Archive | collectivités

Crédit Agricole Sud Rhône Alpes: un nouveau siège social…

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes a officiellement acquis le terrain sur la Presqu’île de Grenoble où sera construit son nouveau siège social. Dans le même temps, il a vendu son actuel bâtiment à la Ville de Grenoble.

La Ville de Grenoble et le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes ont signé  la vente du bâtiment siège de la banque, situé 15-17, rue Paul-Claudel . Après travaux, ce bâtiment accueillera, à partir de 2018, une partie des services administratifs de la Ville ainsi que les services du CCAS.     Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes signera également l'achat d'un terrain appartenant à la SEM InnoVia, aménageur de la ville de Grenoble, pour la construction de son nouveau siège social sur la Presqu'île, près du pont d'Oxford.
La Ville de Grenoble et le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes ont signé la vente du bâtiment siège de la banque, situé 15-17, rue Paul-Claudel . Après travaux, ce bâtiment accueillera, à partir de 2018, une partie des services administratifs de la Ville ainsi que les services du CCAS. Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes signera également l’achat d’un terrain appartenant à la SEM InnoVia, aménageur de la ville de Grenoble, pour la construction de son nouveau siège social sur la Presqu’île, près du pont d’Oxford.

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, seule banque régionale à avoir son siège social à Grenoble, a décidé d’investir dans un nouveau site sur la presqu’île, quartier emblématique du dynamisme économique local. La volonté est affichée de rester en Isère et spécifiquement à Grenoble, au coeur de l’innovation et de la création d‘activités.

Le siège actuel, quartier Malherbe


mal

Le siège actuel, construit en 1970, accueille les équipes du Crédit Agricole depuis 1971 ; près de 400 salariés y travaillent aujourd’hui. Le bâtiment de 12.000 m² compte également un restaurant d’entreprise servant en moyenne 350 repas par jour aux collaborateurs du siège et de l’Agence bancaire de Malherbe ainsi que quelques entreprises extérieures.

Quand le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes a décidé de construire son nouveau siège social sur la presqu’île, il s’est immédiatement enquis du devenir du bâtiment actuel. Le Conseil d’Administration a toujours affiché sa volonté que le bâtiment, qui restera durablement lié à l’image du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, trouve un repreneur « honorable » et de qualité. C’est dorénavant chose faite avec la vente à la Ville de Grenoble. La banque conserve la propriété de l’agence qui y est accolée pour garder la proximité avec ses clients du quartier.

Le nouveau siège social, Porte de l’Innovation sur la presqu’île

NOV

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes implantera ses nouveaux bâtiments sur la presqu’île grenobloise, au coeur de l’activité économique et de l’innovation.

Ce projet de 50 M€ et de plus de 15.000 m² de bureaux sera constitué du siège à proprement parler, d’un second bâtiment pour ses filiales, une agence et des entreprises tierces, et d’un parking silo. Il se veut largement ouvert, avec des salles de conférences et de restauration et des espaces parkings qui seront partagés avec d’autres entreprises de la presqu’île.

Les bâtiments, dans leur conception et dans leur exploitation quotidienne, tout comme les espaces verts contigus, feront l’objet d’une grande vigilance en termes d’impacts environnementaux. La première pierre sera posée mi-2016 et la livraison des bâtiments est prévue pour fin 2017.

Les objectifs de ce nouveau siège social sont multiples, à commencer par se doter d’un outil de travail collaboratif répondant au bien-être physique et intellectuel des salariés et partenaires de l’entreprise, avec un bâtiment très respectueux de l’environnement. Le souhait est également d’être une entreprise intégrée à l’écosystème grenoblois en lien avec ses clients, partenaires, prestataires et voisins, dans l’esprit d’un campus ouvert.

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes n’est pas un nouveau venu sur la presqu’île : la banque a déjà investi dans Clinatec et dans le bâtiment BCC ; elle est partenaire de Tenerrdis ; elle finance de nombreuses start-up créées dans ce quartier.

