Archive | monde rural

Un nouveau lieu d’accueil pour les agriculteurs à Vienne

La Chambre d’agriculture de l’Isère et la MSA Alpes du Nord ont choisi de
marquer leur ancrage viennois à l’espace St Germain.

Proximité et qualité de service
Parce qu’être proche des agriculteurs est une priorité chère à chacune des
deux structures, avec ce point d’accueil à Vienne, elles maintiennent une
proximité forte sur le territoire. En se rendant au 27 rue Denfert Rochereau, les
professionnels de l’agriculture ont accès à une offre de services complète : la
MSA pour toute leur protection sociale (des cotisations aux prestations, en
passant par la médecine du travail, le contrôle médical et l’accompagnement
social) et la Chambre d’agriculture pour l’accompagnement qu’elle propose aux
agriculteurs (depuis le projet d’installation jusqu’à la transmission de
l’exploitation).

Des locaux agréables et accessibles
En s’installant dans ces bureaux entièrement rénovés par Vienn’agglo,
propriétaire des lieux, chaque structure entend offrir à ses visiteurs des locaux
agréables et modernes, pour les accueillir dans de bonnes conditions. A la fois
accessible par les transports en commun et à proximité d’un parking public,
l’espace St Germain est un lieu qui présente de multiples atouts.

Une agence MSA à Vienne pour une relation de services multi canal
sur les territoires

C’est un vrai travail de fond qu’a entrepris la MSA pour s’adapter aux profondes
mutations démographiques et économiques qu’elle connaît aujourd’hui et qu’elle
traduit dans la modernisation de sa relation de service. De même que dans toutes
les agences MSA, celle de Vienne offre aux agriculteurs et à leurs familles, ainsi
qu’aux entreprises du secteur, plusieurs modes de contact, adaptés aux besoins de
chacun : accueil libre le matin, sur rendez-vous uniquement l’après-midi. Pour rappel,
un rendez-vous, c’est la garantie d’avoir un temps d’échanges dédié, préparé en
amont et sur une plage horaire choisie. Résultat : à l’issue de la rencontre, le dossier
de l’adhérent est complet et le traitement par les services est accéléré. Par ailleurs,
les adhérents peuvent contacter la MSA par téléphone ou via leur espace privé, sur
internet.

En accord avec la politique de développement territorial de la
Chambre d’agriculture

Le bureau de Vienne fait partie des six implantations en Isère qui sont au service de
la politique de développement territorial de la Chambre d’agriculture. En effet, elle est
aux côtés des agriculteurs et des collectivités pour répondre à leurs attentes, faciliter
l’émergence de projets et les accompagner, renforcer les dynamiques et mobiliser
l’expertise en faveur de l’agriculture iséroise. Dans le secteur de Vienne, ce travail de
proximité avec les acteurs territoriaux, est réalisé grâce à la collaboration avec le
Comité de Territoire Isère Rhodanienne, véritable lieu de concertation locale
(rassemblant les agriculteurs et les filières, les élus et la société civile).

Catégorie agriculture, msaCommentaires fermés

Développement rural: tous les programmes régionaux adoptés par Bruxelles

Les Régions se félicitent de l’adoption cette semaine par la Commission européenne de l’ensemble des programmes régionaux de développement rural français (PDRR) pour la période 2014-2020.

Cette adoption, moins de cinq mois après l’approbation du cadre national, a été obtenue grâce à la forte mobilisation des Régions, à la hauteur des attentes des agriculteurs.

La Commission a formellement approuvé le 24 novembre les cinq derniers PDRR en attente, ceux des Régions Limousin, Lorraine, Picardie, Haute-Normandie et Guyane. Le cadre national, qui devait être approuvé en amont, avait été validé le 30 juin 2015. Les PDRR sont des boîtes à outils qui permettent aux Régions de mettre en œuvre des politiques agricoles et de développement rural adaptées aux besoins des agriculteurs et aux spécificités des territoires.

Leur montant global pour la France atteint 15,9 milliards d’euros d’ici 2020, dont 11,4 milliards proviennent du budget européen et 4,5 milliards d’euros de l’Etat et des Régions. Les fonds privés viendront s’ajouter à cette enveloppe.

