Archive | transport

Vercors:travaux: la RD531 coupée!

Des travaux de sécurisation  vont être réalisés sur  la route départementale (RD) 531, sur une portion d’environ 2 km  située dans les Gorges du Furon entre Engins et Lans en Vercors. La première tranche de travaux est programmée du lundi 21 août au vendredi 29 septembre 2017.

La seconde tranche se déroulera en 2018. Le Département a opté pour un scénario tenant à la fois compte des contraintes inhérentes à ces travaux tout en minimisant la gêne occasionnée pour les usagers.

Pourquoi le Département doit-il intervenir dans ce secteur ?

Le Département a réalisé un diagnostic de l’itinéraire routier situé dans le canyon du Furon. Les conclusions des experts mettent en évidence un niveau de risques naturels élevé sur certains secteurs. La sécurité des usagers empruntant cet axe est une priorité du Département. Dès lors, des travaux importants doivent être engagés dans les meilleurs délais pour diminuer au maximum le risque lié à la chute de blocs.

La zone à traiter est située sur la route départementale (RD) 531 dans les gorges du Furon, entre Engins et Lans en Vercors (entre le parking du Bruyant et Lolette), sur environ 2 km.

En quoi consistent les travaux ?

L’objectif de ces travaux est de sécuriser non seulement les parties des falaises qui surplombent directement l’itinéraire mais aussi les zones non visibles situées aux abords de la route qui sont les plus fracturées.

Les principales techniques impliquant à la fois des interventions humaines et mécaniques consistent à :

  • purger et miner les blocs instables menaçant la route
  • ancrer les parties de falaises (écailles)
  • poser des filets écrans-pare-blocs.

Ce chantier étant situé directement sur les falaises bordant la route, une partie des travaux sera réalisée depuis la chaussée. Lors des phases de minage et de purges, des blocs atteignent la route.

Par conséquent, la sécurité des usagers et des entreprises intervenant sur le chantier exige sa fermeture pendant certaines périodes de travaux.

Quelles sont les modalités d’exécution du chantier ?

Les travaux seront réalisés sur plusieurs saisons.

La première tranche est ainsi programmée du 21 août au 29 septembre 2017.

Conscient du désagrément occasionné en cas de fermeture totale de la route, le Département a opté pour des modalités d’exécution des travaux en trois phases afin de minimiser l’impact pour les usagers.

Ainsi, pendant la durée du chantier, les modalités d’ouverture et de fermeture de  la RD 531 entre Engins et Lans-en-Vercors seront les suivantes :

  • du lundi 21 août à 9h au samedi 26 août à 17h > fermeture totale
  • du samedi 26 août à 17h au lundi 28 août 9h > ouverture
  • du lundi 28 août au vendredi 15 septembre > fermeture de 9h à 17h ;  une ouverture de 17h à 9h et les week-ends
  • du lundi 18 au vendredi 29 septembre > ouverture avec mise en place d’alternat de circulation.

La seconde tranche est programmée en 2018. La RD 531 sera ouverte avec la mise en place d’un alternat de circulation.

Comment circuler pendant les travaux ?

– Pendant la période de fermeture totale du lundi 21/08 à 09h00 au samedi 26/08 à 17h00 :

- En voiture > La déviation s’effectuera par la RD 106 via Saint-Nizier-du Moucherotte. Le trafic sera par conséquent plus dense durant cette période. Le Département remercie par avance les riverains de leur compréhension et rappelle aux usagers de la route de bien respecter la signalisation en vigueur.

- En transport en commun > L’offre de la ligne 5110 (Grenoble > Saint-Nizier du Moucherotte > Lans en Vercors>Villard de Lans) sera renforcée et la ligne 5100 sera maintenue entre Engins et Grenoble sous la forme d’un Transport à la Demande (TAD). Les nouveaux horaires sont consultables ci-dessous. Les usagers sont invités à s’inscrire sur le site itinisère pour être averti des perturbations qui pourraient survenir durant le chantier.

