Archive | monde rural

A la découverte du Gîte de groupe du Soulliet

Eve Palacios a acheté en 2005 une ferme sur les hauteurs de Noyarey, sur les contreforts du Vercors..35 hectares de terrain dont 10 hectares de foret. Le bâtiment d’habitation est vaste et Eve, qui a le sens du contact, se dit qu’un jour elle en consacrera une partie pour en faire un gîte.

En attendant elle le réhabilite, ainsi que la bergerie car elle veut se lancer dans l’élevage ovin et faire du bois de chauffage.

En 2008 le projet d’hébergement refait surface.. Elle imagine un gîte de groupe. Pour affiner son projet elle fait appel aux techniciens de l’antenne départementale des gîtes de France. Le technicien  (Lionel André) a de suite cru en mon projet tout en reconnaissant  » qu’il y avait beaucoup de boulot et en me souhaitant bon courage.. »dit -elle avec un sourire malicieux.. Il faut dire que le bâtiment était tout simplement en ruines.

La propriétaire sachant qu’elle aurait le soutien de sa famille, amis.. s’est lancée dans l’opération avec beaucoup de courage et de détermination..

Les travaux sont terminée et le gîte de groupe a ouvert en ce début d »‘année 2018. Il peut accueillir confortablement 11 personnes réparties en 3 chambres.

Celles ci étant situées à l’étage et la salle de vie au rez de chaussée du bâtiment.

Eve cuisinière hors pair, prépare de bons petits plats à base des produits de la ferme ou des AMAP proches. Je vais créer une activité maraîchage de montagne afin de proposer encore plus de produits de la ferme dit-elle.. Mon projet étant également de lancer une activité ferme auberge.. »

Elle appuie son idée comme quoi elle souhaite, à travers cette diversification et l’accueil de citadins  » mieux faire connaître notre métier, partager notre bonheur d’ être agriculteurs » .. Ils découvrent notre activité en période d’agnelage.. les biberons que l’on doit donner à toute heure de la journée et de la nuit.. dit-elle avec un brin de malice.

L’ensemble des travaux a coûté au bas mot 300 000 euros. Cela n’empêche pas la propriétaire d’avoir encire des projets.   » Si je gagne au loto je construit un espace pour créer un gîte de grande capacité. De plus de 30 places pour accueillir des classes scolaires et autres.J’ai cette idée qui est fixe, c’est ancré dans le cerveau alors d’une façon ou une autre j’arriverai à mes fins » dit-elle avec beaucoup de conviction.. Et ceci même si elle ne gagne pas au loto!!!

Eve Palacios, en cours de visite du gîte nous a montré les charpentes, poutres..  » celle ci proviennent de la propriété. Les arbres poussaient à 150 mètres d’ici. Ils ont été travaillé ici. Difficile de faire mieux!

Idéalement placé sur les contreforts du Vercors, à quelques encablures de Grenoble, des stations de sports d’hiver, à la croisée des chemins de randonnée, le gîte du soulliet mérite le détour, une halte.. une visite.

Pour en savoir plus, réserver:  https://www.gites-de-france.com/location-vacances-Noyarey-Gite-de-sejour-Gite-Du-Souilet-38G281025.html

1234

Catégorie tourismeCommentaire (0)

RD 526 / VALLEE DE LA LIGNARRE: REOUVERTURE D’ICI TROIS SEMAINES

Après une opération de minage réussie sur la zone d’éboulement en amont de la RD526, le Département poursuit le chantier très délicat de déblaiement de la route.
Si les conditions météo le permettent, la vallée pourrait être rouverte à la circulation dans un délai de 3 semaines.

1

Site d’éboulement amont après minage

Une opération de minage réussie
Après plusieurs jours de préparation d’une opération extrêmement délicate, l’ensemble des compagnons, techniciens et ingénieurs du chantier ont procédé au minage de la falaise hier, dans l’après-midi du 29 janvier. Le minage a permis de purger la partie sommitale de la falaise et de circonscrire le risque que faisait peser sur le chantier la présence de 1 000 m3 de rochers instables.


