Archive | Auvergne-Rhône-Alpes

La Région investit 8,5 M€ pour la filière arboricole

Un Plan Fruits apportant une aide de 8,5 Millions d’euros à la filière a été lancé par la région.

L’aide est conséquente, et a été haussé de 4 millions par rapport à l’ancien plan mis en place. Mais c’est bien légitime quand on sait que la filière fruit représente 30 000 hectares sur la région, soit 20% de la surface dédiée au niveau nationale. La région Auvergne Rhône-Alpes se situe ainsi à la seconde place en France à ce niveau là, assurant à la filière fruit un rôle capital pour l’économie.

L’enjeu est donc de favoriser les investissements de modernisation et d’innovation. Des mesures de protection contre les aléas du climat sont également prévues. Enfin, un travail est prévu pour développer le commerce de la filière.

« Le maintien de la production arboricole régionale est capital si nous voulons garantir un revenu décent à nos agriculteurs et des volumes suffisants pour alimenter les entreprises » résume Emilie BONNIVARD, Vice-présidente déléguée à l’Agriculture.

Paul Savary

Catégorie Auvergne-Rhône-Alpes, agriculture, arboricultureCommentaires fermés

La Région s’oppose au plafonnement des aides au bio de nos agriculteurs par l’Etat

Sans titre

Catégorie Auvergne-Rhône-Alpes, bioCommentaires fermés

Auvergne Rhône Alpes Entreprises

La Région  a lancé la nouvelle agence économique Auvergne Rhône Alpes Entreprises, opérationnelle dès le 1er septembre.

Sans titre

Au service de l’ambition économique du territoire, elle a pour objectif de développer l’économie de tous les départements et renforcer l’emploi. Agence unique en France, elle sera la seule dans notre pays à regrouper en une seule structure tous ces services : accompagnement sur l’investissement matériel, aide à l’export, recherche de l’innovation, formation, apprentissage.

Sa gouvernance se veut fédérative en donnant une place en son sein à l’ensemble des acteurs du développement économique: les réseaux consulaires, les représentants de l’enseignement supérieur et de la recherche et des collectivités locales, les clusters et pôles de compétitivité, les EPCI.

Pour le Président du Département, Jean-Pierre Barbier, « C’est une excellente nouvelle pour l’Isère, Grenoble et le monde économique ! Dans une économie mondialisée, pour attirer des entreprises et pérenniser les emplois, il faut un seuil critique. Partir seul au combat ne mène pas à grand-chose. Unis, nous serons meilleurs dans la conquête internationale.

C’est pourquoi la création d’Auvergne Rhône Alpes Entreprises, qui sera le fleuron de l’économie de nos départements, est un signal très positif pour l’avenir.
Je suis en particulier optimiste concernant l’impact de l’agence sur l’Isère et Grenoble. L’agglomération grenobloise et son écosystème ne sont en effet pas à l’abri de difficultés économiques comme l’attestent récemment certaines restructurations d’entreprises.

En Isère, l’agence disposera d’une antenne basée à Grenoble prenant le relais de l’AEPI, ce qui permettra de concilier une gestion au plus proche du terrain avec une vision d’ensemble. L’agence régionale ne sera pas pilotée par Lyon mais depuis les territoires eux-mêmes, maillés de 10 antennes au total. Chaque Département sera par ailleurs représenté au sein du collège de surveillance de l’agence.

L’agence Auvergne Rhône Alpes Entreprises aura des effets extrêmement bénéfiques sur la vitalité économique de notre département.
Vouloir conserver des modes de fonctionnement éclatés en protégeant des petits privilèges locaux est dépassé, il faut s’adapter au fonctionnement de l’économie moderne.

Catégorie Auvergne-Rhône-Alpes, Département de l'Isère, région Auvergne Rhône-AlpesCommentaires fermés

Nouveau plan pour l’agro-alimentaire

12

Catégorie Auvergne-Rhône-Alpes, agro-alimentaire, région Auvergne Rhône-AlpesCommentaires fermés

Le Tour à La Mure

Fabrice Marchiol le regretté maire de La Mure l’avait annoncé: « suite au retrait de la candidature de Grenoble comme ville étape du Criétium et du Tour, nous sommes preneurs! « 

La Mure a été ville d’arrivée du Critérium en 2014 et sera ville de départ en 2017…

Dévoilé au Palais des Congrès de Paris devant près de 4 000 spectateurs, le parcours de la 104e édition du Tour de France (1er – 23 juillet 2017) se distingue par un programme montagneux atypique. Des ascensions moins nombreuses mais plus raides permettront aux favoris de se départager.

Le départ sera donné de Düsseldorf en Allemagne..

