Archive | Communauté de Communes du Massif du Vercors

Villard fête le coco de Paimpol!

Après 9 années de la Fête de la Coquille St Jacques, Cuisine & Passion continue à promouvoir les produits Bretons et notamment ceux de la Baie de St Brieuc.
A l’occasion de la fête nationale de la gastronomie, c’est Paimpol, port Breton renommé qui est mis à l’honneur dans le Vercors, à villard de Lans avec son fameux Coco, haricot frais à écosser, dont les qualités gustatives sont reconnues par les plus grands chefs.


Sans titre

Cette association de passionnées a donc invité des personnalités de la gastronomie rhône-alpine à sublimer ce produit AOP trop méconnu au cours d’une manifestation conviviale et gourmande.
Seront présents :
- Olivier Pons : Eurotoques
- Cédric Boyer : Le Fleury – Lyon
- Alain Berne (MOF) : Ecole de Cuisine Terre Gourmande à Hostun (26)
- Fabrice Rosset-Boulon : restaurant les Trente Pas à Villard de Lans
- Annabelle Nachon : Des Saveurs et des Savoirs – Grenoble
- Antoine Frémont : Institut Paul Bocuse

Ces journées de découverte festive et conviviale auront lieu en même temps que la journée nationale des Virades de l’espoir.
Les bénéfices de cette opération seront reversés à l’Association de lutte contre la mucoviscidose.

Rendez vous samedi 23/dimanche 24 septembre , place de la libération, Villard de Lans, à partir de 8 heures.

Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, agro-alimentaireCommentaires fermés

La campagne s’est invitée en ville!

Rendez vous compte cela faisait exactement 23 ans que Sassenage n’avait pas vu de vaches…. Et oui, les anciens se rappellent, la dernière fois que le comice agricole de canton de Villard de Lans est descendu à Sassenage c’était en 1994…

Le comice, le 127ème du nom est donc revenu à Sassenage, dans le majestueux parc de l’ovalie, quel cadre, pour fêter la 30ème fête du fromage et des produits du terroir organisée par la Confrérie du Bleu du Vercors Sassenage.

Pour l’occasion, la manifestation s’est appelée  » quand la campagne s’invite en ville ».

Cette fête a permis à des milliers de visiteurs de découvrir ce que l’agriculture fait de mieux dans notre proche territoire.

Montbeliardes, limousines et bien entendu villardes mais aussi  herens au niveau de bovins, la toute nouvelle race territoriale cheval du Vercors, chèvres et moutons…ont côtoyé les produits du terroir proposés par les producteurs eux mêmes…

Promouvoir notre agriculture, les produits du terroir, c’est ce que diront ou penseront les élus présents autour de Christian Coigné maire de Sassenage. Nous avons reconnu Thomas Guillet maire de Corrençon, Pierre Buisson maire de Méaudre, Jacques Adenot président du Parc Régional du Vercors, Christophe Engrand Conseiller départemental, Denis Roux maire de Noyarey, de nombreux représentants partenaires de la fête dont ceux du Crédit Agricole sur Rhône-Alpes, sans oublier Miss Isère 2017 Noémie Bonato.

On retiendra également l’omniprésence de la confrérie du bleu du Vercors Sassenage qui a eu le soutien de la confrérie du Murçon matheysin..

Parmi les temps forts de la fête, outre le concours qui a attiré une centaine de bêtes, avec la présence très dynamique des  jeunes agriculteurs du plateau, celle des futurs, du moins nous l’espérons, éleveurs réunis au sein de graines d’éleveurs, la remise des prix du concours des prairies fleuries , la cérémonie des intronisations, les différentes tombolas dont ceux organisés par Intermarché de Villard de Lans et le Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes qui a offert en premier lot un week-end en gîtes de France..

Un Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes qui, à travers sa caisse locale des deux rives, avait une vache  » hors concours » prénommée Elodie !!!! Vous la retrouverez souvent dans le diaporama ci dessous

Voici le déroulé de ce week-end en image…



Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du Vercors, Département de l'Isère, comicesCommentaires fermés

Lans en Vercors: fête de la moisson

La fête de la moisson organisée par les Amis de l’Agriculture d’antan se déroulera le dimanche 27 août à Lans en Vercors.