2

Suite au minage, le nettoyage de la zone qui a été minée a pu commencer manuellement.

Une réouverture de la route d’ici 3 semaines, sous réserve des conditions météo nécessaires
Dès demain, mercredi 31 janvier, une pelle araignée sera déployée sur le site pour continuer le déblaiement des éboulis.
Cet engin aura pour mission de sécuriser la zone afin de permettre à des pelles à chenilles de fort tonnage d’intervenir et d’accélérer l’avancée des travaux.
Va aussi démarrer d’ici moins d’une semaine l’évacuation des déblais par camions.
L’avancée du chantier est toujours soumise aux intempéries, mais sans aléa météo particulier, la réouverture de la route pourrait ainsi se faire dans un délai prévisionnel de 3 semaines.
« Les équipes sur le terrain ont fait un gros travail pour la réalisation de ce minage qui était complexe dans sa préparation. Après cette opération réussie, nous pouvons poursuivre le chantier. Nous avons bon espoir de rouvrir la route dans un délai de 3 semaines si les conditions météo sont bonnes. Il reste beaucoup de travail mais nous sommes sur la bonne voie ! Le retour à une vie normale pour les habitants de la Lignarre est la priorité du Département. » explique Bernard Perazio, vice-président du Département en charge de la voirie.

Catégorie Département de l'Isère, monde rural, transportCommentaires fermés

Avec les gîtes de France Isère: Noêl et jour de l’an à la carte !

A l’occasion de Noël et du jour de l’an, réservez votre gîte  en Isère en court séjour à partir de 3 nuitées et plus.
Découvrez la liste d’hébergements réservables en ligne ou contactez nous pour toute demande personnalisée sur l’ensemble des offres directement auprès du  Service Réservation au +33 (0)4 76 40 79 40 ou par mail

Pour en savoir plus cliquer ici:

https://www.gites-de-france-isere.com/location-skiez-en-decale-stations-gites-courts-sejours.html
Logo Gîtes de France

Catégorie tourismeCommentaires fermés

Corps: Marché de la Gastronomie Producteurs et Métiers d’Art

Comme chaque année le Marché de la Gastronomie Producteurs et Métiers d’Art de Corps aura lieu le Samedi 16 Décembre à la Salle des Fêtes.

Affiche Marché de la Gastronomie-1

Catégorie la vie des communesCommentaires fermés

Sécurité à la chasse

L’ouverture générale de la chasse a eu lieu le dimanche 10 septembre 2017. Le Préfet
de l’Isère rappelle à tous les chasseurs qu’il est impératif de respecter les consignes de
sécurité édictées notamment dans le Schéma Départemental de Gestion Cynégétique et
dans l’arrêté de sécurité publique.

