Archive | décharge en Chambaran

L’association M.A.R.R.E.monte en puissance

Après avoir tenu son assemblée générale en décembre 2008,  l’association M.A.R.R.E. , association qui s’oppose au projet de CSDU (Centre de stockage de déchets ultimes) prévu au col de Toutes Aures, exprime sa volonté, en cette nouvelle année, de donner encore davantage d’écho à son combat. Le bureau a eu une première réunion de travail ce 17 janvier.

Karen Simian, vice-présidente du nouveau bureau (élu le 20 décembre 2008 par le Conseil d’administration) fait le point sur les actions programmées par l’association pour relancer le mouvement et  faire connaître les raisons de son opposition à ce projet:

« Plusieurs courriers sont partis pour relancer un fort mouvement d’opposition au projet. Nous appelons tous les citoyens à soutenir l’action. Nous sommes déterminés à rencontrer le nouveau préfet afin de le convaincre du bien fondé de notre mobilisation. Nous affirmons haut et fort que la décharge en Chambaran est une hérésie ».

assoc-marre.jpg

Le CA de M.A.R.R.E.: Thierry Dubuc, Maire de Brion ; Yvon Carra, Maire de Saint Pierre de Bressieux ;Yves André Rocher, propriétaire du Parc Naturel de Chambaran ; Roseline Mary, Conseillère Municipale de Brion ; Sylvie Simon, Adjointe au Maire de Sillans ; Maurice Dye, Maire de Saint-Michel-de-Saint-Geoirs ; Gilbert Champon, Maire de Chasselay ; Michel Champon, Maire de Saint-Geoirs ; Didier Allibe, Adjoint au Maire de Brion, Président du Syndicat des Eaux , président de l’association; Karen Simian, Conseillère Générale suppléante du Canton de Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs ; Béatrice Cuzin, habitante de la commune de Vinay.

L’association, forte de 80 adhérents,  dont une bonne part d’élus des communes des Chambaran (Brion, Saint-Pierre-de-Bressieux, Sillans, Chasselay, Saint-Michel-de-Saint-Geoirs, Viriville et d’autres),  envisage donc prochainement un rendez-vous avec le préfet Albert Dupuy qui vient de prendre ses fonctions. Ce qui suppose un nouvel exposé des motifs. Mais l’association est confiante et déterminée:

« Nous avons l’appui de plus de 50 mairies signataires d’une motion d’opposition au projet. Le collectif des maires nous soutient également. Les conseillers généraux Vette et Bachasson sont également avec nous. Georges Colombier, député est également déterminé à nous aider et nous savons pouvoir compter sur l’avis défavorable du président du Conseil général de l’Isère pour l’implantation de ce C.S.D.U. »

Catégorie décharge en ChambaranCommentaires fermés

Manifestation à l’Albenc contre le projet de décharge

Alors que le dossier Center Parc avance, le projet de décharge sur Roybon est loin d’être enterré. La mobilisation des opposants à cette implantation à cette décharge en Chambarans est toujours aussi forte.
Lors du festival « avenir au naturel qui s’est déroulé ce week-end à L’Albenc, plusieurs manifestants se sont invités à la visite inaugurale. Celle ci avec à sa tête le président du conseil Général, André Vallini  a pu écouter les revendications des opposants à ce projet de centre de stockage de déchets ultimes. Ils souhaitent être informés sur la tenue d’une réunion interdépartementale entre l’Isère, la Savoie et l’Ain. Ceci afin de savoir si ces deux départements viendront déverser leurs déchets en Isère.

D’autre part le collectif demande à pouvoir prendre connaissance des résultats des forages des différents sols sondés sur les sites retenus et effectués en début d’année.

Les manifestants ont tenu à se faire entendre et c’est dans le calme qu’ils ont montré une fois de plus leur opposition à l’implantation de ce centre de stockage situé à quelques encablures du futur Center Parc,ce qui serait une sacrée aberration!

Catégorie décharge en ChambaranCommentaires fermés

Oui à Center Parc, non à la décharge!

A l’assemblée générale de l’association des communes forestières de l’Isère, nous avons croisé Marcel Bachasson, maire de Roybon. On l’a questionné sur deux sujets brûlants: Center Parc et la décharge.

« Au niveau de Center Parc, les dossiers se décantent peu à peu. La Région a ouvert des portes, les études qui concernent l’environnement, l’assainissement avancent dans le bon sens. En un mot la mayonnaise prend peu à peu.

A propos de la décharge, j’ai écrit ce matin même au ministre de l’environnement pour qu’il stoppe net ce projet. Je rappelle que la commission d’enquête publique a conclu son rapport par une réponse négative quant à ce projet.

Par contre, à l’heure ou les coûts de transports s’envolent, je rejoins tout à fait ceux qui demandent que les décharges soient de taille plus modeste mais proches des sites de productions de déchets. Voilà la solution la plus intelligente. »

En un mot, la commune de Roybon dit oui à Center Parc et non à la décharge!

