Tag Archive | "ADABIO"

Fermes ouvertes en Grésivaudan


Le Grésivaudan organise la 5ème édition des « Fermes ouvertes », en partenariat avec l’ADABEL et l’ADABio, et avec le soutien financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le : Samedi 20 mai de 10h à 12h sur la commune de Theys

En présence de Claudine Chassagne, Vice-Présidente de la communauté de communes Le Grésivaudan en charge de l’Agriculture et de la Forêt

Rendez-vous sur le site « Le Plan d’Horace » où sont regroupées les 3 exploitations participantes :

Chèvres et compagnie – Audrey Mounier élève des chèvres et transforme leur lait en crottins fermiers et tommes selon une méthode à l’ancienne.

Les Jardins Philanthropes – Ophélie Gateau s’est spécialisée dans le maraîchage bio. Elle cultive des légumes en privilégiant le travail manuel.

Elevage ovin de Christian David – Selon des pratiques respectueuses de l’environnement et en lien direct avec les consommateurs.

Ces rencontres, gratuites et ouvertes à tous, sont l’occasion de répondre aux interrogations des citoyens sur les pratiques agricoles et plus précisément les spécificités de l’agriculture de montagne. La pente et l’altitude représentent effectivement des défis à relever au quotidien pour les exploitants installés sur les hauteurs du Grésivaudan.

A savoir : la communauté de communes Le Grésivaudan mène, dans le cadre de sa compétence « soutien et promotion de l’agriculture » différentes actions en faveur du développement de l’agriculture locale. Elle propose notamment une carte interactive en ligne recensant l’offre en produits locaux disponible sur le territoire.
En quelques clics, chacun peut obtenir toutes les adresses pour acheter local !
Découvrez cette carte sur www.le-gresivaudan.fr/acheterlocal

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Fabriquez vos outils de jardin !


conhs t1Cons 2

Catégorie environnement, natureCommentaires fermés

Diversifier son exploitation en culture légumière


Diversifier son exploitation en culture légumière

Les 25 et 27 mars 2014, en Isère.


Agriculteur conventionnel ou en agriculture biologique, vous souhaitez diversifier votre activité vers de la culture légumière et ainsi diversifier vos revenus, pour répondre notamment aux débouchés de la restauration collective. Vous trouverez lors de cette formation, organisée par L’Adabio et la Chambre d’Agriculture de l’Isère, des réponses sur les moyens techniques et matériels à mettre en place pour la production légumière..

Pour plus de précisions, vous trouverez le programme des journées ci dessous.

N’oubliez pas de vous inscrire au 04.76.31.61.56 ou
remi.colomb@adabio.com (inscription gratuite mais indispensable pour l’organisation)


ADA

Catégorie bio, enseignement-formationCommentaires fermés

A la rencontre des agriculteurs du Grésivaudan


AG GRESI

La montagne occupant une place importante sur notre territoire, de nombreux exploitants sont installés dans les massifs de Belledonne et de Chartreuse et rencontrent des contraintes liées à leur environnement naturel.

La pente et l’altitude représentent, pour eux, des défis à relever au quotidien.

Dans le Grésivaudan, comme ailleurs en France, les citoyens s’interrogent sur l’agriculture, ses modes de production, avec le souhait affiché d’un mode de consommation plus « durable », basé sur un approvisionnement local en produits de qualité.

Le Grésivaudan, en partenariat avec la Région Rhône-Alpes et l’ADABio, renouvelle l’opération Fermes ouvertes en mettant à l’honneur deux exploitations de montagne.

Vous avez rendez-vous le :

Samedi 23 novembre 2013 à la Chapelle du Bard

Suivre le fléchage « Portes ouvertes »

9h30 Jocelyn Comaills
- Produire en montagne : présentation d’une ferme de petits fruits bio en cours d’installation.

10h30 GAEC Ferme de la Grangette, élevage bovin lait et transformation en fromage
- Vivre de son activité tout en entretenant les paysages de montagne.
- Transformer du lait en fromage et privilégier et vendre en circuits courts.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Formation machinisme pour les nuls


Quoi de plus rageant qu’un outil qui casse, une panne impromptue, un outils inadapté sur
une exploitation…

L’ADABio s’est penchée sur la question et propose à tout acteur du milieu agricole, que vous
soyez agriculteur ou salarié agricole, une nouvelle formation :

Formation le Machinisme pour les nul(le)s

Cette formation se déroulera sur 3 jours non consécutifs au début de l’automne :
Les 26 septembre, 1er et 07 octobre 2013 les lieux sont encore à définir (Isère
voire départements limitrophes)