En France, ces fonds financeront les aides à l’installation de 38.000 jeunes agriculteurs, la modernisation de 11,3% des exploitations, la formation professionnelle de 150.000 agriculteurs, et des outils de gestion des risques pour 500.000 exploitations.

Au total, 2,8 millions d’hectares seront couverts par des mesures agro-environnementales. Et près de 17 millions d’habitants des zones rurales bénéficieront de services publics améliorés comme le très haut débit. Près de 3.000 emplois sont attendus pour la mise en oeuvre du programme de développement local LEADER (Liaisons Entre Actions de Développement de l’Economie Rurale).

Les Régions n’ont pas attendu l’adoption formelle des PDRR pour lancer la mise en œuvre des dispositifs. Elles les ont anticipés au fur et à mesure de la stabilisation de leur contenu par la Commission.

Elles restent attentives et particulièrement mobilisées auprès de l’ensemble des acteurs afin que ces fonds soient opérationnels dans les meilleurs délais.

Catégorie Union européenne, agriculture, installation, monde ruralCommentaires fermés

Tous concernés par le don alimentaire

La solidarité est plus que jamais un enjeu national. Plus de 4 millions de personnes ont recours à l’aide alimentaire en France de façon ponctuelle, régulière ou permanente, aide alimentaire qui constitue une priorité d’action des politiques publiques de l’alimentation et de la lutte contre l’exclusion.
La lutte contre l’insécurité alimentaire et le gaspillage ainsi que la justice sociale sont en effet des priorités de la feuille de route relative au Plan pauvreté 2015-2017 et du Programme national pour l’alimentation.

En complément des politiques nationale et européenne d’achat de denrées (Fonds européen d’aide aux plus démunis – FEAD ; Crédit national pour les épiceries sociales) à destination des associations caritatives, le don alimentaire est un levier d’action essentiel de soutien aux personnes défavorisées.

Il permet aux associations distribuant l’aide alimentaire aux personnes les plus démunies de pouvoir leur mettre à disposition une alimentation régulière, variée et de qualité. Des produits frais, en conserve ou surgelés, un repas chaud, un colis d’urgence ou un panier de produits à remporter chez soi…tout cela est possible grâce au don alimentaire.

Mais le don alimentaire, c’est également un moyen de recréer un lien social : le moment du don est aussi une occasion de soutien plus large . Enfin, certaines modalités de don peuvent permettre de recréer de l’emploi et contribuer à l’insertion sociale de nos concitoyens en situation de fragilité.

Pour en savoir plus sur le don alimentaire, – quels formes de dons ? quelles associations ? que deviennent les produits donnés ? – téléchargez la brochure Tous concernés par le don de denrées alimentaires.

Catégorie A la une, socialCommentaires fermés

Concours départemental des villes et villages fleuris de l’Isère

Le palmarès du 57ème concours départemental des villes et villages fleuris de l’Isère a été dévoilé à Villard de Lans.

Cérémonie, très conviviale, présidée par Jean Pierre Barbier, président du conseil départemental, Chantal Carlioz maire de Villard de Lans, vice présidente du conseil départemental en charge du tourisme, de la montagne et des stations et de Christian Coigné, conseiller départemental du canton de Fontaine-Vercors.

2 CAR

Chantal Carlioz qui était également présidente du jury a rappelé que le concours 2015 a réuni 79 communes mais aussi des privés, des particuliers..  » Cela a demandé une forte implication des membres du jury qui ont du parcourir plus de 4000 kilomètres … »Elle a insisté sur la dimension humaine, intergénérationnelle mais aussi sur « la dimension de développement durable qui se dégage de cette opération et de l’embellissement de nos communes, paysages. Cela a un impact fort qui se répercute au niveau économique, touristique.. »