Le futur siège social du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes s’élèvera sur huit étages et 10.000 m² au pied du Pont d’Oxford, la Porte de l’innovation : l’élan, le mouvement et l’agilité ont conduit les réflexions sur sa conception.

Il sera accessible par tous les moyens de transport, l’entreprise ayant fait le choix de la multimodalité pour l’implantation de son site. Grâce à cette situation exceptionnelle, salariés, clients, partenaires pourront emprunter bus, tram, train, vélo et voitures pour rejoindre l’entreprise ; la métropole projette également une ligne téléphérique reliant Fontaine à Saint-Martin-Le-Vinoux via la presqu’île pour 2020.

Prévu pour accueillir 400 salariés, le bâtiment est conçu en collaboration avec les équipes et les instances représentatives du personnel pour aboutir aux meilleures conditions de travail : ce siège social doit être un lieu d’excellence intégrant les nouvelles technologies, offrant une qualité de vie, des espaces fonctionnels adaptés aux nouveaux modes de travail, notamment collaboratifs, et un confort visuel et acoustique. L’entreprise prône le « mieux travailler ensemble ».

Quelques particularités:

- Le siège social sera parmi les plus vertueux dans le tertiaire, d’un point de vue environnemental.

- Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes ouvrira son rez-de-chaussée et son premier étage à l’environnement économique dans un esprit d’échanges et de convivialité.

- Un restaurant interentreprises pourra servir jusqu’à 450 couverts par jour, pour ses propres salariés, mais également ceux des sociétés voisines. Ce restaurant, pensé pour le confort des convives, ouvrira sur une magnifique terrasse d’environ 600 m² qui donnera elle-même sur un parc paysager longeant les berges de l’Isère.

- Une salle de conférence de 200 places assises sera ouverte à la réservation. Modulable pour accueillir tous types d’événements professionnels, elle offrira un nouvel espace aux acteurs locaux.

Ouverture

Dans sa volonté d’ouverture et d’animation de la vie entrepreneuriale de la presqu’île, le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes construit également un bâtiment de six étages pour 4.700 m² pouvant accueillir près de 300 personnes.

Ce second bâtiment hébergera une agence bancaire, un centre d’affaire entreprises, des filiales du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes (C2AD, société de capital développement ; CAM SRA Énergie, filiale d’investissement et d’études des projets de production d’énergies renouvelables ; Foncière Malherbe Claudel, société foncière) et celles du Groupe (IFCAM, centre de formation ; Crédit Agricole Leasing & Factoring, ; Crédit Agricole CIB, banque d’investissement et de financement ; Crédit Agricole Technologies) et des entreprises partenaires de la banque.

Le bâtiment sera également ouvert à la location pour des entreprises tierces souhaitant bénéficier du microcosme économique.

« Les entreprises bénéficieront d’une visibilité et d’une accessibilité exceptionnelles dans un bâtiment ouvert sur le dynamisme de ce nouveau quartier », assure Christian Rouchon, directeur général du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes.

Pour compléter ce site qui s’étendra sur un hectare, un parking interentreprises de 400 places, parfaitement intégré au paysage environnant, offrira un stationnement aux sociétés voisines, avec des emplacements réservés et équipés pour les véhicules propres (électriques, à hydrogène, etc.).

Planning du projet

Le permis de construire sur le siège et le parking silo est obtenu depuis le 30 septembre 2015 et purgé de tous recours des tiers et de retrait administratif depuis le 30 décembre 2015.
L’entreprise Converso, mandatée par la SEM Innovia, a commencé les travaux de préterrassement début janvier 2016. À la fin du mois de mars, une fois achevé le préterrassement, le chantier sera installé par le promoteur qui commencera les travaux de soutènements provisoires sur la parcelle. Au stade actuel des études, le planning prévoit une livraison du bâtiment fin 2017.