Au cours de ces journées seront développés les thématiques suivantes :
- Ergonomie et sécurité en machinisme agricole
- Utilisation, entretien et réglages des outils pour le maraîchage (ou autre en
fonction des stagiaires)
- Fonctionnement et entretien du tracteur
- Fonctionnement et entretien du petit matériel
- Initiations à la découpe, au perçage et à la soudure

Organisée par l’ADABio, les savoirs seront transmis par ADABio autoconstruction
(agriculteurs et techniciens en machinisme agricole). Cette formation est prise
en charge par le Vivea (gratuit pour les agriculteurs à jours de leurs cotisations) et par
le FAFSEA (bulletin d’inscription à demander à l’ADABio).

Pour les autres publics ou toute question d’ordre administratif, logistique, contacter
l’ADABio.

Pour les renseignements plus techniques sur le machinisme, contacter
ADABio autoconstruction.

Vos contacts :

ADABio,
Arnaud FURET
2 rue du Dr Veyrat,
73 800 Montmélian
arnaud.furet@adabio.com

06 26 54 42 37

ADABio autoconstruction

Paul DESHAYES

ZA les Papeteries

38 140 Renage

p.deshayes@adabio-autoconstruction.org

06 51 37 96 77

Je désire m’inscrire à la formation « le machinisme pour les nul(le)s » les 26 septembre, 1er
et 07 octobre.

Nom :……………………………………. Prénom : ……………………………
Structure : …………………….
Adresse :………………………………………………………………
CP :…………. Commune :……………………………………………….
Mail :………………………………
Tel :……………………………….
Je suis :
agriculteur cotisant VIVEA salarié agricole (FAFSEA)
autre : préciser………………..
informations complémentaires :

Catégorie bio, enseignement-formationCommentaires fermés

Les collectivités territoriales au cœur du développement de l’agriculture biologique


corrabio col

Corabio, la Coordination Rhône-Alpes de l’Agriculture Biologique, organise un colloque à destination des collectivités territoriales de Rhône-Alpes afin de les sensibiliser au rôle qu’elles peuvent jouer dans le développement de l’agriculture biologique et la protection de l’environnement sur leur territoire.

Les thématiques de la protection de la ressource en eau, de l’organisation de la restauration collective et du développement des circuits courts seront à l’ordre du jour.

Les collectivités territoriales sont de plus en plus nombreuses à inscrire leur action politique dans une perspective de développement durable.

Dans ce contexte, le soutien des élus locaux à l’agriculture biologique doit trouver toute sa place. Le développement des surfaces en bio est un enjeu réel pour demain face à deux impératifs : préserver la qualité de l’environnement et accroître le nombre de producteurs bio pour répondre à la demande des citoyens.

Les collectivités territoriales ont un rôle à jouer pour relever ce défi. Afin de présenter aux élus et agents des collectivités diverses expériences relatives à la préservation de la ressource en eau, au développement des circuits courts et à l’organisation de la restauration collective, Corabio organise un colloque en partenariat avec l’ADABio (le groupement des producteurs bio de l’Ain, l’Isère, la Savoie et la Haute-Savoie).

Le colloque du mardi 19 mars aura lieu  à l’Espace Yvette Martinet à Annecy (74). Le programme complet est disponible sur www.corabio.org, l’inscription est indispensable en appelant Corabio au 04 75 61 19 35

Catégorie bioCommentaires fermés

Agenda viti bio de l’été


19 juillet 2012 : Viticulture alternative mi-campagne à St Chef (38) : Domaine Nicolas GONIN. Animation ADABio, Chambre d’Agriculture Savoie Mont Blanc.

Les points forts : cépages anciens et autochtones, enherbement spontané sur plantiers, état sanitaire et stratégies bio à mi-campagne, estimation des qualités de vendanges et vinification, expérimentations : protection des cultures (ADABio) avec des plantes, des infradoses de sucre, stratégies Black Rot, désherbage (CA 73-74).

27 juillet 2012 : Conduire une exploitation viticole en bio à Mérignat (01) : Cave Alain et Elie RENARDAT-FACHE. Animation ADABio, Chambre d’Agriculture de l’Ain.

Les points forts : travail du sol en zone viticole de forte pente, entrée en vigueur de la nouvelle réglementation viniifcation bio

03 août 2012 : Formation « vinifier au Naturel » à Apremont (73) Maison de la Vigne et du Vin. Animation ADABio, intervention CAB Pays de la Loire.

