Archive | installation

Jeunes Agriculteurs débloque 800 dossiers d’installation

L’année 2014 est une année transitoire en termes de gestions financière et administrative des installations en agriculture.

Le dispositif d’accompagnement et les aides à l’installation restent les mêmes que sur le programme 2007-2013, mais les Conseils régionaux deviennent autorités de gestion sur les aides du deuxième pilier de la PAC (fonds du Feader).

Le Ministère promettait à Jeunes Agriculteurs qu’aucune période blanche n’aurait lieu sur les dossiers installation malgré cette transition. Or, depuis le 1er janvier 2014, aucun jeune ne peut s’installer à cause d’un vide juridique. Et on nous répondait que les jeunes n’étaient pas à un mois près pour s’installer !

Ce jeudi 13 février à 13h, une délégation de Jeunes Agriculteurs est donc allée « pique-niquer » devant le Ministère de l’agriculture pour se faire encore mieux entendre et surtout expliquer pourquoi, un mois c’est important :

- Les candidats à l’installation ont besoin de leur autorisation de financement pour commencer tout investissement sur l’exploitation et obtenir des crédits de leur banque

- Les jeunes doivent être considérés comme installés dès le départ du cédant qui est prévu à une date précise qu’il est difficile de repousser

- Les candidats à l’installation ont besoin d’acquérir leur cheptel ou foncier avant leur déclaration PAC à réaliser avant le 15 mai 2014.

Les candidats à l’installation ne pouvaient donc pas attendre le 15 mars pour faire valider leur installation.

Cette délégation a été reçue par Luc Maurer, conseiller du Ministre.

Sensibilisé à nos arguments, ce dernier a annoncé que :

- Du 18 février au 15 mars, tous les jeunes qui en feront la demande bénéficieront d’une dérogation pour être installés et pourront toucher une part des soutiens. C’est le Préfet qui validera cette décision.

- Si au 15 mars les éléments nécessaire à l’engagement de dossiers FEADER n’étaient pas en place, alors cette procédure dérogatoire s’appliquera à l’ensemble des dossiers installation déposés.

« C’est une bonne nouvelle, a déclaré Joël Clergue. Aujourd’hui, les personnes qui doivent s’installer rapidement peuvent le faire ». Même si cette annonce est satisfaite, Jeunes Agriculteurs reste vigilant pour que cette décision soit bien relayée et appliquée en département dès lundi.

Catégorie agriculture, installationCommentaires fermés

Crédit Agricole sud Rhône-Alpes: accompagner au mieux les projets…


Crédit Agricole Sud Rhône Alpes

Rencontre avec Dominique RENOUD, Responsable de Développement Marché de l’Agriculture au CREDIT AGRICOLE SUD RHONE ALPES. Il a beaucoup été question d’installation...

Dominique RENOUD est  au quotidien au cœur de l’action avec l’équipe de chargés Agricole qu’il anime. L’ambiance y est bonne et jouit d’une bonne dynamique même si la conjoncture agricole n’est pas toujours au beau fixe sur certaines filières, à l’image de la météo.

Mais l’optimisme est de rigueur. En effet, Dominique RENOUD avance l’idée que l’Agriculture a son avenir devant elle du fait qu’elle devra nourrir une population de plus en plus nombreuse.

Sur notre territoire, se côtoient aussi bien des structures de production plus ou moins intensives mais  le constat est que de plus en plus de jeunes agriculteurs s’installent sur des petites structures où la priorité est donnée à la valorisation de la production par le biais d’une commercialisation en circuits courts pour des produits transformés ou non.