Catégorie décharge en ChambaranCommentaires fermés

La mobilisation repart de plus belle

Les élections municipales et cantonales sont passées et la mobilisation des élus contre la décharge de Roybon est intacte.

Cela a pu se vérifier ce lundi soir ou l’ensemble des élus, soutenus par la population, les comités de défense, se sont retrouvés sur le site concerné à Brion pour, une fois de plus démontrer l’hérésie de ce projet.chambarans.jpg

Cela suffira t-il? La préfecture précise que les analyses techniques se poursuivent, en particulier au niveau des infiltrations. C’est seulement après avoir pris connaissance de l’ensemble des conclusions des différents dossiers que le préfet prendra sa décision.

Du côté des opposants à ce projet, on se dit déterminé à poursuivre les actions. Certaines s’annoncent originales. On parle d’un pique nique géant…On en reparlera.

Catégorie décharge en ChambaranCommentaires fermés

Marcel Bachasson: “Agir avec raison”

La foire de Beaucroissant permet de rencontrer beaucoup de monde et de pouvoir entamer des discussions à bâtons rompus, de façon informelle.

Au cours de la visite inaugurale, entre deux vaches, nous avons abordé avec Marcel Bachasson, conseiller général et maire de Roybon l’actualité liée à la décharge des Chambarans.

« Je voudrais faire une mise au point. Quand il a été décidé d’étudier la possibilité d’implanter une décharge à Roybon, je n’ai pas réagi de suite, j’ai préféré prendre le temps de la réflexion, réagir avec raison et non par passion, c’est le meilleur moyen pour être crédible. Certains ont analysé ce silence comme une acceptation de ma part de ce projet. Pas du tout. Je suis entrain de constituer un collectif des maires et élus concernés par cette décharge en sud Isère et nord Drôme. Il est au point de se finaliser. Ensuite nous agirons de façon intelligente, on se rencontrera avec le collectif déjà existant, celui de la Bièvre et on verra comment on pourra monter des actions communes.

Je suis optimiste sur la non installation de cette décharge sur Roybon, et j’appuie la thèse de dire que plutôt que de mettre une décharge au sommet d’une colline, isolée, il faudrait en installer plusieurs petites, proches des centres qui fournissent les déchets, villes et entreprises. »

Catégorie décharge en ChambaranCommentaires fermés

René Vette sollicite les gestionnaires d’espaces naturels

A l’occasion du 4e Forum départemental des gestionnaires des espaces naturels protégés de l’Isère, René Vette, conseiller général du canton de Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs, a alerté l’assistance sur le fait qu’ »en lisant entre les lignes, les textes permettent d’instituer des centres d’enfouissement dans les zones naturelles protégées ». Il a proposé à l’assemblée de formuler un voeu contre cette éventualité. Rappelons que René Vette et la plupart des élus des Chambaran, s’opposent à la création d’un centre de stockage de déchets de classe 2 sur le site de Toutes Aures (canton de Roybon).

En fait, ce n’est pas l’assemblée en tant que telle qui a signé ce voeu mais les participants qui le souhaitaient.

Catégorie décharge en ChambaranCommentaires fermés

redevance incitative:test national

Comme indiqué sur l’article consacré à l’association SOS déchets, le sud Grésivaudan fait un étude afin de mettre en place un système de redevance incitative avec facturation au volume. Nous venons d’apprendre que ce projet de facturation au volume tel qu’il est prévu a été retenu comme « zone-test pilote nationale » dans le cadre du Grenelle de l’Environnement !

D’autre part la pétition anti décharge à Roybon est toujours d’actualité. si vous souhaitez la signer, rendez vous sur le site de sosdechets.org

Catégorie décharge en Chambaran, environnementCommentaires fermés

un deuxième collectif

Selon nos informations, un deuxieme collectif des maires serait en cours d’élaboration. Celui ci serait créé à l’initiative du maire de Roybon, Marcel Bachasson.bachasson.jpg

A chaque manifestation anti décharge, le maire de Roybon est toujours en première ligne.

Une quarantaine de maires du sud Grésivaudan et du nord Drôme auraient déjà donné leur accord pour faire partie de ce collectif dont la mission essentielle sera de faire capoter le projet de décharge à Roybon. Une motion va être signée. Nous vous en donnerons la teneur dès qu’elle sera disponible.

Rappelons qu’il existe déjà un collectif de maires qui regroupe 20 communes, essentiellement de la plaine de Bièvre. Son siège étant situé en mairie de Brion.

Catégorie décharge en ChambaranCommentaires fermés

Sos déchets: attention aux mâchefers!