Une journée au coeur de l’agriculture d’antan avec au programme: exposition et défilé de tracteurs d’antan, nombreux stands et démonstrations des métiers d’autrefois mais aussi des dégustations et vente des produits de la ferme, des animations…

1

PROGRAMME

9h-10h30 : défilé de tracteurs
11h : mouture du blé, fabrication du pain, battage du fléau, démonstration à cheval
11h30 : inauguration de la fête
12h : apéritif, buvette & repas champêtre
14h : fauchage à la faux & réalisation de gerbes et de cloches
15h : fauchage aux moissonneuses
15h15 : ramassage des gerbes & battage à l’ancienne
17h : fauchage à la faux & réalisation de gerbes -
17h30 : battage à l’ancienne + d’autres ateliers toute la journée.

Repas champêtre: 14€/ pers- Entrée, plat et dessert

Buvette et restauration sur place.

Catégorie Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés

Vercors:travaux: la RD531 coupée!

Des travaux de sécurisation  vont être réalisés sur  la route départementale (RD) 531, sur une portion d’environ 2 km  située dans les Gorges du Furon entre Engins et Lans en Vercors. La première tranche de travaux est programmée du lundi 21 août au vendredi 29 septembre 2017.

La seconde tranche se déroulera en 2018. Le Département a opté pour un scénario tenant à la fois compte des contraintes inhérentes à ces travaux tout en minimisant la gêne occasionnée pour les usagers.

Pourquoi le Département doit-il intervenir dans ce secteur ?

Le Département a réalisé un diagnostic de l’itinéraire routier situé dans le canyon du Furon. Les conclusions des experts mettent en évidence un niveau de risques naturels élevé sur certains secteurs. La sécurité des usagers empruntant cet axe est une priorité du Département. Dès lors, des travaux importants doivent être engagés dans les meilleurs délais pour diminuer au maximum le risque lié à la chute de blocs.

La zone à traiter est située sur la route départementale (RD) 531 dans les gorges du Furon, entre Engins et Lans en Vercors (entre le parking du Bruyant et Lolette), sur environ 2 km.

En quoi consistent les travaux ?

L’objectif de ces travaux est de sécuriser non seulement les parties des falaises qui surplombent directement l’itinéraire mais aussi les zones non visibles situées aux abords de la route qui sont les plus fracturées.

Les principales techniques impliquant à la fois des interventions humaines et mécaniques consistent à :

  • purger et miner les blocs instables menaçant la route
  • ancrer les parties de falaises (écailles)
  • poser des filets écrans-pare-blocs.

Ce chantier étant situé directement sur les falaises bordant la route, une partie des travaux sera réalisée depuis la chaussée. Lors des phases de minage et de purges, des blocs atteignent la route.

Par conséquent, la sécurité des usagers et des entreprises intervenant sur le chantier exige sa fermeture pendant certaines périodes de travaux.

Quelles sont les modalités d’exécution du chantier ?

Les travaux seront réalisés sur plusieurs saisons.

La première tranche est ainsi programmée du 21 août au 29 septembre 2017.

Conscient du désagrément occasionné en cas de fermeture totale de la route, le Département a opté pour des modalités d’exécution des travaux en trois phases afin de minimiser l’impact pour les usagers.

Ainsi, pendant la durée du chantier, les modalités d’ouverture et de fermeture de  la RD 531 entre Engins et Lans-en-Vercors seront les suivantes :

  • du lundi 21 août à 9h au samedi 26 août à 17h > fermeture totale
  • du samedi 26 août à 17h au lundi 28 août 9h > ouverture
  • du lundi 28 août au vendredi 15 septembre > fermeture de 9h à 17h ;  une ouverture de 17h à 9h et les week-ends
  • du lundi 18 au vendredi 29 septembre > ouverture avec mise en place d’alternat de circulation.

La seconde tranche est programmée en 2018. La RD 531 sera ouverte avec la mise en place d’un alternat de circulation.

Comment circuler pendant les travaux ?

– Pendant la période de fermeture totale du lundi 21/08 à 09h00 au samedi 26/08 à 17h00 :

- En voiture > La déviation s’effectuera par la RD 106 via Saint-Nizier-du Moucherotte. Le trafic sera par conséquent plus dense durant cette période. Le Département remercie par avance les riverains de leur compréhension et rappelle aux usagers de la route de bien respecter la signalisation en vigueur.

