Archive | questions d'actualité

Maintien de la vigilance sécheresse pour le département de l’Isère

Le Comité Départemental de l’Eau (CDE) s’est réuni de nouveau le 15 mai 2017 pour avis sur la situation de la ressource en eau du département.

Les précipitations survenues depuis un mois ont permis d’améliorer temporairement la situation des cours d’eau du département mais leur niveau reste globalement en dessous des moyennes saisonnières.

Ces pluies n’ont pas non plus permis aux nappes de se recharger.

Ainsi, le Préfet de l’Isère a décidé de maintenir en vigilance tout le département de l’Isère pour les eaux superficielles et souterraines. Cette décision n’impose pas de restriction particulière sur les usages de l’eau mais doit inciter chacun à une gestion la plus économe possible de la ressource.

Ainsi, il est demandé à chacun une gestion économe de l’eau (remplissage des piscines, arrosage, bains, lavages divers…) que ce soit à partir des prélèvements dans les cours d’eau, les nappes ou à partir des réseaux de distribution d’eau publics, et cela sur l’ensemble du département. Chaque citoyen doit d’être vigilant et faire preuve de civisme pour éviter de porter atteinte à la ressource en eau, bien précieux pour tous les usagers.

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

Alerte météo : vigilance orange à 16h Orages

En raison de la situation fortement orageuse annoncée, Météo France a décidé de placer le département de l’Isère en alerte météo orange (orages) dès cet après-midi du 11 mai de 16 à 20 heures.

En effet les services de Météo France annoncent un passage orageux bref mais intense nécessitant une vigilance particulière en rapport avec le risque de fortes rafales et de grêle associées, en particulier du Nord Isère au massif pré-alpin.
Le préfet de l’Isère appelle donc à la vigilance et précise que certaines restrictions de circulation pourront être mises en place si la situation l’exige.

Conséquences possibles

  • Violents orages susceptibles de provoquer localement des dégâts importants.

  • Des dégâts importants sont localement à craindre sur l’habitat léger et les installations provisoires.

  • Des inondations de caves et points bas peuvent se produire très rapidement.

  • Quelques départs de feux peuvent être enregistrés en forêt suite à des impacts de foudre non accompagnés de précipitations.

Conseils de comportement

  • À l’approche d’un orage, prenez les précautions d’usage pour mettre à l’abri les objets sensibles au vent.

  • Portez une attention particulière aux structures légères (tentes, chapiteaux, installations en plein air…), à l’habitat léger et au mobilier de plein air.

  • Ne vous abritez pas sous les arbres.

  • Évitez les promenades en forêts et les sorties en montagne.

  • Évitez d’utiliser le téléphone et les appareils électriques.

  • Signalez sans attendre les départs de feux dont vous pourriez être témoins.

  • Ne vous engagez en aucun cas, à pied ou en voiture, sur une voie immergée ou à proximité d’un cours d’eau. Un véhicule même un 4×4, peut être emporté dans 30 centimètres d’eau.

  • En cas de pluies intenses, ne descendez en aucun cas dans les sous-sols.

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

Prenez la clé des champs

Les samedi 6 et dimanche 7 mai, les agriculteurs fêtent le printemps.
Plus de 100 fermes vous ouvrent grand leur porte en Isère, Savoie et Haute-Savoie !

Au programme :

  • Des échanges avec les producteurs
  • La dégustation de produits fermiers
  • La possibilité de se restaurer sur place pour le repas de midi ou le goûter.
  • Des animations pour les enfants ou pour les grands : balades nature, en poneys, parcours pédagogiques avec flash code,
    animations musicales et spectacles, démonstration de débardage par la traction animale, démonstration de tonte de moutons,
    jeux oenologiques, démonstration de tissage de la laine, ateliers « plantes aromatiques » et balade autour des plantes sauvages comestibles,
    course aux escargots, ateliers coloriage, piscine de foin ou de paille, traite des animaux, démonstration de greffage de plant de vigne,
    dégustation de miel à l’aveugle, ateliers fabrication fromagère, ateliers de rempotage, tonte de brebis…
  • Affiche Prenez la clé des champs
  • Pour connaître l’ensemble des fermes participant à ce rendez-vous : un seul clic suffit sur www.prenezlacledeschamps.com

Catégorie A la une, questions d'actualitéCommentaires fermés

Enseigner à produire et consommer autrement

La maison familiale rurale de Mozas a accueilli la journée régionale des MFR Auvergne Rhône-Alpes.

