Archive | monde rural

Fréquentation touristique en baisse de –42% dans les stations de l’Isère

Isère Attractivité vient de publier la note de conjoncture relative au bilan des vacances de Noël dans les stations iséroises. Bien entendu avec le non fonctionnement des remontées mécaniques, la fermetures des bars, restaurants, le couvre feu, la fréquentation est en baisse..Pour l’ensemble des entreprises touristiques le chiffre d’affaires est considérablement en baisse..

Qu’en sera t-il en février??? Nul ne peut le savoir..

Vous pouvez  télécharger  la note conjoncture  en cliquant sur le lien suivant : Bilan des vacances de Noël

Catégorie Département de l'Isère, tourismeCommentaires fermés

L’ISÈRE, un territoire pour se faire du bien

Les thématiques abordées lors des Rencontres de l’Attractivité 2020 présentent les nouvelles orientations de nos préoccupations : le « prendre soin de soi », les profondes mutations du secteur touristique mais aussi les conséquences de la crise sanitaire.

L’ISÈRE, un territoire pour se faire du bien

Plusieurs intervenants (sociologues, géographes, hébergeurs…) ont apporté leur éclairage sur cette notion de destination bien-être et santé, au cœur de la stratégie d’Isère Attractivité. Retrouvez dans la Tribune d’Isère Attractivité # 2, une synthèse de leurs interventions.

Découvrir La Tribune #2

Retrouvez toutes les informations sur : https://isere-attractivite.com/tribune-2

Catégorie A la une, Département de l'Isère, tourismeCommentaires fermés

Vacances de fin d’année: les gîtes de l’Isère vous accueillent..

Il faut le reconnaître cette année 2020 aura été une année totalement décousue, voire inattendue  pour l’activité touristique..

Il en sera de même pour les vacances de fin d’année.. Et pour cause, alors qu’en année normale les séjours en stations font le plein, cette année ça ne sera pas le cas..  » Les stations pourront ouvrir, mais pas les bars/restaurants et surtout pas les remontées mécaniques, c’est incompréhensible  » s’insurge Bruno Bernabe directeur de l’antenne Isère  des gîtes de France.

Et de préciser:  » on note une certain recul de réservations pour la première semaine des vacances, celle de Noël, c’est nettement mieux la deuxième semaine. »

Il est certain que de nombreux vacanciers vont en stations pour faire du ski, alpin en général, et comment gérer les activités quand tout est fermé sauf les magasins..

Pour Bruno Bernabe » il est vrai que les grandes stations qui ont tout basé sur le ski alpin, du fait des décisions prises ,elles sont beaucoup moins attrayantes.. Et les séjours à l’hôtel  vite ennuyeux.. Manger une fois ou deux dans sa chambre c’est sympa mais on doit vite s’en lasser! »

Par contre en Isère nos stations de moyenne montagne ont l’avantage de proposer d’ autres activités que le ski alpin.. Ski de fond, randonnée, raquette.. » On peut donc très bien louer un gîte.. avoir plusieurs activités la journée et le soir se faire une bonne raclette devant un feu de cheminée » … »

Et de rappeler:  » les  propriétaires ont fait le maximum pour recevoir leurs hôtes dans les meilleures conditions d’accueil, de sécurité sanitaire.. »

A noter également qu’afin de mieux servir leurs clients les gîtes de France se sont adaptés en favorisant au maximum le modèle court séjour..


Pour en savoir plus, pour réserver:

Gîtes de France Isère Partageons des moments uniques

04 76 40 79 40 à votre écoute 7j/7 de 9h à 21h

Catégorie tourismeCommentaires fermés

Régulation des sangliers et des cervidés

Ordonnance du TA de Grenoble du 24 novembre 2020 : la régulation des sangliers et des
cervidés confirmée par le juge administratif

Le Tribunal Administratif de Grenoble a rendu une décision reconnaissant que c’était à bon droit que
le Préfet de l’Isère a pris l’arrêté préfectoral du 5 novembre 2020 portant dérogation aux conditions de
confinement et autorisant la régulation de certaines espèces de gibier susceptibles d’occasionner des
dégâts aux activités humaines.
En effet, le Tribunal Administratif a retenu l’argument du Préfet selon lequel cette dérogation aux
mesures de confinement est justifiée par l’intérêt général que constitue la régulation des espèces,
telles que les sangliers, les cerfs et les chevreuils, créant des dégâts aux cultures et pouvant être à
l’origine de risques sanitaires liées aux maladies circulant actuellement en Europe.
Il est, cependant, pris acte de l’exclusion du renard, par le juge administratif, des espèces pouvant
être prélevées.
Le Préfet constate que la décision du Tribunal Administratif de Grenoble en date du 24 novembre
2020, rejetant la requête de France Nature Environnement, fait droit à son arrêté autorisant le
prélèvement de sangliers et de cervidés pendant la période de confinement.

