Archive | vie syndicale

Assemblée Générale de la Coordination Rurale 38

L’assemblée générale de la Coordination Rurale de l’Isère se déroulera le :

Jeudi 19 février 2015 à partir de 13h30
Maison de l’Elevage (GDS)
RIVES

La CR38 accueillera à cette occasion Bernard LANNES, Président national de la CR et reviendra sur les temps fors de l’année 2014 et les sujets d’actualité de 2015 (Nouvelle PAC, Contrôles, normes environnementales…).

Catégorie vie syndicaleCommentaires fermés

JA38: mobilisation tous azimuts

L’assemblée générale des JA38 s’est déroulée à Brezins en présence de nombreux jeunes agriculteurs mais aussi de responsables d’organisations professionnelles agricoles, d’élus..

P1200580

P1200584

Jeunes Agriculteurs est un syndicat professionnel composé de responsables âgés de moins de 35 ans, répartis en structures de réflexion et d’actions décentralisées a rappelé la présidente Françoise Soulier. Elle a alerté la salle sur le fait que  » le contexte socio-économique n’est pas reluisant: récoltes en baisse, chute des prix, problèmes de prédation.. Doit-on baisser les bras? Non, nous devons nous mobiliser, mener des actions, au niveau départemental, régional, national, afin de faire pression sur les pouvoirs publics. On peut faire évoluer la situation en notre faveur.. Ne lâchons rien.. Ensemble nous irons encore plus loin… »

Les JA de l’Isère ont mené, en 2014 une série d’actions ayant comme objectif le fait de communiquer sur le métier d’agriculteur.. ceci en direction des consommateurs, du grand public.

On retiendra

- la 5ème édition d’un dimanche à la campagne qui s’est déroulée à Lyon. Voir l’article de sillon38.com:Un dimanche à la campagne

- Terre des sens, avec comme fil conducteur la finale départementale de labour, organisée à La Bâtie-Divisin. Voir l’article mis en ligne sur sillon38.com: La Bâtie-Divisin: Terre des sens…

- la fête de la noix à Vinay. Voir l’article mis en ligne sur sillon38.com Vinay: la noix en fête

- Agri-Talent, évènement concours organisé en partenariat avec la jeune chambre économique de Grenoble. Voir l’article mis en ligne sur sillon38.com: Agri-Talent

P1200587

A ces manifestations on n’oubliera pas la mobilisation des jeunes agriculteurs de l’Isère présents à la foire de Beaucroissant, à celle de la St Martin à Voiron, mais aussi à la finale mondiale de labour organisée en Aquitaine.. On rajoutera des liens tissés entre les jeunes agriculteurs isérois et leurs homologues du Burkina Fasso.

Les JA n’ont pas oublié la formation, la mise en place de stages.. La formation des futurs exploitants étant au coeur des missions du syndicat. Des formations complémentaires sont également proposées afin de répondre aux attentes, besoins des jeunes agriculteurs du département.

Le syndicat jeunes agriculteurs de l’Isère a également eu une forte activité syndicale…

L’année 2014 a été riche en rebondissements et en luttes syndicales..avec en particulier une mobilisation et des actions menées afin de renforcer l’accompagnement à l’installation mais aussi une mobilisation tous azimuts concernant le Phyto Projet qui a été modifié, sur la nouvelle PAC, la directive nitrates.. Une manifestation organisée le 5 novembre à Valence, conjointement par les JA et la FNSEA a démontré la mobilisation des agriculteurs, jeunes et moins jeunes afin d’obtenir des avancées.

On retiendra enfin que durant l’automne, les présidents de la FDSEA et des JA38 ont rencontré la quasi totalité des présidents des communautés de communes de notre département. Le but de ces rencontres: instaurer et/ou conforter des liens entre la profession et les élus locaux.

P1200583

Comme on le voit, les JA ne lâchent rien…et ont le soutien inconditionnel de Christian Nucci. Celui ci, vice président du Conseil Général en charge de l’agriculture, a  » éprouvé beaucoup de plaisir à travailler pendant 14 ans aux côtés des agriculteurs.. Oh ça n’a pas été simple tous les jours.. mais nous avons toujours oeuvré pour le bien de notre agriculture.. » Et de lancer aux jeunes: » continuez à vous battre sur des dossiers qui vous, nous tiennent à coeur comme l’installation, le foncier.. »

Gilbert PRECZ

Catégorie agriculture, vie syndicaleCommentaires fermés

AG des JA38

Assemblée générale du syndicat des jeunes agriculteurs de l’Isère jeudi 12 février à Brezins.