2

A télécharger

Fermeture totale du 21 au 26 août – ligne 5100 et 5110
Fermeture totale du 21 au 26 août – ligne 5120
Fermeture totale du 21 au 26 août – TAD Engins Grenoble

Pendant la période de fermeture en journée (09h00 à 17h00) du 28/08 au 15/09 :

- En voiture > La déviation s’effectuera par la RD 106 via Saint-Nizier-du Moucherotte.

- En transport en commun >  L’offre de la ligne 5110 (Grenoble > Lans en Vercors/Villard de Lans) sera renforcée et la ligne 5100 sera maintenue entre Engins et Grenoble sous la forme d’un Transport à la Demande (TAD). Les nouveaux horaires sont consultables ci-dessous. Les usagers sont invités à s’inscrire sur le site itinisère pour être averti des perturbations qui pourraient survenir durant le chantier.

A télécharger

Fermeture journée du 28 août au 15 septembre – ligne 5100 et 5110
Fermeture journée du 28 août au 15 septembre – ligne 5120
Fermeture journée du 28 août au 15 septembre – TAD Engins Grenoble

Quels dispositifs de circulation particuliers pour les  habitants d’Engins et du plateau ?

Pour les déplacements exclusifs entre la commune d’Engins et le plateau du Vercors, des dispositions particulières de circulation seront mises en place. Des habilitations seront délivrées par la mairie d’Engins aux personnes remplissant les conditions requises permettant d’utiliser deux chemins (piste des Ayettes et voie forestière) spécifiquement aménagés durant la période des travaux.

Contact : mairie d’Engins Tel. 04 76 94 49 13.

Comment s’informer en amont et pendant le chantier ?

Le Département informera les usagers en temps réel, via le site Itinisere et des messages SMS,  des conditions d’ouverture et de fermeture de la RD 531, ainsi que des adaptations des lignes Transisère 5100, 5110 et locales pendant la durée du chantier. Pour bénéficier de ce service, il convient de s’inscrire sur le site www.itinisere.fr.

Le dispositif d’information est complété par les panneaux à message variable implantés le long de la RD 531.

Renseignements complémentaires : Maison du Département du Vercors Tel. 04 57 38 49 00.

Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du Vercors, Département de l'Isère, transportCommentaires fermés

La métropole inaugure Chronovélo, son nouveau réseau cycliste

Ce Vendredi 9 Juin, Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole était présent à l’Aiglon à Grenoble en compagnie de Yann Mongabaru, vice-président délégué aux déplacements pour présenter la nouvelle identité du réseau express vélo.

Baptisé Chronovélo, en écho aux Chronobus, ce réseau d’ « autoroutes à vélo » devrait être doté de 40km de voies d’ici 2020. 4 grands axes ont été tracés à travers la métropole :

  • Eybens – Grenoble centre
  • Saint Egrève – Grenoble Centre – Campus Universitaire
  • Grenoble – Echirolles – Vizille
  • Fontaine – Grenoble centre – La Tronche – Meylan

L’objectif majeur est de tripler la part modal du vélo en métropole, soit l’amener à peu près à égalité avec celle du tramway. Aujourd’hui, 15 % des actifs de la métropole se déplacent sur leur lieu de travail à vélo, ce qui fait de l’agglomération la première de France dans ce domaine.

Ce projet a été doté d’une identité visuelle rompant avec les classiques lignes blanches. Mêlant le turquoise et le jaune, l’apparence de ces nouvelles voies a été testée et approuvée par les utilisateurs lors de tests préalables. Ceux ci ont également eu le loisir de proposer des améliorations à intégrer.

Ainsi ont vu le jour des « stations » le long des pistes, intégrant chacune un plan des alentours et une pompe à vélo. Et malgré quelques points qui, de leur avis, pourraient être améliorés, la majorité d’entre eux se disent heureux, trouvant les nouveaux équipements ludiques et plus sécurisants.