Un groupe de réflexion « sécurité à la chasse » a été institué à la demande du Préfet de
l’Isère. Sous l’égide de la Direction Départementale des Territoires, ce collectif a pris en
compte les attentes respectives de ses membres et plusieurs mesures ont été prises,
dont certaines s’appliquent depuis septembre 2016.
1 – Améliorer la sécurité de la cohabitation entre chasseurs et non chasseurs, par
la révision profonde du schéma de gestion cynégétique 2012-2018, essentiellement :
— la couleur orange obligatoire pour les tenues de chasse collective (en vigueur depuis
le 1er septembre 2016)
— la formation obligatoire et progressive pour tous les chefs de battue d’ici à la saison
de chasse 2018-2019
— l’intégration des prescriptions de l’arrêté préfectoral de sécurité publique (depuis le 1er
septembre 2016)
— la révision du schéma dans sa forme afin de faciliter son application : il fait désormais
apparaître une série d’interdits, d’obligations et de préconisations à l’intention de tous
les chasseurs, tous modes de chasse confondus.
Ce travail, salué par l’ensemble des partenaires ainsi que par la Commission
Départementale de la Chasse et de la Faune Sauvage, a été entériné par arrêté
préfectoral du 20 juin 2016, et dans l’arrêté de sécurité publique n°38-2016-07-04-043
du 4 juillet 2016.
2 – Adapter les pratiques de chasse aux enjeux de la fréquentation
L’amélioration de la cohabitation entre chasseurs et autres usagers de la nature
nécessite de mieux connaître les secteurs et les périodes présentant des risques de
conflit d’usage.
Les détenteurs de droits de chasse ont été sollicités via une enquête organisée par la
Fédération des Chasseurs de l’Isère, permettant de mieux connaître les pratiques
cynégétiques ainsi que les particularités des territoires, notamment la fréquentation. Des
hypothèses de partage du temps et/ou de l’espace ont été débattues au sein de la
commission Départementale de la Chasse et de la Faune Sauvage réunie en session
extraordinaire le 30 août dernier. Le Préfet de l’Isère a décidé que les travaux du groupe
de travail se poursuivraient jusqu’à la prise en compte, dans le prochain schéma
départemental de gestion cynégétique (SDGC) 2018-2024, de la nécessité d’adapter
localement les pratiques de chasse aux enjeux de la fréquentation notamment les weekend.
3 – Communiquer
Un certain nombre d’actions ont été conduites par la Fédération des Chasseurs avec
l’appui du Conseil Départemental, du Conseil Régional, des services de l’État et la
collaboration des autres partenaires du groupe de travail sur la sécurité à la chasse. Une
expérimentation a été conduite sur plusieurs sites : déploiement d’une signalétique plus
adaptée aux non-initiés à la pratique de la chasse, notamment collective, dite en battue.
Un nouveau panneau « chasse en cours » a été conçu et adopté massivement par les
chasseurs. Une communication spécifique destinée aux élus a également été
développée.
Enfin, la Fédération des Chasseurs a fortement investi dans le développement d’une
application mobile unique en France, permettant de cartographier les réserves de
chasse et les jours de chasses collectives par détenteur du droit de chasse (association
de chasse ou propriétaire privé). Une première version a été diffusée à l’occasion du
lancement de cette application le 29 novembre , version qui a déjà recueilli les
faveurs de tous les partenaires départementaux, notamment les représentants des
usagers et des associations de protection de la nature.

Catégorie chasseCommentaires fermés

DEVIATION D’AOSTE : LES PREMIERS TRAVAUX ONT COMMENCE

Le Président du Département, Jean-Pierre Barbier, et le vice-Président en charge des routes, Bernard Perazio, se sont rendus ce vendredi 3 novembre 2017 sur la commune d’Aoste en présence du maire, Roger Marcel, pour constater l’avancement des premiers travaux de la déviation du centre-bourg.
Le contournement d’Aoste mené par le Département est désormais bien lancé
Sur le terrain, le chantier a bel et bien démarré. En effet, suite à un premier marché passé en septembre dernier, la première partie du terrassement du chantier a débuté.

1

A ce jour, son achevés :
- Les fouilles archéologiques prescrites sur la section Sud .
- Les travaux de démolition de l’usine AMD démarrés début mai.
Les fondations de l’usine seront toutefois démolies à l’issue du diagnostic archéologique en cours de réalisation sur cette portion.
La consultation des entreprises sera elle lancée fin 2017- début 2018 pour les travaux du giratoire Sud, la section Sud et le terrassement de la section Nord, au-delà de l’espace boisé.
Entre 2017 et 2019 seront réalisés les travaux principaux pour une mise en service de la déviation qui devrait intervenir fin 2019.
Un projet ambitieux très attendu par la population et les entreprises du secteur
Prenant en compte les fortes attentes de la population et des entreprises du secteur, le Département a fait de ce projet routier, 9 ans après le lancement des premières études, une priorité du mandat de l’actuelle majorité départementale (2015-2021).
La déviation permettra de réduire de 50 % le trafic de véhicules qui empruntent les RD592 et RD1516 traversant le centre-bourg. Elle répond ainsi à des objectifs de réduction des nuisances pour les riverains, de fiabilisation des temps de parcours pour les usagers et d’accroissement de l’attractivité pour les entreprises.
Sa réalisation est la condition sine qua non de l’aménagement de la ZAC du Parc Industriel d’Aoste (PIDA) avec, à la clé, la création de 300 emplois sur le territoire et de la pérennisation de plusieurs centaines d’autres notamment à l’usine Jambon d’Aoste et le parc Walibi.
A cette fin, le calendrier a été optimisé avec l’ensemble des parties prenantes :
- qu’il s’agisse de l’Etat, qui a été facilitateur dans le cadre de la délivrance des autorisations administratives, nombreuses et complexes sur une opération de cette envergure,
- ou qu’il s’agisse des autres collectivités territoriales concernées par la déviation à l’instar de la commune d’Aoste et de la Communauté de communes des Vals du Dauphiné.

