Archive | nature

Tunnel du chambon: tunnel de dérivation

Dès l’arrêt des travaux de réparation du tunnel fin juin en raison de l’accélération du glissement de terrain, le Département de l’Isère a engagé des études techniques et géologiques pour un rétablissement durable et dans les meilleurs délais de la RD 1091. 3 scénarios ont été étudiés :
- la réparation du tunnel au niveau de sa partie effondrée (située sous le glissement) ;
- le percement d’un tunnel de dérivation contournant la zone effondrée ;
- la construction d’un viaduc.

Au terme des études techniques, le Département de l’Isère a retenu la solution de percement d’un tunnel de dérivation d’une longueur totale de 990 mètres, partant du milieu du tunnel existant côté Bourg d’Oisans pour se raccorder après le petit tunnel du Chambon côté La Grave. Cette solution consiste à s’enfoncer dans le versant pour s’affranchir de la zone de glissement et met en sécurité cette partie de la RD 1091, tout en permettant le croisement de deux poids lourds. L’objectif est d’ouvrir ce nouveau tunnel à la circulation pour la saison hivernale 2016/2017, calendrier qui reste conditionné aux procédures administratives.

En l’état actuel des études, cette opération est estimée entre 20 et 25 millions d’euros.

La solution de réparation du tunnel a été définitivement abandonnée car trop aléatoire dans la maîtrise des délais et des coûts et pour une réalisation qui imposerait de réduire le gabarit du tunnel, ne permettant plus le croisement des véhicules sous le tunnel. De plus, cette solution qui consisterait à injecter du béton dans la zone effondrée présentait un risque de pollution de la Romanche s’écoulant en contrebas.

De même, la construction d’un viaduc prenant appui dans le lac, a été écartée car trop longue à mettre en oeuvre (au moins 3 ans), présentant des contraintes d’exploitation et pour un coût total de près de 65M€.

L’ensemble des mesures prises par le Département pour répondre à l’urgence du Chambon se chiffre à près de 30 M€. C’est pourquoi, le Département de l’Isère fait appel à la solidarité de l’Etat qui est acquise, conformément aux engagements pris par le Premier Ministre lors de sa visite sur site le 24 juillet dernier, et à celle des Régions Rhône-Alpes et Provence Alpes Côte d’Azur qui se sont largement exprimées sur le dossier.

Néanmoins, dans l’attente d’une réponse des Régions concernées, le Département continue d’agir et poursuit le projet de réalisation du tunnel de dérivation pour ne pas perdre de temps. Comme depuis le début de cette crise, le Département cherche à faire prévaloir l’intérêt général et ne prendra pas en otage les populations qui vivent une situation dramatique. Il met tout en oeuvre pour apporter une solution pérenne pour cette partie de la RD1091.

Aménagement d’une route de secours en rive gauche

Engagés en juillet dernier, le chantier de la route de secours en rive gauche avance conformément au calendrier prévisionnel pour une ouverture prévue fin octobre, sauf aléas majeurs. 20 à 30 opérateurs travaillent chaque jour sur le site ; le chantier de l’éperon est aujourd’hui avancé à 30% et les travaux d’aménagement côté Haute-Alpes sont avancés à 50%. Cette route de secours sera aménagée de sorte à pouvoir absorber le trafic local et fera l’objet de mesures particulières pour les périodes d’affluence touristique (système d’alternat en sens unique à l’étude). Parallèlement, un autre itinéraire d’accès aux Hautes Alpes sera conseillé.

Navettes fluviales : mise en service d’un bateau maritime

Après la remise en service le 26 août dernier d’un catamaran de 12 places, le Département de l’Isère renforce ce jour le service à disposition des habitants riverains du Chambon, par la mise en circulation d’un bateau de type maritime plus rapide (25 km/h) et disposant de 12 fauteuils en cabine chauffée pour le confort des habitants, notamment en cas d’intempéries. Ce dispositif de navettes sera en fonctionnement jusqu’à l’ouverture de la route de secours.

Catégorie environnement, natureCommentaires fermés

Ressources en eau: Quatre Vallées-Bas-Dauphiné en alerte

Le Comité Départemental de l’Eau (CDE) s’est réuni le 21 juillet 2015 pour avis sur la situation de
la ressource en eau du département. La vigilance sécheresse avait été instaurée par arrêté
préfectoral le 2 juillet pour les eaux superficielles de tout le département.