L’agriculture est en constante évolution : l’urbanisation et la pression foncière, la recherche de  l’amélioration de la rentabilité par la baisse des charges et d’une meilleure valorisation des produits, l’évolution des habitudes de consommation et également  la recherche de meilleures conditions de vie : cela se traduit par le développement du travail en commun (création de GAEC ou autres EARL…), de magasins de producteurs, le développement du bio,  des AMAP…

Dans ce contexte, le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes tient à démontrer que le mot « agricole » dans son identité n’est pas usurpé.
« Nous sommes présents sur l’ensemble du territoire Isère, Drôme Ardèche et des filières de production, aux côtés de l’ensemble des agriculteurs et des porteurs de projets aidés ou non.
Pour répondre au mieux aux besoins de chacun, ce ne sont pas moins de 50 Chargés Agricole qui sont répartis sur le territoire aidés en cela par 5 Responsables de Développement. « 

Dominique RENOUD admet que s’installer en agriculture n’est pas toujours aisé et le terme de « parcours installation » est approprié.

Cependant, le porteur de projet, quel qu’il soit,  pourra bénéficier du professionnalisme de l’ensemble des partenaires liés à l’agriculture : Chambre d’Agriculture (pôle accueil installation, techniciens…) DDT,  juristes, comptables, JA et autres syndicats agricoles…

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes intervient bien entendu en tant que partenaire financier et en tant qu’assureur en amont de l’installation mais aussi tout au long de la vie professionnelle et privée de l’agriculteur et de sa famille.

Dominique RENOUD est clair : « la politique du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes  est d’accompagner le plus grand nombre de projets d’installation aidés ou non, que ce soit en cadre familial ou hors cadre familial. Et ce, malgré une concurrence de plus en plus présente. »

Bien entendu, la banque partenaire des agriculteurs doit s’adapter : « nos offres sont en perpétuelle évolution… »
Un  professionnalisme et des offres qui collent au mieux à la demande… Pour preuve, en 2013, 80% des installations aidées ont été réalisées avec le CREDIT AGRICOLE.

Pour connaître l’ensemble des dispositifs proposés par le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes :
http://www.ca-sudrhonealpes.fr

Jeunes Agriculteurs

Catégorie agriculture, installationCommentaires fermés

Aides PAC et installation : le miroir aux alouettes

Communiqué de la coordination rurale..

La réforme de la PAC 2015-2020 devait marquer, selon le Ministère de l’agriculture, la volonté des pouvoirs publics de favoriser l’installation en agriculture. Entre saupoudrage des aides et traitement inéquitable des jeunes installés, la désillusion des jeunes installés de la CR est réelle.

Un montant dérisoire pour l’aide couplée aux jeunes installés

Les premières simulations avancent des montants d’aides compris entre 8700 et 11500 € sur 5 ans, soit 1700 à 2300 €/an. Et encore, pour prétendre au versement de la totalité de cette somme, le jeune installé devra activer 25 à 34 Droits à Produire de Base (ce qui minore le montant de l’aide pour les petites structures), réaliser ses travaux de mise aux normes…

Transparence et aide couplée aux jeunes installés : la double peine ?

A l’heure actuelle, malgré la demande unanime des syndicats, l’application de la transparence pour les formes sociétaires est réservée aux seuls GAEC. Il est probable que cette règle s’applique également au complément à l’installation, ce qui exclurait de fait toute une catégorie de jeunes installés. Un jeune agriculteur installé en EARL subirait donc la double peine : pas de prise en compte du nombre d’associés pour la surprime des 52 premiers hectares, et pas d’aide couplée aux jeunes installés !

Un motif de satisfaction : la prise en compte des jeunes de moins de 40 ans, mais…

Même si la section jeunes de la CR aurait préféré que le dispositif soit encore plus ouvert (aide accordée à tous les installés depuis moins de 5 ans, hors reprise entre époux), elle avait constaté avec soulagement que le Ministère projetait un traitement équitable de tous les jeunes de moins de 40 ans, qu’ils aient ou non bénéficié des AI.