La nouvelle signalétique intègre en effet des bandes de bordures, un tracé central pour séparer les deux sens de circulation, mais aussi toutes sortes d’indications, comme la direction de la piste, le nombre de kilomètres restants, et un marquage particulier lorsque les voies croisent les routes pour mieux avertir les automobilistes.

Au delà de ces nouvelles voies, la métropole maintient sa volonté de développer son réseau cyclable, elle espère faire croître son réseau jusqu’à 320km de voies d’ici 2020, et a d’ores et déjà installé 1000 places de stationnement supplémentaires à la gare de Grenoble, et 100 de plus à celle de Gières.

Paul Savary

Catégorie La Métro, La Métro, transportCommentaires fermés

TUNNEL DU CHAMBON

Avec la fin de la période des vacances d’hiver, ce lundi 6 mars, le tunnel du Chambon va être refermé temporairement à la circulation pour la poursuite des travaux. Une ouverture temporaire est prévue cet été avant une réouverture finale en fin d’année 2017.

Des travaux d’aménagement à poursuivre

Le tunnel du Chambon a rouvert temporairement, en décembre dernier, pour permettre de rétablir l’accès aux voitures et cars durant les vacances d’hiver. Les travaux visant à son achèvement complet doivent désormais reprendre. C’est pourquoi, ce lundi 6 mars, il sera fermé à la circulation pour laisser place à la reprise des travaux : bétonnage de la voûte, locaux techniques, achèvement de la tête de tunnel côté Hautes Alpes, câblage, chaussée, trottoirs, caméras de surveillance, éclairage…

Grâce à quoi, le tunnel pourra définitivement rouvrir complètement sans aucune restriction de circulation.

Pendant cette période de fermeture, la route de secours va prendre le relais pour faciliter la circulation des véhicules légers sans remorque de moins de 3,5t et de 8m de longueur. Les véhicules hors gabarit emprunteront les déviations mises en place via Gap ou le tunnel du Fréjus.

Une réouverture estivale avant le Tour de France

Le tunnel sera ouvert partiellement en saison estivale du 13 juillet au 21 août, soit avant le passage du Tour de France dans le secteur. Un effort particulier sera réalisé pendant la semaine du Tour de France avec l’arrêt complet des travaux de nuit dans le but de laisser la circulation la plus fluide possible.

Il refermera alors une dernière fois à l’automne pour les ultimes travaux.

« Nous sommes dans une année de finalisation du chantier qui impose encore quelques contraintes. Mais nous assurons l’essentiel : l’ouverture du tunnel pendant les pics de la saison et la garantie d’une liaison en période creuse grâce à la route de secours. » affirme Bernard Perazio, vice-président du conseil départemental de l’Isère chargé de la voirie, des réseaux d’eau, de l’assainissement, et de l’électrification rurale.

CALENDRIER 2017

· Fermeture du tunnel du 6 mars 2017 à 12h00 au 13 juillet à 8h00.

· Ouverture estivale complète du 13 juillet à 8h00 au 24 juillet à 21h00, jour et nuit.

· Ouverture du 25 juillet au 21 aout 2017 de 5h à 21 h seulement.

NB : en période estivale sont autorisés à circuler dans le tunnel les véhicules de moins de 3,5t et les cars. Lorsque le tunnel est fermé, la route de secours est ouverte, avec les restrictions de circulation.

· Fermeture du tunnel à partir du 21 août à 12h00 pour finalisation des travaux.

· Ouverture définitive mi-décembre 2017.

Catégorie Département de l'Isère, transportCommentaires fermés

Renforcement des infrastructures rail et routes

Un sondage OpinionWay réalisé en juin 2016 pour le compte du Département sur l’aire urbaine de Grenoble confirme les orientations des habitants. Fatigués de la situation de saturation, ceux-ci demandent des modes de transports multimodaux. Au premier plan de leurs besoins la modernisation de la ligne de train entre Lyon et Grenoble ainsi que l’aménagement de l’A480.