1 Ba

Jean Pierre Barbier a tenu à préciser que  » c’est Isère tourisme qui organise ce concours depuis 2006 et cette 57ème édition est marquée du sceau de la réussite. Une commune, quelque soit sa taille, qui joue la carte du fleurissement est une commune qui fait le choix de valoriser durablement son patrimoine naturel.. C’est aussi une commune qui propose un cadre de vie de qualité pour ses habitants et ses visiteurs, c’est aussi une commune qui génère du lien social..  » …  » Et c’est une commune qui offre une image, un environnement propices à une activité touristique et économique synonyme d’emplois. »

Le Président du département annonçant à la salle que le tourisme en Isère est un atout  » pas assez valorisé par le passé. Notre objectif est de mener une véritable politique touristique.. »

Et d’appuyer:  » cette campagne de fleurissement constitue un levier d’actions essentiel qui nous permet collectivement de renforcer encore plus l’attractivité de notre département. »

Il était temps de dévoiler le palmarès 2015.

En voici un extrait:

double cliquer sur la photo pour l’agrandir

Palmarès 2015 des communes lauréates

CATEGORIE 1 – Communes de moins de 1 000 habitants

1er prix – médaille d’or = Montcarra

2ème prix – médaille d’argent = Le Bouchage

3ème prix – médaille de bronze = St Pierre d’Entremont

CATEGORIE 2 – Communes de 1 001 à 2 000 habitants

1er prix – médaille d’or = Paladru

2ème prix – médaille d’argent = Biol

3ème prix – médaille de bronze = Champagnier

CATEGORIE 3 – Communes de 2 001 à 5 000 habitants

1er prix – médaille d’or = Claix

2ème prix – médaille d’argent = Saint Clair du Rhône

3ème prix – médaille de bronze = Vaulx-Milieu

CATEGORIE 4 – Communes de 5 001 et plus

1er prix – médaille d’or = Sassenage

2ème prix – médaille d’argent = Meylan

3ème prix – médaille de bronze = La Verpillère

CATEGORIE 5 – Communes de montagne

1er prix – médaille d’or = Vaujany

2ème prix – médaille d’argent = La Mure

3ème prix – médaille de bronze = Méaudre

Catégorie environnement, la vie des communesCommentaires fermés

Opération 1 jouet, 1 sourire

123

Catégorie social, zoomCommentaires fermés

Conférence du plan départemental de l’habitat

Le Département de l’Isère a organisé sa 5e conférence du plan départemental de l’habitat. Ce rendez-vous annuel a permis de dresser un état des lieux du logement en Isère et de s’interroger sur les actions mises en place dans ce domaine.

A cette occasion, Jean-Pierre Barbier, président du Conseil départemental et Jean-Paul Bonnetain, Préfet de l’Isère, ont réuni les principaux acteurs de l’habitat, bailleurs sociaux, promoteurs immobiliers…autour des thèmes : louer, construire et réhabiliter.
Objectif : présenter les axes forts de la politique logement conduite à l’échelle départementale permettant aux Isérois de mieux se loger.

La lutte contre la précarité énergétique

Près de 85 000 ménages isérois, soit 17% de la population, éprouvent des difficultés à se chauffer. En cause, le prix de l’énergie qui continue de grimper, mais aussi des conditions d’habitat. En effet, avec la baisse du prix de l’ancien, les ménages privilégient ce type de bien où la rénovation thermique est très coûteuse (500€/m²).

Le Département de l’Isère met à disposition des Isérois les services de plusieurs organismes pour les informer gratuitement sur les aides existantes avec des conseils juridiques, financiers et fiscaux au cas par cas.

Par le FSL (Fonds de Solidarité Logement), le Département soutient aussi financièrement les foyers modestes qui ne peuvent assumer leurs dépenses d’énergie.
Logement social : une attribution plus équitable

Fin 2014, plus de 24 000 demandes de logement social ont été effectuées en Isère, dont seulement 37 % ont été satisfaites.

La plupart se concentre dans la Métropole grenobloise, mais la situation est très tendue dans certains territoires du nord-Isère.

Pour garantir un traitement plus équitable, le Département, en collaboration avec l’Etat, Absise (Association des bailleurs sociaux de l’Isère) et les communautés de communes, expérimente une nouvelle méthode de cotation qui prend en compte la situation du ménage et ses revenus.