La canicule, installée depuis le 1er juillet dernier sur l’ensemble du département et l’absence de
précipitations depuis la deuxième moitié du mois de juin dessèchent les sols et accélèrent la
baisse des débits des cours d’eau. Les prévisions météorologiques annoncent quelques orages
pour la journée de mercredi 22 juillet et une légère baisse des températures pour les jours
suivants. Aucune pluie significative n’est attendue. Cette situation climatique correspond à une
sécheresse plus que décennale pour le département.

La situation des cours d’eau est globalement à la baisse depuis mi-juin avec des valeurs très
proches des seuils d’alerte pour une majeure partie des bassins de gestion et un secteur (4
Vallées-Bas Dauphiné) où les seuils sont dépassés depuis plusieurs semaines.

En revanche, les niveaux constatés sur les grandes nappes souterraines ne suscitent pas
d’inquiétude particulière sur la majorité des secteurs du département.

Le Préfet a décidé, après consultation du Comité Départemental de l’Eau et sur la base des
éléments exposés ci-dessus, de placer le bassin des 4 Vallées-Bas-Dauphiné en alerte et le
reste du département de l’Isère en vigilance sur les eaux superficielles. L’arrêté préfectoral de
restriction des usages de l’eau a été signé ce mardi 21 juillet 2015.

Eu égard à l’évolution de la situation pour les semaines à venir, le CDE se réunira le 31 juillet 2015
et réexaminera la situation des bassins déjà sérieusement en difficulté et prendra si nécessaire
des mesures plus restrictives en matière de consommation d’eau.

Pour le secteur en alerte, les mesures de restriction sont les suivantes : interdiction de remplir les
piscines, de prélever dans les cours d’eau pour un usage domestique autre que l’abreuvement des
animaux, de laver les véhicules en dehors des stations professionnelles, d’arroser les espaces
verts publics et privés entre 6h et 20h, de laver les voiries, mise en oeuvre du niveau 1 du plan
d’économie pour les entreprises soumises à l’inspection des installations classées, diminution de
20 % des prélèvements pour l’agriculture conformément aux tours d’eau définis dans les arrêtés
d’autorisation de prélèvement.

Pour les bassins de gestion en vigilance, il est demandé à chacun une gestion économe de l’eau
(remplissage des piscines, arrosage, bains, lavages divers…) que ce soit à partir des
prélèvements dans les cours d’eau ou à partir des réseaux de distribution d’eau publics. Chaque
citoyen doit d’être vigilant et faire preuve de civisme pour éviter de porter atteinte à la ressource en
eau, bien précieux pour tous les usagers.

Le prochain Comité Départemental de l’Eau se tiendra le 31 juillet 2015 à 10h à la préfecture de
l’Isère.

Catégorie eau, natureCommentaires fermés

Canicule – Le département de l’Isère placé en Vigilance Orange


Le département de l’Isère est placé au niveau de la vigilance orange prévu par le Plan National Canicule (PNC).

Le Préfet de l’Isère a déclenché le niveau 3 du PNC en lien avec l’Agence Régionale de Santé (ARS), niveau qui correspond à une alerte canicule avérée.

Les services de l’État en Isère, et notamment les services sanitaires ainsi que leurs partenaires sont plus que jamais mobilisés et vigilants à l’évolution de la situation météorologique.

Le Préfet de l’Isère rappelle les conseils simples à adopter par tous, mais surtout par les personnes fragiles et les plus à risques (personnes âgées de plus de 65 ans, personnes handicapées ou malades à domicile, personnes dépendantes, femmes enceintes…) afin de lutter au mieux contre les conséquences de la chaleur :

  • Buvez régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif ;

  • Rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avants bras) plusieurs fois par jour ;

  • Mangez en quantité suffisante et ne buvez pas d’alcool ;

  • Evitez de sortir aux heures les plus chaudes et passez plusieurs heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché, musée…) ;

  • Evitez les efforts physiques ;

  • Maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais) ;

  • Pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et,dès que nécessaire, osez demander de l’aide ;

  • Consultez régulièrement le site de Météo-France pour vous informer.


