Archive | sport

Critérium du Dauphiné: l’Isère décisive.

Du 4 au 11 juin prochains, la 69ème édition du Critérium du Dauphiné mettra aux prises l’essentiel des favoris du Tour de France, pour la première fois confrontés en compétition au redoutable Mont du Chat. Au cœur du triptyque montagnard sur lequel se départageront les prétendants au titre, le Dauphiné fera étape pour la deuxième fois de son histoire à l’Alpe d’Huez…en empruntant un final inédit.

Le rendez-vous est fixé à Saint-Etienne, qui au-delà de son attachement au football, peut aussi être regardée comme l’une des capitales françaises du cyclisme, avec 25 passages du Tour de France, 59 pour Paris-Nice et surtout 24 apparitions sur la carte du Critérium du Dauphiné.

Le 4 juin prochain, c’est par une étape mouvementée, avec trois tours d’un circuit final exigeant comprenant la côte de Rochetaillée, que débuteront les débats. Les sprinteurs pourraient s’y retrouver en délicatesse, mais auront certainement l’opportunité de s’expliquer sur les deux arrivées suivantes, à Arlanc et Tullins, avant de laisser la parole aux rouleurs sur un contre-la-montre jugé à Bourgoin-Jallieu.

Les favoris de l’épreuve seront déjà identifiés après cet exercice solitaire de 23,5 km, mais ils devront surtout mobiliser leurs talents de grimpeurs (et de descendeurs !) sur les trois journées qui concluront la semaine. Immédiatement avant l’arrivée à La Motte-Servolex, ceux qui le peuvent sortiront leurs griffes sur les pentes du Mont du Chat, qui se raidissent sur près de 9 kilomètres, à plus de 10 % de moyenne.

La découverte sera particulièrement instructive sur cette ascension également au programme de la 9ème étape du Tour de France entre Nantua et Chambéry. Le Dauphiné prendra le lendemain aussi des airs de juillet pour une arrivée à l’Alpe d’Huez… dont l’approche est totalement revisitée. Un détour envoie les coureurs se départager en montant au col de Sarenne, puis sur les quatre derniers kilomètres de l’ascension classique !

Rien ne sera pourtant acquis dans la station iséroise, puisque les 115 kilomètres du lendemain ne laisseront aucun répit à ceux qui tenteront de défendre leurs positions : il n’y aura pour ainsi dire pas un mètre de plat, pour enjamber le col des Saisies, puis les Aravis et la Colombière, avant de s’attaquer aux 11,3 km de l’ascension finale au Plateau de Salaison (9,2 % de pente moyenne). Les prétendants au Tour de France devront être dans le coup.

Le programme des étapes :

Dimanche 4 juin, 1re étape : Saint-Etienne > Saint-Etienne, 170 km
Lundi 5 juin, 2e étape : Saint-Chamond > Arlanc, 171 km
Mardi 6 juin, 3e étape : Le Chambon-sur-Lignon > Tullins, 184 km
Mercredi 7 juin, 4e étape : La Tour-du-Pin > Bourgoin-Jallieu, 23,5 km (c-l-m. ind.)
Jeudi 8 juin, 5e étape : La Tour-de-Salvagny > Mâcon, 175 km
Vendredi 9 juin, 6e étape : Parc des Oiseaux Villars-les-Dombes > La Motte-Servolex, 145,5 km
Samedi 10 juin, 7e étape : Aoste > Alpe d’Huez, 167,5 km
Dimanche 11 juin, 8e étape : Albertville > Plateau de Solaison, 115 km

Catégorie sportCommentaires fermés

Le Tour à La Mure

Fabrice Marchiol le regretté maire de La Mure l’avait annoncé: « suite au retrait de la candidature de Grenoble comme ville étape du Criétium et du Tour, nous sommes preneurs! « 

La Mure a été ville d’arrivée du Critérium en 2014 et sera ville de départ en 2017…

Dévoilé au Palais des Congrès de Paris devant près de 4 000 spectateurs, le parcours de la 104e édition du Tour de France (1er – 23 juillet 2017) se distingue par un programme montagneux atypique. Des ascensions moins nombreuses mais plus raides permettront aux favoris de se départager.

