Archive | monde rural

Palmarès du 56ème concours départemental de fleurissement de l’Isère

Le palmarès du 56ème concours départemental des villes et villages fleuris de l’Isère, a été dévoilé lundi soir 17 novembre à Vif à l’occasion de la cérémonie de remise des prix.

2

Celle-ci était présidée par Christian Pichoud Vice-président du Conseil général chargé du développement économique et du tourisme et Président d’Isère tourisme, accompagné de Brigitte Périllé, Conseiller général du canton de Vif, et de Guy Genet, Maire de Vif.

Cette année les 29 membres du jury ont parcouru plus de 4 000 km sur les routes du département à la rencontre des 94 communes inscrites – parmi lesquelles 12 nouvelles communes et 45 communes avec fleurs, et des 66 particuliers candidats.

La particularité de l’édition 2014 fut la participation des 21 petits élèves d’une école maternelle de Montcarra, venus, accompagnés de leur institutrice, recevoir le prix de l’ordre du romarin.

Ce prix décerné dans la catégorie écoles fleuries, a été créée l’an dernier, et s’adresse aux écoles maternelles et primaires fleuries par les élèves, ou engagées dans la démarche sur leur commune.

Sans titre 2

Le palmarès a récompensé également les communes primées dans les 5 catégories existantes, ainsi que les particuliers lauréats dans leurs disciplines.

Catégorie la vie des communesCommentaires fermés

Sortie d’automne gastronomique pour le Trémini’s club

Ce jeudi 6 novembre, une trentaine de voyageurs enthousiastes, membres du Trémini’s club et quelques uns des clubs voisins se sont levés tôt pour effectuer un voyage au pays de Vinay, berceau de la culture de la noix ! Automne oblige !


Sans titre 2

A 10h, première halte : le grand séchoir de Vinay pour une intéressante visite guidée « Au pays de la noix de Grenoble ».

En réalité trois variétés pour cette appellation d’origine protégée(AOC dès 1938): Franquette, Mayette et Parisienne.

L’exposition permanente présente toutes les facettes de la noix et de son patrimoine, sans oublier une extraordinaire collection de noix du monde entier ! Puis après une délicieuse dégustation salée et sucrée et quelques achats gourmands, le groupe se dirige à Tullins pour déjeuner à l’Auberge gastronomique de Malatras où ils sont accueillis par Brigitte et Vincent dans une jolie salle où pétille un bon feu de bois.

Les convives font honneur aux excellents plats raffinés dans une bonne ambiance festive et animée. Mais la journée ne s’arrête pas là car ils sont attendus à la distillerie Meunier à Saint Quentin sur Isère, spécialisée depuis 1809 dans la distillation de plantes, et notamment du Génépi à l’arôme étrange et particulièrement stimulant.

Au programme de cette visite guidée, parfumée d’odeurs enivrantes de plantes de montagnes et de senteurs fruitées :  Petit historique du Dauphiné , « De la famille Meunier à aujourd’hui », les secrets de fabrication des liqueurs : des plantes… à la distillation avec l’Alambic, jusqu’à la bouteille et pour finir une dégustation animée et les traditionnels achats. Mais il est temps de reprendre le chemin du retour à Tréminis. Tous sont satisfaits de cette agréable  journée conviviale.

Prochain voyage pour ce club dynamique : Le jeudi 4 décembre pour le festival international des films de montagne à Autrans en covoiturage cette fois !

Catégorie aînés rurauxCommentaires fermés

Gîtes de France: anniversaire…portes ouvertes…

Géraldine Gauthier, responsable de la communication externe des Gîtes de France, au niveau national, a participé pendant quelques heures au festival international du film pastoralismes et grands espaces.

 » Ce festival qui se déroule en station, à Prapoutel est un évènement international et je suis ravie que l’antenne iséroise des Gîtes de France soit partenaire de cet évènement. Ceci pour deux raisons, nos gîtes d’étape dont certains sont dits « d’alpages » sont incontournables et renommés dans le milieu et nous sommes ouverts à l’international par notre contribution active à Eurogîtes (la Fédération Européenne du Tourisme Rural) mais aussi par nos nombreux transferts de savoir-faire, mis en œuvre depuis de nombreuses années, pour des pays étrangers souhaitant développer le tourisme chez et par l’habitant sur leur territoire. « 

Cette visite n’est donc pas le fait du hasard mais entre dans le cadre d’un déplacement qui a amené Géraldine Gauthier à se rendre dans les Alpes du sud pour une raison bien précise.