Le thème de cette journée étant: enseigner à produire et consommer autrement. Le public, nombreux étant constitué des moniteurs(trices) des MFR mais aussi  d’autres membres de l’équipe éducative et des administrateurs.

Les objectifs fixés:

-Appréhender le concept agro-écologie dans un cadre sociétal

-Echanger avec les acteurs d’une filière de la production à la consommation

-Echanger sur des pratiques et innovations pédagogiques Conduites au sein des MFR

-Enrichir ses propres approches par le regard de différents acteurs : agriculteurs, agronome, collectivités territoriales, grande distribution, restaurateur, UFC que choisir, ministère de l’agriculture.

Marcel TESTE président MFR MozasAprès une présentation de la MFR de Mozas par son président Marcel Teste «  Créée en 1942, la Maison Familiale Rurale de Mozas est un établissement agricole privé sous contrat avec le Ministère de l’Agriculture. Elle dispense un enseignement général et professionnel par alternance.

Un établissement de taille humaine accueillant des jeunes en 4ème/3ème en classe d’orientation et de la seconde au Bac professionnel dans les métiers de l’agriculture. La vie à la Maison familiale est centrée sur la formation du jeune mais également sur l’apprentissage des règles de vie en collectivité et de la citoyenneté.  » Il s’est dit bien entendu ravi d’accueillir cette journée dont le thème est  » on ne peut plus d’actualité. »

Jean Luc Mayaud, professeur des universités, en histoire contemporaine a fait un exposé avec comme fil rouge: de l’agricole au rural, du rural à la société française, réflexions et problématiques pour l’action.

mayIl a été clair:  » le rural c’est l’avenir, ce n’est pas l’urbanisation à outrance.. Dans la ruralité se trouve le monde agricole, celui qui façonne nos territoires mais aussi nourrit les hommes. En un mot que serions nous sans agriculture, sans ruralité? »

Suite à cette intervention de qualité une table ronde a éclairé l’assistance sur l’agro-écologie.

L’agro-écologie est une façon de concevoir des systèmes de production qui s’appuient sur les fonctionnalités offertes par les écosystèmes. Elle les amplifie tout en visant à diminuer les pressions sur l’environnement (ex : réduire les émissions de gaz à effet de serre, limiter au maximum le recours aux engrais de synthèse et aux produits phytosanitaires…) et à préserver les ressources naturelles (eau, énergie, éléments minéraux…). Il s’agit d’utiliser au maximum la nature comme facteur de production en maintenant ses capacités de renouvellement.

Cependant le modèle dominant actuel est l’agriculture intensive et industrielle. De plus le modèle agricole ne peut être détaché de celui de la production,  de l’alimentation.  Réfléchir et mettre en oeuvre une production et alimentation nouvelles peut  tout de même se faire en s’appuyant sur l’agroécologie. Elle  constitue un cadre pour la transition de nos modèles agricoles et alimentaires.

Les participants à cette journée étaient ensuite invités à de rendre sur divers ateliers, 16 en tout ou ils ont pu débattre sur différents sujets tels que: conversion d’une exploitation classique en bio, commerce équitable, démarche certiphyto, circuits courts, méthanisation agroécologie et alternance..

Les prolongements de cette journée seront:

Introduire dans ses pratiques pédagogiques des éléments entendus sur les concepts : agro écologie, transition agro écologique, éducation du consommateur

Favoriser un travail en réseau à partir des conduites pédagogiques présentées en atelier entre MFR

Favoriser la confrontation d’approches avec les différents partenaires.




Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

3e édition du concours Talents Gourmands en région

1

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes renouvelle, aux côtés de 20 autres Caisses régionales du Groupe, le concours Talents Gourmands, organisé en partenariat avec le magazine Bottin Gourmand. Fort du succès des deux premières éditions, cette année le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes renouvelle l’aventure avec pour objectif de mettre à l’honneur l’ensemble de la filière gastronomique de son territoire.

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes valorise ses départements et ceux qui font leurs richesses

Ce concours, au concept inédit « du champ à l’assiette », rassemble trois catégories de professionnels qui, par leur savoir-faire et leur amour du bon produit, célèbrent les richesses culinaires de la Drôme, de l’Isère, de l’Ardèche et du Sud-Est lyonnais :

· les agriculteurs ;

· les artisans des métiers de bouche ;

· les restaurateurs.

Partenaire historique des agriculteurs, le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes a toujours revendiqué des valeurs d’universalité, de proximité, de convivialité, d’exigence et de transmission. À travers ce concours, il réaffirme son ancrage local et révèle les hommes et les femmes qui le mettent en lumière.

Le Concours Talents Gourmands

Les deux premières éditions du concours ont été présidées par Patrick Henriroux et Michel Chabran, chefs étoilés du territoire Sud Rhône Alpes. Cette année, le président du jury du concours Talents Gourmands Sud Rhône Alpes est Christophe Aribert, chef étoilé du restaurant Les Terrasses à Uriage, en Isère.

Le concours 2017 se décompose en trois étapes pour révéler les lauréats Talents Gourmands de Sud Rhône Alpes.

Jusqu’ au 12 février 2017, les candidats s’inscrivent gratuitement sur le site www.talents-gourmands.fr. L’inscription est ouverte aux agriculteurs (viticulture, élevage, grandes cultures, fruits et légumes, produits de la mer, en individuel ou en coopérative agricole), aux artisans des métiers de bouche (bouchers, boulangers, traiteurs, pâtissiers, chocolatiers…) et aux restaurateurs (cuisiniers salariés ou propriétaires, sauf restauration rapide et collective) dont le siège social est situé sur le territoire de la Caisse régionale de Crédit Agricole Sud Rhône Alpes (Drôme, Isère, Ardèche et Sud-Est lyonnais).

Du 13 février au 12 mars 2017, un pré-jury de la Caisse régionale Sud Rhône Alpes sélectionnera neuf finalistes (trois par catégorie). Les candidats seront départagés sur leurs qualités professionnelles et leur capacité à travailler et sublimer les produits régionaux.

Le 12 avril 2017, lors de la finale, un jury, présidé par Christophe Aribert et composé de professionnels gastronomiques et de représentants du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, désignera les trois lauréats régionaux qui deviendront les Talents Gourmands 2017 de la Caisse régionale Sud Rhône Alpes. À cette occasion, la banque remettra aux lauréats 3.000 euros et des dotations offertes par nos différents partenaires. En nouveauté pour cette troisième édition, les autres finalistes recevront une dotation de 1.000 euros. Enfin, tous bénéficieront d’une publicité dans Bottin Gourmand Magazine, une belle occasion de se faire connaître.

Plus d’informations, règlement complet et inscriptions sur :

www.talents-gourmands.fr

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

Élection syndicale dans les Très Petites Entreprises

Du vendredi 30 décembre 2016 au vendredi 13 janvier 2017, les 550 000 salariés des Très Petites Entreprises de la région Auvergne-Rhône-Alpes, dont 84 824 dans le département de l’Isère, sont invités à voter pour désigner l’organisation syndicale qui les représentera pour les quatre prochaines années.

Le scrutin contribuera également à désigner les conseillers prud’hommes du collège salarié et les représentants de salariés dans les futures commissions paritaires régionales interprofessionnelles (CPRI).

Tous les salariés des entreprises de moins de 11 salariés, employés à domicile, apprentis peuvent voter. Ils exercent les métiers d’assistantes maternelles, d’employés de l’hôtellerie café restauration, d’ouvriers du bâtiment ou du commerce de détail, des services automobiles ou des cabinets médicaux et paramédicaux …

Le vote se déroule soit sur Internet en se connectant sur https://election-tpe.travail.gouv.fr/, soit par courrier. Les électeurs ont déjà reçu les informations sur l’élection et les modalités de vote.