Crédit Agricole Sud Rhône Alpes

Catégorie aménagement, collectivitésCommentaires fermés

Les conseillers régionaux d’Auvergne-Rhône-Alpes

Après la victoire de Laurent Wauquiez aux élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes, sa liste obtient 113 sièges au conseil Régional . La liste de gauche menée par Jean-Jack Queyranne comptabilisera 57 conseillers régionaux et la liste du Front national avec à sa tête  Christophe Boudot, 34 sièges. Soit un total de 204 élus

Pour découvrir la liste des élus département par département, cliquer ici:

Catégorie collectivitésCommentaires fermés

Nouvel Espace Rhône-Alpes de Grenoble

Mardi 6 octobre à Grenoble, Jean-Jack QUEYRANNE, Président de la Région Rhône-Alpes, a inauguré le nouvel Espace Rhône-Alpes de Grenoble en présence d’Eliane GIRAUD, Viceprésidente déléguée à l’administration générale, Sarah BOUKAALA, Conseillère régionale déléguée à la jeunesse, Christophe FERRARI, Président de Grenoble-Alpes Métropole, Eric PIOLLE, Maire de Grenoble…


Sans titre

La Région compte 8 Espaces Rhône-Alpes (ERA) sur son territoire, un par département. Ce
lieu ouvert à tous, offre aux Rhônalpins un accueil de proximité avec l’institution régionale.
Pour l’Isère, l’ERA est implanté à Grenoble depuis 2005. Chaque année, 5 000 personnes y
sont accueillies, pour être informées sur les politiques régionales ou orientées dans leurs
démarches.
Situés à proximité immédiate des grandes institutions grenobloises, les nouveaux locaux de
l’ERA sont installés sur 2 000 m² au sein de l’immeuble Palladium et 60 agents du Conseil
régional y travaillent.

Cet édifice de 3 200 m² a été bâti par des entreprises locales et répond aux exigences d’efficacité énergétique les plus hautes (performance énergétique globale supérieure de 25% aux normes de la réglementation thermique 2012, toiture végétalisée, centrale d’air filtré, production du chauffage par un système thermodynamique).

Catégorie collectivités, territoiresCommentaires fermés

Isère: retour à la gratuité du transport scolaire

La suppression de la gratuité des transports scolaires dans l’Isère avait été décidée par le Conseil Général présidé par André Vallini. Son application étant effective à la rentrée 2012.

Sans titre

La nouvelle majorité départementale avait annoncé le retour de la gratuité dans son programme, expliquant qu’une telle mesure coûtait entre 125 et 290 euros par famille.

Jean Pierre Barbier, élu président du Conseil Départemental de l’Isère avait, lors de son discours d’investiture du 3 avril confirmé cet engagement:  » nous rétablirons la gratuité des Transports scolaires dont la suppression par l’ancienne majorité a impacté négativement des milliers de familles Iséroises. la mesure sera effective dès la rentrée prochaine. »

Lors de la séance publique du 30 avril ce dossier était à l’ordre du jour et a été largement débattue , soumise au vote et adoptée à une large majorité.

Jean Pierre Barbier rappelant: « grâce à cette mesure,  ce sont 3,3M€ de pouvoir d’achat qui seront redonnés aux familles et en particulier aux classes moyennes dans les zones rurales qui étaient les premières victimes du dispositif . Nous sortirons ainsi du système technocratique actuel qui outre de la complexité de gestion et des frais supplémentaires pour les familles, ne génère aucune recette significative pour notre collectivité ».

A noter que cette gratuité, effective dès la rentrée de septembre 2015 ne concerne que les élèves dont le transport relève de la responsabilité du département. Ce qui exclut donc les transports de certaines zones, ceux de l’agglo grenobloise par exemple.

Les élèves concernés par cette mesure de gratuité devront impérativement s’inscrire dans le cadre  du dispositif Pack rentrée.