Début des travaux 10H45, salle des fêtes.

Table ronde: comment adapter notre organisation syndicale au nouveau découpage issu de la réforme territoriale.

Les JA38 ont choisi d’aborder le sujet de la réforme territoriale, afin de prendre conscience des enjeux politiques et organisationnels qui en découlent et qui impacteront obligatoirement ses fonctionnements.

Catégorie vie syndicaleCommentaires fermés

Elections MSA : un désintérêt des électeurs !


Le scrutin pour les élections MSA est désormais terminé, et les dépouillements ont tous eu lieu. Au vu des résultats, la Coordination Rurale préconise une sérieuse remise en question du fonctionnement de la MSA.

Une désaffection des votants

Seuls 39 % (contre 47,4 % en 2010) des agriculteurs et retraités agricoles se sont mobilisés pour voter. Il y a fort à parier que la MSA annonce que la mobilisation pour ce scrutin est significative dans un contexte économique et social très difficile, cependant, la CR souligne que ce chiffre démontre avant tout le désintérêt des agriculteurs pour cette élection. Sur les près de 2 700 000 adhérents de la MSA seulement 800 000 ont choisi de voter.

La vérité qui dérange c’est que la MSA est de plus en plus éloignée du terrain, et ce, malgré ses 24 000 délégués cantonaux !
Par ailleurs, la CR rappelle que les règles de ces élections n’ont pas été les mêmes pour tous. Entre bases électorales discriminantes, disparité de traitement et fonctionnements variables selon les caisses, l’organisation de ces élections n’a pas du tout été à la hauteur des attentes des agriculteurs.

Un résultat lié à son manque d’efficacité

Les agriculteurs ont de nombreux reproches à faire à la MSA et le réseau de terrain de la MSA n’est plus une réalité mais bel et bien un lointain souvenir pour eux. La MSA est seule responsable de ce résultat, car c’est bien son manque d’humanité et de transparence qui l’a condamnée.

Les délégués MSA de la CR se sont donné comme mission de remédier, à leur niveau, à ces défauts. Leur objectif majeur est de rendre la MSA aux agriculteurs.

Vers la parité avec le régime général ?

La CR espère que ce résultat amènera les pouvoirs publics à mieux considérer les agriculteurs. Les cotisations des agriculteurs sont disproportionnées au regard du montant de leurs retraites dérisoires (et souvent inférieures au minimum vieillesse). Les agriculteurs attendent un alignement sur le régime général et une revalorisation de leurs retraites.

Catégorie msa, vie syndicaleCommentaires fermés

Les céréaliers en colère

Avec des baisses de prix à la production allant jusqu’à 30 % entre 2013 et 2014, les céréaliers sont confrontés à une baisse vertigineuse de leurs revenus. Les céréaliers de la Coordination Rurale38 dénonceront cette situation, intenable pour la profession, en bloquant un silo de la CAD le 6 février prochain à partir de 13 heures.

Avec des baisses de prix à la production allant jusqu’à 30 % entre 2013 et 2014, les céréaliers sont confrontés à une baisse vertigineuse de leurs revenus. Les céréaliers de la CR38 dénonceront cette situation, intenable pour la profession, en bloquant un silo de la CAD le 6 février prochain à 13 h.

Le ras-le-bol des producteurs

Cette baisse des cours, non compensée par des charges qui diminuent peu, est généralisée. Tous les producteurs céréaliers y sont confrontés, quels que soient leurs débouchés (coopératives, OS privés…).
La CR déplore qu’après avoir détruit l’élevage, l’Europe s’attaque maintenant aux céréales. Depuis un an, la Commission Européenne a signé deux accords de libre-échange avec le Canada et l’Ukraine; pour 2015, parions que cela sera avec les États-Unis !

Réagir rapidement

Les cours du blé sont trop bas, pour la Coordination Rurale, des mesures urgentes s’imposent :
- Rééquilibrer l’offre et la demande en maintenant le prix des céréales à un niveau en relation avec les coûts de production et inciter ainsi les céréaliers à produire davantage, surtout des protéagineux qui manquent cruellement et dont nous devons importer des quantités considérables.
- privilégier la production européenne par une politique agricole ambitieuse assurant un revenu décent pour ses agriculteurs et taxer les produits importés inutilement : blé ukrainien, maïs OGM américains.
- Autoriser les transactions directes entre céréaliers et éleveurs pour supprimer les intermédiaires inutiles, comme cela se pratique dans le reste de l’Europe.