La dernière réunion du CSO propose de limiter cette ouverture en réservant l’aide aux détenteurs d’un diplôme de niveau IV (avec une éventuelle validation des acquis, ce qui serait une bonne chose). Environ 2500 jeunes installés seraient ainsi exclus du dispositif, pour permettre une revalorisation de l’aide attribuée aux 6000 autres ! La CR s’est opposée à ce nouveau critère d’attribution, et restera vigilante lors des prochaines réunions du CSO. Pourquoi les JA souhaitent-ils exclure des jeunes installés du dispositif alors que rien dans la réglementation européenne ne l’impose ?

Catégorie installationCommentaires fermés

deveniragriculteur.fr

Vous habitez en Rhône-alpes, Vous vous posez des questions sur le métier d’agriculteur ?Vous souhaitez vous installer en agriculture, Vous êtes élu local et souhaitez maintenir et développer l’agriculture sur votre territoire, Vous pensez cesser votre activité d’agriculteur…

Nous vous conseillons de vous rendre sur le site: http://www.deveniragriculteur.fr afin d’obtenir tous les renseignements nécessaires..

Catégorie agriculture, installationCommentaires fermés

Journée de l’installation: l’énergie au coeur des débats

La 19 ème journée de l’installation s’est déroulée à la salle des fêtes de Vif, à quelques encablures de la MFR. Dominique Chartier, directeur mais aussi le personnel se chargeant de l’organisation et du bon déroulé de cette importante journée pour les jeunes futurs installés.

Venus de l’ensemble des établissements de l’Isère, les jeunes ont pu entendre Christian Nucci, vice président du conseil Général, en charge de l’agriculture leur dire que le métier d’agriculteur est » un métier d’avenir ».  » A travers une charte d’installation signée avec l’ensemble des partenaires concernés, nous pouvons vous aider si vous souhaitez vous installer.. ».  Il faut rappeler qu’environ 150 porteurs de projets s’installent chaque année en Isère.  » C’est pas assez « .

Le thème de cette journée étant: les enjeux et évolutions de la dépendance énergétique des exploitations à l’horizon 2020. Après une introduction faite par Yves François, référent énergie et biodiversité à la chambre d’agriculture, une table ronde  » concilier les enjeux de la dépendance énergétique et ceux de la réussite entrepreneurial: quel programme «   a vu  les intervenants préciser que cette préoccupation est d’actualité, majeure.

Différentes exploitations ont été présentées.. Celles ci ont mis l’énergie au coeur de leurs projets.. partant du principe qu’il vaut  » mieux mobiliser son énergie pour anticiper le changement climatique que pour trouver les raisons de ne pas y croire ».

Une bonne partie de cette journée a permis aux élèves d’entrer directement en contact avec les chefs d’exploitation eux mêmes. Les questions ont fusé..

Dernier temps fort: une table ronde : énergie/climat: les politiques territoriales insufflent-elles le bon changement d’ère.

Comme on le voit, journée bien remplie… dont en voici quelques illustrations.. Cliquer sur les photos pour les agrandir..

Maison Familiale Rurale – MFR Vif -

50, avenue de Rivalta -

38 450 Vif

Tel : 04 76 72 51 48Fax : 04 76 72 43 53 -

e-mail : mfr.vif@mfr.asso.fr

Catégorie installationCommentaires fermés

« Novembre, mois de la transmission agricole en Rhône-Alpes ».

Accompagner les agriculteurs dans cette phase délicate, qu’est la transmission de leur exploitation, est une action agricole prioritaire. Prioritaire pour l’avenir de l’agriculture de Rhône-Alpes, mais pas seulement. Le renouvellement des générations en agriculture est la garantie du maintien d’un tissu  rural vivant. Ce sont aussi de nombreuses opportunités d’évolution professionnelle et d’ d’emplois  en Rhône-Alpes.

Voilà pourquoi l’Etat, la Région et les Chambres d’agriculture de Rhône-Alpes se mobilisent pour inviter les chefs d’entreprise agricole à anticiper leur transmission. Prendre le temps de s’informer, contacter 1 des 8 Points Accueil Transmission de Rhône-Alpes pour étudier avec lui sa situation, ses attentes, élaborer son projet de cessation- transmission.