Vinifier en levures indigènes, savoir évaluer les micro-organismes du moût, gestion du SO2. Envisager ses itinéraires techniques à la veille des vendanges.

Une deuxième journée sur les vins élaborés sur le millésimes programmée le 15 novembre 2012.

Pour toute info : arnaud.furet@adabio.com ou 04 79 70 79 77.

Catégorie viticultureCommentaires fermés

LE PRINTEMPS BIO EN PAYS VOIRONNAIS


Le Printemps Bio est de retour : première quinzaine de juin, dans toute la France, les acteurs de l’agriculture biologique invitent tous les publics à s’informer sur ce mode de production et de transformation spécifique et à déguster des produits bio.
Cet événement est l’occasion, pour tous les consommateurs, de (re)découvrir principes, valeurs et pratiques de l’agriculture biologique et pour les professionnels de l’agriculture de s’informer sur les techniques et les perspectives de cette agriculture respectueuse de l’environnement, en plein développement.
Des centaines d’actions Printemps Bio seront menées dans toutes les régions : dégustations, visites de fermes et d’entreprises, expositions, foires, marchés, repas bio, etc. Le site web de Printemps BIO, enrichi quotidiennement, présentera le programme complet des animations : www.printempsbio.com.
Dans le cadre du projet européen Rururbal (pour Rurral Urbain Alimentation), le Pays Voironnais engage en partenariat avec l’ADABio, Association de Développement de l’Agriculture Biologique (Ain, Isère, Savoie et Haute Savoie), une politique de développement de l’agriculture biologique sur son territoire avec un programme spécifique sur son territoire.
Le Printemps Bio, opération nationale, est l’occasion de le faire savoir avec des actions en direction des professionnels et du Grand Public.

PROGRAMME

Porte-ouverte professionnelle dans une ferme laitière en conversion
Lundi 6 juin de 10h à 13h
Lieu : GAEC des Grands Prés – La Mérie à Massieu
Public : les éleveurs laitiers du territoire
Programme :
Témoignage des éleveurs sur leurs motivations et les changements de pratiques
Conjoncture : marché national et local
Intervention de Biolait : collecteur
Réglementation, démarches et accompagnement
Retours sur les résultats du diagnostic
Contacts :

ADABio : 04.76.20.67.54
GAEC des Grands Prés : 09.61.69.73.93

Petit déjeuner à la ferme La poule aux fruits d’Or
Dimanche 5 juin de 9h à 11h
La Poule aux fruits d’or – 1800 Route de Saint Nicolas – St Etienne de Crossey
Public : Grand public sur réservation
Petit déjeuner à la ferme, visite. Possibilité de pique-niquer sur place.
Réservation obligatoire avant le mercredi 1er juin auprès de Sophie Guillon:
sophie-guillon@club-internet.fr ou 04.76.06.33.18

Barbecue, marché bio et concert du Panier dans la cité
Vendredi 10 juin à partir de 19h
Parc de la mairie à Coublevie
Organisateurs : Un panier dans la cité
Informations et réservation : laferme.lemontcharvet@orange.fr ou 06.84.18.99.58

Ballade musicale poétique et bucolique, exposition et grignotis bio dans le cadre des jeudis de la Luciole
Jeudi 9 juin
à 20h. Organisateurs : GAEC La Ferme le Mont Charvet
La Ferme le Mont Charvet,- hameau La Sauge à Velanne
Contact : laferme.lemontcharvet@orange.fr ou 06.84.18.99.58
.Plus d’infos sur http://lesjeudisdelaluciole.over-blog.com=