Les résultats du scrutin seront proclamés le 3 février 2017.

Faire connaître cette élection et faire participer le plus de salariés est essentiel pour la démocratie sociale. Pour plus d’information, un site internet : https://election-tpe.travail.gouv.fr/

ou:www.isere.gouv.fr/Actualites/Actualites-des-professionnels/Election-syndicale-TPE-VOTEZ-pour-le-syndicat-qui-peut-vous-representer

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

Pollution de l’air:mesures spécifiques à l’agglomération grenobloise pour dimanche 11 et lundi 12 décembre 2016


En sus des mesures de droit commun prévues par l’arrêté inter préfectoral du 1er décembre 2014 qui s’applique pour les bassins d’air Lyonnais Nord Isère, et Grenoblois, des mesures spécifiques s’appliquent à l’agglomération grenobloise au titre de l’arrêté préfectoral du 9 décembre 2016 reprenant le protocole d’accord local.

Mesures du dimanche 11 décembre 2016

L’indicateur de qualité de l’air grenoblois restera à 9, comme c’est le cas depuis le mardi 6 décembre. Nous serons donc au sixième jour du pic de pollution.

Les mesures de limitation de vitesse et de restriction de la circulation applicables ce samedi 10 décembre, restent en vigueur.

Pour les limitations de vitesse :

  • Limitation à 70 km/h sur A41 entre le péage de Crolles et la Caronnerie, sur A48 et A480 entre les péages de Voreppe et du Crozet

  • Moins 20 km/h sur les autres voies où la limitation de vitesse est égale ou supérieure à 90 km/h.

Pour les restrictions de circulation, les véhicules suivants ne seront pas autorisés à circuler dans cette zone :

  • Les véhicules légers et utilitaires immatriculés avant le 1er janvier 1997

  • Les poids lourds, bus et autocars immatriculés avant le 1er octobre 2001

  • Les deux-roues immatriculés avant le 1er juin 2000

Mesures prévisibles pour le lundi 12 décembre 2016

Si le seuil de pollution devait se maintenir au même niveau, ce que les anticipations d’Air Rhône-Alpes laissent prévoir, nous serions alors au septième jour du pic de pollution et des mesures supplémentaires de restriction de la circulation seraient appliquées.

Ainsi, sur le périmètre des 49 communes de la Métropole grenobloise et sur les accès par autoroute à la métropole grenobloise à partir des péages A48 Voreppe et A41 Crolles, les véhicules non-classés (véhicules les plus anciens) et ceux dont les certificats de qualité de l’air (CQA) sont classés 4 et 5, ne seraient pas autorisés à circuler.

Les véhicules suivants seraient donc concernés par l’interdiction de circuler :

  • véhicules légers et utilitaires essence immatriculés avant le 1er janvier 1997 ;

  • véhicules légers et utilitaires diesel immatriculés avant le 1er janvier 2006 ;

  • poids lourds, bus et autocars essence immatriculés avant le 1er octobre 2001 ;

  • poids lourds, bus et autocars diesel immatriculés avant le 1er octobre 2009 ;

  • deux-roues immatriculés avant le 1er juillet 2004.

En tout, les mesures de restriction concerneraient 26 % du parc automobiles.