Puis le mettre en œuvre  en trouvant  un repreneur  parmi les 2000 jeunes qui démarrent chaque année un projet d’installation agricole.

Novembre, mois de la transmission agricole en Rhône-Alpes permet de lancer la campagne d’information qui tout au long de l’hiver permettra de mobiliser les agriculteurs en projet de cessation de leur activité autour du message suivant : la transmission ça se prépare, les Points Accueil Transmission sont à votre écoute.

L’objectif est aussi de présenter  les autres dispositifs de soutien proposés aux agriculteurs cédants, notamment pour accueillir un jeune « hors cadre familial » : le Registre Départ Installation, le stage Reprise d’Exploitation Agricole, l’aide à l’audit d’exploitation à céder…,

Pour en savoir plus :

le site internet www.transmettrenagriculture.fr avec de nombreuses informations sur les différents dispositifs d’accompagnement permettant de céder une exploitation.

Catégorie installationCommentaires fermés

Comment bien préparer votre départ à la retraite

Vous approchez de l’âge de la retraite et…
Vous vous posez des questions sur les modalités d’obtention de la retraite et
son montant..
Vous vous posez des questions sur le devenir de votre exploitation et sur les
modalités de sa valorisation à votre départ ?
Participez à une des nombreuses réunions organisées près de chez vous. Des
intervenants de la MSA Alpes du Nord et de la Chambre d’Agriculture
répondront à toutes vos interrogations liées à votre cessation d’activité.

PROGRAMME 2013:

RETRAI

Catégorie agriculture, installationCommentaires fermés

Devenir agriculteur en Isère

Chaque année, la Chambre d’agriculture de l’Isère organise le Mois de
l’Installation, à destination des porteurs de projet de création ou de
reprise d’une exploitation agricole.

L’édition 2013 comprend sept événements répartis sur les
territoires isérois : les porteurs de projets pourront y rencontrer les
partenaires de la création d’activité et les acteurs locaux, dialoguer avec des
agriculteurs déjà installés, discuter des choix stratégiques en terme de
production agricole, d’investissements, de réseaux de commercialisation…

Chaque année, ce sont donc plus de 400 personnes qui assistent à ces
journées sur la création d’activité et sur la transmission montrant
ainsi un réel engouement pour les métiers de l’agriculture en Isère.

A travers l’organisation de ce mois de l’installation, la Chambre
d’agriculture réaffirme son rôle d’accompagnement de l’installation en
agriculture et de la création d’activité en milieu rural.

Installation.logo CA

Catégorie agriculture, installationCommentaires fermés

Promouvoir le métier d’agriculteur et les opportunités de création/reprise d’exploitation

En partenariat avec l’État et la Région Rhône-Alpes, le réseau des  Chambres d’Agriculture de Rhône-Alpes poursuit la campagne de sensibilisation en faveur de la création/reprise d’une exploitation agricole et sa transmission. Près de 4000 affiches vont être diffusées par les partenaires du secteur agricole, les partenaires de l’emploi, formation et orientation scolaire en Rhône-Alpes.

L’agriculture est au cœur de Rhône-Alpes, de son économie, de son développement, de ses territoires. Elle est à l’image de la région, de sa géographie, de son histoire et de ses hommes : extrêmement diversifiée et riche de cette diversité.

Le renouvellement des générations, qui garantit la pérennité des exploitations agricoles, constitue l’un des enjeux majeurs pour l’avenir de l’agriculture de Rhône-Alpes.

C’est pourquoi l’Etat, la Région Rhône-Alpes et la profession agricole, partenaires de la politique régionale de soutien à l’installation et à la transmission en agriculture, renforcent et déploient davantage la communication sur ces deux thématiques. Cette volonté commune se traduit par la définition puis la mise en œuvre d’un plan régional de communication.