Une dégradation des conditions de déplacement des Isérois : trop de bouchons
- Les habitants de l’aire urbaine de Grenoble se montrent critiques à l’égard des conditions de déplacement dont ils disposent aujourd’hui. La perte de qualité est soulignée par la majorité : 59% des interviewés estiment que ces conditions se sont détériorées au cours des dernières années.
- La circulation au sein de l’aire urbaine de Grenoble est au coeur des problèmes de déplacement identifiés. 75% des personnes interrogées estiment que les embouteillages constituent un vrai problème quotidien que les collectivités doivent traiter.
- Ces impacts sont ressentis par une part importante de la population, et notamment dans les communes périphériques, qui se sentent concernées par ces problèmes de mobilité (48% contre 33% à Grenoble).

Les solutions plébiscitées par les habitants : des modes de transports multimodaux
Pour venir à bout de ces problèmes de circulation, plusieurs solutions sont plébiscitées :
- Les projets d’aménagement de l’A480 et du Rondeau recueillent l’adhésion d’une large majorité : 86% y sont favorables.

- Les réseaux de transports en commun bénéficient d’une bonne image mais mériteraient d’être repensés. Les habitants veulent un réseau de transports collectifs plus dense, plus efficace et plus accessible. 23% déclarent ainsi spontanément qu’il faudrait augmenter la fréquence de passage.

Le TER comme le car apparaissent comme des solutions à développer.
- Spécifiquement sur le rail, la réalisation de travaux sur la ligne de TER Lyon-Bourgoin-Voiron Grenoble serait ainsi jugée bénéfique à plusieurs niveaux. Ces travaux permettraient à la ligne de gagner en régularité (95%), et en vitesse (92%). En plus de la ligne de TER, la quasi-totalité des interviewés (92%) estime que la création d’une ligne LGV Lyon-Grenoble serait une bonne idée.
- D’autres modes de transport comme le covoiturage sont également appuyés par les citoyens qui y voient une solution de transport intéressante pour fluidifier le trafic.

« Les rendez-vous de la mobilité avaient pour but de prendre le pouls de la population, confirmé par ce sondage. Nous avons désormais des attentes à transformer en projets concrets. Ces orientations feront l’objet de débats au Département dès septembre. », explique Jean-Claude Peyrin, Vice-Président du Département de l’Isère chargé des transports et de la mobilité.

Méthodologie de l’étude
L’étude « La mobilité dans l’aire urbaine de Grenoble » réalisée pour le Département de l’Isère, a été réalisée auprès d’un échantillon de 1 007 personnes, représentatif de la population habitant l’aire urbaine de Grenoble âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et du lieu d’habitation. Les interviews ont été réalisées du 13 au 18 juin 2016

Catégorie Département de l'Isère, transportCommentaires fermés

Le pont de La Buissière sera entièrement reconstruit par le Département de l’Isère

A l’hiver 2020 au plus tard, un pont entièrement neuf assurera la liaison de la RD 166
entre La Buissière et Le Cheylas dans le Grésivaudan. Il s’agit d’un pont à deux
travées, en ossature mixte et à hauteur variable, de 120 mètres de long, avec une
chaussée de six mètres et deux trottoirs de 0,65 mètre.

Cette construction fait suite à l’effondrement de la 4e pile du pont survenu en mai 2013.
Avant d’envisager une solution définitive, le Département a réalisé des travaux
d’urgence permettant de préserver le pont, d’empêcher un effondrement qui aurait
causé une vague dans l’Isère et de se donner le temps d’engager les études
nécessaires au projet.

En juillet 2015, il a été décidé de construire un nouveau pont. Des différentes
variantes envisagées, celle retenue présente l’avantage d’assurer à long terme la
pérennité de l’ouvrage, de réduire les coûts d’entretien.

Ce futur pont aura moins d’appuis dans l’Isère et s’intègrera parfaitement dans
l’environnement.