Cette décision va dans le sens de la lutte contre les dégâts causés à l’agriculture et à la forêt.
Au-delà de ces enjeux, cette décision répond à un enjeu sanitaire majeur en concourant à la lutte
contre la prolifération de maladies communes à la faune sauvage et au cheptel agricole (la peste
porcine africaine, la brucellose, la tuberculose bovine…).

Compte-tenu des circonstances actuelles, la sécurité sanitaire demeure, plus que jamais, la priorité de l’État.

Catégorie chasseCommentaires fermés

UNE TONNE DE FRUITS ET LÉGUMES LOCAUX POUR LA BANQUE ALIMENTAIRE DE L’ISÈRE CHAQUE SEMAINE

La Vice-Présidente du Département en charge des actions de solidarité et de l’insertion, Anne Gérin, et le Président de la Banque Alimentaire de l’Isère, Christian Chédru, ont assisté ce matin à la deuxième livraison d’une tonne de produits agricoles frais et locaux à l’entrepôt de la Banque alimentaire à Sassenage, en présence du Maire de Sassenage et Conseiller départemental Christian Coigné et du membre fondateur de ReColTer – LIR, Luc Armanet.

bp

En soutien aux plus démunis

La Banque alimentaire de l’Isère, qui a distribué plus de 2000 tonnes de denrées à 90 associations en 2019 – soit l’équivalent de 4 millions de repas -, a vu augmenter le nombre de ses bénéficiaires de 20 % sur la période mai/septembre entre 2019 et 2020 en raison de la crise sanitaire. Le nombre des associations et centres communaux d’action sociale (CCAS) auxquels la Banque alimentaire distribue ces denrées a atteint la centaine. Les bénéficiaires ? Des personnes isolées, des chômeurs, des étudiants principalement. Pour ces derniers, la perte des « petits boulots », avec la fermeture des commerces, bars et restaurants, leur a été particulièrement préjudiciable.
Qui plus est, la « ramasse » de produits frais a été stoppée pendant le confinement de printemps et fortement ralentie depuis ce début novembre.
C’est pourquoi, le Département renouvelle son soutien à la Banque alimentaire de l’Isère. Lors du premier confinement, la collectivité avait permis la livraison entre mai et juin, durant 6 semaines, de plus de 6000 kg de fruits et légumes locaux, frais et de saison, pour une valeur globale de 9500 €.
Depuis la semaine dernière et jusqu’au 18 janvier, le Département renouvelle cette opération pour une livraison totale de 10 tonnes de fruits et légumes frais et de saison. Le coût, financé par le Département, est évalué à 17 000 €.

En soutien aux agriculteurs locaux

Au travers de cette opération, le Département soutient également les agriculteurs locaux et les circuits-courts. La collectivité fait appel aux 2 groupements de producteurs locaux ReColTer – LIR (Restauration Collective et Terroirs – Loire, Isère, Rhône) et Mangez Bio Isère, qui fournissent les cuisines des collèges. La première plateforme partenaire fournira la Banque alimentaire jusqu’à mi-décembre. La seconde la fournira à partir de mi-décembre, jusqu’à janvier.

Ces groupements de producteurs sont confrontés à la baisse de leur activité, à la suite de perturbations en restauration scolaire et de fortes baisses de commandes de la restauration collective en entreprises et administrations. L’opération avec la Banque Alimentaire de l’Isère contribue ainsi à la relance de leur activité et compense une partie de l’absence de commandes pendant le confinement.

Pour la Banque alimentaire, il s’agit d’une action innovante et exceptionnelle : alors qu’habituellement elle ne maîtrise pas la qualité et la nature des produits collectés par don, la Banque alimentaire de l’Isère peut choisir, avec l’organisation mise en place, la gamme des produits et les quantités de fruits et légumes nécessaires à ses besoins, en établissant des commandes au regard de l’offre de saison disponible auprès des groupements de producteurs ReColTer et Mangez bio Isère.

« Les conséquences sociales de la crise sanitaire débutent. Elles sont déjà alarmantes. C’est pourquoi, le Département, en tant que chef de file des solidarités humaines, se mobilise au-delà de ses missions, en soutenant la Banque alimentaire de l’Isère qui distribue des produits alimentaires à toutes les associations et CCAS qui viennent en aide aux plus démunis en Isère.