- En transport en commun > L’offre de la ligne 5110 (Grenoble > Saint-Nizier du Moucherotte > Lans en Vercors>Villard de Lans) sera renforcée et la ligne 5100 sera maintenue entre Engins et Grenoble sous la forme d’un Transport à la Demande (TAD). Les nouveaux horaires sont consultables ci-dessous. Les usagers sont invités à s’inscrire sur le site itinisère pour être averti des perturbations qui pourraient survenir durant le chantier.

2

A télécharger

Fermeture totale du 21 au 26 août – ligne 5100 et 5110
Fermeture totale du 21 au 26 août – ligne 5120
Fermeture totale du 21 au 26 août – TAD Engins Grenoble

Pendant la période de fermeture en journée (09h00 à 17h00) du 28/08 au 15/09 :

- En voiture > La déviation s’effectuera par la RD 106 via Saint-Nizier-du Moucherotte.

- En transport en commun >  L’offre de la ligne 5110 (Grenoble > Lans en Vercors/Villard de Lans) sera renforcée et la ligne 5100 sera maintenue entre Engins et Grenoble sous la forme d’un Transport à la Demande (TAD). Les nouveaux horaires sont consultables ci-dessous. Les usagers sont invités à s’inscrire sur le site itinisère pour être averti des perturbations qui pourraient survenir durant le chantier.

A télécharger

Fermeture journée du 28 août au 15 septembre – ligne 5100 et 5110
Fermeture journée du 28 août au 15 septembre – ligne 5120
Fermeture journée du 28 août au 15 septembre – TAD Engins Grenoble

Quels dispositifs de circulation particuliers pour les  habitants d’Engins et du plateau ?

Pour les déplacements exclusifs entre la commune d’Engins et le plateau du Vercors, des dispositions particulières de circulation seront mises en place. Des habilitations seront délivrées par la mairie d’Engins aux personnes remplissant les conditions requises permettant d’utiliser deux chemins (piste des Ayettes et voie forestière) spécifiquement aménagés durant la période des travaux.

Contact : mairie d’Engins Tel. 04 76 94 49 13.

Comment s’informer en amont et pendant le chantier ?

Le Département informera les usagers en temps réel, via le site Itinisere et des messages SMS,  des conditions d’ouverture et de fermeture de la RD 531, ainsi que des adaptations des lignes Transisère 5100, 5110 et locales pendant la durée du chantier. Pour bénéficier de ce service, il convient de s’inscrire sur le site www.itinisere.fr.

Le dispositif d’information est complété par les panneaux à message variable implantés le long de la RD 531.

Renseignements complémentaires : Maison du Département du Vercors Tel. 04 57 38 49 00.

Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du Vercors, Département de l'Isère, transportCommentaires fermés

Le Vercors fête ses Alpages

Le Vercors fête ses Alpages

31/07/2017 17/08/2017
Le Vercors fête ses Alpages

Dans le cadre du plan pastoral territorial de la Communauté de communes du massif du Vercors, le groupement pastoral du Pic St-Michel organise la seconde édition d’une journée avec un troupeau, le 17 août à Lans en Vercors.

Une journée avec un troupeau
Au programme :
- 9h30 : Rendez-vous au plateau des Ramées. Avant la descente d’alpage, temps de présentation du travail en alpage et de l’impact du pastoralisme sur le paysage et la biodiversité (co-voiturage possible depuis le parking de l’Aigle jusqu’au parking de la station de Lans en Vercors, prévoir ensuite 1h de marche pour rejoindre le plateau des Ramées).

- 10h : Descente avec le troupeau (1000 brebis) jusqu’à Lans en Vercors. Parcours prévu : plateau des Ramées, station, village par la route des montagnes de Lans (D106L).
- 12h : Traversée de Lans en Vercors et dégustation de produits du terroir organisée par l’Office du Tourisme au centre du village.

