Tag Archive | "AJEC"

AG de l’Association nationale des jeunes éleveurs de charolais


Créé en 1973, l’Ajec, Association des jeunes éleveurs de charolais, regroupe aujourd’hui plus de 350 jeunes passionnés de charolais âgés de 16 à 35 ans provenant d’une quarantaine de départements.

L’Ajec a pour but de :

  • rassembler les jeunes afin qu’ils se connaissent mieux,
  • les intéresser à la vie des organismes liés à l’élevage, en particulier à celle du Herd book charolais, et de les sensibiliser aux problèmes de l’avenir de la race,
  • leur favoriser les relations internationales avec les éleveurs et les associations des pays étrangers élevant du charolais par l’intermédiaire de stages.

Les activités de l’Ajec :

L’association nationale offre de nombreuses activités à ses adhérents, notamment des stages d’insémination animale à l’école vétérinaire de Nantes. Ces stages, très formateurs, permettent d’approfondir les connaissances des éleveurs sur la reproduction bovine mais aussi d’acquérir toutes les compétences pour inséminer eux-mêmes leurs vaches.

De plus, chaque année, l’Ajec investit pour l’avenir avec l’acquisition d’un veau mâle lors de ventes aux enchères et propose des paillettes aux adhérents qui en font la demande. Cet investissement donne accès aux jeunes à une haute valeur génétique à moindre coût. La mise à disposition des doses du taureau incite les jeunes éleveurs à mettre en pratique les connaissances acquises lors du stage IA.

L’Ajec participe à l’organisation des concours locaux et nationaux en désignant des juges stagiaires. Ceci est un moyen d’approfondir les connaissances en terme de morphologie et de généalogie des animaux. Pour les jeunes, c’est aussi l’occasion de s’ouvrir à d’autres régions, de se faire connaître auprès des professionnels et échanger avec les éleveurs.

En complément, des formations techniques d’initiation au commentaire d’animaux lors de jugements sont proposées par l’Ajec, en collaboration avec le Herd book charolais. Ces journées, décomposées en une partie théorique et une partie pratique, visent à améliorer la prestation des stagiaires lors de concours.

L’Ajec remet des trophées lors des concours aux éleveurs lauréats dans la catégorie des femelles de l’année récompensant ainsi les efforts techniques et de sélection fournis tout au long de l’année. A travers ses actions, l’Ajec, en rassemblant les éleveurs, favorise les échanges et les rencontres avec des professionnels tout en contribuant à l’essor de nouvelles idées.

L’assemblée générale de l’AJEC :

Chaque année, les adhérents de l’Ajec (Association des jeunes éleveurs de charolais) se réunissent dans un département différent pour leur congrès.

ajec

En 2014, c’est à l’Ajec de la région Sud Est que revient l’organisation de cette manifestation. Cette association regroupe les adhérents des départements du Rhône, de la Haute Loire ,de l’Ain, des Hautes Alpes et de l’Isère.

Créée au début des années 2000 sous l’impulsion de l’ancien président national Didier Pierre, ils sont aujourd’hui une trentaine de passionnés, organisant des visites d’élevages, des formations professionnelles (jugement de bétail, choix de reproducteurs..), ainsi qu’une tombola et le prix du meilleur veau Ajec lors du Concours régional Charolais de Beaucroissant, auquel bon nombre d’entre nous exposons nos animaux.

C’est dans l’enceinte du lycée agricole de la Côte Saint André que se réuniront, les 17 et 18 mai, les adhérents pour un week-end placé sous le signe de l’amitié et du charolais.

Le samedi sera consacré aux travaux de l’assemblée générale, les accompagnants découvriront de leur côté la ville et sa culture, notamment le musée Hector Berlioz. Le dimanche plus festif sera l’occasion de visiter les caves de Chartreuse et ainsi déguster un des produits phares de la gastronomie dauphinoise.

Catégorie A la une, élevageCommentaires fermés

l’AJEC en AG à La Côte-Saint-André


Créé en 1973, l’AJEC, Association des jeunes éleveurs de charolais, regroupe aujourd’hui plus de 300 jeunes passionnés de charolais âgés de 16 à 35 ans provenant d’une quarantaine de départements.

L’association nationale offre de nombreuses activités à ses adhérents, notamment des stages d’insémination animale à l’école vétérinaire de Nantes. Ces stages, très formateurs, permettent d’approfondir les connaissances des éleveurs sur la reproduction bovine mais aussi d’acquérir toutes les compétences pour inséminer eux-mêmes leurs vaches.

De plus, chaque année, l’AJEC investit pour l’avenir avec l’acquisition d’un veau mâle lors de ventes aux enchères et propose des paillettes aux adhérents qui en font la demande. Cet investissement donne accès aux jeunes à une haute valeur génétique à moindre coût. La mise à disposition des doses du taureau incite les jeunes éleveurs à mettre en pratique les connaissances acquises lors du stage IA.

Assemblée générale de l’AJEC

Chaque année, les adhérents de l’Ajec (Association des jeunes éleveurs de charolais) se réunissent dans un département différent pour leur congrès. Cette année, ce sont les membres de l’AJEC sud-Est qui ont la charge d’organiser ce week-end de travail et convivial. L’AG 2014 se déroulera donc au lycée agricole  de La Côte-Saint-André les 17 et 18 mai.

Ce rendez vous annuel sera donc l’occasion pour les participants et leurs accompagnants de découvrir le département à travers son histoire, son terroir et sa gastronomie.

Au niveau du travail.. les congressistes sont attendus le samedi 17 mai, à partir de 13 heures 30, à l’amphithéâtre du lycée agricole de La Côte-Saint-André pour assister à l’assemblée générale statutaire.

A 16 heures : intervention de Loïc Olivéro, responsable filière bovins viande chez MSD Santé animale. Le thème de la conférence: élevage allaitant: améliorer la rentabilité en maîtrisant la production.

Catégorie filière viande, élevageCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

juillet 2020
L Ma Me J V S D
« juin    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+