Le départ sera donné de Düsseldorf en Allemagne..

Les Vosges, le Jura, les Pyrénées, le Massif Central, les Alpes. Dans cet ordre d’apparition au programme, les cinq massifs montagneux de l’Hexagone seront visités par le Tour de France 2017.

1

Il entrera dans notre région lors de la 9ème étape: Nantua/ Chambéry avant d’y revenir le 17 juillet pour une journée de repos au Puy en Velay( lundi 17 juillet.) Le lendemain les coureurs rejoindront Romans sur Isère ( Etape 16) .

La 17ème étape sera une étape reine avec le départ donné depuis La Mure. Les rescapés de la course rejoindront Serre Chevalier via  les cols d’Ornon, du très difficile col de la croix de fer et le fameux col du Galibier pour finir..soit plus de 4000 mètres de dénivelés. Nous serons le mercredi 19 juillet.

Inutile de préciser que l’effervescence commence à gagner La Mure, mais aussi tout le sud Isère..On en reparlera!

Gilbert PRECZ

Catégorie A la une, Auvergne-Rhône-Alpes, sportCommentaires fermés

L’argent pour Mélina Robert Michon, l’Isère en fête!

Mélina Robert-Michon née à Voiron, ayant vécu à Colombe,  ancienne vice championne du monde du lancer du disque, vient d’apporter à la France une médaille d’argent aux jeux olympiques de Rio.

La Française a terminé deuxième de la finale du disque dames, avec un meilleur jet à 66,73m. c’est la Croate Sandra Perkovic, avec un  jet à 69,21m, qui décroche l’or olympique. Mélina 37 ans n’avait jamais décroché une médaille olympique auparavant..

Rappelons que ses parents sont éleveurs laitiers à Colombe. Elle les a souvent aidés à rentrer les vaches…

L’Isère est en fête et son exploit a été salué par Jean Pierre Barbier, président du conseil départemental:  » « Je tiens à saluer la très belle médaille d’argent de l’Iséroise Mélina ROBERT-MICHON au
concours de lancer du disque aux Jeux olympiques de Rio en réalisant un jet à 66,73 mètres.
Elle établit ainsi un nouveau record de France et apporte une première médaille à notre
département, et la 26ème pour l’équipe de France. »
Originaire de Colombe et licenciée actuellement au Lyon Athlétisme, Mélina ROBERT-MICHON
est une athlète de haut niveau dont le parcours sportif impose le respect.
C’est un bel exemple et une grande fierté pour notre département et pour sa famille qui la soutient
sans relâche depuis toujours ».

Catégorie Département de l'Isère, sportCommentaires fermés

Critérium 2016: le parcours..

Le parcours de la 68ème édition du Critérium du Dauphiné, dévoilé ce matin à Lyon à l’Hôtel de Région Auvergne-Rhône-Alpes, se prête à une explication au long cours débutant dès le prologue en côte des Gets le 5 juin, jusqu’à l’arrivée finale à Superdévoluy le 12 juin, après 1 147,4 km de route.

Les opportunités seront nombreuses pour Froome, Contador, Aru,  les derniers vainqueurs des trois grands tours, Rodriguez, Pinot, Bardet, Porte ou Van Garderen… mais pas forcément décisives !

Des passages flirtant avec les 10 % de pente dès le premier kilomètre, jusqu’à une arrivée en station à 1500 mètres d’altitude pour boucler les huit jours de débat entre les prétendants au titre, les chasseurs d’étapes ou les sprinteurs inspirés par l’édition 2016 : le tracé est à la fois exigeant et ouvert. Cette année, l’exercice d’introduction n’aura rien d’une formalité.