L’association SOS déchets a vu le jour en novembre 2004. Il était question d’un projet d’incinérateur en sud Grésivaudan et la commune de Murinais était choisie…La mobilisation des habitants de cette dernière a été extrême, très vite une association regroupant 200 personnes a été créée, des conférences très pointues ont été organisées, celles-ci en présence de nombreux élus, sur des thèmes bien précis comme les dangers que représentent les incinérateurs, les méthodes alternatives…Chacun a pris conscience de la gravité du problème et le projet a été abandonné courant 2005. Un site internet a été créé: sosdechets.org

diapositive1.jpg« Le sictom sud Grésivaudan s’est séparé de la Bièvre. Ce dernier adoptant le système dit de stabilisation à Penol. Quant au sud Grésivaudan, après différentes études, il a été décidé d’expérimenter un système de redevance incitative avec facturation au volume. Ce projet obtenant l’aval de SOS Déchets. »Point de vue de Lionel Jacotot, son président: « C’est aujourd’hui le meilleur système qui existe pour sensibiliser la population aux problèmes que posent les déchets. La redevance incitative qui consiste à faire payer les personnes en fonction de la quantité de déchets qu’elles jettent leur fera prendre conscience qu’il faut faire attention, que des économies sont à faire. Seul bémol: on ne parle que du particulier mais on devrait surtout sensibiliser les industriels qui souvent nous obligent à produire des déchets. Pourquoi ne leur impose t- on pas à utiliser des matériaux recyclables ? »

Il faut savoir que de nos jours, en France, chaque être humain produit 400 kilos de déchets par an. L’objectif est de passer rapidement à 200 kilos et à moyen terme à 0 kilo.

.non.jpg

Autre sujet d’actualité : la décharge de Roybon

« Elle est inutile. L’Isère traite plus de déchets industriels qu’elle n’en produit. On avale les déchets des départements voisins au notre : Rhône, Ain, Savoie, Haute Savoie. Ce n’est pas normal. Que ces départements gèrent leurs déchets! Nous sommes également très inquiets à cause des mâchefers.

machefers2.jpg

Ceux-ci étant les résidus des déchets une fois brûlés. Ils sont dangereux pour la santé, l’environnement, l’Isère ne doit pas devenir un centre de stockage de mâchefers et aucune loi ne régit ce matériau. Il faut être clair, ce dernier qui peut, entre autres, contenir des dioxines, des résidus toxiques ne peut pas être jeté au sommet du col de Toutes Aures. Nous sommes satisfaits que notre combat porte ses fruits car la mobilisation contre cette décharge de Roybon est totale, surtout depuis que l’on a appris que le maire de Roybon a constitué un collectif des maires du Sud Grésivaudan et du nord Drôme. »

sos.jpg

SOS déchets et ses adhérents utiliseront tous les moyens mis à leur disposition pour faire capoter ce projet, » mais ce ne sera pas facile ». Sa mission s’arrêtera t-elle là? « Pas du tout, nos statuts nous définissent comme étant une association de défense de la santé liée a l’environnement, on s’attaquera à un autre chantier, celui des antennes de téléphone portable et le problème des champs magnétiques ».

Contact : sosdechets.org

Catégorie décharge en ChambaranCommentaires fermés

Après les sondages, les forages!

forages-1.jpg

Les forages ont débuté malgrè la présence sur le site de Marcel Bachasson maire de Roybon.

Les évènements se précipitent au sommet du col de Toutes Aures, hélas les nouvelles ne sont pas bonnes ! En effet depuis plusieurs jours des forages sont organisés sur le site retenu pour la mise en place d’une décharge. Selon nos informations, ceux-ci se dérouleraient sous surveillance policière.

forages-2.jpg

Les forages atteignent des profondeurs allant de 4 à 8 mètres voire même plus, on parle de 13 mètres. De l’eau est versée dans les trous pour voir si elle s’évacue ou pas. Si c’est le cas, elle laisserait passer les jus…qui atteindraient des sources, 500 recensées, et des nappes d’eau souterraines d’une totale limpidité et d’une pureté optimale. Celles-ci n’étant même pas agressées par d’éventuelles pollutions agricoles, la surface étant recouverte de forêts naturelles.

forage3.jpg
De l’eau est versée dans ce trou afin d’ étudier la vitesse d’évacuation

A retenir, toujours à propos de l’évacuation, les conclusions d’une étude faite par Guy Faure, hydrogéologue agréé, pour l’association sosdéchets.org: « Il est fondamental de savoir que plus les vitesses de transfert sont lentes, plus le temps à constater la pollution sera grand – ce qui sera le cas sur les Chambarans. La pollution constatée, on ne pourra plus que condamner la ou les partie incriminées et ce sera des pans entiers de cet aquifère qui tout doucement devront être élagués. »

Quant au retour en état de l’eau, il serait impossible à l’échelle de notre temps !

Affaire à suivre!

Catégorie décharge en ChambaranCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

avril 2014
L Ma Me J V S D
« mar    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+