- 13h : Déjeuner « produits locaux » proposé à la bergerie du GAEC A la Crécia. 18 €/adulte et 8€/ enfant. Réservation uniquement auprès de l’Office du Tourisme de Lans en Vercors.
- 14h-17h : « Tri » des agneaux à la bergerie du Peuil, commenté par la Fédération des Alpages de l’Isère. A découvrir : marché du terroir et une expo photos « Bergers, Bergères ».

- 16h : Lecture de contes autour des animaux.

Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, alpages, pastoralismeCommentaires fermés

Un dimanche en fête à Corrençon…

Beaucoup de monde pour ma troisième édition de Corrençon en fête. Il faut dire que le programme proposé était alléchant avec de nombreuses animations: grand marché, divers spectacles, kermesse, défilé de chars,concours de bûcheronnage…et équestre. Une véritable fête pour les familles..

Parmi les  » vedettes de la journée » on retiendra bien entendu le cheval du Vercors qui vient d’obtenir ses lettres de noblesse en étant labellisé race territoriale.

Une bonne dizaine d’éleveurs, propriétaires se sont déplacés à Corrençon pour faire découvrir cette race rustique du Vercors qui y a toute sa place et fait partie des fleurons du Vercors.

Nous avons fait le choix, de laisser la fête pour arpenter la via Vercors entre Corrençon et Villard de Lans. Un parcours que nous ne connaissions pas. Franchement ce parcours à travers la forêt, la nature, vaut le détour avec de super panoramas.

Voir le diaporama.

..Une halte gastronomique à Villard et il fallait prendre la via Vercors dans l’autre sens.. Que du bonheur!



Catégorie Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés

Vercors: encore plus d’attractivité

L’attractivité, le dynamisme du Vercors ont encore été reconnus et mis en valeur par la signature récente du contrat de ruralité entre l’ Etat et la communauté de communes du massif du Vercors.

20170726_115617Officialisation qui s’est déroulée au siège de la CCMV en présence du Préfet de l’Isère, Lionel Beffre, de Franck Girard, président de la CCMV, de Chantal Carlioz, maire de Villard de Lans et vice Présidente du conseil Départemental, en charge du tourisme.

Pour rappel parmi les objectifs fixés par le contrat de ruralité on retiendra celui d’accélerer la réalisation de projets aux service des habitants et des entreprises. Les volets prioritaires étant:

- accessibilité aux services et aux soins

- développement de l’attractivité

- redynamisation des bourg-centre

- mobilités

- transition écologique

- cohésion sociale.

Projets qui collent tout à fait avec la politique que mène ou veut mener la communauté de communes du massif du Vercors.

La stratégie mise en place étant:

1. Satisfaire les besoins d’habitat et d’hébergement de la population touristique et résidentielle
2. Promouvoir une stratégie d’économie et d’aménagement en faveur d’un tourisme 4 saison
3. Renforcer le modèle économique en créant les conditions d’accueil et de développement d’une gamme d’activités complémentaires au tourisme
4. Maintenir, diversifier et développer les commerces et services de proximité qui contribuent a la vitalité du territoire
5. Répondre a la diversité des besoins de déplacements en privilégiant les alternatives a la voiture en solo.

Franck Girard s’est montré très heureux, en tant que Président de la CCMV de la signature de ce contrat dont  » tous les axes prioritaires ont trouvé une action sur notre territoire. L’objectif final étant de lui apporter plus d’attractivité avec des retombées très positives sur le dynamisme touristique, l’emploi, le maintien de l’agriculture. Ce contrat est ambitieux, novateur mais ce n’est pas une fin en soi.. Il ne faut pas s’endormir sur nos lauriers « a t-il conclu.

Chantal Carlioz qui a très fortement appuyé ce contrat en tant que vice présidente de la CCMV mais aussi comme maire de Villard de Lans est surtout intervenue comme vice présidente du conseil Départemental.

 » Le département a d’emblée été aux côtés de l’Etat dans la mise en oeuvre des contrats de ruralité.

Il souligne ainsi 2 piliers de sa politique: développer le territoire isérois et garantir les solidarités territoriales. Il participe à hauteur de 36 % du programme signé pour 2017 soit pour un montant de 1 160 000€  mobilisés au travers du plan de relance pour Vercors Lait et l’éco-site du Vercors et de la conférence territoriale pour les autres projets. »

Lionel Beffre, préfet s’est dit lui aussi satisfait de la signature de ce contrat qui  » permet à la ruralité de maintenir les services dont ses habitants ont besoin.  » Il a précisé qu’en Isère sur 19 communautés de communes, 10 ont signé un contrat de ruralité.