Catégorie bioCommentaires fermés

« Rencontre « bords de champ » sur le thème du désherbage alternatif


Evoluer dans ses pratiques est une nécessité constante pour les exploitations agricoles. Nous sommes dans un contexte où les modes de productions sont très regardés. Les Grenelles de l’environnement 1 et 2, ont proposé (entre autres) la réduction de l’utilisation
des produits phytosanitaires (écophyto 2018), le développement de l’agriculture biologique et la recherche d’une valeur ajoutée environnementale (certification HVE, haute valeur environnementale).
Dans le même temps pour les exploitations, il y a la nécessité de mieux contrôler ses coûts, d’être plus autonome, de gérer son temps de travail.
Depuis 2010, la communauté de communes du Grésivaudan a souhaité encourager  les exploitations à faire évoluer leurs pratiques et a engagé une action avec les partenaires que sont la Chambre d’agriculture, l’ADABIO, l’ADAYG, l’ADABEL et Alliance.
En particulier le constat a été fait que des demandes de consommateurs pour des produits locaux de qualité ne trouvent pas leur réponse dans le territoire : plusieurs AMAP recherchent des producteurs, des marchés de détail peinent à proposer un étal de légumes
de producteur…
Pour les grandes cultures, qui ne sont pas seulement valorisées dans les « circuits longs » mais aussi utilisées pour l’alimentation des animaux, une optimisation des pratiques pour répondre aux demandes de la société tant qu’aux besoins économiques des exploitations
est essentielle.
L’action vise à accompagner individuellement des exploitations qui souhaitent faire évoluer leurs pratiques en réduisant les intrants et leur apporter le conseil technique nécessaire pour organiser le changement.
Pour amplifier cette démarche, à la demande des agriculteurs, quelques échanges techniques
« bords champs » sont organisés en 2011. Cela permettra aux agriculteurs de voir, tester, discuter de nouvelles pratiques et nouveaux matériels correspondant à leur besoins.
Ce 19 mai, il s’agit de la démonstration de pratiques alternatives de désherbage en grandes cultures.
Courant juin, une nouvelle démonstration mais concernant les cultures maraîchères devrait être programmée.

Plus d’informations :
Béatrice Chénet, animatrice locale
tél. : 04 76 20 68 29

Le jeudi 19 mai 2011
RDV à 14H00 sur les parcelles du GAEC Pierre Grange, à LUMBIN
(Bruno et Vincent GENOULAZ)
accès fléché

Catégorie agriculture, bio, environnementCommentaires fermés

« Pour le libre choix de prophylaxie »


Un éleveur convoqué au Tribunal pour avoir refusé la vaccination FCO, le collectif FCO Isère se mobilise afin de soutenir cet éleveur.

Voici la teneur du communiqué »

Arrivée par le Nord de l’Europe dès fin 2007, la Fièvre Catarrhale Ovine est une maladie non contagieuse pour l’homme qui touche les ruminants. Elle se transmet par un moucheron autochtone. La plupart des animaux d’élevage s’immunisent naturellement et rapidement contre cette maladie.
Pourtant, en décembre 2008, un vaccin a été rendu obligatoire (même en élevage biologique) pour les vaches et moutons. Cette campagne s’est décidée dans la précipitation, sans recul sur les effets des vaccins sur les animaux, et sans réflexion à long terme sur la progression et la généralisation de cette maladie sur notre territoire. Les polémiques récentes en santé humaine (vaccination de la grippe H1N1, Médiator, etc) trouvent d’ailleurs un écho étonnant en santé animale, puisque cette vaccination contre la FCO aurait couté environ 100 millions d’euros par an.

Ainsi, nous éleveurs, avons refusé la vaccination faisant le constat par ailleurs que :
- la FCO n’est ni contagieuse, ni transmissible à l’homme ;
- l’éradication de la FCO est illusoire, puisque la faune sauvage est un réservoir infini de virus ;
- les vaccins FCO empêchent l’apparition d’une immunité naturelle et rendent nos troupeaux
dépendants d’une vaccination annuelle.
- le vaccin reste un produit chimique qui se retrouve dans les produits animaux.
Beaucoup d’éleveurs ayant vacciné se sont posés des questions suite à des pertes de productions (morts d’animaux, baisse de la fertilité, …). Et beaucoup d’éleveurs en sont arrivés au constat que la vaccination n’était pas la bonne réponse pour cette maladie.


Aujourd’hui, l’Etat a rendu facultative cette vaccination mais continue de poursuivre les refuseurs à la vaccination FCO de 2009. Ainsi, un éleveur du collectif FCO Isère est convoqué le 2 mars prochain à 9h au Tribunal de Proximité de Grenoble. Nous devrons être nombreux pour le soutenir.


Ce procès doit mettre en lumière un acte de désobéissance civile face à l’Etat. Avec le travail du collectif FCO Isère, soutenu par la Confédération Paysanne de l’Isère et l’Adabio, nous dénoncerons le camouflé de cette obligation vaccinale de 2008 à 2010.
Ce procès vient s’ajouter à tant d’autres à travers la France, où les éleveurs ont obtenu gain de cause.
Nous attendons donc la reconnaissance de l’engagement responsable des éleveurs face à un Etat soumis aux lobbys pharmaceutiques et aux logiques agro-industrielles, méprisant le savoir-faire des éleveurs quant à leurs aptitudes à soigner leurs troupeaux dans le respect de la santé animale et humaine.

Catégorie ovins, élevageCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

avril 2019
L Ma Me J V S D
« mar    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+