ca

Jean-Pierre Barbier, Président du Département, explique que « le Département a fait et fera tout ce qui est en son pouvoir pour permettre aux habitants, aux usagers et aux entreprises de bénéficier de cette déviation d’ici à la fin de 2019. L’aboutissement de ce projet est une priorité ».

Bernard Perazio, vice-président du Département, en charge de la voirie, des réseaux d’eau, de l’assainissement et de l’électrification rurale, précise que « conformément au calendrier prévisionnel, des consultations seront lancées en 2017 et 2018 pour désigner les entreprises qui seront chargées de réaliser les 1 800 mètres de route et les deux giratoires nécessaires à la déviation de la commune et à la réalisation de la ZAC PIDA. »

Catégorie Département de l'Isère, la vie des communesCommentaires fermés

Dimanche 15 octobre, chassez les idées reçues !

La Fédération Départementale des Chasseurs de l’Isère, en liaison avec une soixantaine
de sociétés de chasse du département, engage une opération de découverte à destination
du grand public cet automne, “Un Dimanche à la Chasse“.

Sans titre

Cette initiative consiste à proposer aux non-chasseurs qui le souhaitent de se plonger,
au coeur d’une partie de chasse telle qu’elle est pratiquée sous ses formes les plus diverses
dans notre département. Munis de leur gilet orange, bottes, jumelles et
d’un solide pantalon, les participants vont pouvoir accompagner les chasseurs
sur le terrain en toute sécurité.
Cette manifestation confirme l’engagement des chasseurs dans la voie d’une relation
équilibrée et durable avec les autres usagers des milieux naturels. Elle veut également
témoigner de l’exercice sécurisé d’une chasse responsable, porteuse de valeurs et
d’éthique, bien loin des clichés qu’on pourrait lui attribuer !

Comment sera organisée la journée ?
Dimanche 15 octobre au matin, chasseurs et non-chasseurs se donneront rendez-vous.
L’heure et le lieu exacts seront notifiés préalablement aux participants.
Le Président de la société de chasse les accueillera à la cabane de chasse pour le
café de bienvenue et la présentation de la journée.
La partie de chasse se déroulera le matin ou la journée dans les plaines et forêts de la
commune. Chaque participant accompagnera un chasseur confirmé connaissant très
bien le territoire.
A midi, tout le monde rejoindra la cabane de chasse.
Une collation ou repas convivial sera offert par la société
de chasse d’accueil.
Le bilan sera réalisé par le Président et donnera lieu à des
échanges entre chasseurs et non-chasseurs.
Chaque participant repartira avec un livret pédagogique
présentant la faune de l’Isère et sa gestion conduite par les
chasseurs du département ; ainsi que quelques informations relatives à la sécurité ou
à la relation entre usagers des milieux naturels.