Des dérogations sont prévues en fonction de la mission du véhicule. Les cas suivants ne sont pas concernés par les mesures de restriction de circulation :

  • services de police, de gendarmerie et des forces armées, services d’incendie et de secours, SAMU, professionnels assurant un service médical, vétérinaire ou paramédical, ambulances, d’associations agréées de sécurité civile, de transports sanitaires et de livraisons pharmaceutiques,

  • livraison des repas organisés par la collectivité (cantines, repas à domicile),

  • intervention d’urgence assurant une mission de service public (voiries, réseaux de transports, réseaux secs et humides), viabilité hivernale (y compris patrouilleurs), évacuation des véhicules accidentés ou en panne,

  • transport des réseaux de transports en commun, transports collectifs scolaires ou de salariés,

  • affichant une carte de stationnement pour personnes handicapées GIG (Grand Invalide de Guerre) et des GIC (Grand Invalide Civil)prévue par l’article L. 241-3-2 du Code de l’action sociale et des familles,

  • assurant l’enlèvement et le ramassage des ordures, sauf bennes des déchetteries,

  • transport d’animaux,

  • transport frigorifique,

  • transport alimentaire,

  • transport d’hydrocarbure,

  • transport de fonds,

  • transport funéraire,

  • ainsi que les tracteurs et machines agricoles et les engins de chantier.

Pour accompagner ces mesures, la circulation en transports en commun ou en modes doux serait gratuite sur :

  • les réseaux TAG, TouGo (Pays du Grésivaudan) et Pays Voironnais

  • parc relais

  • Métrovélo

Afin de permettre une amélioration de la qualité de l’air, lensemble des habitants de la région grenobloise est d’ores et déjà invité à privilégier les déplacements en transports en commun, le vélo, la marche à pied ou avoir recours au covoiturage.

Il s’agit de la première application en France des mesures de restriction de circulation s’appuyant sur les certificats qualité de l’air, dont la ministre de l’environnement a annoncé la généralisation à l’ensemble des grandes agglomérations en Conseil des ministres ce matin.

Pour en savoir plus :


Catégorie environnement, pollution, questions d'actualitéCommentaires fermés

LANCEMENT D’ISERE THD

Le Conseil départemental de l’Isère a engagé un vaste plan de déploiement du très haut débit dans le département afin que tous les Isérois puissent avoir accès à une connexion de haute qualité sur l’ensemble du territoire.

Grand lancement du projet ce vendredi 9 décembre 2016 à travers la réunion de tous les acteurs. Au total, ce seront plus de 450 000 prises qui seront déployées dans toute l’Isère au plus tard d’ici 2024 pour placer le Département à l’avant-garde du numérique.

1

Tous les acteurs réunis pour le lancement du chantier du futur

Ce vendredi 9 décembre, le Département de l’Isère a rassemblé tous les acteurs régionaux et nationaux du très haut débit à l’Hôtel du Département. Réunis devant les nouveaux locaux des services numériques du Conseil Départemental, les différents partenaires ont scellé le lancement de ce grand projet crucial pour l’avenir des particuliers et entreprises en Isère.

Le Secrétaire Général de la Préfecture de l’Isère, Patrick Lapouze, le directeur de l’Agence du Numérique, Antoine Darodes, le Président du Département de l’Isère, Jean-Pierre Barbier, la Vice-Présidente au numérique de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Juliette Jarry, de nombreux maires et présidents d’EPCI, ainsi que le Directeur général de SFR, Michel Paulin, étaient présents pour annoncer le premier coup de pioche dès 2017.

Déployer la fibre sur tout le Département

Les enjeux de ce projet sont de taille : il s’agit de relier tous les Isérois en fibre optique jusqu’à l’abonné.
Concrètement le plan de déclinera en deux phases. La première d’ici 2021, consistera à réaliser environ 330 000 prises auprès de 340 communes, soit un taux de couverture de l’ensemble des principaux sites publics (mairies, collèges, écoles) et toutes les zones d’activités, de 71% en résidentiel, et de 97% des entreprises de plus de 5 salariés. La seconde s’achèvera au plus tard en 2024 pour couvrir 140 nouvelles communes et équiper à minima 120 000 prises supplémentaires couvrant la quasi-totalité des foyers (99%) et entreprises de l’Isère.
Plus de 250 millions d’euros d’aides publiques ont été mobilisées pour ce vaste plan au titre des investissements de premier établissement, dont près de 50 millions par le Département de l’Isère. L’investissement privé, réalisé par SFR, s’élève quant à lui à plus de 260 millions d’euros.
Au final, ce seront 8 600 kms de fibres qui seront déployés posés pour plus de 450 000 prises à travers 486 communes. La réalisation de ce réseau est confiée à SFR Collectivités dans le cadre d’une DSP d’une durée de 25 ans. Ces installations correspondent aux zones d’initiatives publiques alors que les agglomérations de Grenoble, et de Vienne, ainsi que la ville de Bourgoin-Jallieu et Voiron sont incluses dans le plan numérique 2010 laissant aux acteurs privés l’installation de ces aires urbaines. Ce projet permettra de positionner l’Isère comme un territoire attractif et dynamique. Le but est de donner aux entreprises, particuliers et services publics les clefs de la nouvelle société et économie.
«Notre ambition est d’accrocher l’économie de demain dès maintenant. Nous devons nous connecter au très haut débit pour relever les défis économiques du futur. Sans cela, nous ne pourrons plus être compétitifs. Aucune commune, aucun public ne sera mis à l’écart ! », affirme Damien MICHALLET, Vice-Président délégué à l’aménagement numérique.