Gilbert PRECZ

Catégorie collectivités, transportCommentaires fermés

Isère: conseil départemental: Jean Pierre Barbier président

Ambiance rentrée des classes ce jeudi 2 avril dans les locaux de la maison du département.. Les élus départementaux avaient en effet rendez vous afin d’élire leur nouveau président.

L’hémicycle était bondé pour cette première. en effet c’est la première fois qu’une institution joue la parité hommes femmes. Il y avait donc 29 hommes et autant de femmes installés sur les sièges réservés aux élus. La majorité ayant bougé.. inutile de dire qu’il y avait de nombreuses nouvelles têtes..

Un tour de scrutin a suffit pour élire le nouveau président du conseil départemental. Jean Pierre Barbier obtenant la majorité absolue dès le premier tour.

Un Jean Pierre Barbier, très ému qui a rappelé qu’il est homme de terrain et qu’il connaît bien tous les rouages liés à l’élu:  » Maire depuis 1995 du village de Penol, P1210276très impliqué dans la Communauté de Communes de Bièvre-Liers que j’ai présidée puis de Bièvre Isère, je connais les réalités des communes et des intercommunalités.
Je suis particulièrement sensible à leurs aspirations et à un développement équilibré des territoires ruraux et urbains.
Je siège dans cette assemblée départementale depuis 2005 ; 10 ans au cours desquels j’ai pu analyser les enjeux et les modes de fonctionnement de cette institution.
Elu député en 2012, j’ai pu aussi mesurer combien le destin de nos territoires se jouait en grande partie à Paris, et notamment sur les bancs du Parlement où la défense des intérêts de la sphère locale exige une sérieuse vigilance. »

Il a précisé : » j’entends subordonner ce mandat au respect de quatre principes aussi forts qu’élémentaires : la responsabilité, l’efficacité, la simplicité et la proximité. »

Donner à l’Isère un nouveau souffle, un nouvel élan…

« C’est ce que je souhaite inculquer à notre département ».

« L’Isère département aux multiples atouts s’est hélas banalisé..  il a perdu perdu son esprit pionnier, qui est depuis trop longtemps en panne de grands projets, est enclavé, isolé..ou l’insécurité progresse..C’est un département de plus en plus affaibli par un développement à deux vitesses entre les milieux urbains et des espaces ruraux qui ne s’en sortent plus…C’est un département ou quelques activistes bloquent un projet, Center Parc, alors que  700 emplois sont à la clé. »

Jean Pierre Barbier a défini les axes forts de l’action départementale.

 » Notre première priorité sera de redynamiser l’activité économique et l’emploi en Isère. Elle se matérialisera à travers un vaste plan de relance de 100 millions d’euros. Ces 100 millions d’euros seront injectés dans l’économie locale pour réaliser des travaux de rénovation du réseau routier et de modernisation des équipements publics. Le Conseil départemental repassera à l’offensive en matière de développement économique :
il soutiendra activement les grands projets innovants qui font rayonner notre département et les infrastructures qui participent à son attractivité.

il renforcera les dispositifs d’accompagnement des entreprises créatrices d’activités et d’emplois ;
il intensifiera les efforts consacrés à la filière tourisme, à la montagne, aux stations thermales et de ski qui sont des piliers de notre économie ;
il favorisera les activités en milieu rural, notamment à travers le développement de la filière bois et un engagement plus fort auprès des agriculteurs ; il donnera un coup d’accélérateur au plan de déploiement du très haut débit dans le département.
Le conseil départemental va tout mettre en oeuvre pour faire aboutir le projet de Center Parcs.

Autre priorité  : l’action sociale et les solidarités  » en étant exemplaires vis à vis des plus fragiles, des accidentés de la vie.., solidarité vis à vis des territoires aussi.. »

Pour ce, deux conseillers départementaux seront référents, un sur le sud et et un sur le nord Isère: Frédérique Puissat pour le sud et Christian Rival pour le nord..