Après la création du site Internet deveniragriculteur.fr, lancée le 4 avril, le plan se poursuit par une campagne d’affichage. Nous retrouvons Mélusine, Yoann, Sylvain, Michel, Gérard, Marion, des agricultrices et agriculteurs de Rhône-Alpes, dans les 5 affiches diffusées par plus de 800 partenaires autour de 2 messages principaux :
Le métier d’agriculteur est accessible à tous.

Les Points Accueil Installation et les Points Accueil Transmission se mobilisent pour accompagner toutes les personnes intéressées.

Les agriculteurs et agricultrices choisies permettent d’illustrer par des photos et des témoignages concrets la diversité des parcours, des projets et des situations : transmission familiale ou  pas, installation hors cadre familial, reprise d’une exploitation agricole existante et création de nouvelles activités, création d’une nouvelle exploitation agricole….

Les prochains rendez-vous à noter dans l’agenda :

Le Mois de la Transmission,  novembre 2013.

Le Mois de l’Installation, février 2014.

En savoir plus : deveniragriculteur.fr

Catégorie agriculture, installationCommentaires fermés

Tout pour l’installation!

A l’occasion du congrès de Jeunes Agriculteurs, Stéphane LE FOLL a présenté ses orientations pour une politique rénovée et renforcée de l’installation des jeunes en agriculture. Le renouvellement des générations en agriculture est en effet une de ses priorités afin d’assurer sur le long terme la pérennité de toutes les agricultures.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle PAC, Stéphane LE FOLL propose d’augmenter le montant total des aides apportées à l’installation des jeunes. Les modalités de ces dispositions seront définies à l’issue des négociations communautaires.

Le Ministre a également annoncé la régionalisation de la politique d’installation tout en maintenant un cadre national permettant d’assurer une politique de l’installation cohérente sur l’ensemble du territoire.

Seront mis en place, outre le cadre national permettant de définir les grands objectifs, des comités régionaux installation/transmission copilotés par l’Etat et les Régions pour décliner et animer une politique cohérente avec l’ensemble des financeurs.

Enfin et afin d’assurer un accompagnement de proximité le dispositif prévoit également un point d’accueil installation au niveau départemental chargé d’accueillir toutes celles et ceux qui souhaitent s’installer et de les mettre en contact avec les structures pertinentes pour mûrir ou finaliser leur projet.

Conscient que l’installation de jeunes agriculteurs ne se justifie que s’ils sont en mesure de vivre décemment de leur activité, Stéphane LE FOLL a indiqué que les discussions en cours sur la question des relations commerciales et de la contractualisation devront tenir compte de la situation économique des jeunes installés.

Il porte à cet égard la proposition d’allonger de 2 ans la durée du premier contrat et d’en sécuriser davantage les termes afin de limiter les ruptures de contrat.

Il s’est par ailleurs déclaré favorable à une augmentation des possibilités d’utilisation du produit de la taxe sur les cessions de terres rendues constructibles, notamment au profit d’actions d’accompagnement à l’installation.

Stéphane LE FOLL a également indiqué que la future loi d’avenir pour l’agriculture, l’agroalimentaire et la forêt permettra aux jeunes un meilleur accès au foncier grâce au renforcement du « contrôle des structures ».

Elle permettra également de prendre en compte les activités de transformation, de commercialisation et d’agro-tourisme comme critères permettant l’installation des jeunes (activité minimum d’installation) et plus seulement la surface à leur disposition (surface minimum d’installation).

Enfin, en termes d’emploi, le Ministre a annoncé que les pistes sont actuellement à l’étude en lien avec le Ministre chargé de l’emploi afin de permettre une extension du contrat de génération pour l’agriculture au-delà de 26 ans et aux jeunes stagiaires (et non uniquement aux salariés).

Catégorie agriculture, installationCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2019
L Ma Me J V S D
« oct    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+