Un ruralité qui représente 24, 5 millions d’habitants répartis sur 90% du territoire..Territoire avec de multiples diversités climatiques, de relief, de traditions.. L’avantage des contrats des ruralité est qu’il prend en compte ces spécificités en donnant plus de latitude aux élus pour fixer les actions à mener.
Le but final étant que chaque citoyen soit égal au niveau des accès aux services.

Les chiffres précis pour le Contrat de ruralité qui concerne le territoire de la CCMV:
Le Contrat de Ruralité porte sur 4 années 2017-2020. Il représente une enveloppe annuelle de 358 000 € (soit 1 432 000 € sur 4 ans) sur 3 210 146 € d’investissements pour les projets listés dans le document joint.
En 2017, en plus des 358 000 € du Contrat de ruralité, l’Etat aide aussi ces projets CCMV avec le Fonds de soutien à l’investissement local (FSIL) (320 735 €) et la Dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR) (89 041 €). Le Département aussi aide ces projets avec le Plan de relance et la Dotation territoriale à hauteur de 1 160 825 €. La Région devrait aussi aider à hauteur de 300 784 € mais ce n’est pas encore finalisé.
En tout, l’Etat aide pour 23,92 %, la Région 9,37%, le Département 36,16%, le TEPOS (territoire à énergie positive) pour 0,75%. Il reste 29,80 % d’autofinancement.

Catégorie Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés

Le Vercors, fier d’être un territoire d’expérimentation ..

Jeudi 22 juin 2017, le Global Food Forum réunira à Lans en Vercors décideurs européens, responsables économiques, agriculteurs et citoyens pour une journée d’échange et de réflexion sur l’Europe et l’avenir de la Politique agricole européenne pour les zones fragiles.

A cette occasion, les participants découvriront les grandes orientations de l’agriculture au cœur du Parc naturel régional du Vercors. L’agriculture est ici familiale, à taille humaine, confrontée à de nombreux défis tels que le renouvellement des générations, le changement climatique ou le défi de la forte concurrence de zones plus compétitives… le Vercors met en place des solutions pour pallier à ces enjeux et dynamiser son agriculture.

JEUNES AGRICULTEURS DU VERCORS

150 agriculteurs de moins de 40 ans ont été recensés en 2010 (recensement agricole).

Certains d’entre eux, installés ou en cours, ont même créé l’association des « JA » (jeunes agriculteurs). Ce besoin de se fédérer exprime l’effervescence agricole du territoire. En 6 mois ils ont participé à de nombreux événements et se sont associés au projet « Graines d’Eleveurs » en parrainant chacun un « enfant ». L’objectif est de partager, d’échanger et de s’entraider autour des défis et enjeux du métier d’agriculteur. Depuis quelques années le territoire mène une politique d’installation concertée et déterminée pour garder une agriculture vivante et dynamique.

Plusieurs actions sont mises en œuvre pour aider ces jeunes à vivre de leur passion. L’objectif est de leur garantir une rémunération valorisée et une qualité de vie leur permettant de s’épanouir socialement.

Des outils sont mis en place comme le service de remplacement avec des salariés formés et qualifiés pour faciliter l’exercice de leur métier dans des conditions optimales.

AGRICULTURE BIOLOGIQUE EN VERCORS
Plus d’un agriculteur sur cinq est engagé en Bio, 23 % des exploitations agricoles et 22 % de la surface agricole sont certifiées AB en 2014 (agence BIO).

Fournir à l’homme et à l’animal des aliments sains, de composition nutritionnelle équilibrée et sans résidus toxiques, c’est le challenge relevé par les agriculteurs du Vercors. Toutes les productions sont concernées par l’agriculture biologique.

­ALIMENTATION SANTÉ ET TERRITOIRES
Un programme visant à valoriser les circuits courts

C’est un vaste et ambitieux programme, qui sème ses graines et voit fleurir ses projets. Les enjeux sont forts pour le territoire du Parc naturel régional du Vercors :

- une alimentation saine à la portée de tous,

- un maintien de l’agriculture favorisé par la consommation de produits locaux,

- des milieux, une biodiversité et un cadre de vie préservé.