Le président Barbier a aussi évoqué transports: conditions de circulation à améliorer, routières et ferroviaires, modernisation des établissements scolaires, gratuité des transports scolaires, plan de relance des grands projets…

Il s’est dit confiant  » de notre capacité de réussite » en concluant «   ces actions en faveur des solidarités humaines et territoriales ainsi que de l’économie s’exerceront dans un esprit budgétaire responsable. Nous veillerons à conjuguer non augmentation des impôts, économies et priorité donnée à l’investissement sur le fonctionnement. »

Il était temps de passer à la nomination et élection des vice-présidences..

Sans titre 2



Catégorie A la une, collectivités, territoiresCommentaires fermés

Elections départementales 2015: résultats du 2ème tour

Vous rendre sur le site http://elections.interieur.gouv.fr  , puis choisir votre département:

http://elections.interieur.gouv.fr/departementales-2015/

Catégorie collectivités, territoiresCommentaires fermés

Liste des binômes de candidats au 1er tour des élections départementales du 22 mars 2015 en Isère

La préfecture de l’Isère informe qu’au terme de la période de déclaration de candidatures du 1er tour des élections départementales, 142 binômes de candidats ont été enregistrés dans la totalité des cantons du département (29 cantons).

Pour découvrir la liste des binômes ayant déposé leur candidature cliquer ici:

Candidatures Isère élections départementales 2015

Catégorie collectivités, territoiresCommentaires fermés

Les 10 premières mesures de l’Union Rhône-Alpes – Auvergne annoncées

Au moment même où l’Assemblée Nationale adoptait ce mardi 25 novembre, en deuxième lecture, le
projet de loi sur la réforme territoriale confirmant ainsi la carte à 13 Régions contre 22 actuellement, les
Présidents de Régions Rhône-Alpes et Auvergne étaient réunis afin de poursuivre la démarche d’union
commencée il y a déjà 6 mois.

Après Clermont-Ferrand en juin 2014, c’est à Lyon que Jean-Jack QUEYRANNE et René SOUCHON ont
animé leur deuxième Comité de pilotage. A l’issue de cette réunion de travail, les deux Présidents ont
précisé les 10 premières mesures communes aux deux Régions pour 2015 :
· Formation professionnelle et apprentissage: réciprocité sur les dispositifs pour les bénéficiaires
des deux Régions
· Transport : Ligne Lyon – Clermont- Ferrand : trains directs, sans arrêt matin et soir dans les 2
sens ; pour un service hiver 2015
· Aménagement du territoire : soutien au scénario médian du POCL : future ligne ferroviaire à
Grande vitesse reliant Paris / Orléans / Clermont-Ferrand et Lyon permettant la desserte de
Roanne et de Clermont-Ferrand via Vichy.
· Montagne : troisième rencontre, en juin 2015, du Conseil Montagne 2040 Rhône-Alpes, en
Ardèche, sur le site touristique classé du Mont Gerbier de Jonc, aux portes de l’Auvergne
· Compétitivité des entreprises : positionner à l’échelle des deux Régions les actions des clusters
et pôles de compétitivité, à l’instar de VIAMECA (pôle dédié aux équipements industriels) ou
AEROSPACE CLUSTER et AVIA (clusters rassemblant les entreprises de l’aéronautique)
· Recherche : création d’une école de cancérologie Rhône-Alpes Auvergne confiée au CLARA
(Cancéropôle Lyon – Auvergne – Rhône-Alpes)
· Présence commune sur les grands salons et évènements économiques internationaux : le
salon international des technologies numériques CES aux Etats-Unis, le salon de l’Agriculture, le
salon aéronautique du Bourget, le SIRHA (Salon international de la restauration, de l’hôtellerie
et de l’alimentation) et l’exposition universelle de Milan 2015.
· Economie : soutien des entreprises auvergnates à l’international grâce à une convention de
coopération dès 2015 entre la nouvelle agence de développement économique de Rhône-Alpes
ERA2I (Entreprise Rhône-Alpes International et Innovation) et ARDE Auvergne (Agence
Régionale de Développement Economique)
· Europe : à Bruxelles, la Région Auvergne rejoint la délégation Rhône-Alpes dans les mêmes
locaux
· International : programme commun de coopération décentralisée avec Tombouctou (Mali)
Il s’agit de premiers exemples concrets de collaborations, d’autres projets étant d’ores et déjà en cours
dans les domaines du numérique, de l’agriculture, de l’environnement et de l’énergie, de
l’enseignement supérieur et de la culture.
S’agissant de l’organisation des deux administrations les deux Présidents ont mandaté leurs Directions
Générales des services pour élaborer ensemble un projet d’administration qui sera préalablement
discuté avec les représentants du personnel.