Si vous connaissez des personnes âgées, handicapées ou fragiles qui sont isolées, incitez-les à s’inscrire sur la liste mise à leur disposition par chaque mairie afin de recevoir de l’aide de bénévoles, et, pendant une vague de chaleur, prenez de leurs nouvelles régulièrement

Des lieux d’accueil pour les personnes en situation de grande précarité et sans domicile ont été ouverts:

Ces sites sont les suivants :

  • Le local de l’ Accueil SDF : 4 bis rue du Vieux Temple – Grenoble

Ouvert le mercredi, le vendredi, le samedi et dimanche de 14h à 17h

  • Le local Mosaïque du Secours Catholique : 20 rue Général Rambaud – Grenoble

Ouvert le lundi, le mardi et le jeudi de 14h à 17h

  • La salle d’attente du SATIS : 8 rue Sergent Bobillot – Grenoble

Mise à disposition du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

  • Le réfectoire du CAI (Centre d’Accueil Intercommunal) : 12 rue Henri Tarze – Grenoble

Mis à disposition du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Les conseils de prévention, ainsi que les outils élaborés par le ministère chargé de la santé et l’Institut national d’éducation et de prévention pour la santé (INPES) figurent sur les sites Internet du ministère et de l’Institut.

Vous pouvez consulter en particulier les pages suivantes :

http://www.sante.gouv.fr/canicule-et-chaleurs-extremes.html

http://www.inpes.sante.fr/10000/themes/evenement_climatique/canicule/canicule-outils.asp.

Et le site Internet des services de l’État en isère :

http://www.isere.gouv.fr/Politiques-publiques/Securites/Securite-sanitaire/Canicule-fortes-chaleurs-adoptez-les-bons-reflexes/%28language%29/fre-FR






Des lieux d’accueil pour les personnes en situation de grande précarité et sans domicile ont été ouverts:


Ces sites sont les suivants :


  • Le local de l’ Accueil SDF : 4 bis rue du Vieux Temple – Grenoble

Ouvert le mercredi, le vendredi, le samedi et dimanche de 14h à 17h

  • Le local Mosaïque du Secours Catholique : 20 rue Général Rambaud – Grenoble

Ouvert le lundi, le mardi et le jeudi de 14h à 17h

  • La salle d’attente du SATIS : 8 rue Sergent Bobillot – Grenoble

Mise à disposition du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

  • Le réfectoire du CAI (Centre d’Accueil Intercommunal) : 12 rue Henri Tarze – Grenoble

Mis à disposition du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h


Les conseils de prévention, ainsi que les outils élaborés par le ministère chargé de la santé et l’Institut national d’éducation et de prévention pour la santé (INPES) figurent sur les sites Internet du ministère et de l’Institut.

Vous pouvez consulter en particulier les pages suivantes :

http://www.sante.gouv.fr/canicule-et-chaleurs-extremes.html

http://www.inpes.sante.fr/10000/themes/evenement_climatique/canicule/canicule-outils.asp.

Et le site Internet des services de l’État en isère :

http://www.isere.gouv.fr/Politiques-publiques/Securites/Securite-sanitaire/Canicule-fortes-chaleurs-adoptez-les-bons-reflexes/%28language%29/fre-FR




Catégorie natureCommentaires fermés

« » Vous êtes l’un des piliers de l’accord » Paris Climat 2015″

Le président français François HOLLANDE a salué aujourd’hui le rôle exemplaire des collectivités et des acteurs territoriaux dans la lutte contre les changements climatiques, au premier jour du Sommet mondial Climat & Territoires, le plus large rassemblement de villes, régions et représentants de la société civile avant la conférence Paris Climat 2015 (COP21).

« À 5 mois de la COP21 à Paris, le Sommet mondial Climat & Territoires est une étape importante, un signe de détermination collective et de mobilisation des territoires du monde, a déclaré le Président français devant plus 800 responsables de collectivités locales et d’organisations non-gouvernementales venus de près de 80 pays. Votre réunion montre que l’action sur le climat est l’affaire de tous : des Etats, des gouvernements, des territoires, des associations, des entreprises, de tous les acteurs non-étatiques. Vous êtes l’un des piliers de l’accord. »

Le président français a annoncé à Lyon son soutien à un accès direct des collectivités territoriales au financement climat ainsi que l’organisation d’une journée spéciale consacrée aux collectivités pendant la COP21.