Financement du réseau d’initiative publique (RIP)
- L’Etat : accord de principe, plafonné à 95,75 M€
- La Région : 70,5 M€, en complément d’une subvention de 12 M€ déjà octroyée
- Les fonds européens (FEDER) sollicités à hauteur estimative de 4 M€
- Les EPCI et le Département à hauteur de près de 90 M€ selon un principe de répartition du solde du coût public à 50% pour le Département et 50 % pour les EPCI (participation forfaitaire)
- SFR : plus de 260 M€ d’investissement privé

Catégorie Département de l'Isère, questions d'actualitéCommentaires fermés

Les lauréats 2016 des CA d’Or du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes

1Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes organisait ce mardi 6 décembre sa onzième cérémonie des CA d’Or, en partenariat avec l’association Mécénat Crédit Agricole Sud Rhône Alpes. La devise des CA d’Or : « D’une petite idée peut naître un grand projet ».

Parmi les 34 candidats, les quatre lauréats de l’édition 2016 ont reçu leur prix à Valence devant près de 200 chefs d’entreprises, responsables associatifs, chambres consulaires, plateformes d’initiative locale, élus de Caisses locales et collaborateurs.

. Catégorie innovation : Carbon Bee, solution de télédétection de maladies et de stress sur les végétauxwww.carbonbee.fr

  • Catégorie jeunes : Jouffray Remy – La délicieuse, artisan boulanger pâtissier depuis l’âge de 16 ans, ouvre une boulangerie avec un concept drive sur Lyonwww.facebook.com/La-delicieuse-Maison-Rocamora-1732881270276686
  • Catégorie territoire et coup de cœur des internautes : Selvao Conception. Avec 786 votes, les internautes ont choisi le projet de cette petite entreprise, spécialisée dans la fabrication et l’installation d’hébergements insolites suspendus à des arbres, posés au sol ou sur pilotiswww.selvao.com
  • Coup de cœur du jury : LEGIO VII Ivlia, troupe de reconstitution historique sur l‘empire romain au collège Saint-Louis à Tournon, entièrement gérée par des élèves en association loi 1901 – www.leg7.fr

Les CA d’Or favorisent, valorisent et récompensent les créateurs et porteurs de projets sur le territoire. Chaque gagnant, un par catégorie, remporte un trophée, une vidéo promotionnelle, un chèque de 1 500 euros et la valorisation médiatique de son projet. Le jury est composé de 25 membres, représentants des chambres consulaires, de plates-formes d’initiatives locales et du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes. Les internautes peuvent découvrir les candidats et leur projet, en se rendant sur le site : www.ca-sudrhonealpes.fr/cador2016.html.

1

Christian Rouchon, directeur général, et Jean-Pierre Gaillard, président du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, encadrent les lauréats 2016 des CA d’Or.

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

Sapin label rouge: Biassu en fait son actu !

Biassu vous propose d’acheter un sapin de Noël label rouge…

Sapin Label Rouge 30.11.16 réduit-2

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

mai 2017
L Ma Me J V S D
« avr    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+