Inscription

L’opération est réservée aux non-chasseurs. Ces derniers pourront s’inscrire, dans la
limite des places disponibles, auprès de la société de chasse organisatrice (coordonnées
sur le site internet : www.chasse38.com Rubrique : “Partager la nature“/“Un Dimanche
à la Chasse“) ou auprès de la Fédération Départementale au 04 80 04 20 03.
Les participants auront le libre choix du lieu
parmi ceux proposés. La participation est gratuite, sans autre formalité que de devoir
s’inscrire. (Mineurs acceptés mais obligatoirement accompagnés d’un adulte).
La société de chasse confirmera oralement l’inscription aux participants et leur indiquera
le lieu de rendez-vous et l’équipement requis.
Repas
Le repas du midi sera offert par la société de chasse. L’objectif est que les participants
partagent tous ensemble un moment de convivialité à l’issue de leur partie de chasse.
Equipement
Prévoir une tenue adaptée à la météo (botte ou chaussures de randonnée, imperméable
si pluie, gants et bonnet si temps froid). Privilégier les couleurs naturelles (vert ou marron).
Jumelles, camescope, appareil-photos…
Fournitures offertes
Un gilet orange sera offert à chaque participant.
Un livret permettra de comprendre l’organisation de la chasse dans le département,

Catégorie chasseCommentaires fermés

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes finance l’unique boulangerie de Chalencon

Chalencon, village ardéchois détenant un patrimoine gallo-romain, compte plus de 300 habitants, mais très peu de commerces. Tous souhaitent voir perdurer le seul commerce de bouche du village. Pour soutenir ce projet, le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes accompagne la réouverture de la boulangerie-pâtisserie-épicerie.


Grâce à son statut de banque coopérative, elle est la seule banque à pouvoir accompagner un tel projet ambitieux pour redynamiser l’activité économique de Chalencon.

L‘année dernière Gérard Rodier décide d’obtenir son diplôme de CAP boulanger-pâtissier dans l’objectif de racheter le fonds de commerce de l’unique boulangerie de Chalencon, que son prédécesseur souhaite vendre. Enfant du pays, son projet est soutenu par la Mairie et par le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes. Grâce à son statut de banque coopérative, le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes a pu aider financièrement M. Rodier dans le rachat du fonds de commerce, et ainsi aider Chalencon à conserver le dynamisme de son activité économique.

M. Rodier a aujourd’hui rouvert les portes du commerce, accompagné de sa compagne à la vente. L’objectif de cette réouverture est d’obtenir un chiffre d’affaires aussi important qu’il y a cinq ans. Pour cela, un partenariat a été conduit avec une grande surface située à proximité du village, pour approvisionner la vente de l’épicerie et ainsi renouer avec les habitants de Chalencon.

Jean-Pierre Gaillard, président du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, Christian Rouchon, directeur général du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, Alain Sallier, maire de Chalencon, et les élus locaux ont célébré la réouverture de ce commerce local essentiel à la vie rurale ce vendredi 15 septembre, en présence de nombreuses personnalités politiques et économiques locales, dont la présidente de la Chambre de Métiers et d’Artisanat de l’Ardèche, Fabienne Munoz, et le président du Groupement interprofessionnel de la boulangerie et boulangerie-pâtisserie de l’Ardèche, Christian Martin.

Jean-Pierre Gaillard, président du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, a souligné « la notion dutilité, le sens du territoire et de la proximité de cette réouverture. C’est pourquoi le Crédit Agricole, banque coopérative portant les valeurs de proximité, utilité et solidarité, soutient ce commerce. Nous avons le sens des responsabilités, notre mission est dêtre au cœur des projets. Nos administrateurs sociétaires et nos conseillers bancaires connaissent le territoire et les acteurs économiques : nous jouons collectif ! Soyons audacieux et travaillons ensemble. Merci à ces artisans qui montrent la voie. »

1

Les personnalités présentes pour inaugurer la réouverture de la boulangerie-pâtisserie-épicerie de Chalencon : André Moins, administrateur du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes ; M. et Mme Rodier, boulangers ; Jean-Pierre Gaillard, président du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes ; Alain Sallier, maire de Chalencon ; Christian Martin, président du Groupement interprofessionnel de la boulangerie et boulangerie-pâtisserie de l’Ardèche ; Fabienne Munoz, présidente de la Chambre de Métiers et d’Artisanat de l’Ardèche.