Une exception qui dérange

La loi interdit de revendre à perte (articles L44-2, 3 et 4 du code du Commerce) alors pourquoi autorise t-on la vente à perte des produits agricoles ? Peut-être pour pouvoir détruire impunément la production et ses producteurs…


Avec de tels prix, peut-on vivre heureux et prospérer à la ferme des 1000 contraintes ?

Catégorie agriculture, céréales, vie syndicaleCommentaires fermés

« Manger français » dans la restauration collective

Face à la crise traversée par le secteur agricole depuis plusieurs mois, la FNSEA et Jeunes Agriculteurs ont lancé  un plan d’actions sur le thème « manger français » destiné à promouvoir les produits français dans la restauration collective.

Ces actions récurrentes prévues à tous les échelons, du local au national, ont pour objectif de dresser un constat sur les réalités des produits servis dans la restauration collective, et d’inciter à davantage de patriotisme alimentaire.

Malgré un fort potentiel, les importations restent majoritaires dans la restauration collective (cantines scolaires, restaurants d’entreprises, hôpitaux, prisons…).

A titre d’exemple, 87 % de la volaille est importée, de même que près de 80 % de la viande rouge. « On peut faire beaucoup mieux », clame Thomas Diemer, président de Jeunes Agriculteurs, qui cite des leviers d’action comme un affichage plus clair sur l’origine des produits, ou encore une sensibilisation réelle des responsables locaux.

« Il y a un décalage entre le discours des décideurs politiques et ce que l’on constate sur le terrain », regrette lui aussi Xavier Beulin, président de la FNSEA.

Autour de la thématique, « deux plats sur trois d’origine française », les deux syndicats agricoles souhaitent initier une prise de conscience générale sur le « manger français » : actions coup de poing et pédagogie seront donc au cœur des démarches syndicales qui devront permettre, au terme de deux mois d’enquêtes, d’établir un bilan sur les pratiques d’approvisionnements dans les cantines.

Catégorie agriculture, consommation, vie syndicaleCommentaires fermés

Rénovation du dispositif à l’installation : Il y a urgence !

Communiqué de la Coordination Rurale.

La section Jeunes de la Coordination Rurale partage les inquiétudes de l’ensemble des acteurs de l’installation en agriculture, en région ou au niveau national quant à l’avancement de la mise en œuvre du nouveau dispositif d’accompagnement à l’installation.

Des freins majeurs

Ce retard est lié à l’incapacité (ou le manque de volonté) à simplifier les procédures, malgré les demandes émanant des acteurs de terrain et freine considérablement les installations.
Par ailleurs, le calendrier de mise en œuvre est quant à lui trop ambitieux*, voire même irréaliste ! Il est nécessaire de régler en priorité ces deux problématiques afin que le nouveau dispositif puisse être viable et efficace.

Les nouveaux agriculteurs, les premiers pénalisés

Si cette mise en œuvre pose de réels problèmes aux organisations agricoles OPA, la section Jeunes de la CR souligne que les premiers lésés seront les candidats à l’installation. Les installations prévues à compter du 1er janvier 2015 sont toutes en cours d’élaboration, et nombreux sont les futurs agriculteurs qui sont aujourd’hui dans l’incertitude absolue sur l’issue de leur demande : quels montants de Dotation Jeune Agriculteur (DJA) peuvent-ils espérer ? Que doit contenir leur Plan d’Entreprise (PE) ? Quand pourront-ils s’installer ?

Le ministère doit prendre ses responsabilités


La Section Jeunes de la CR rappelle que compte tenu de la situation actuelle, le Ministère n’a que deux options : retarder la mise en œuvre de ce nouveau dispositif ou tenir enfin compte des propositions de la CR en simplifiant au maximum (montant de DJA unique revalorisé uniquement en zone défavorisée, simplification du PE, réduction des préconisations du Plan de Professionnalisation Personnalisé).
Après une année 2013 catastrophique en termes de renouvellement des générations (la hausse de 6 % des installations n’a pas permis de compenser les départs, et l’agriculture a perdu plus de 15 000 actifs), il est temps de prendre des mesures appropriées.

* La nouvelle configuration de l’accompagnement à l’installation doit être prête au 1er janvier 2015, ce qui implique que :

  • toutes les régions devront, via leur CRIT (Comité régional installation-transmission), avoir validé leurs grilles de modulations, et procédé aux labellisations des Points Accueil Installation, Centres d’Élaboration des Plans de Professionnalisation Personnalisés, … selon les nouveaux cahiers des charges,
  • tous les techniciens en charge de l’installation devront maîtriser les nouveaux outils imposés (PE notamment),
  • les dossiers de candidature devront être présentés conformément aux nouvelles circulaires.