Il nous faut en ces temps redoubler de solidarité », déclare Jean-Pierre Barbier, Président du Département de l’Isère.

« La situation actuelle est source d’inquiétude et de forte précarité pour de nombreux Isérois. Nous sommes aux côtés des plus démunis pour les aider à surmonter au mieux cette période difficile, et pallier aux urgences avec efficacité et au plus près des besoins. C’est pourquoi répondre à la demande de la Banque alimentaire était une évidence, d’autant que nos agriculteurs ont également besoin de nous en ces temps plus complexes », explique Anne Gérin, Vice-Présidente en charge des actions de solidarité et de l’insertion.

Catégorie Département de l'Isère, socialCommentaires fermés

L’antenne Isère des gîtes de France mobilisée malgré le confinement

Les règles du confinement rendent impossible l’accueil dans les hébergements gîtes de France jusqu’à début décembre minimum.. Plusieurs précisions sont apportées par Bruno Bernabe directeur de l’antenne Isère.

Sur le plan pratique, et comme ce fut le cas pour la première vague de l’épidémie, nos équipes se sont organisées au mieux pour se protéger, protéger leurs proches, et répondre au mieux aux nombreuses interrogations des clients comme des propriétaires.
- L’ensemble des mails sont traités quotidiennement par nos services.
- Notre service réservation sera joignable aux horaires habituels par téléphone au 04 76 40 79 40.

Bruno Bernabe précise les nouvelles conditions de vente en matière d’annulation en ce qui concerne les propriétaires.

Vous pouvez annuler les réservations sans avoir à supporter des pénalités d’annulation et
proposer au client de reporter son séjour en lui délivrant un avoir. Si cette proposition n’est
pas acceptée par le client, le client est remboursé de l’intégralité du montant du séjour.
- Lorsque le client décide d’annuler sa réservation, nous lui proposerons systématiquement de
reporter son séjour et seulement s’il n’accepte pas la proposition, alors Il sera remboursé en
intégralité.
- Les clients ne peuvent ignorer la situation qui rend leur séjour impossible. Toutefois, nous
avons rendu les réservations impossibles sur nos sites Internet pour tout la période du
confinement. Dans le cas où vous seriez sollicités en direct (notamment par mail ou SMS)
nous vous invitons à nous contacter pour que nous puissions évaluer la faisabilité du séjour.
- Les réservations restent possibles depuis votre espace web propriétaire personnalisé.
- Les séjours professionnels sont toujours possibles, dans le respect des gestes barrières et
des précautions sanitaires.

Par ailleurs, pour les clients ayant réservé par l’intermédiaire du service réservation et ayant
souscris l’assurance annulation, celle-ci ne s’applique plus. Le client doit être soit
remboursé, soit bénéficier d’un avoir à valoir sur le même hébergement. L’indemnisation
propriétaire dans le cas probable où l’hébergement n’est pas reloué ne pourra pas être
assurée.


INFORMATIONS CLIENTS

La dégradation de la situation sanitaire a amené le gouvernement français à reconfiner l’ensemble du territoire.

Cela signifie que nous nous trouvons dans l’impossibilité de maintenir les réservations correspondant aux séjours qui débutent avant le 1er décembre (Cette date peut bien entendu être modifiée).

Il est rappelé que « passer le confinement au vert » est interdit En effet, il est précisé que le confinement doit être effectué à son domicile principal.

Tous les séjours se déroulant entre le 30 octobre et le 1er décembre 2020 sont annulés. Aucune nouvelle réservation n’est possible jusqu’au 1er décembre prochain.

Des dérogations restent possibles pour les séjours dont le motif est professionnel. Les réservations n’étant plus possibles depuis nos sites Internet, les entreprises et sociétés concernées sont invitées à nous contacter par téléphone ou par mail.

Pour toute question relative à un séjour en cours ou à venir, nos services se tiennent à votre disposition:
par mail ou par téléphone au 04 76 40 79 40.

Pour plus d’informations: cliquer sur le visuel:


logo-gites-de-france-1584370657.png

Catégorie tourismeCommentaires fermés

Corona-virus: le point au niveau des gîtes en Isère..

Chacun le sait, la crise sanitaire liée au corona-virus a beaucoup changé nos habitudes, ceci à tous les niveaux.. Il en a été de même au niveau de l’activité touristique. Il nous a semblé utile de faire un point précis avec Bruno bernabe, directeur de l’antenne Isère des gîtes de France.