Un nouveau partenariat dans le domaine du logement

A l’issue de la conférence, deux conventions ont été signées, l’une visant à réhabiliter le parc de logements sociaux, et l’autre à engager un partenariat avec la Fédération des promoteurs immobiliers des Alpes. Lors de la séance publique départementale du 23 octobre dernier, le Président Jean-Pierre Barbier et le vice-président chargé de l’ingénierie urbaine, du foncier et du logement, Christian Coigné, avaient rappelé leur souhait d’oeuvrer dans ce sens.

Les partenaires du Plan départemental de l’habitat
Le Département de l’Isère a signé une convention avec les quatre organismes suivants :
L’ADIL : Agence départementale d’information sur le logement en Isère
www.adil38.org

ABSISE : Association des bailleurs sociaux de l’Isère

La Fédération des promoteurs immobiliers des Alpes
www.fpi-alpes.com

La Direction départementale des territoires
www.isere.gouv.fr

Catégorie socialCommentaires fermés

Journée Annuelle des Adhérents Gîtes de France Isère

Près de 200 propriétaires de Gîtes et Chambres d’hôtes venus de tout le département de l’Isère ont participé à la 3ème Journée Annuelle des Adhérents Gîtes de France Isère.

A la fois studieuse et conviviale, cette journée, qui s’est déroulée à Voiron, a pour but de permettre aux hébergeurs d’échanger entre eux, avec l’équipe des gîtes de France de l’Isère, ainsi  qu’avec un nombre de  partenaires institutionnels et privés qui grandit d’année en année . En effet, en plus de traditionnels conseils technique, juridiques et fiscaux, les participants ont pu découvrir ou redécouvrir les Vins du Dauphiné, le Vélo à Assistance électrique ..

Fort du succès rencontré par les précédentes éditions, les Gîtes de France de l’Isère ont reconduit la manifestation sous  la forme d’un forum-rencontres individuelles, dans l’esprit « Speed Dating ». Les hébergeurs obtenant des conseils personnalisés en matière commerciale, promotionnelle, juridique et fiscale, technique (isolation, économies d’énergie, prévention et gestion des risques…).

Philippe Riboulleau, président de l’antenne Isère des gîtes de France a précisé que si l’année 2015 a été marquée par les 60 ans des gites de France , » En 2016, nous fêterons les 60 ans des gîtes au niveau départemental. De nombreuses animations, manifestations sont en train de se mettre en place. »

Et de rappeler:  » les premières chambres d’hôtes ont vu le jour en 1969 sur le plateau du Vercors, les gîtes d’enfants et d’alpages sont nés en 1973 en Isère, la première centrale de réservation a été mise en place en Isère en 1976… Nous sommes des précurseurs et fiers de l’être.. »

Il se réjouit  de l’activité soutenue » qui dynamise notre département. Pour preuve nous aurons accueilli une vingtaine d’adhérents supplémentaires en cette année 2015. « 

Michèle Bonneton, députée a rajouté que les gîtes de France ont conquis le coeur des français mais aussi des étrangers par la qualité du service , à travers l’accueil, la convivialité, l’authenticité..Vous savez vous adapter, innover et surtout proposer un  » plus  » qui fait la différence par rapport à la concurrence.. »

Isère Tourisme est un partenaire indissociable des Gîtes de France Isère. Yann d’Ascolli, Directeur de la communication, après avoir excusé l’absence de Chantal Carlioz, vice présidente du Conseil Départemental en charge du tourisme, a rappelé combien  » les gîtes jouent un rôle important au niveau du tourisme en Isère, tant en qualité qu’en quantité. Vos offres sont diverses, adaptées et bien réparties géographiquement sur l’ensemble de notre département. »

Il a rappelé que le département apporte des aides  » tant au niveau de la rénovation, de l’innovation, de la formation…car il faut sans cesse s’adapter.. »

il a émis une idée qui fait son  » chemin » : offrir des possibilités d’hébergement qui cassent le rythme de location du samedi au samedi. Aujourd’hui de nombreux vacanciers recherchent des locations qui débutent un autre jour que le samedi et qui se terminent un autre jour que le samedi..Connaissant vos capacités d’adaptations, je suis persuadé que vous saurez répondre à cette nouvelle donne… »

Il était temps pour les hébergeurs présents de rencontrer les partenaires institutionnels et privés pour des échanges très fructueux..