Catégorie agriculture, installation, vie syndicaleCommentaires fermés

La FNSEA lance un mot d’ordre d’actions

Au terme de deux jours de réflexion, d’écoute et de décisions à son Conseil Fédéral, la FNSEA lance un mot d’ordre d’actions en deux temps.

Le premier vise à aller sur le terrain pour accompagner et écouter la colère des paysans français, le second consiste à porter ses revendications lors d’une journée nationale le 5 novembre.

D’ici là, l’accent sera mis en particulier sur le fait que les produits d’importation sont largement majoritaires dans les assiettes de la RHD (restauration hors domicile). Produire français pour manger français, ça ne peut pas être que des mots !

Catégorie agriculture, vie syndicaleCommentaires fermés

Embargo russe: des contacts sont en cours

Le président de la République a eu un échange avec M. Xavier Beulin, Président de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles afin d’évoquer avec lui les conséquences sur les filières agroalimentaires françaises de l’embargo sur certains produits alimentaires qui vient d’être décidé par la Fédération de Russie.

Compte tenu de l’importance des exportations européennes et françaises de produits alimentaires vers la Russie, le président de la République a assuré M. Beulin que des contacts sont en cours avec la Commission européenne pour que les conséquences directes et indirectes de cet embargo soient évaluées avec précision afin de prendre des mesures adaptées à la gravité de la situation.

Une attention particulière sera portée aux producteurs de fruits et légumes, et des éleveurs qui rencontrent déjà des difficultés de marché. Par ailleurs, des démarches auprès de l’organisation mondiale du commerce (OMC) devront être envisagées au niveau communautaire.

Le président de la République a indiqué que M. Stéphane Le Foll avait eu un échange sur ces sujets, avec M. Dacian Ciolos, commissaire européen à l‘agriculture.

Le président de la République a également indiqué qu’il restait en contact étroit avec nos partenaires européens comme avec le Président Poutine pour rechercher un dénouement à la crise.

Le président de la République a proposé à M. Beulin de rester en contact avec lui sur ce sujet.

Catégorie Union européenne, agro-alimentaire, vie syndicaleCommentaires fermés

Sera-t-il encore possible de manger français demain ?

A l’appel de la FDSEA et de JA de l’Isère, une cinquantaine d’agriculteurs, se sont retrouvés à Vienne afin de s’associer au mouvement national ayant pour thème: Sera-t-il encore possible de manger français demain?

Afin de mieux comprendre les raisons de cette manifestation, voici le communiqué commun de la FDSEA et des JA.

En début d’année, le Président de la République s’engageait à prendre des mesures concrètes face à la perte de compétitivité de nos exploitations, dans un contexte de concurrence mondiale exacerbée.
4 mois se sont écoulés et rien n’est fait. Pire, les agriculteurs continuent de voir la pression réglementaire les étouffer : On verbalise ici pour avoir taillé une haie, là pour avoir entretenu un fossé, pire encore on sanctionne un agriculteur qui moissonne quand il fait trop chaud ! Là où les taux de nitrates baissent dans les rivières on prévoit encore d’accentuer les interdictions.

Ces derniers jours, un nouveau projet de loi viserait à interdire l’usage de produits pourtant homologués, ce qui impacterait plus de 66 000 hectares en Isère (soit 25 % de la surface agricole) l’équivalent de 130 000 terrains de foot ! Et en même temps on nous demande de lutter efficacement contre l’ambroisie, qui est un véritable problème de santé publique, sans aucun moyen de lutte !

Il faut que cela s’arrête immédiatement ! Le Gouvernement prône le « made in France », le produire et consommer français, mais à ce rythme les producteurs arrêteront les uns après les autres. Pendant ce temps, le solde de notre commerce extérieur se dégrade inexorablement et les importations de produits agricoles explosent en provenance d’Amérique, d’Asie mais aussi de nos voisins européens.

POUR DIRE STOP A L’ EMPILEMENT DE CES CONTRAINTES,
POUR CONTINUER A PRODUIRE FRANÇAIS DEMAIN,
LA FDSEA et les JA SE MOBILISENT A VIENNE
ET RENCONTRENT LES REPRESENTANTS DE L’ETAT


Catégorie agriculture, vie syndicaleCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

mars 2015
L Ma Me J V S D
« fév    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+