 » L’année prochaine, Gîtes de France fête son soixantième anniversaire. Les Alpes du sud sont le berceau de notre fédération. J’ai donc rencontré des enfants de propriétaires fondateurs qui ont repris les affaires de leurs parents.. des personnes très impliquées dans l’évolution de notre mouvement (élus, directeurs, experts techniciens, propriétaires…) Ceci afin de préparer et d’animer les événements liés à cet anniversaire. »

De là elle a souhaité se rendre en Isère …

 » Au printemps dernier, le relais Isère des Gîtes de France a organisé des journées portes ouvertes. C’est une première en France.. j’avais des échos, très favorables, liés à cette initiative. J’ai tout de même voulu me rendre compte de moi même de l’impact, des retombées qu’avait eu cette opération. j’ai rencontré les propriétaires qui ont  » ouvert leurs portes ». Je dois dire que cette initiative est couronnée de succès. « 

La question est simple: pourquoi ne pas organiser des journées portes ouvertes au niveau national?

 » Toutes les initiatives prises au niveau local sont étudiées et si on peut les transposer au niveau national nous le faisons.. Il est certain qu’une opération portes ouvertes des hébergements labellisés Gîtes de France serait un formidable levier de communication sur le plan national, j’en suis persuadée.. « 

Gilbert Precz

Bruno Bernabé et Alice Lachaud, directeur et chargée de communication de l'antenne gites de France Isère ont accueilli Géraldine Gauthier( à droite sur la photo) au festival international pastoralismes et grrands espaces

Bruno Bernabé et Alice Lachaud, directeur et chargée de communication de l'antenne gites de France Isère ont accueilli Géraldine Gauthier( à droite sur la photo) au festival international du film pastoralismes et grands espaces.

Catégorie festival du film des 7 Laux, tourismeCommentaires fermés

Gites de France Isère: journée des adhérents

Pour la deuxième édition de leur journée annuelle, les adhérents « gîtes de France Isère » avaient rendez vous au golf de Bresson.. Cette journée leur permet essentiellement de se retrouver, d’échanger mais aussi d’être en contact direct avec les principaux partenaires, privés ou institutionnels de l’antenne Isère des gîtes de France.

Pour rappel, la première journée des adhérents avait eu lieu en 2013 au château de Sassenage..

Plus de 150 adhérents ont accepté l’invitation et se sont rendus sur le lieu « mythique  » que représente le golf de Bresson.

 » A travers cette journée nous offrons aux adhérents la possibilité de se retrouver l’espace d’une journée, afin d’échanger  mais aussi de prendre divers conseils sur de nombreux sujets, techniques, règlementaires… » a tenu a préciser Philippe Riboulleau président de l’antenne départementale des gîtes de France.

 » Nous voyons que cette initiative est appréciée, nous avons le même nombre d’inscrits que l’année dernière… » a t-il précisé avant que l’on aborde un sujet d’actualité: avec l’été pourri qu’en est-il de la fréquentation au niveau des gîtes en Isère?  » Ce n’est un secret pour personne, l’été a été catastrophique au niveau de la météo. Nous avons donc une fréquentation chaotique mais nous sommes fiers d’annoncer que notre centrale de réservation annonce un chiffre en hausse de 7,8% en 2014 par rapport à 2013… Ce n’est pas le cas pour tous les hébergeurs.. »

« Ces bons résultats sont la résultante d’une qualité, d’un accueil mais aussi  » d’une campagne de communication bien ciblée.. de notre partenariat avec Isère tourisme. Notre sérieux est reconnu puisque les structures partenaires nous font confiance.. Le conseil Général de l’Isère par exemple, s’il n’augmente pas son budget vis à vis de notre antenne, ne les baisse pas… »

Autre sujet de satisfaction, d’espoir.. le nombre de porteurs de projets..  » Nous avons eu 130 demandes de renseignements en une année dont une bonne cinquantaine de projets sont en capacité d’aboutir.. A ce propos nous avons décidé d’inviter les porteurs de projet à participer à cette journée des adhérents afin de rencontrer des hébergeurs déjà installés, prendre conseils.. et participer à un moment convivial… « 

Oui nous pouvons dire, écrire que cette journée des adhérents est réussie…

Gilbert PRECZ

Cliquer sur les photos pour les agrandir..