D’entrée  Bruno Bernabe précise: » la corona , c’est beaucoup de contraintes, mais cela n’a pas empêché que l’on fasse une saison d’été très correcte. » Et de rajouter: » on a eu un taux d’occupation cet été que l’on a pas connu depuis au moins 20 ans… Avec comme satisfaction que c »était plein, avec des pics à 98%  au coeur de l’été  sur l’ensemble de notre département. « 

A retenir également qu’en fin d’été  » on note des progressions de 15, 20 points.. « 

Un constat:  » les propriétaires nous ont dit qu’ils ont eu des clients qui habituellement ne venaient pas en gîte.. Et bien entendu en très grande majorité une clientèle française.. »

Bruno Bernabe avoue sous forme de boutade:  » si on nous avait dit ça fin mars, début avril on aurait signé des deux mains!!! »

Autre aspect du à cette crise  » les réservations se sont faites et continuent à se faire en dernière minute. » Et de nous dire vues les incertitudes qui règnent nous sommes en retard assez significatif sur les réservations pour la période Noël/ nouvel An.. »

De nombreux touristes qui allaient systématiquement à la mer, ont donc découvert la montagne. » Ils ont été surpris de découvrir la montagne avec du monde.. Ils ont découvert également tout un panel d’activités liées à la montagne mais aussi les randonnées,  lacs.. Nous n’avons eu que des retours positifs et nous espérons qu ‘ils reviendront. Pour ce il faut que l’ensemble des acteurs du tourisme se réunissent avec comme mission celle de faire revenir cette nouvelle clientèle dans notre département en général et la montagne en particulier. » en un mot l’activité montagne n’est pas que neige! Sachons développer le tourisme 4 saisons, nous adapter en proposant des formules courts séjours, week-ends..C’est un enjeu énorme et les acteurs économiques doivent développer des activités afin de pouvoir satisfaire une clientèle large des plus jeunes aux moins jeunes, en particulier l’été. »

A retenir également que que les clients, en très grande majorité, ont été très satisfaits de l’accueil et des prestations offertes..  » On a une moyenne de satisfaction de 4,6 sur 5 au niveau des avis.. » Il faut dire que les propriétaires ont bien joué le jeu à tous les niveaux des règles sanitaires..  » Ceci a été très apprécié et a rassuré la clientèle ».

En espérant que la crise sanitaire nous permette à nouveau de partir en vacances en fin d’année, aux vacances de Février..avant d’attendre l’été avec sérénité.

Location de vacances Isère:

Gîtes de France

Catégorie tourismeCommentaires fermés

Sur les pas de la ruralité

Pour la 4 ème année consécutive, TerraVal’D et la commune de Torchefelon, en partenariat avec Les Vals du Dauphiné, vous proposent une balade en pleine nature, à la découverte des paysages, du patrimoine et de la biodiversité de ce territoire.

Le parcours fait environ 10 km, mais reste accessible quel que soit votre niveau de pratique de la marche ! Des animations, des stands de produits locaux ainsi qu’un verre de l’amitié vous seront proposés tout au long de votre promenade.

Rendez-vous le 23 Août sur le parking de la salle des fêtes de Torchefelon. Le départ se fera entre 8 et 9 h et une entrée de 5 € sera demandée aux adultes de plus de 12 ans (l’entrée est gratuite en dessous de cet âge).

La réservation est conseillée au 04.74.83.99.62.

vals

Catégorie monde rural, natureCommentaires fermés

Isère: se déconfiner en gîte, en voilà une bonne idée!

A partir ce de 11 mai la France est déconfinée.. Nous pouvons nous aérer dans un rayon de 100 km à vol d’oiseau.. Pourquoi se priver d’un séjour en gîte dans notre département de l’Isère..

Il reste de beaux week-ends à venir avec l’ascension, la Pentecôte et même pourquoi ne pas profiter d’un simple séjour en semaine ou en week-end pour prendre l’air, se changer les idées..Et ce en toute légalité..!

En effet notre département de l’Isère offre une gamme d »hébergements  tout à fait adaptée tant au niveau de l’accueil, gîtes, chambres et/ou tables d’hôtes, gîtes de groupes et aussi de variétés d’activités et de paysages.

Comme nous l’a confirmé Bruno Bernabé directeur de l’antenne gîtes de France Isère:  »

« A partir de ce1 1 mai et conformément aux décisions gouvernementales que nous ont confirmées nos parlementaires ainsi que Monsieur le Préfet de l’Isère, tous les hébergements pourront être ouverts à une clientèle domiciliée dans un rayon de 100 Kms (à vol d’oiseau) et dans la limite de 10 personnes. Ceci sous réserve  bien entendu que les règles sanitaires soient correctement respectées (entretien, nettoyage, gestes barrières…). »

Il est certain que les propriétaires qui ont bien sûr été informés des dispositions à prendre au niveau des règles sanitaires se feront une joie de vous accueillir dans leurs hébergements!..

