la répartition des compétences, à l’instar de la compétence GEMAPI, confiée aux EPCI avec l’accompagnement du Département, ou de la compétence mobilité, sur laquelle un sondage auprès des maires et des isérois a été réalisé par le Département. Le Département qui a longtemps assumé cette compétence entend bien rester un acteur de cette transformation aux côtés notamment de la Région.
La confiance est elle aussi un élément essentiel dans le travail du Département avec les collectivités. Cette confiance s’est exprimé à travers le plan de relance qui a permis aux communes d’initier des projets importants.
La confiance permettra aux communes d’agir ensemble, de concert avec le Département, pour relever les défis de l’époque actuels.
Le défi environnemental d’abord, dans lequel le Département encourage les communes à agir, notamment en prenant part à la Stratégie Air Climat Energie qu’il a initié.
Le défi numérique ensuite, auquel le Département répond en déployant le réseau Isère THD sur 92% du territoire isérois, une première en France.
Le défi du service public de proximité enfin. Ce lien nécessaire entre collectivité et habitants, le Département l’assure grâce au maillage des 13 maisons du Départements et aux services locaux spécialisés à portée des plus fragiles. Dans ce même but, le Président du Département tient chaque mois dans un territoire différent une permanence ouverte à tous.
Pour finir, le Président du Département a rappelé la volonté de l’exécutif départemental de donner toujours plus de lisibilité et donc d’efficacité aux différents dispositifs d’aide du Département aux communes et aux intercommunalités. Ces dispositifs permettent aux différentes collectivités d’engager une dynamique partenariale propice au développement des territoires.
« Je veux dire merci aux maires. Merci pour leur engagement, pour le courage d’assumer cette fonction essentielle à la tenue de notre Démocratie et de notre République. Le Département est un allié des communes, il sera toujours à leurs côtés pour les accompagner dans leurs missions » explique Jean-Pierre Barbier, Président du Département.

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2019
L Ma Me J V S D
« oct    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+