Gilbert PRECZ

Catégorie tourismeCommentaires fermés

Bari Galoust!

l’Arménie pays qui fait une fois et demie la superficie de Rhône-Alpes pour 3 millions d’habitants est une République indépendante depuis 1991, suite à l’éclatement de l’Union Soviétique.pays très montagneux, Près de 90 % de son territoire se situe à plus de mille mètres d’altitude. L’activité touristique se développe à grande vitesse en Arménie. Le pays ne manque pas de charme, est chargé d’histoire. Les touristes viennent essentiellement de Russie mais aussi d’ Europe et… d’Iran…

L’accueil touristique en est à son balbutiement.

La région Rhône-Alpes a décidé d’aider les arméniens dans leur développement touristique et a demandé à L’AFRAT et aux Gîtes de France Isère d’accompagner les arméniens à travers leur association pour la promotion des chambres d’hôtes d’Arménie.

Des échanges ont eu lieu.. Une délégation arménienne est venue en Isère. Voir le compte rendu mis en ligne sur sillon38: Les Gites de France Isère accueillent une délégation arménienne.

Une délégation s’est rendu en Arménie. Voir toujours sur sillon38 l’article mis en ligne: Gites Ruraux d’Arménie…

3 (20)

signature de la charte avec une propriétaire

Depuis les choses ont bien avancé puisque l’accueil chez l’habitant s’est structuré, une charte a été élaborée et la communication a fait un bon en avant avec la création et la mise en place d’un logo spécifique. En France c’est Gîte de France, en Arménie c’est Barigalouste qui signifie bienvenue nous a précisé Bruno Bernabé, directeur des gîtes de France Isère. Celui ci, faisant partie d’une délégation partie en Arménie pour l’évènement: celui de poser le premier panonceau Bari Galoust…

321

A noter que le premier panonceau posé l’a été à Gumri, une ville située au nord de l’Arménie, ville qui fut l’épicentre du tremblement de terre de 1988. Seisme qui a détruit 60% de la ville et fait 30 000 morts. C’est de l’histoire ancienne..

Aujourd’hui si vous allez en Arménie, pensez Bari Galoust pour votre hébergement..

Gilbert Precz



Catégorie A la une, coopération internationale, tourismeCommentaires fermés

Le petit salon des femmes en milieu rural

Aimeriez- vous participer à la deuxième session du Petit Salon des femmes en milieu rural ?

Vous découvrirez les réalisations et prestations de femmes qui, grâce à leurs activités font vivre un territoire ;

Vertige de la danse, virgule théâtrale humoristique, déambulation créatif, petits films de témoignages de femmes d’ici et d’ailleurs, débat…

Cette première partie dans l’auditorium des Musiciens du Louvre sera suivi d’une buvette, avec une brasseuse de bière locale et de nombreux produits locaux à déguster avec modération.

Le tout dans un environnement artistique car certaines, photographes ou peintres, auront exposé leurs œuvres sur les cimaises de la salle Olivier Messiaen.

12

Catégorie monde ruralCommentaires fermés

 » Tous sur le web »

Isère Tourisme en partenariat avec les territoires et les filières (hôtellerie de plein air, Gîtes de France..), lance un programme de formation et d’accompagnement sur les compétences numériques pour les professionnels du tourisme.

tous

L’importance du numérique dans le secteur du tourisme est incontestable. Le web et les réseaux sociaux sont aujourd’hui des outils incontournables dans la gestion et le développement de l’activité des professionnels du tourisme.

En Isère, un diagnostic mené en 2015 a montré qu’une part importante des acteurs touristiques du territoire nécessite un accompagnement dans le développement de leur politique commerciale sur le web.

Principalement dédié aux très petites entreprises(TPE), le dispositif «TOUS SUR LE WEB» est construit en collaboration avec les filières et répond à des problématiques très opérationnelles.