Catégorie tourismeCommentaires fermés

Gites Ruraux d’Arménie…

Les associations AFRAT et Gîtes de France de l’Isère spécialistes du tourisme rural en France depuis 50 ans unissent leurs compétences autour du tourisme solidaire.

1


l’AFRAT et les Gites de France de l’Isère ont réalisé en Arménie un diagnostic conjoint (soutenu par la Région Rhône-Alpes) de l’offre d’accueil chez l’habitant.
Cette mission a été construite et réalisé en Partenariat avec l’Association pour la Promotion des Chambres d’Hôtes d’Arménie.
L’AFRAT (Association pour la formation des Ruraux aux activités du Tourisme basée à Autrans) oeuvre en France et à l’international pour le développement du tourisme en faveur des populations locales et du milieu rural.

Son action à l’international notamment en Arménie (depuis 2005), en tant qu’opérateur touristique pour des collectivités territoriales françaises, lui a notamment permis d’avoir une bonne connaissance des problématiques et des acteurs touristiques de l’Arménie.

2

L’appui à la création de l’association des Gites Ruraux d’Arménie faisait partie des projets analysés.

L’AFRAT et les Gites de France de l’Isère rassemblent leurs expériences et leurs connaissances dans ce projet.
Les initiatives d’accueil chez l’habitant en Arménie sont de plus en plus nombreuses sur l’ensemble du territoire arménien.

Les pouvoirs publics locaux et nationaux arméniens sont conscients de l’importance de la demande des visiteurs face à ce type d’offre d’hébergement, ainsi que l’intérêt de développer le tourisme des territoires comme facteur de développement local, économique et social.

3L’enjeu de ce projet est de créer un réseau franco-arménien actif des professionnels de l’accueil en milieu rural, à partir d’un programme de partenariat fondé sur le
transfert d’expérience des professionnels français vers les professionnels arméniens.
La mise en place d’une marque déposée permettra de communiquer et de structurer les actions en France à destination de l’Arménie.
Ce projet répond à différents enjeux de la coopération, notamment :
- Le développement de projet en faveur des populations locales
- Le transfert d’expérience et la « valorisation » de l’expertise rhônalpine
- La création d’une démarche solidaire et responsable et innovante.

Martine CHALIGNE, responsable du Projet, sera présente pour répondre à vos questions lors de la Journée Annuelle des Adhérents Gîtes de France qui se déroulera le Lundi 13 octobre 2014 de 9 H 30 à 12 H 00 au Golf International de Grenoble-Bresson.

56


Catégorie coopération internationale, tourismeCommentaires fermés

Train de La Mure

Afin de relancer l’exploitation de la ligne touristique ferroviaire en train électrique à partir de La Mure jusqu’au « grand balcon » à Monteynard, le Conseil général de l’Isère engageait, en décembre 2012, une consultation pour une délégation de service public (DSP).

S’en suivaient depuis, des négociations avec l’unique candidat, l’entreprise SNC Lavalin qui  devait remettre sa réponse définitive cet été, mais reportait l’échéance à plusieurs reprises dans l’attente de la décision du siège du groupe à Montréal.

Ce lundi 29 septembre 2014, la société LAVALIN, en présence notamment des conseillers généraux du Sud Isère, Alain Mistral,  Christian Pichoud, Fabien Mulyk et Charles Galvin, du Président de la Communauté de communes de la Matheysine, du Pays de Corps et des Vallées du Valbonnais, Fabrice Marchiol,  et de Mme la Députée, Marie Noëlle Battistel a exposé son projet établi sur la base des infrastructures ferroviaires entretenues par le Conseil général expliquant que les matériels roulants historiques pouvaient être réutilisés, et qu’un travail important avait été réalisé avec le Département pour lever les incertitudes sur les risques naturels.

Toutefois, l’entreprise a indiqué qu’elle renonçait à déposer une offre et à s’engager dans cet investissement.

En effet, le Groupe Lavalin juge l’entreprise trop risquée sur le long terme, selon ses propres critères de décision.

Les élus départementaux et communautaires ont fait part de leur très grande déception.

Ensemble, ils s’interrogent désormais sur la meilleure façon de capitaliser l’important travail de définition qui a été réalisé, et ont convenu de se rencontrer prochainement pour étudier les scénarios alternatifs qui permettraient la réalisation du projet, dans des conditions réalistes pour le Département et les collectivités locales.

Catégorie territoires, tourismeCommentaires fermés

HEAL infos..