Clin d’œil à l’histoire de l’épreuve qui s’est déjà ouverte sur des prologues en côte jugés à La Bastille dans les hauteurs de Grenoble (1979, 2000), le Cronoscalata des Gets sera aussi tourné vers un futur proche, puisque les coureurs du Tour de France s’expliqueront quelques semaines plus tard sur un autre concours d’escalade à Megève.

La parole sera ensuite alternativement donnée aux sprinteurs, puncheurs et grimpeurs de différents calibres : celui qui se démarquera à Chalmazel-Jeansagnière (étape 2) visera probablement le podium en fin de semaine, mais n’aura pas nécessairement ses chances face aux finisseurs qui auront passé la difficulté précédant l’arrivée à Tournon-sur-Rhône (ét.3).

Le ton nettement plus alpin des dernières étapes annonce ensuite une bataille pour le titre en trois actes propices aux rebondissements. Ainsi, les bénéfices éventuels encaissés à Vaujany (ét.5) auront peu de poids à l’attaque des 4000 mètres de dénivelé positif (sur 141 km !) à encaisser le lendemain sur la route de Méribel.

Le programme est tout juste moins impressionnant pour l’ultime étape, mais un coup de force peut encore éparpiller les membres du podium dans la montée au col du Noyer, suivie d’une descente tout à fait exploitable et d’un dernier effort pour achever sa mission à Superdévoluy. Il sera alors temps de se projeter vers le mois de juillet…

Le programme des étapes :

1
Dimanche 5 juin, prologue : Les Gets, 3,9 km (c-l-m. ind.)
Lundi 6 juin, étape 1 : Cluses > Saint-Vulbas, 186 km
Mardi 7 juin, étape 2 : Crêches-sur-Saône > Chalmazel-Jeansagnière, 167,5 km
Mercredi 8 juin, étape 3 : Boën-sur-Lignon > Tournon-sur-Rhône, 182 km
Jeudi 9 juin, étape 4 : Tain-l’Hermitage > Belley, 176 km
Vendredi 10 juin, étape5 : La Ravoire > Vaujany, 140 km
Samedi 11 juin, étape 6 : La Rochette > Méribel, 141 km
Dimanche 12 juin, étape 7 : Le-Pont-de-Claix > Superdévoluy, 151 km

Catégorie Auvergne-Rhône-Alpes, région Auvergne Rhône-Alpes, sportCommentaires fermés

Villard de Lans fête ses champions

Villard de Lans renouvelle son partenariat avec notre champion de ski de fond Robin Duvillard, médaillé de bronze aux derniers Jeux Olympiques de  Sotchi. Madame le maire Chantal Carlioz, le président du Club de ski nordique Thierry Sauvage, le président du club des sports de Villard de Lans Jean-Jacques Rambaud et le directeur de station Christian Douchement co-signeront la convention de partenariat avec Robin Duvillard. L’occasion pour Chantal Carlioz de rappeler combien les valeurs du sport de haut niveau font partie intégrante de l’âme du village !

Habitants et touristes, sportifs ou non vont ensuite se retrouver sur la place de « l’Ours » pour un moment inédit avec les sportifs de haut niveau.
Présences & dédicaces de : Robin Duvillard,  Ludovic Guillot-Diat, Mathieu Legrand, l’équipe de hockey les Ours, l’équipe du ballet de patinage artistique  et bien d’autres…
L’occasion de présenter la dynamique sportive à Villard de Lans et de mieux comprendre son organisation (champions & palmarès / Clubs / Lycée / Soutien). Cette soirée lance également un nouveau site dédié à nos sportifs de haut niveau.


Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, sportCommentaires fermés

PLAY ALPES ISERE

C’est au marché de Noël de Grenoble, en présence de Chantal Carlioz, vice présidente du conseil Départemental de l’Isère , en charge du tourisme et des stations, de Fabrice Hugelé, vice-président de la communauté d’agglomération de Grenoble, président de l’office de tourisme de Grenoble-Alpes Métropole, de plusieurs  élus de montagne, accompagnés par de nombreux moniteurs de l’Ecole de Ski Français qu’a été présentée et lancé le forfait Play Alpes Isère.