L’idée n’est donc pas d’imposer un programme défini de manière unilatérale, mais au contraire, d’élaborer un dispositif collectif et mutualisé avec les filières, les territoires, les destinations touristiques afin de tenir compte des enjeux de l’économie locale et de multiplier les appuis locaux sous forme de «conseillers numériques».

L’ingénierie pédagogique et administrative du programme « TOUS SUR LE WEB » est réalisée en étroite collaboration avec Rhône-Alpes Tourisme.

«TOUS SUR LE WEB» est un programme qui s’étale sur 3 ans et s’adresse à un potentiel de près de 4000 entreprises du tourisme relevant des secteurs de l’hébergement, de la restauration, des loisirs culturels, sportifs, ou récréatifs.

Le dispositif s’articule autour d’un triptyque: sensibilisation, formation, accompagnement.

Quelques éléments clés qui ressortent du diagnostic mené dans le cadre de la mise en place de « TOUS SUR LE WEB »

Pilier de l’activité économique, le tourisme en Isère compte plus de 4000 entreprises dont 95 % de TPE -très petites entreprises.

Elles contribuent à la richesse touristique des territoires (hébergements, restauration, loisirs, services…) tout en affichant une certaine fragilité face aux nombreux défis à relever: adaptation aux évolutions du marché, réponse aux changements des modes de consommation, veille et anticipation de la concurrence… Autant d’enjeux nécessitant de faire les bons choix tant en matière de stratégie que d’outils, afin de maintenir leur croissance.

Le numérique, un enjeu stratégique

Parmi les enjeux inhérents au marché du tourisme, la maitrise du numérique est devenue incontournable pour soutenir le développement de l’économie et stimuler la croissance.

Selon une récente étude menée par la fédération nationale des comités régionaux de tourisme, 80 % des européens préparent leurs vacances sur le web et plus de 70 % réservent tout ou partie de leurs séjours en ligne.

Pour autant, il est noté une faible appropriation des technologies de l’information et de la communication-TIC par les TPE du secteur touristique.

Pour appuyer la définition de son projet, Isère Tourisme a réalisé début 2015, un diagnostic numérique auprès des TPE du secteur touristique de l’Isère :

- état des lieux numérique des entreprises iséroises,

- mesure de la performance numérique du triptyque stratégie marketing / communication / vente en ligne

- identification des besoins «métiers» en compétence numérique et de plans de formation nécessaire (en définissant des groupes de niveau en fonction des pratiques en cours d’usage).

Les résultats de ce diagnostic témoignent d’une faible appropriation des technologies de l’information et de la communication -TIC.

L’équipement en site web doit encore se développer

73 % des TPE iséroises ont un site web contre 98 % des PME ou grands groupes du secteur  touristique (type Pierre et Vacances, Club Med, Accor…).

Et l’obsolescence des sites existants est à souligner : 25 % ont plus de 3 ans d’existence, la durée de vie d’un site à vocation commerciale. 55 % des sites ne sont pas «responsives» (c’est-à-dire adaptés aux écrans des tablettes et smartphones).

Un résultat inquiétant lorsque l’on sait que 34 % des consultations tourisme et loisirs sur le web se font désormais sur une tablette ou un mobile.

Le recours aux pratiques de ventes en ligne doit être fortement amélioré

Seules 27 % des TPE iséroises pratiquent la vente en ligne sur leur propre site web, soit une fracture numérique très marquée avec les grands groupes dont 80 % commercialisent via leur site web et via d’autres circuits de distribution numérique.

Le diagnostic révèle également le faible taux de recours aux méthodes et outils numériques adaptés aux enjeux actuels, permettant de :

- augmenter la visibilité de son activité (référencement naturel, médias sociaux, etc.)

- élargir les cibles de clients pour développer les chiffres d’affaires et ainsi maintenir les emplois,

- se fédérer avec d’autres entreprises pour se renforcer face à la concurrence,

- développer des procédés de gestion

- clients performants.

Le maintien de l’activité économique et son développement passent par une meilleure appropriation  de ces techniques et outils digitaux par les TPE.

En savoir +: www.toussurleweb.com

Catégorie tourismeCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

février 2016
L Ma Me J V S D
« jan    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
29  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+