Tag Archive | "Alpes Is(h)ere"

Enquête consommateurs sur les produits isérois


La Chambre d’Agriculture de l’Isère propose aux isérois une enquête en
ligne (jusqu’au 8 juillet) pour connaître :

• leur perception des produits isérois: qu’est ce qu’est un bon produit
isérois, qu’est ce qui déclenche un achat de produits locaux ?
• leurs préférences concernant les critères de différents modes de
production (biologique, raisonné, alimentation animale, variétés …).

Cette enquête est menée dans le cadre du travail de la Chambre
d’agriculture de l’Isère en partenariat avec le Pôle agroalimentaire. La
Chambre d’agriculture accompagne les actions du pôle agroalimentaire pour un
développement de nouveaux circuits de distribution locaux permettant un
ancrage territorial de l’alimentation et une plus-value pour les agriculteurs.

Une des actions concerne la marque qui identifiera des produits isérois.
Suite à la création en 2017 de sa marque territoriale Alpes Is(h)ere, le
Département a confié au Pôle Agro-alimentaire la déclinaison de cette
marque pour les produits alimentaires. Objectif : apporter la garantie de
produits locaux de qualité et une juste rémunération des producteurs.

Le Pôle agroalimentaire initié par le Conseil Départemental, la Métropole
Grenobloise, les intercommunalités et les Chambres consulaires, a pour objet
de contribuer au développement des ventes de produits locaux s’appuyant sur
une différenciation qualitative auprès d’une clientèle pourvoyeuse de volume
(GMS, IAA, RHD).

La Chambre d’agriculture de l’Isère est engagée depuis plusieurs années
dans la valorisation des filières locales /produits agricoles locaux afin de
garantir une juste rémunération aux agriculteurs :
• circuits courts (magasins de producteurs, marchés, vente directe à la
ferme…)
• filières agricoles de proximité (valorisation de la viande en GMS avec
Eleveurs de saveurs isèroises…)

L’enquête est en ligne sur www.isere.chambres-agriculture.fr
ou via le lien suivant : https://goo.gl/forms/7fxse0nGqlFl6Gfm1.

Pour répondre à l’enquête : cliquez ici

Catégorie A la une, agricultureCommentaires fermés

Département de l’Isère: bilan à mi-mandat


Trois ans après son élection à la tête du Département, le Président Jean-Pierre Barbier, entouré des vice-présidents de la collectivité, a dressé un bilan de mi-mandat.

Sans titre

 » A travers une méthode nouvelle incarnée en 5 piliers, la majorité départementale redresse le Département » précise en préambule Jean Pierre Barbier.


Ces 5 piliers sont..

Le Département a une qualité : il tient ses promesses
Gratuité des transports scolaire, relance de l’économie (75% d’entreprises iséroises bénéficiant du plan de relances), augmentation du budget culture (+55% en 3 ans), contrôle des allocataires du RSA (4 millions d’indus frauduleux), etc. Dans tous ces domaines le Département a tenu sa parole et réalisé les actions annoncées.
Pour tenir toutes ses promesses, le Département va aussi aller jusqu’au bout des projets encore en cours, comme le THD avec 100% des communes reliées d’ici 2024 ou encore le lancement effectif de la marque agricole Alpes Is(h)ere.
2. Le Département a une marque de fabrique : la réactivité
Dans toutes les situations difficiles, le Département a réagi le plus rapidement possible pour trouver des solutions sur le terrain. Crise du Chambon, incendie du collège Lucie Aubrac, tempête Eleanor, crise financière des SAAD, sauvetage de VFD, etc. A chaque fois, le Département a pris ses responsabilités. Il est intervenu et a rétabli la situation. A l’avenir, les élus de la majorité continueront d’agir de la même manière, dès que la situation le nécessitera, prêt à soutenir les acteurs des territoires et tous les Isérois.
3. Le Département a un pouvoir : celui d’améliorer la vie des Isérois
La majorité départementale croit fermement en la capacité d’action des élus locaux pour améliorer la vie des concitoyens. Fort de cette conviction, le Département a mis en place un plan senior de 10 millions d’euros pour rénover et construire de nouvelles maisons de retraite et foyers pour personnes âgées. Objectif : des conditions de vie digne. Autre exemple, le petit train de la Mure, qui semblait voué à disparaitre. Il sera finalement remis en fonctionnement dès 2020 grâce au Département et à ses partenaires institutionnels. Enfin, dans le prochains mois, le programme d’investissement pluriannuel pour la rénovation des collèges va se poursuivre avec déjà 12 projets accomplis et 30 nouveaux projets d’ici 2021.
4. Le Département a aussi une obsession : préparer l’avenir
La majorité départementale fait des choix pour apporter des solutions dès aujourd’hui tout en ayant une vision du long terme. L’illustration parfaite : l’A480 avec le déblocage du dossier et le lancement des travaux, dès 2019. Ils vont permettre pour 2023, de disposer d’infrastructures routières modernes qui datent de plus d’un demi-siècle ! L’avenir s’écrit aussi pour les bénéficiaires du RSA avec lesquels ontété bâties de nouvelles perspectives via les contrats d’engagement réciproques signés par plus de 80% des bénéficiaires. Cette démarche favorise leur réinsertion professionnelle, et a contribué à la sortie de 1 300 personnes du RSA en Isère depuis.
5. Le Département a un style : être proche des Isérois
Dernier pilier de la méthode de la majorité départementale, le Département est proche des Isérois ! Cette proximité compte à l’heure de la multiplication des métropoles et des méga-Régions. Par des permanences directement auprès des habitants dans chaque Maison du Département (1 permanence du Président/mois), par des réunions cantonales avec les élus (1 réunion du Président/mois), par les 13 Maisons de Département dans tous les territoires, par une présence quotidienne sur le terrain, les élus de la majorité comprennent les enjeux des habitants et peuvent y répondre de manière pertinente.