Quel est le point en commun entre les domaines skiables de l’Alpe d’Huez, l’Alpe du Grand Serre, Autrans, Chamrousse, le Col de l’Arzelier, le Col d’Ornon, le Collet d’Allevard, Gresse en Vercors, Lans en Vercors, Les 7 Laux, Le Sappey-en-Chartreuse, Méaudre, Oz-Vaujany, Saint Hilaire du Touvet, Saint Pierre de Chartreuse et Villard de Lans/Corrençon-en-Vercors

PLAY ALPES ISERE

1

Imaginez-vous : ce matin au réveil vous avez une folle envie de glisse. Vous regardez par la fenêtre en direction des sommets. La neige fraichement tombée la nuit précédente n’attend que vous, dans le ciel bleu on voit le soleil pointer le bout de son nez.

Belledonne ? Chartreuse ? Oisans ? Vercors ? Quel que soit le massif que vous choisirez ce matin, en arrivant en station, alors que les autres iront chercher leur forfait, vous irez directement vers les remontées mécaniques. Vous serez le premier sur le siège et donc le premier à tracer !

Un doux rêve ? Non, c’est tout simplement l’un des avantages d’un utilisateur PLAY ALPES ISERE.

Pour lancer la saison hivernale 2015-2016, 16 stations iséroises se regroupent pour proposer aux fans de glisse une carte unique qui, une fois en poche, donne accès aux différents domaines skiables sans attendre aux caisses.

A la manière d’un abonnement, une fois activée, la carte PLAY ALPES ISERE permet à son détenteur de choisir sa station iséroise parmi 16 avec un accès facile, des tarifs préférentiels, des points fidélités. PLAY ALPES ISERE c’est + de choix, +  de ski, + de liberté donc + de plaisir…

Avec PLAY ALPES ISERE, le terrain de jeu des fans de glisse isérois s’agrandit.

Quels avantages ?

En plus de son côté pratique, la carte Play Alpes Isère c’est :

Une tarification avantageuse

Les stations proposent une gamme de produits journée, ½ journée et même 4 h, selon les tranches d’âge habituelles, adulte, enfants. Selon la période de la saison et les jours de la semaine, une réduction jusqu’à 10% est appliquée sur le tarif public.

Pour connaitre la liste et les conditions de chaque station, rendez-vous sur le site www.play-alpes.com

Un Programme de fidélisation qui récompense les plus actifs

Chaque acquisition de forfait donne lieu à une capitalisation de 10% du montant des achats, à valoir sur la 6ème sortie de ski. Ensuite, les 10% de fidélisation acquis à chaque sortie s’appliquent automatiquement sur la sortie suivante.

Comment cela fonctionne-t-il ?

A la manière d’un télépéage, une carte unique donne accès aux différents domaines de ski alpin. Pas d’avance d’argent et plus de paiement en caisses ou de rechargement sur internet, le règlement se fait par prélèvement bancaire périodique, selon la consommation réellement effectuée.

Chaque station dispose  de systèmes de billetterie et de contrôle différents. Play Alpes Isère s’adapte à cette situation et facilite la vie du skieur.

-  Main libre : dans 6 stations du réseau, la carte Play Alpes Isère est reconnue par les bornes de contrôle, ce qui permet un accès direct aux pistes.

- Forfaits papier « classique » : la carte Play Alpes Isère est présentée dans un distributeur automatique de forfait, sans aucune transaction au niveau des caisses. Ces distributeurs sont disponibles dans 9 stations du réseau.

Où trouver la carte Play Alpes Isère ?

La carte Play Alpes Isère est diffusée gratuitement,

· dans les agences iséroises de notre partenaire bancaire, Caisse d’Epargne

· chez les commerçants partenaires (liste sur le site internet)

· sur le site www.play-alpes.com moyennant les frais d’envoi complémentaires.