Les Vosges, le Jura, les Pyrénées, le Massif Central, les Alpes. Dans cet ordre d’apparition au programme, les cinq massifs montagneux de l’Hexagone seront visités par le Tour de France 2017.

1

Il entrera dans notre région lors de la 9ème étape: Nantua/ Chambéry avant d’y revenir le 17 juillet pour une journée de repos au Puy en Velay( lundi 17 juillet.) Le lendemain les coureurs rejoindront Romans sur Isère ( Etape 16) .

La 17ème étape sera une étape reine avec le départ donné depuis La Mure. Les rescapés de la course rejoindront Serre Chevalier via  les cols d’Ornon, du très difficile col de la croix de fer et le fameux col du Galibier pour finir..soit plus de 4000 mètres de dénivelés. Nous serons le mercredi 19 juillet.

Inutile de préciser que l’effervescence commence à gagner La Mure, mais aussi tout le sud Isère..On en reparlera!

Gilbert PRECZ

Catégorie A la une, Auvergne-Rhône-Alpes, sportCommentaires fermés

Le logo définitif de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

12

Catégorie Auvergne-Rhône-AlpesCommentaires fermés

10 Millions d’euros pour l’acte 1 du plan montagne

Première région européenne de montagne, deuxième région touristique de France, Auvergne-Rhône-
Alpes s’engage dans un plan audacieux avec des solutions concrètes pour conforter l’activité
économique de ces territoires. Le premier acte fort de ce plan montagne lancé par Laurent WAUQUIEZ
en avril à Lans-en-Vercors consiste à pérenniser la saison hivernale, en particulier pour les stations de
moyenne montagne devenues vulnérables en raison des aléas climatiques.

10 millions d’euros sont débloqués pour investir dans la neige de culture. Un dispositif qui s’intégrera
dans le futur schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation.
Un appel à projets est ainsi lancé en direction des stations. La Région appuiera financièrement les
stations pour des solutions qui couvrent les zones stratégiques du domaine skiable tout en respectant
la ressource en eau et minimisant l’impact sur l’environnement. Les retenues d’altitude devront ainsi
privilégier une utilisation multifonctionnelle participant à l’économie du territoire.

« Il y a un changement de majorité et de méthode. Nous considérons que plutôt que de tergiverser
pendant des mois sur un plan à 20 à 30 ans, on démarre. Nous souhaitons que dès septembre les
stations aient de l’argent. Parce que si nous perdons la saison d’hiver dans nos stations, nous perdons
la locomotive. Il ne faut pas regarder et subir, il faut anticiper. Nous sommes dans le pragmatisme»,
a commenté Laurent WAUQUIEZ.

Catégorie Auvergne-Rhône-AlpesCommentaires fermés

Auvergne-Rhône-Alpes signe son acte de naissance

C’est officiel, la nouvelle région qui résulte de la fusion des régions Auvergne et Rhône-Alpes a pris pour nom: Région Auvergne-Rhône-Alpes.. Cela s’est passé lors de la session plénière du 23 juin.

Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région, se félicite de l’adoption, à l’unanimité des élus, du
nom d’« Auvergne-Rhône-Alpes ». Cet acte de naissance symbolique de la nouvelle grande Région
a été salué par des applaudissements nourris de la part de l’ensemble des conseillers régionaux
debout.
Ce nom « incarne la géographie et la tradition. Il affiche les trois territoires principaux de la nouvelle
grande Région – avec toute la force du sillon alpin, la locomotive du fleuve Rhône et l’Auvergne », a
expliqué Laurent WAUQUIEZ.
Le Président de la Région a rappelé la méthode de choix, élaborée grâce aux suggestions des lycéens
et des habitants d’Auvergne et de Rhône-Alpes. Il a rappelé son opposition à l’utilisation
« d’acronymes désincarnés » pour désigner une région. « Nous avons fait sobre sans gaspiller d’argent»
a conclu Laurent WAUQUIEZ.

Catégorie Auvergne-Rhône-AlpesCommentaires fermés

Fête du Lait Bio

RENDEZ-VOUS LE DIMANCHE 5 JUIN 2016 POUR UNE NOUVELLE ÉDITION
DE LA FÊTE DU LAIT BIO EN AUVERGNE RHÔNE-ALPES

A cette occasion, nous vous convions à un petit déjeuner à la ferme. Cette année encore, à l’heure où bon nombre
d’agriculteurs entament la conversion de leur ferme en agriculture biologique et où les consommateurs de produits
bio sont de plus en plus nombreux, la Fête du lait est l’occasion de venir partager un petit déjeuner bio à la ferme.

Le 5 juin prochain, 19 fermes bio ouvriront leurs portes en Auvergne Rhône Alpes dont 2 fermes en Isère: la Ferme
de la Combe Bernard à Montseveroux et le GAEC de la Touche à Chichilianne.