Un projet qui vient en soutien et en développement des activités agricoles garantissant ainsi un cadre de vie agréable, une identité paysagère et gastronomique qui contribuent à l’attractivité touristique du territoire.

4 AOP &  1 IGP

Des produits reconnus par l’Europe qui garantissent une tradition et un savoir-faire

Le Bleu du Vercors (AOP)

Le Bleu du Vercors-Sassenage est la seule AOP fromagère entièrement incluse dans un Parc naturel régional, en l’occurrence celui du Vercors, ce qui explique que sa zone de production soit d’une rare homogénéité.

Le Picodon (AOP)

Ce fromage puise son goût dans un climat aride et chaud. La saveur caractéristique du Picodon provient exclusivement du lait entier issu de chèvres se nourrissant de fourrage ou de céréales produits sur place.

La noix de Grenoble (AOP)

La noix de Grenoble est la seule au monde à détenir une AOP. Elle reste l’un des rares fruits AOP de France. Il s’agit de la reconnaissance officielle de la qualité des noix de Grenoble, garantes d’une histoire, d’un savoir-faire ancestral.

Clairette de Die (AOP)

La Clairette de Die s’épanouit sous le soleil généreux de la vallée de la Drôme, à l’abri des puissants contreforts du Vercors. Les vignerons portent un soin tout particulier au travail de la vigne et vendangent le raisin à la main.

Le St Marcellin (IGP)

Le Saint-Marcellin, petit fromage crémeux au lait de vache, tient son nom de son berceau d’origine : un village d’Isère au pied du Vercors.

LE VERCORS, BERCEAU DE RACES EMBLEMATIQUES

3 races animales forgées par un territoire


La Villard de Lans, vache endémique du Vercors

Véritable mémoire du patrimoine biologique, historique et culturel du Vercors, la Villarde a bien failli disparaître après la Seconde Guerre Mondiale. Dans les années 70 ne subsistaient que quelques dizaines d’animaux de « pure » race ! C’est en 1976, à l’initiative de l’administration, que furent entreprises les premières actions de conservation de la race en collaboration avec une poignée d’éleveurs motivés. La race fut ainsi sauvée « in extremis ». Depuis cette date, de nouveaux éleveurs se sont succédés pour conserver cette race à robe couleur froment qui fournit (avec la Montbéliarde et l’Abondance) le lait pour la fabrication de l’AOP Bleu du Vercors-Sassenage dont la production est circonscrite au seul périmètre du Parc naturel régional du Vercors.

La Poule Grise du Vercors, magnifique volaille au plumage coucou

C’est une poule rustique qui s’acclimate même en montagne et qui aime vivre à l’extérieur où elle trouve une partie de sa nourriture. Ses traces remontent au début du XXème siècle. De couleur gris moucheté appelé couleur « coucou » par les professionnels, c’est une poule rustique d’une assez grosse taille. De nature pondeuse, elle permet également de donner des poulets à chair fine et exquise d’après les chefs cuisiniers.

Le cheval du Vercors de Barraquand

Issu d’un héritage historique, alliant rusticité, sobriété et endurance, à l’image du territoire de montagne qu’est le Vercors, il est avant tout polyvalent et équilibré. Cheval contemporain, de travail et de loisirs, attachant et familial, il est forgé par un mode d’élevage extensif. Cette race est en cours de reconnaissance officielle.

UN PARC NATUREL RESPONSABLE DE SES FILIERES

Une marque de reconnaissance

Le massif du Vercors, à la confluence du climat alpin et du climat méditerranéen, lui vaut d’accueillir de très nombreuses espèces. Ainsi, une grande variété de productions agricoles sont présentes telles que la viande bovine, la viande d’agneaux, les fromages et produits laitiers fermiers, les truites et salmonidés, la lavande, les plantes à parfum, aromatiques et médicinales, et bientôt les miels d’altitude.