Comment activer la carte Play Alpes Isère ?

L’activation de la carte se fait, en début de saison, sur www.play-alpes.com moyennant la somme de 5 €.

La validité de l’abonnement court du 1er novembre au 31 octobre. Plusieurs cartes peuvent être rattachées à un même compte, pour les membres d’une même famille par exemple.

Soutenu par le Département de l’Isère, Grenoble-Alpes Métropole, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Grenoble et la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes,  le dispositif Play Alpes Isère s’articule autour de plusieurs axes permettant une innovation des usages pour les skieurs réguliers rhônalpins. Viendront s’ajouter progressivement des offres complémentaires de loisirs et de services, été comme hiver.

La saison 2015-2016 n’est qu’un début…

Les 16 stations Play Alpes Isère 2015/2016

Alpe d’Huez, Alpe du Grand Serre, Autrans, Chamrousse, Col de l’Arzelier, Col d’Ornon, Collet d’Allevard, Gresse en Vercors, Lans en Vercors, Les 7 Laux, Le Sappey-en-Chartreuse, Méaudre, Oz-Vaujany,
Saint Hilaire du Touvet, Saint Pierre de Chartreuse, Villard de Lans/Corrençon-en-Vercors.

&


Chantal Carlioz:  « la volonté des élus était de créer un climat, un environnement, une dynamique  favorables pour que nos stations de l’Isère, déjà très attractives le soient encore davantage . Il ne faut pas oublier qu’elles sont sources d’emplois… toute la famille du ski  est placée sous une sous une même bannière, c’est une étape, il faut dépasser la logique du ski et y associer les autres activités sportives, les loisirs, la gastronomie.. afin de fidéliser la clientèle qui se rend dans nos stations de l’Isère.

Fabrice Hugelé: « face au contexte très concurrentiel,  aux territoires voisins de la Savoie et même des Hautes-Alpes, « il faut jouer collectif et chasser en meute, pour que l’image de Grenoble intéresse aussi l’international. Grenoble Alpes Métropole adhère à ce projet et nous avons su mutualiser nos moyens,les retombées seront positives.. »

1A l’occasion du lancement de PLAY ALPES ISERE,  les ESF de l’Isère ont posé symboliquement devant l’Ancien Palais du Parlement avec leurs flambeaux aux couleurs bleu, blanc, rouge, en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre dernier à Paris.



Catégorie La Métro, loisirs/détente, montagne, sportCommentaires fermés

Finale de la Coupe de France de football féminin au Stade des Alpes

Christophe Ferrari, Président de Grenoble-Alpes Métropole et Eric Piolle, Maire de
Grenoble se félicitent de l’excellente nouvelle qui vient d’être annoncée par la
Fédération Française de Football à l’occasion du tirage au sort des 32emes de finale
de Coupe de France de football féminin.
En effet, la finale de la prochaine Coupe de France de football féminin se déroulera
au Stade des Alpes à Grenoble le dimanche 15 mai 2016.
Les projecteurs généralement braqués sur les footballeurs vont l’être à cette
occasion sur les footballeuses. Conformément aux orientations des deux
collectivités, l’accent mis sur l’égalité d’accès au sport entre les femmes et les
hommes verra une concrétisation concrète grâce à l’organisation de cette fête du
football féminin.
Préfigurant, nous l’espérons tous, l’organisation de la Coupe du Monde de Football 2019
dans cette même enceinte, nous voulons remercier Monsieur le Président du
District de l’Isère de Football qui, par son implication constante, nous permet
d’accueillir un tel évènement.
Véritable phénomène en France, le foot féminin voit une explosion du nombre de ses
licenciées et pratiquantes. Médiatiquement, c’est indéniable, le football féminin a
changé de dimension. En cela, accueillir le dernier acte de cette épreuve
extrêmement populaire, contribuera, nous le souhaitons vivement, à l’essor et à la
promotion de cette pratique dans l’ensemble de notre agglomération et de notre
département.