Calendrier
Novembre 2015/ novembre 2016 : études
Mars 2016/décembre 2017 : procédures administratives environnementales
Printemps 2018/hiver 2020 : travaux
Coût des travaux : 4,4 millions d’euros

Catégorie Département de l'Isère, transportCommentaires fermés

Coopération entre SNCF Réseau, les chambres d’agriculture et la FNSEA

30 000 km de voies ferrées traversent les paysages et territoires agricoles français. La profession agricole, à travers l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture et la Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles, et SNCF Réseau échangent depuis de nombreuses années sur les impacts des travaux du réseau ferroviaire sur les activités agricoles (construction de ligne, modernisation du réseau, etc.).

Ces échanges ont notamment abouti à des accords sur les modalités de réalisation des travaux et les conditions d’indemnisation des exploitations agricoles concernées.

Des thématiques environnementales communes au centre du partenariat

Les trois acteurs souhaitent aujourd’hui coopérer davantage sur le développement des territoires et l’environnement. Il s’agit notamment de collaborer sur les bonnes pratiques en matière de biodiversité, de compensation écologique, d’aménagement territorial, les conséquences sur le tissu agricole des travaux sur les lignes existantes et les relations de voisinage, comme la gestion de la végétation et de la faune.
Afin de concrétiser cette coopération, Guy Vasseur, président des Chambres d’agriculture, Xavier Beulin, président de la FNSEA et Bénédicte Tilloy, Secrétaire Générale de SNCF Réseau ont signé un accord pour une durée de 3 ans.

Une coopération approfondie entre SNCF Réseau et la profession agricole

Autour de ces thématiques d’intérêt commun, SNCF Réseau, la FNSEA et les Chambres d’agriculture s’engagent à :
- partager leurs connaissances et leurs pratiques,
- favoriser et structurer le dialogue à travers la mise en place d’un cadre de travail formalisé,
- faire émerger des solutions pragmatiques face aux obligations respectives.
La convention vise notamment à :
- mettre en place et suivre des actions d’intérêt commun
-organiser les relations à l’occasion des projets ferroviaires en y associant la profession agricole en amont.

Un comité de coopération national, chargé du suivi des actions, sera mis en place dans le cadre cette convention.

Catégorie agriculture, monde rural, transportCommentaires fermés

La route de secours du Chambon est à nouveau ouverte, jour et nuit

Suite à l’affaissement d’un talus, localisé et situé en aval de la chaussée de la route de secours, le Département effectue des travaux de confortement depuis le 25 février dernier. Ces travaux, réalisés de nuit, imposaient jusqu’alors des fermetures nocturnes de la route de secours, initialement prévues jusqu’au 25 mars inclus.
Compte tenu du bon avancement des travaux de confortement, ces derniers se poursuivent mais c’est désormais sans gêne pour la circulation des automobilistes. Dès aujourd’hui, la route de secours est donc ouverte jour et nuit sans restriction.
Indépendamment de ces travaux, des fermetures ponctuelles sont susceptibles d’intervenir pour des raisons d’exploitation de la route : déclenchement préventif d’avalanche, déneigement etc…
84 000 véhicules ont emprunté la route de secours depuis son ouverture le 24 novembre dernier

Catégorie Département de l'Isère, transportCommentaires fermés

Nouveau glissement de terrain sur la route du Chambon – RS 1091

Dans cette période d’intempéries hivernales, un glissement de talus surplombant la route de secours 1091 s’est produit jeudi 25 février 2016 en début de soirée.
Les géologues dépêchés immédiatement sur place ont évalué à près de 2000 m3 les volumes de terrains en mouvement.
Dans ces conditions, pour des raisons de sécurité et du fait notamment du risque de rupture brutale des filets de protection, la route restera fermée vendredi matin, le temps d’analyser les risques et d’engager les travaux dès le lever du jour.