Pour en savoir plus:

Gîtes de France Isère

https://www.gites-de-france-isere.com

Catégorie tourismeCommentaires fermés

Elections MSA

Dernière ligne droite avant le renouvellement, du 20 au 31 janvier 2020, des 15 000
délégués élus de la Mutualité Sociale Agricole (MSA). A l’aube de cet événement
essentiel au bon fonctionnement de la MSA, les représentants des caisses Ain-
Rhône, Alpes du Nord et Ardèche-Drôme-Loire soulignent le rôle clé de ces relais
de proximité, dont l’écoute et l’implication facilitent la mise en place de projets
ciblés. L’occasion de revenir sur des actions emblématiques engagées sur les
territoires concernés et de lancer les grands chantiers de demain.

Des élus qui sont le reflet et le soutien du monde agricole
Créée en 1930, la MSA est le régime de protection sociale obligatoire dédié à la population
agricole et à ses ayants-droits (salariés et non-salariés). Elle est aujourd’hui le deuxième
régime de protection sociale en France, couvrant 5,6 millions de bénéficiaires. Elle se
distingue par un ancrage professionnel très fort, un système démocratique et une
présence active sur les territoires, qui en font un organisme singulier dans le paysage de la
protection sociale et dont l’impact se mesure au-delà du seul monde agricole.
Sa valeur mutualiste est incarnée par des délégués cantonaux, élus tous les 5 ans pour
représenter près de 2,5 millions d’adhérents votants. Sur le terrain, ces élus, issus de toutes
les composantes de la profession – exploitants, salariés et employeurs –, jouent un rôle de
relais entre la population agricole et rurale et la MSA. Et c’est parmi eux que sont désignés
les administrateurs des 35 MSA pluri-départementales, ainsi que ceux de la Caisse Centrale
de la MSA. C’est leur engagement et leur présence quotidienne aux côtés des adhérents
qui permettent de faire remonter les attentes ou les besoins et de maintenir un lien solide
entre la caisse et ses bénéficiaires.
Le vote va permettre d’élire 15 000 délégués, au terme du dépouillement prévu le 6 février.
Ceux-ci seront répartis entre 3 collèges électoraux : exploitants ou chefs d’entreprise
agricole non employeurs de main d’oeuvre ; salariés de l’agriculture et des entreprises
agricoles ; chefs d’exploitations et d’entreprises agricoles employeurs de main d’oeuvre.
Les adhérents pourront voter en ligne ou par correspondance.

Des élus qui portent les attentes des adhérents, au plus près des territoires
C’est grâce à l’appui et au relais permanent des élus de la MSA que nombre d’initiatives ont
pu voir le jour dans ces territoires de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Parmi les missions
qui leur sont confiées figurent l’initiative et l’accompagnement d’actions sociales, de
santé et développement local qui associent adhérents, populations locales et partenaires.
Les dispositifs suivants ont été conçus, parmi de nombreux autres, pour proposer des
solutions à des problématiques générales ou spécifiques, identifiées par des élus MSA au
plus près de leurs territoires.

QUI PEUT VOTER ?
Pour voter, vous devez :
• être âgé d’au moins 16 ans,
• appartenir à l’un des trois collèges électoraux,
• habiter en France métropolitaine,
• être à jour du paiement de vos cotisations sociales,
• et jouir de vos droits civiques.
En votant, vous désignerez vos délégués MSA, au sein de votre collège électoral :
• le 1er collège si vous êtes exploitant agricole,
• le 2e collège si vous êtes salarié agricole,

le 3e collège si vous êtes employeur de main-d’oeuvre.
COMMENT VOTER ?
Dès le 20 janvier, vous pouvez voter :
• par internet, en vous rendant sur
jevoteenligne.fr/msa2020, avec l’identifiant
de vote et le code confidentiel transmis
par courrier mi-janvier,
• ou par courrier en retournant,
sans l’affranchir, votre bulletin de vote reçu mi-janvier dans l’enveloppe retour T.
En ligne ou par courrier, votre vote est anonyme
et secret !
Retrouvez toutes les informations
sur le rôle des délégués et les élections MSA 2020 sur electionsmsa2020.fr

Sans titre

Sites internet
ain-rhone.msa.fr

alpesdunord.msa.fr

ardechedromeloire.msa.fr

Catégorie agriculture, msaCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

janvier 2021
L Ma Me J V S D
« déc    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+