Catégorie La Métro, sportCommentaires fermés

GF38- AJ Auxerre: le match se jouera à chambéry !

La rencontre de championnat de CFA Grenoble -Auxerre devait se dérouler au stade des Alpes le samedi 31 octobre dans des conditions particulières. En effet le lendemain est programmée la rencontre de Top 14 entre le FC Grenoble et Toulon.

Les dirigeants du GF38 ont accepté une succession de contraintes afin que cela en soit ainsi.

« Pour que nos supporters puissent être à nos côtés, pour que nos joueurs puissent évoluer à domicile, pour retrouver une sérénité perdue par rapport à l’organisation des matchs le GF38 a accepté de jouer cette rencontre dans un stade intégralement aux couleurs du FCG et de ses sponsors. Nous avons expliqué cette décision d’ouverture à nos propres sponsors, et surtout à nos supporters, pour qu’ils nous accompagnent dans cette démarche. Nous étions également d’accord de laisser le stade pour l’entraînement de l’équipe du FCG le samedi matin, avec un terrain en configuration Rugby. » précisent les dirigeant du GF38 par communiqué de presse.

On pensait que tout était réglé mais coup de théâtre:

Dans le cadre de la diffusion télé du match entre le FCG et Toulon, il est imposé un marquage de quatre logos sur le terrain. Le prestataire mandaté par la LNR, qui s’en occupe, vient d’indiquer qu’il ne pourra pas le réaliser le week-end entre les deux matchs, notamment par crainte d’avoir à apposer la peinture sous la pluie le dimanche matin. Il demande à le faire le jeudi ou le vendredi précédant la rencontre…

Or, le règlement de la Fédération Française de Football est clair :Afin de préserver une visibilité constante des tracés de l’aire de jeu, aucun logo ou inscription, publicitaire ou non, ne peut être incrusté, peint, posé ou projeté sur la surface de l’aire de jeu.

En conséquence, le GF38 ne plus jouer au Stade des Alpes le 31 octobre !

 » Ce revirement intervient alors que nous avions stoppé nos recherches d’un stade de repli, et que nous nous concentrions sur le Stade des Alpes. Nous avions déjà informé la fédération et l’AJ Auxerre dès le 16 au soir que le match aura lieu à Grenoble, comme nous sommes tenus de le faire 15 jours avant la rencontre. « 

Il a fallu donc très vite rebondir.. et trouver une solution de repli. C’est fait, la rencontre GF38-AJ Auxerre se déroulera le:

samedi 31 octobre au stade de Chambéry. Coup d’envoi 18 heures.

Oui il faut vraiment qu’une solution durable soit trouvée..pour les clubs eux mêmes mais également par respect pour leurs supporters

Gilbert Precz

Catégorie sportCommentaires fermés

Grenoble-Auxerre au stade des Alpes

Il y avait de grosses incertitudes sur la tenue de la rencontre Grenoble-Auxerre au stade des Alpes le samedi 31 octobre. La cause: le lendemain, dimanche 1er novembre le FCG rencontre le club de Toulon en top 14. FCG-Toulon étant le match phare de la 7ème journée du top 14 et retransmis en direct sur Canal +.

Les responsables du club de rugby estimant qu’il leur fallait plus de 24 heures pour préparer le stade ne voulaient pas de match de foot la veille..

Cela aurait porté un gros préjudice aux footballeurs grenoblois, premiers de leur championnat. Ils auraient du délocaliser leur match contre la réserve d’Auxerre.

Le souci est que ce genre de situation risque de se reproduire plusieurs fois dans la saison.. Et comment ça va se passer la saison prochaine si le GF38 monte en national!