Cette matinée conviviale, pédagogique et ludique sera placée sous le thème des « savoir-faire paysans », afin de
montrer la diversité du métier de paysan bio : production, transformation à la ferme, commercialisation… les producteurs
bio font souvent plusieurs métiers à la fois. La Fête du lait bio représente donc une opportunité de découvrir
l’agriculture biologique sous toutes ses facettes, de rencontrer et d’échanger directement avec les producteurs bio.

De nombreuses animations sont prévues lors de cette matinée : visites de ferme, balades champêtres, fabrication de
pain, marchés de producteurs bio locaux… Les plus matinaux pourront même assister à la traite !

Au-delà des produits laitiers bio, la Fête du lait bio est aussi l’occasion de porter un message fort :
Manger bio et local, c’est l’idéal !

Retrouvez le programme détaillé des animations sur la Ferme de la Combe Bernard en cliquant ici !

Retrouvez le programme détaillé des animations au GAEC de la Touche en cliquant ici !

Le programme des autres portes ouvertes en France et en Auvergne-Rhône-Alpes est disponible au lien suivant : http://fete-du-lait-bio.fr/lesfermes/

Catégorie Auvergne-Rhône-Alpes, bio, lait/produits laitiersCommentaires fermés

Critérium 2016: le parcours..

Le parcours de la 68ème édition du Critérium du Dauphiné, dévoilé ce matin à Lyon à l’Hôtel de Région Auvergne-Rhône-Alpes, se prête à une explication au long cours débutant dès le prologue en côte des Gets le 5 juin, jusqu’à l’arrivée finale à Superdévoluy le 12 juin, après 1 147,4 km de route.

Les opportunités seront nombreuses pour Froome, Contador, Aru,  les derniers vainqueurs des trois grands tours, Rodriguez, Pinot, Bardet, Porte ou Van Garderen… mais pas forcément décisives !

Des passages flirtant avec les 10 % de pente dès le premier kilomètre, jusqu’à une arrivée en station à 1500 mètres d’altitude pour boucler les huit jours de débat entre les prétendants au titre, les chasseurs d’étapes ou les sprinteurs inspirés par l’édition 2016 : le tracé est à la fois exigeant et ouvert. Cette année, l’exercice d’introduction n’aura rien d’une formalité.

Clin d’œil à l’histoire de l’épreuve qui s’est déjà ouverte sur des prologues en côte jugés à La Bastille dans les hauteurs de Grenoble (1979, 2000), le Cronoscalata des Gets sera aussi tourné vers un futur proche, puisque les coureurs du Tour de France s’expliqueront quelques semaines plus tard sur un autre concours d’escalade à Megève.

La parole sera ensuite alternativement donnée aux sprinteurs, puncheurs et grimpeurs de différents calibres : celui qui se démarquera à Chalmazel-Jeansagnière (étape 2) visera probablement le podium en fin de semaine, mais n’aura pas nécessairement ses chances face aux finisseurs qui auront passé la difficulté précédant l’arrivée à Tournon-sur-Rhône (ét.3).

Le ton nettement plus alpin des dernières étapes annonce ensuite une bataille pour le titre en trois actes propices aux rebondissements. Ainsi, les bénéfices éventuels encaissés à Vaujany (ét.5) auront peu de poids à l’attaque des 4000 mètres de dénivelé positif (sur 141 km !) à encaisser le lendemain sur la route de Méribel.

Le programme est tout juste moins impressionnant pour l’ultime étape, mais un coup de force peut encore éparpiller les membres du podium dans la montée au col du Noyer, suivie d’une descente tout à fait exploitable et d’un dernier effort pour achever sa mission à Superdévoluy. Il sera alors temps de se projeter vers le mois de juillet…

Le programme des étapes :

1
Dimanche 5 juin, prologue : Les Gets, 3,9 km (c-l-m. ind.)
Lundi 6 juin, étape 1 : Cluses > Saint-Vulbas, 186 km
Mardi 7 juin, étape 2 : Crêches-sur-Saône > Chalmazel-Jeansagnière, 167,5 km
Mercredi 8 juin, étape 3 : Boën-sur-Lignon > Tournon-sur-Rhône, 182 km
Jeudi 9 juin, étape 4 : Tain-l’Hermitage > Belley, 176 km
Vendredi 10 juin, étape5 : La Ravoire > Vaujany, 140 km
Samedi 11 juin, étape 6 : La Rochette > Méribel, 141 km
Dimanche 12 juin, étape 7 : Le-Pont-de-Claix > Superdévoluy, 151 km

Catégorie Auvergne-Rhône-Alpes, région Auvergne Rhône-Alpes, sportCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2017
L Ma Me J V S D
« août    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+