HEAL

L’ Association  HEAL ( Hôpital Enfance Aide par le multi Loisirs) a une activité débordante…

Activité soutenue  sur Septembre  pour les adhérents de l’association HEAL.

-La fête du fromage et des produits du terroir de Sassenage, le 30 et 31 août, ou l’association HEAL  à tenu un stand   d’animation de coloriage de petits objets en plâtre. Il faut remercier  l’association du bleu Vercors Sassenage  pour son aimable participation  durant deux journées de convivialité.

-Sur le dernier weekend 13 et 14 Septembre  plusieurs adhérents se sont rendus à la Franco Suisse  de tandem pour accompagner  l’association Valentin Haüy  des non voyants .

Très belle manifestation sur plusieurs jours ce en tandem, le jura suisse et français à été découvert  dans des conditions idéales, tant climatiques, que fléchage des circuits, qualité de l’accueil de nos amis suisse  de Genève. L’originalité de cette manifestation Franco Suisse qui est la 31ième.

Associer des non voyants et leur guide  pour la pratique  d’un très beau sport   exigeant mais valorisant pour tous, nos amis suisses nous ont accueilli  dans un abri anti atomique, hébergement original, de plus de qualité, et précis comme une horloge suisse.

Le 27 et 28 Septembre 2014 aura lieu les virades de l’espoir organisées par l’association nationale vaincre la mucoviscidose.

Sur le  samedi 27 Septembre aura lieu  la randonnée cycliste de sassenage  avec 5 circuits, départ de Sassenage ou de Renage, ces circuits sillonneront  la vallée de L’Isère pour aller jusqu’à Tullins, Beaucroissant. L’année 2013 plus de 350  cyclistes ont participé.

Samedi 11 Octobre 2014 : repas dansant  sur Sassenage au profit de l’association don du sang de l’Isère  regroupant  plusieurs  associations.

VOUS POUVEZ SOUTENIR L’ASSOCIATION à but humanitaire par l’acquisition de petits objets en plâtre à décorer.

Ces petits objets  d’art créatif servent d’animations tant pour les enfants que pour les adultes

Le prix  suivant la taille va de 0,30 cents à 10 €

Pour plus de renseignements

courriel:  campanais@free.fr

sillon38.com soutient les actions menées par l’association HEAL.


Catégorie grand angle, socialCommentaires fermés

Isère: journées du patrimoine 2014

Samedi 20 et Dimanche 21 septembre 2014:  31e édition des Journées Européennes du Patrimoine.

Patrimoine culturel, patrimoine naturel .

Tous les endroits à découvrir dans tous les départements : monuments, culture, art, lieux de mémoire…

642 animations dans le département de l’Isère en un coup d’oeil

cliquer ici: programme journées du patrimoine Isère

Catégorie patrimoineCommentaires fermés

Assises de la ruralité

La France traverse une crise qui n’épargne pas les territoires ruraux et y a pris des formes particulières.

Une crise économique et sociale, qui met en cause la capacité des politiques publiques à répondre aux difficultés d’emploi, aux problèmes d’accès aux services publics, mais il s’agit surtout d’une crise de l’identité de ces territoires.

Ces territoires ruraux sont, en effet, engagés dans une transformation en profondeur qui a recomposé notre espace national, dynamisant certains territoires et en fragilisant d’autres.

Il n’y a plus une France rurale, mais des ruralités multiples : territoires périurbains sous l’influence d’une grande ville, territoires agricoles et territoires industriels en mutation, ou encore territoires hyper-ruraux.

Combattre le sentiment de relégation, répondre aux défis des nouvelles ruralités, montrer que les territoires ruraux sont un atout pour le développement de la France, c’est autour de ces trois objectifs que le gouvernement entend construire une politique renouvelée pour les ruralités.

Pour répondre aux interrogations des territoires ruraux, dans leur diversité, il faut d’abord reconnaître ces profondes mutations.

Les attentes et les conditions de vie des Français qui y résident et y travaillent ont évolué, sous l’effet de l’urbanisation, d’un peuplement dynamique, de l’évolution du tissu économique. L’essor du numérique, l’insertion dans de nouveaux réseaux, modifient le visage de ces territoires, créant de nouvelles opportunités, mais également de nouvelles fractures.

Les Assises des ruralités doivent poser l’acte fondateur de cette nouvelle politique ; un acte construit avec les élus locaux pour exprimer une ambition pour les Ruralités.