Marc Chéreque, président du FCG, conscient du problème et de la solidarité sportive qui doit être de mise entre clubs d’une même ville a annoncé, lors d’une conférence de presse, la possible disponibilité du Stade des Alpes pour la rencontre contre Auxerre le samedi 31 octobre. Ceci étant assorti de plusieurs contraintes, pour le GF38, qui n’ont rien d’insurmontable

Les dirigeants, encadrement et joueurs du GF38 ont accueilli cette nouvelle avec un certain soulagement. Le Président du club Stéphane Rosnoblet:  » recevoir à domicile, à Grenoble et non hors du département, est pour nous un enjeu majeur et une condition des succès à venir. C’est pourquoi le GF38 est disposé à fournir des efforts particuliers pour permettre le bon déroulement des deux rencontres. Les conditions de présence d’affichage ne nous semblent pas insurmontables, alors que la primeur accordée au FCG n’a jamais été contestée au regard du contexte actuel. »

Et de rajouter:  » C’est pourquoi nous demandons à nos partenaires et nos supporters d’accueillir favorablement cette démarche et de comprendre les conditions imposées par la situation présente. »

Cet arrangement ne peut se faire au coup par coup, il doit se pérenniser. Voilà pourquoi le GF38 réitère sa demande d’une rencontre associant les représentants du FCG, du GF38 mais aussi de la ville de Grenoble, de la Métro et du gestionnaire du stade. Ceci afin de poser les règles d’utilisation du Stade des Alpes dans le but de garantir une bonne gestion sur le principe défendu par la municipalité « d’un stade pour deux clubs » et d’un stade de repli neutre pour les deux structures.

Cela doit être possible, Marc Chéreque concluant sa conférence de presse par ces mots:  » on n’a pas le choix, on doit s’entendre. »

gf5.jpg

GF38-auxerre, samedi 31 octobre à 15 heures, FCG-Toulon dimanche 1er novembre à 16h45… Le stade des Alpes va vibrer…!

Gilbert PRECZ

Catégorie sportCommentaires fermés

Stade des Alpes: trouver une solution…

C’est une particularité grenobloise: le stade des Alpes accueille les rencontres du FCG ( rugby) et du GF38 (foot-ball).

Ce partage se passait plutôt bien.. oui on dit « se passait » puisque des problèmes d’utilisation du stade ont vu le jour pour les semaines, voire les mois à venir.

En effet le GF38 se voit contraint de jouer à l’extérieur, au minimum, ses 5 prochains matches à domicile, le stade des Alpes étant occupé prioritairement par le FCG.

Le président du GF38, Stéphane Rosnoblet déplore cette situation:

 » les joueurs et l’encadrement réalisent un début de saison remarquable récompensé par une première place au classement de son championnat. L’objectif de monter en national peut être atteint. « 

Le président déplore que plusieurs rencontres de son équipe soient délocalisées hors du département:  » cet état de fait compromet clairement le projet sportif du club partagé avec la municipalité et la Métro. Le GF38 doit pouvoir compter sur un accord équitable et durable pour jouer à domicile de façon à envisager sereinement l’avenir.. »

Stéphane Rosnoblet ne remet pas en cause  » la primeur acquise sur le terrain par le FCG, qui joue en top 14, mais une solution doit être trouvée afin de respecter les besoins du GF38. »

Invitation

Le Président Rosnoblet propose une rencontre  » constructive » entre toutes les parties concernées, à savoir les représentants des deux clubs, la ville de Grenoble, la Métro, et Sogestal qui est la gestionnaire du stade afin de sortir de l’impasse et  » de mettre en place une organisation raisonnée et pérenne de façon à ce que chaque club puisse mener à bien le projet qui est le sien ».

Le GF38  à travers ses dirigeants, entraineurs, joueurs, a créé une dynamique, tant sur le terrain qu’auprès des partenaires. Nul doute que s’il devait s’expatrier hors département pour jouer ses matches à domicile, le préjudice serait énorme.. Rappelons nous le Racing Club de Lens la saison passée…

La raison l’emportera nous en sommes persuadés..surtout si toutes les parties concernées n’occultent pas les supporters qui seront les premiers lésés si aucune solution est trouvée..


Gilbert PRECZ



Catégorie sportCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

mars 2017
L Ma Me J V S D
« fév    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+