L’ASSOCIATION POUR LA PROMOTION DES AGRICULTEURS DU PARC DU VERCORS (APAP)

Partenaire historique du Parc naturel régional du Vercors

Interlocuteur et responsable des questions agricoles depuis sa création en 1970, l’APAP a pour objectif de maintenir et de renforcer sur le massif du Vercors un tissu solide d’exploitations agricoles en s’appuyant sur les atouts et spécificités du territoire.
Regroupés en association, les agriculteurs identifient leurs besoins, réfléchissent ensemble à des solutions collectives et innovantes et les proposent au Parc du Vercors pour rechercher des financements pour les mettre en oeuvre.

Les actions sont conduites selon trois axes :

  • Agriculture et environnement (naturel et social)
  • Agriculture et produits : promotion, commercialisation et communication
  • Main d’oeuvre sur les exploitations

Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, Union européenne, agricultureCommentaires fermés

Le Parc du Vercors, la CCMV, leur avenir vu par leur Président!

Qu’on le veuille ou non nous vivons une très forte mutation politique.. L’élection d’ Emmanuel Macron à la présidence de la République le prouve et dans quelques jours les élections législatives ne feront qu’accentuer cette mutation.

Nous avons échangé avec Jacques Adenot, président du Parc Naturel Régional du Vercors et Franck Girard, Président de la Communauté de Communes du Massif du Vercors, sur leurs souhaits, attentes, craintes, et surtout leurs objectifs…concernant l’avenir du Parc et de la CCMV.

Jacques Adenot est très clair: « Les nouveaux élus, notre député  en particulier devront écouter le terrain, nous comprendre et faire remonter nos problématiques. Il faut agir vite, éviter les intermédiaires, les discussions sans fin, je ne veux que du concret.. »

Omniprésence de l’agriculture

Sans titre

Il aborde également un dossier sensible, d’actualité: le loup.  » il faut modifier la législation européenne. Les attaques sont de plus en plus nombreuses et je suis favorable aux tirs de prélèvement mais aussi d’ effarouchement. Il faut absolument trouver une solution, un équilibre entre la présence du loup et la vie pastorale sinon on part à la catastrophe. »

L’agriculture est omniprésente sur le Parc: » je veux que les agriculteurs vivent de leur métier.. Il ne peut en être autrement.  sur le Vercors l’agriculture a un rôle essentiel au niveau environnemental, aménagement du territoire, conservation du patrimoine, et bien entendu économique, social..touristique.. »

Le Vercors est pleinement impliqué dans la transition énergétique l’avenir du Vercors passe par la poursuite des actions engagées à travers la démarche Territoire à énergie positive à travers par exemple le développement des centrales villageoises.. »

Pour Jacques Adenot  » notre nouveau député devra comprendre le monde rural et soutenir les actions engagées pour le protéger. il devra être à l’écoute de notre territoire et soutenir les petites structures nourricières. Elles ont toute leur place même vis à vis de la mondialisation. »

Franck Girard, Président de la Communauté de Communes du Massif du Vercors a adhéré totalement aux propos du Président du Parc, les deux précisant de concert que le Parc doit rester un territoire vivant, animé, habité par la durabilité économique et qu’il faut surtout agir en fonction du dérèglement climatique.  » Et de rajouter  » le Parc doit être protégé!

Lever le pied

Face aux différentes réformes que « l’on nous a imposé » Franck Girard demande de façon très ferme  » de lever le pied! Les collectivités sont à bout de souffle. Les transferts de compétences successifs, rapides et qui n’ont pas eu les effets escomptés ont complètement désorganisé nos structures. La baisse récurrente des subventions  des subventions ajoutée au fait que l’on souhaite maîtriser la fiscalité locale fait poser question:  » jusqu’à quand pourra t-on maintenir les services auxquels nos concitoyens ont droit? »

Franck Girard martèle:  » il faut calmer le jeu, donner le temps aux collectivités de se structurer à leur rythme..Ne pas imposer mais nous donner des marges de manoeuvre en fonction des spécificités de chacun.  Mon souhait est que le gouvernement ne traite pas global mais par zones. La problématique en zone rurale est totalement différente qu’en zone urbaine.A cela se rajoute la géographie . En zone de moyenne montagne on a des orientations à suivre qui sont différentes qu’en plaine ou haute montagne.. « 

Il rappelle lui aussi le rôle essentiel que joue l’agriculture  » qui est dynamique et qui est un enjeu économique important. C’est pourquoi nous avons investi plusieurs millions d’euros ( 3, 8 millions ) pour la modernisation de la coopérative Vercors Lait en partenariat avec le Conseil Départemental. »

La CCMV a également mis en place le pôle SADA basé sur l’aménagement, le développement et l’attractivité du territoire avec trois pistes essentielles: économie, tourisme, aménagement du territoire.