Catégorie la vie des communesCommentaires fermés

Pierre Châtel: super fête des moissons

La fête des moissons qui se déroule tous les deux ans à Pierre Châtel est une fête rurale par excellence..

Une fête qui attitre beaucoup de monde, de familles, en quête d’air pur, d’un cadre magnifique et à la recherche d’animations qui mettent en avant la ruralité, l’agriculture, l’artisanat, les métiers anciens, la gastronomie, de folklore…

André Villard, maire de Pierre Châtel précisant:  » c’est un rendez vous festif qui met en avant notre commune mais aussi le territoire de Matheysine qui mérite d’être connu, qu’on s ‘y arrête.. »

Cette année la fête a revêtu un caractère particulier avec la remise des prix des prairies fleuries.

Le Concours Général Agricole des Prairies Fleuries a pour objectif de récompenser, à travers un prix d’excellence professionnelle, les savoir-faire et la technicité des agriculteurs dont les parcelles présentent le meilleur équilibre agri-écologique dans différentes catégories de prairies de fauche et de pâture.

Plusieurs agriculteurs matheysins ont participé à ce concours dont la remise des prix s’est effectuée en présence, outre du maire de Pierre Châtel, André Villard, du président de Sitadel ( Sud Isère Territoire Agricole et Développement Local) Patrick Reynier-Poète, de Fabien Mulyk, vice Président du Conseil Départemental et de Marie Noëlle Battistel députée.

Le palmarès est le suivant:

- Prix spécial pédagogie: Myriam Herbst (Bergerie de la Pierre Percée) / La Motte d’Aveillans

- prix paysage: Laurence Ruelle (SCEA de l’Ederan) / Cholonge

- prix apicole: Jean-Marc Machtelinkx / Saint Honoré

- prix jeune: Adrien Ravanat / Cholonge

2ème prix: Jean-Pierre Curt (la ferme de Païon) / Saint Honoré

- premier prix: Françoise Rebeyend,(la ferme du Parc / Pierre-Châtel)

La ferme du Parc produit des bovins viande en agriculture biologique (20 UGB) sur environ 50 hectares de surface
fourragère, dont 24 hectares de prairies permanentes. Les animaux fréquentent également l’alpage collec+f du
Connexe.
La viande est quasiment totalement commercialisée en vente directe.
La parcelle partcipante au concours, d’une surface de 1,84 hectares, est située sous la Pierre Percée à 1170 m
d’altitude. Elle est fauchée en juillet/août.
Elle n’a pas fait l’objet d’un engagement en MAEC (hors zonage éligible).

La journée en images..





Catégorie agriculture, environnement, la vie des communesCommentaires fermés

Concours départemental de chevaux de trait comtois

Le syndicat d’élevage du cheval en Dauphiné et la commune de St Pierre de Chartreuse organisent le concours départemental de chevaux de trait comtois le dimanche 13 août 2017 sur le plan de ville à partir de 10h.

Les 40 plus belles juments de trait comtois de l’Isère et de l’avant pays-savoyard défileront devant un jury d’experts provenant du berceau de race, la Franche-Comté.

A l’issue de ce concours officiel ministère de l’Agriculture, les plus beaux sujets seront sélectionnés pour participer au Régional Comtois qui aura lieu cette année le 20 Août à Hotonne (01) et ensuite pour le concours National de Maîche dans le Haut-Doubs.

Tout au long de la journée concours de pouliches de 1 an, 2 ans, 3 ans, juments suitées et non suitées. A 17h30 prix de championnat (Championne suprême).

Sans titreMusique et ambiance montagnarde. Buvette des éleveurs.

Entrée gratuite.

Catégorie filière équineCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

février 2018
L Ma Me J V S D
« jan    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+