Janos PASZTOR, Sous-Secrétaire général des Nations Unies aux changements climatiques, s’est également adressé aux représentants présents: « En tant que maires, présidents de régions et de collectivités territoriales, vous pouvez unir vos efforts pour donner confiance à vos gouvernements – ils ont besoin de votre soutien pour relever le niveau de leurs ambitions. »


« Vous avez la capacité de leur montrer que c’est possible. Vous êtes en première ligne dans la lutte contre les changements climatiques et vous avez le pouvoir d’encourager les dirigeants de vos pays à s’élever au-dessus des clivages politiques. »
« Notre rencontre par son ampleur est inédite, a poursuivi Jean-Jack QUEYRANNE, Président de la Région Rhône-Alpes et hôte du sommet. Les gouvernements ne sont plus seuls. Nous sommes porteurs des attentes de la société mondiale, dans sa diversité mais unie par une conscience commune. »

« Nous sommes aussi porteurs d’engagements concrets, c’est ce qui fait l’originalité de ce sommet. Ces engagements, qui seront pour certains quantifiés, donneront une idée du niveau d’efforts très importants que nous sommes prêts à amplifier dans le cadre de nos responsabilités. »

Ronan DANTEC, sénateur français, Porte-parole de CGLU pour le climat et co-organisateur du sommet a dit : « Face au risque de climato-fatalisme et de repli des territoires sur eux mêmes, le sommet montre des acteurs mobilisés, ambitieux dans la lutte contre les changements climatiques et oeuvrant pour un monde de coopération. »

Sharan BURROW, Secrétaire générale de la Confédération syndicale internationale (CSI), a dit : « C’est simple. Il n’y aura pas d’emploi sur une planète morte. Les syndicats demandent et se proposent pour des positions de responsabilité à tous niveaux, des gouvernements aux lieux de travail, partout dans le monde, afin de préparer une transition juste par l’action climat. »

Michèle OKALA, jeune volontaire pour l’Environnement (Cameroun), a mis l’accent sur les inquiétudes de la jeunesse mondiale : « Nous, jeunes, en notre qualité de citoyens du monde, sommes conscients de la responsabilité qui est la nôtre en matière de lutte contre le dérèglement climatique. Nous réitérons notre volonté à soutenir nos Etats et nos gouvernements. Nous demandons en retour une oreille attentive à nos initiatives. »

A Lyon, Rhône-Alpes (France), l’Ecosse (Royaume-Uni) et le Pays Basque (Espagne) ont rejoint quatorze autres régions et provinces, notamment la Californie (Etats-Unis) et le Bade Würtemberg (Allemagne) en signant le “Under 2 MOU”, un accord unique en son genre pour contenir le réchauffement de la planète à moins de 2°C. Ils représentent plus de 5000 milliards de dollars de produit national brut (l’équivalent de la troisième économie mondiale) et 123 millions d’habitants.

« Notre coalition diverse, et croissante, est la preuve qu’un groupe important de régions et de territoires partout dans le monde est prêt à appuyer des engagements ambitieux de leurs gouvernements nationaux à Paris en décembre », a dit Matthew RODRIGUEZ, Secrétaire à la Protection de l’Environnement de la Californie (Etats-Unis). « Cela démontre aussi qu’à l’échelle locale, les acteurs n’attendent pas leurs gouvernements pour agir. La menace des changements climatiques est réelle, et les collectivités territoriales font partie intégrante de la solution. Le temps est venu pour des mesures énergiques. »

S’adressant au sommet par message vidéo, Mike BLOOMBERG, Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour les villes et le changement climatique et ancien maire de New York, a dit : « Ce sommet est l’occasion pour les dirigeants des villes et des autorités locales de définir des objectifs ambitieux pour réduire les émissions de carbone – et démontrer aux gouvernements nationaux tout ce qui a déjà été accompli à l’échelle locale. »

Au long des discussions, les participants ont traité de sujets tels que les défis auxquels font face les villes et les collectivités territoriales afin de mener la croissance mondiale tout en luttant contre les
changements climatiques ; comment donner voix aux jeunes en tant que leaders de demain ; et le rôle clé d’élus locaux comme agents de changement.

La première journée du sommet a également été l’occasion de restituer les résultats du débat citoyen planétaire  » World Wide Views on Climate Change » qui révèlent notamment que sept citoyens sur dix disent que l’action contre le changement climatique générera plus de bénéfices que de contraintes.
**********************************************************
A PROPOS DU SOMMET MONDIAL CLIMAT & TERRITOIRES
Le Sommet mondial Climat & Territoires est placé sous le Haut Patronage du Président de la République française. C’est un événement labellisé COP21, organisé avec le soutien de la Convention cadre des Nations Unies pour les changements climatiques.