Franck Girard souhaite que les élus ne prennent pas seuls les décisions mais que les socio-professionnels soient également partie prenante.  » C’est de la concertation, de la discussion que jaillissent les meilleures idées ».

Il a enfin précisé que le Vercors ne doit pas se détourner de l’agglomération grenobloise:  » nous sommes deux territoires différents mais complémentaires. On doit travailler ensemble.

Une convention tripartite avait été signé en 2008. « une nouvelle cmouture réactivée est en cours avec la Métro grenobloise. Elle démarre sous de bons hospices, nous devons maintenant la mener de concert, et en toute clarté. C’est un véritable contrat de réciprocité et d’avenir. »

Gilbert PRECZ



Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, parcsCommentaires fermés

Vercors: les « graines d’éleveurs » honorées

Ils étaient une vingtaine, vingt et un exactement de graines d’éleveurs âgés de 6 à 16 ans, accompagnés par des jeunes agriculteurs à se rendre au salon de l’agriculture à Paris pour montrer le dynamisme de l »agriculture du Vercors.. Nombre d’entre eux se disant déjà prêts à prendre la succession de la ferme le moment venu.

Sans titre

Ils ont eu l’indescriptible honneur de présenter veaux, génisses, villardes sur le ring central du salon. Un ring qui bien entendu affichait complet.

Inutile de préciser que cette opération a été largement médiatisée..nos graines d’éleveurs se prêtant sans aucune angoisse au jeu des interviews..

Leur passion, fraîcheur, naïveté mêlée de spontanéité ont ému le nombreux public mais aussi les accompagnateurs, leurs parents..

L’espace Vercors au salon de l’agriculture a connu cette année encore un succès  » fou ».. Il n’a pas désempli accueillant un public nombreux venu découvrir le Vercors à travers ses produits, dont le fameux Bleu du Vercors Sassenage mais aussi son tourisme, son patrimoine, son histoire..

« Tenir un espace de cette envergure, l’animer pendant toute la durée du salon demande une mobilisation et une organisation sans failles, pas de place pour la lassitude, la fatigue.. Il faut être en permanence sur le pont!  » Cet engagement signe de réussite, le Parc Régional du Vercors a tenu à le mettre en avant au cours d’une soirée très conviviale organisée à Autrans.

Jacques Adenot, président du Parc a remercié l’ensemble des personnes, dont les  agriculteurs, les éleveurs qui se sont lancés dans cette aventure couronnée de succès. Il a précisé  » combien notre présence à Paris est devenue indispensable pour mettre en avant notre territoire, ses atouts, nos savoir faire.. »

Il a également vivement remercié les partenaires  » ceux qui ont permis à nos graines d’éleveurs de pouvoir monter à Paris.  Parmi ceux ci, la région Auvergne Rhône-Alpes, les Départements de l’Isère et de la Drôme, l’Association pour la promotion de l’agriculture du Parc du Vercors,  le SIVER, Vercors Lait.. la communauté de commune du massif du Vercors. Son ancien Président, Pierre Buisson a de suite cru en la réussite de ce projet et l’a soutenu avec beaucoup de ferveur. L’actuel Président Franck Girard est allé dans le même sens. »

Comment passer sous silence aussi le Crédit Agricole sud Rhône Alpes. Outre un appui financier, le directeur de l’agence de Villars de Lans,  Christian Foex, passionné de vidéo s’est rendu deux jours au salon, a filmé la totalité du déplacement des  » graines d’éleveurs » et a montéun film de 20 minutes offert au 21 jeunes..Un souvenir inoubliable!

La soirée s’est poursuivie par un buffet dînatoire très convivial, chacun pensant déjà au rendez vous fixé par la prochaine fête du bleu. Elle se déroulera à Ste Eulalie les 29 et 30 juillet.. On en reparlera!

Gilbert PRECZ







Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2017
L Ma Me J V S D
« sept    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+