Malheureusement, tout ceci relève de l’exploitation classique d’une route de montagne, comme ce fut le cas dans les Gorges de La Bourne ces dernières semaines. Un point sera fait au plus tôt dans la journée sur les perspectives de ré-ouverture de la route de secours

Catégorie Département de l'Isère, transportCommentaires fermés

Neige prévue en plaine ce week-end, prudence sur les routes

Dans la nuit du vendredi 15 au samedi 16 janvier, Météo France prévoit un épisode neigeux sur l’ensemble du département. Une dizaine de centimètres sont attendues sur les massifs autour de Grenoble et cinq centimes en plaine, notamment dans le nord Isère.

Cet épisode neigeux se poursuivra samedi matin avec un temps froid et maussade.

Le préfet de l’Isère appelle les usagers à la plus grande prudence.

En effet, la conduite en hiver peut s’avérer délicate lorsque la neige tombe ou que le verglas se forme sur les routes.

Avant de prendre la route, il est impératif de s’informer sur les prévisions météorologiques (www.meteofrance.fr) et sur les conditions de circulation et l’état des routes (www.bison-fute.gouv.fr et www.itinisere.fr).

Avant tout, préparez votre véhicule aux situations hivernales :

  • Vérifier l’état des pneumatiques et leur pression, l’état des feux de signalisation sans oublier les phares antibrouillard, vérifier l’état des balais d’essuie-glace, nettoyer le pare-brise, les vitres et les rétroviseurs avant de démarrer : se munir du nécessaire pour essuyer et désembuer les vitres.

  • Vérifier également le bon état des freins et la présence dans l’habitacle d’un gilet de sécurité ainsi que celle dans le véhicule d’un triangle de présignalisation homologué. Ces deux éléments sont obligatoires.

Si vous allez en montagne, prévoyez des équipements spéciaux (chaînes) à placer au-dessus des bagages avec des gants et une lampe de poche et à monter en cas de neige abondante ou lorsque la signalisation vous y oblige.

N’attendez pas d’être bloqué pour agir. Des espaces plats sont aménagés en dehors des voies de circulation pour le montage des chaînes. Il est conseillé de s’exercer au montage avant le départ.

Le préfet de l’Isère rappelle par ailleurs l’incompatibilité entre conduite et consommation d’alcool et de stupéfiants.

Catégorie environnement, transportCommentaires fermés

Cartes grises : gagnez du temps, prenez rendez-vous !

Depuis 2008, la préfecture et notamment la DICII (la direction regroupant les services en charge de la délivrance des titres : cartes grises, permis de conduire, cartes nationales d’identité, passeports, titres de séjour…) s’est engagée dans une démarche d’amélioration de la qualité d’accueil récompensée notamment par l’obtention du Label Qualipref 2.0.

Aujourd’hui, l’accueil des usagers du service des titres sécurisés en préfecture de l’Isère est encore amélioré par la mise en place pour les certificats d’immatriculation (ex. Cartes grises):

  • d’un accueil sur rendez-vous,

  • d’un système de dépôt express (traitement rapide),

  • du développement des démarches dématérialisées : changement de domicile (certificats d’immatriculation) ou enregistrement des certificats de cession de véhicules : sur le site internet www.service.public.fr (rubrique démarches en ligne).

Une expérimentation des rendez-vous pour les certificats d’immatriculation a été menée au cours de l’été 2015. Les usagers ayant testé cette formule ont fait part de leur satisfaction à l’unanimité.

À compter du 11 janvier 2016, la prise de rendez-vous s’effectuera donc par le biais du site internet de la préfecture : www.isere.gouv.fr.

Les rendez-vous pourront être pris à compter du 18 janvier 2016 de 9 heures à 12 heures et de 13 heures à 15 heures 30 les lundi, mardi, jeudi et vendredi.

Une fois inscrit à l’horaire de son choix, l’usager se verra remettre une convocation lui indiquant le guichet auquel se présenter.

Ce système permettra d’éviter toute attente dans le hall de la préfecture.

Catégorie transportCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2017
L Ma Me J V S D
« août    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+