Catégorie environnement, nature, planète TerreCommentaires fermés

:Un séminaire sur la protection de la nature

Dans le cadre de la convention pluriannuelle signée entre la Fédération Rhône Alpes de Protection de la Nature (FRAPNA) et le Conseil départemental de l’Isère,  un séminaire public est organisé le lundi 29 juin de 9h à 13h à la salle polyvalente  de St Aupre .

A cette occasion une douzaine d’associations naturalistes membres du réseau Protection de la Nature (RPN) de la FRAPNA   présenteront, à l’aide de diaporamas, leur stratégie en matière de protection de la nature à leurs partenaires institutionnels : Services du Département, de la région, de l’état, élus locaux etc.

Toutes les personnes intéressées peuvent s’inscrire par mail : frapna-isere@frapna.org ou par téléphone : 04 76 42 98 15.Entrée libre et gratuite.

Catégorie natureCommentaires fermés

Tunnel du Chambon: financements à hauteur de 1,831 millions d’euros

Vendredi 19 juin, en séance publique du Conseil départemental de l’Isère, le Président Jean-Pierre BARBIER a présenté un amendement sur le Tunnel du Chambon visant à voter le principe du financement des 1,831 millions d’euros destinés :

– à réparer le tunnel afin de permettre sa réouverture dans les délais prévisionnels espérés (1.4 M€),

- à organiser les dessertes de substitution par navettes pour les déplacements les plus urgents (231 000 €),

- à financer le plan de soutien à l’activité touristique de l’Oisans, sous la conduite d’Isère Tourisme (100 000 €),

- à financer le plan de soutien aux entreprises sinistrées du secteur. La gestion de ce fonds (100 000 €) sera confiée aux chambres consulaires.

Ce montant a été voté à l’unanimité.

Parallèlement, le Président a informé les élus de la situation, qui s’est considérablement modifiée ces dernières heures. Les experts ont en effet constaté hier une accélération du glissement de la partie haute du versant de 10 cm par jour, estimant qu’il était désormais quasi certain qu’à moyen terme, la zone représentant au minimum 100 000 m3 (soit 250 000 tonnes ou 10 000 camions) allait glisser et tomber dans le lac.

Mais au regard de l’incertitude liée au mouvement incontrôlable de la montagne, il a été décidé d’entreprendre dès que possible l’aménagement d’une piste de secours de l‘autre côté du lac. Durant ces dernières semaines, parallèlement aux travaux sur le tunnel, différentes études ont été entreprises afin de vérifier la faisabilité de cette voie, notamment sur la section de 400 mètres avec un éperon rocheux à franchir.

Cette décision ne remet bien entendu pas en cause les travaux entrepris dans le tunnel. Les travaux continuent. Les services du département de l’Isère et les entreprises en action sur le chantier vont tenter de gagner le contre-la-montre contre la montagne, espérant pouvoir stabiliser la cavité et poursuivre le chantier en cours jusqu’à son terme.

L’objectif est maintenant de réaliser cette piste dans les 4 mois, ce qui permettra de garantir un accès régulé. Malgré l’importance du coût de l’opération pour le Département (5 millions d’euros), il paraissait indispensable d’entreprendre cet aménagement afin d’assurer une solution pérenne aux besoins des habitants du secteur.

Le département de l’Isère est prêt. Le Président BARBIER a fait valider par l’assemblée départementale ce matin le principe du financement de ces 5 millions d’euros.

Les entreprises ont été sollicitées, et les travaux peuvent débuter très rapidement. Ne manque aujourd’hui que la validation de l’Etat qui doit autoriser le lancement de ces travaux dans des circonstances exceptionnelles, sans les nombreuses étapes préalables habituellement nécessaires.

Le Président BARBIER a interpellé le Préfet de l’Isère  à ce sujet.

Catégorie environnement, nature, questions d'actualitéCommentaires fermés

Grand Duc Ultra trail de Chartreuse

Evènement fédérateur, organisé par Chartreuse Tourisme, le Grand Duc rassemble acteurs locaux et communes du massif autour d’un projet commun. Ainsi, chaque année, une ville ou un village chartrousin est mis à l’honneur en recevant l’épreuve.

Pour son 26ème anniversaire, le Grand Duc – Ultra-trail de Chartreuse vous propose cette année un nouveau parcours exceptionnel au départ de la base de loisirs des Echelles / Entre-Deux-Guiers.