Elles doivent permettre de réunir les moyens nécessaires pour que les territoires ruraux construisent leur développement.

Elles accompagneront et s’articuleront avec la réforme territoriale engagée par la Ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique et par le Secrétaire d’Etat à la Réforme territoriale, et la réforme nécessaire de l’organisation territoriale de l’Etat que conduit le Ministre de l’Intérieur.

Les Assises se dérouleront sous la forme d’ateliers territoriaux organisés sous l’égide de la Ministre du Logement, de l’Egalité des territoires et de la Ruralité. Ils se tiendront dans différents territoires ruraux.

Il s’agira, à l’occasion de chacun de ces ateliers, de donner la parole à des acteurs de terrain, des élus ou encore des représentants d’association. Les parlementaires seront étroitement associés à la démarche et y apporteront leur contribution. Chacun des ateliers territoriaux sera par ailleurs copiloté par des élus et associera des personnalités issues du monde économique, associatif ou universitaire.

Sept ateliers, présidés par Sylvia Pinel en présence des ministres concernés, se tiendront en octobre et novembre :

  • Créer de nouvelles coopérations urbain-rural : pour des territoires solidaires.
  • Les ruralités : territoires d’opportunités pour combiner performance économique et performance environnementale.
  • Une approche spécifique pour les territoires de montagne : les 30 ans de la loi Montagne.
  • Rénover le cadre institutionnel et la présence de l’Etat dans les territoires ruraux.
  • Des ruralités innovantes, associant qualité de vie et développement économique.
  • Comment mobiliser les ressources au service des projets locaux ?
  • Service public et services au public en milieu rural : complémentarités entre Etat, collectivités et entreprises.

Un comité interministériel de l’égalité des territoires se réunira pour conclure ces ateliers et proposer un plan d’action précis et partagé entre l’Etat et les territoires ruraux. Des objectifs clairs seront inscrits, ainsi que les moyens qui y seront assignés.

Catégorie A la une, monde ruralCommentaires fermés

Chevaux en fin de vie : les protéger ou les manger ?

Communiqué de l’OEuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs (OABA)

Lors des premières assises de la filière équine organisées lundi 1er septembre à Caen, Jean-Yves Gauchot, le président de l’association vétérinaire équine française (Avef) a souhaité aborder la problématique « des chevaux en fin de vie ».

Malheureusement, à l’instar de certains professionnels, le docteur vétérinaire Gauchot a posé les bonnes questions mais a apporté de mauvaises solutions !

Pour le président de l’Avef, il suffirait de permettre à davantage de chevaux en fin de vie de finir à l’abattoir.

Pour ce, il faudrait changer la réglementation qui permet actuellement d’exclure définitivement l’animal de la chaîne alimentaire. Si le propos a pu ravir le président de la Fédération de la boucherie hippophagique de France (qui propose que « chaque propriétaire puisse changer la destination de son cheval au bout de six mois, si le cheval correspond bien aux normes sanitaires »), il aura de quoi choquer celles et ceux qui luttent pour donner aux chevaux une fin de vie respectueuse.

Il aura surtout de quoi inquiéter les consommateurs, déjà écoeurés d’apprendre qu’ils mangeaient de la viande de cheval à leur insu, comme l’ont révélé les récents scandales à répétition.

Rendre plus facile l’entrée des chevaux dans les abattoirs, c’est ouvrir la porte à de plus importantes fraudes sanitaires selon le docteur vétérinaire Jean-Pierre KIEFFER, Président de l’OEuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs (OABA) : « Il faut avant tout améliorer le système de traçabilité des équidés et renforcer les contrôles vétérinaires en abattoirs, comme l’a demandé l’Office Alimentaire et Vétérinaire de la Commission européenne, lors d’un audit réalisé en France en septembre 2012.

Sans cela, toute modification réglementaire serait vouée à l’échec ».

Par ailleurs, si à l’avenir davantage d’équidés devaient être abattus pour entrer dans la chaîne alimentaire, il convient de lancer dès aujourd’hui un plan de modernisation de nos abattoirs. L’OABA rappellera qu’il n’existe pas en France d’établissements spécialisés dans l’abattage des chevaux.

Actuellement, les conditions de mise à mort des équidés apparaissent souvent inacceptables en raison d’équipements inadaptés ou mal entretenus.

Catégorie filière équineCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

mars 2015
L Ma Me J V S D
« fév    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+