Catégorie collectivités, territoiresCommentaires fermés

Conseil général: deux compétences majeures

ca

Invité d’I télé, André Vallini, secrétaire d’Etat en charge de la réforme territoriale a confirmé que:

- les Conseils généraux, de 2015 à 2020 vont garder 2 compétences majeures:solidarité sociale et la solidarité territoriale et de rajouter : «   nous avons 5 ans pour réfléchir à leur évolution et adapter notre organisation à la spécificité des territoires.

Catégorie collectivités, territoiresCommentaires fermés

Roybon: lancement de la phase opérationnelle du Center Parcs Isère

Des avancées significatives cette semaine permettent le lancement de la phase opérationnelle du Center Parcs Isère.

Après la signature par M. le Préfet de l’Isère, de l’arrêté « Loi sur l’eau » le 3 octobre 2014, s’appuyant sur l’avis largement favorable du Comité départemental de l’Environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques de l’Isère, le représentant de l’Etat a signé ce vendredi 17 octobre, l’arrêté « Espèces protégées ».

Toutes les autorisations étant désormais dument obtenues, Center Parcs passe en phase opérationnelle.

Toutes les conditions étant dorénavant remplies, la vente ferme du Bois des Avenières par la commune de Roybon est signée ce vendredi, par M. Serge Perraud, Maire de Roybon.

L’Entreprise Iséroise choisie pour réaliser le défrichement démarrera par conséquent les travaux lundi. Ce chantier de défrichement est conduit sur la période hivernale pour tenir compte des précautions environnementales prescrites. Les coupes réalisées progressivement permettront aux services de l’archéologie de mener les sondages préventifs.

Le Conseil général modifie le protocole d’accord avec Center Parcs

Réuni en session, le Conseil général a validé à l’unanimité moins 2 voix, un avenant au protocole d’accord signé en 2009 avec le groupe Pierre et Vacances.

En effet, le Département procèdera à l’acquisition, en nue-propriété, de certains équipements structurants (accès principaux, voies et réseaux, partie de la forêt, etc.). Son investissement ne dépassera pas un montant global de 7 millions €, conformément à son engagement initial.

Ce nouveau montage répond aux critiques émises quant à la mobilisation de fonds publics en faveur d’investisseurs privés. Il permet à la collectivité la constitution d’un patrimoine, et de garder un bras de levier sur le devenir du site à long terme.

L’usufruit étant laissé à Pierre et Vacances, le Département ne sera impliqué ni dans l’exploitation touristique du site, ni dans les charges d’entretien et de renouvellement des équipements. Ces dernières demeureront de manière pérenne à charge des bénéficiaires des servitudes d’accès aux voies et réseaux.

En outre, les engagements de Pierre et Vacances sur les mesures en faveur de l’insertion par l’activité économique sont renforcés.

Catégorie aménagement, collectivités, loisirs/détente, natureCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

mars 2017
L Ma Me J V S D
« fév    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+