Les Echelles, village situé dans le Parc Naturel Régional de Chartreuse, qui se prêtera à l’exercice en 2015, accueillant les coureurs et leurs accompagnants sur la nouvelle base de loisirs Rivièr’Alp pour un week-end sportif et festif.

Les coureurs graviront notamment les sommets de la Cochette et pour la première fois du Mont Grêle avec une vue imprenable sur le Lac d’Aiguebelette. Après un passage à la base de loisirs, le parcours continuera vers les Rochers de Fetrus puis dans les collines de Miribel les Echelles.

Une épreuve très prisée qui attire environ un millier de coureurs chaque année, accompagnés de leurs familles, pressés de savourer le tracé, seuls ou dans un effort collectif, à deux ou en relais à 5.

Rensignements et contacts : www.grandduc.fr

Page Facebook : fr-fr.facebook.com/trail.grand.duc

Catégorie nature, sportCommentaires fermés

Les Randos Paysannes…

L’association Accueil Paysan Isère lance les Randos Paysannes. Elle nous organise un évènement afin d’inaugurer les sentiers Randos Paysannes du Trièves: Samedi 27 Juin à Tréminis.

Au programme:
En journée:
- rando-croquis accompagnée d’une aquarelliste
- Rando paysanne avec un accompagnateur de moyenne montagne

Après l’effort le réconfort…
17: Marché paysan
Dès 19h: Repas paysan (sur réservation), buvette et animation musicale

Sans titreSans titre2

Catégorie monde rural, natureCommentaires fermés

« Réchauffement climatique dans le Vercors et les Préalpes : le futur reste à écrire »

Sans titreA l’occasion du lancement officiel du projet « Impacts du changement climatique et Adaptation en territoire de Montagne (ADAMONT) », porté par Irstea et Météo-France, et financé dans le cadre du programme Gestion et Impacts du Changement Climatique (GICC), les partenaires scientifiques organisent, en collaboration avec le Parc naturel régional du Vercors, une demi-journée d’échanges avec les acteurs socioprofessionnels du territoire.

Cette manifestation s’adresse à un public de scientifiques et de professionnels intéressés par la question du changement climatique en moyenne montagne, plus spécifiquement dans le Vercors (chercheurs, techniciens des collectivités, élus, associations, socio-professionnels…).

Il sera question de climat, de neige, de ressource en eau, de risques, de forêt, d’agriculture, de tourisme, de biodiversité…

Un temps pour confronter les différentes perceptions, observations et propositions d’actions pour aider les territoires de montagnes à s’adapter aux changements en cours et à venir.

Lundi 22 juin 2015 à partir de 14h00
Salle des fêtes de la Coupole – Place Mure Ravaud
38250 Villard-de-Lans

A partir de 20h00, un temps de débat ouvert au grand public débutera par la projection d’un film sur le changement climatique.

Inscription gratuite mais obligatoire via le formulaire en ligne
http://inscription.gip-ecofor.org/gicc/index2.php avant le 12 juin 2015.

PROGRAMME

Sans titre2


Catégorie agriculture, forêt, montagne, nature, parcsCommentaires fermés

La grande fête du VTT à Villard-de-Lans

Vous connaissez le Vélo Vert Festival ?
Organisé pour la 6e édition les 5,6 et 7 juin 2015, cet événement majeur se déroule chaque année à Villard-de-Lans.

Sans titre

Pensé pour être la Grande Fête du VTT, le Vélo Vert Festival rassemble un salon avec plus de 250 marques de vélos et d’accessoires.

Un centre de test en pleine nature, absolument unique au monde, permettra aux festivaliers de se transformer en véritables pilotes d’essai.

À leur disposition, plus de 2000 VTT et accessoires à découvrir et à mettre à l’épreuve sur 13 parcours tests spécialement conçus pour cela.

Enfin, des compétitions (Massive DH, Enduro, Mythic Chrono, Street Race, Electric Race, …), des challenges (Spanninga Night Ride, Family Challenge, Ice Experience, …), des randonnées et parcours découverte (DH, vélos électriques, randos 15,30,45 et même 75km, …) se succéderont durant les 3 jours du premier week-end de juin, pour le plus grand bonheur de tou(te)s les passionné(e)s.

Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, nature, sportCommentaires fermés

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

juillet 2020
L Ma Me J V S D
« juin    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+