« C’est par cette méthode que nous réussissons depuis 3 ans. Si nous obtenons des résultats, si les projets sortent de terre et avancent, si l’Isère va désormais de l’avant, ce n’est pas un hasard. C’est le fait des élus qui m’entourent aujourd’hui. Ils sont extrêmement engagés et fiers d’agir pour les Isérois et Iséroises » insiste Jean-Pierre Barbier, Président du Département de l’Isère.


Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

Alpes is(h)ere à Paris!


Le département très discret jusque là a décidé de frapper un grand coup au salon international de l’agriculture à Paris.

Associé au stand de la région Auvergne Rhône-Alpes et à celui du Vercors, notre département a pu mettre en avant ses atouts que sont son agriculture, son tourisme, son patrimoine, sa gastronomie.

Le Président du Département Jean Pierre Barbier, accompagné de plusieurs conseillers dont Fabien Mukyk, Christian Coigné, Christophe Engrand , de la sénatrice Frédérique Puissat n’a cessé de présenter le label  Alpes is(h)ere.

L’Isère, c’est un terroir généreux : l’agriculture occupe le tiers du territoire avec des cultures très variées. Un atout pour la gastronomie, qui comporte de nombreux produits phares comme la noix de Grenoble, le bleu du Vercors-Sassenage,  le Saint-Marcellin et bien d’autres présents au salon.

D’où l’intérêt d’une marque qui rallie tous les Isérois et les principaux acteurs économiques, touristiques et culturels, véhiculant au sommet les valeurs du territoire. « La marque Alpes is(h)ere renforce le sentiment d’appartenance à l’Isère », a martelé Jean Pierre Barbier.

Il a aussi indiqué que notre agriculture départementale, variée, dynamique, qui produit de la qualité, qui empoche des médailles au concours général agricole souffre d’un revenu trop faible.Prpopos tenu aux côtés d’écriture, montbéliarde triple médaillée..

 » Il faut absolument que nos agriculteurs vivent de leur métier, que des solutions soient trouvés afin que leurs productions soient payées au juste prix. On ne peut pas continuer comme ça… » a t-il  confirmé dans les allées du salon.

Pour en revenir au salon, Jean Pierre Barbier a annoncé que la présence de l’Isère serait davantage visible dans les années à venir…

en attendant il a même joué les chefs cuistots pour mettre en avant notre gastronomie..

Catégorie A la uneCommentaires fermés

Des résultats tangibles pour l’économie des exploitations agricoles


Ce vendredi 30 juin, au lycée agricole de la Côte Saint André s’est déroulée la
seconde session de l’année 2017 pour la Chambre d’agriculture de l’Isère, en
présence de Robert Duranton, Vice-président du Département en charge de l’agriculture  et de Yves Dareau, secrétaire général adjoint de la Préfecture
de l’Isère.

Nouveau contexte politique

Jean-Claude Darlet, Président de la Chambre d’agriculture a mis en avant les
attentes de la profession agricole vis-à-vis du nouveau ministre de l’agriculture
Stéphane Travert : l’évolution des pratiques doit aller de pair avec des résultats
concrets pour l’économie de nos exploitations : « Il y aura un équilibre à trouver car
plus que jamais c’est bien le revenu des agriculteurs qui est en jeu. »
Le Président a interpellé le secrétaire général de la Préfecture pour que les
paiements des aides européennes soient réalisés dans les plus brefs délais. Il a
déploré une situation inacceptable avec des retards sur des dossiers datant de 2015.
Le pôle agroalimentaire : démarche engagée avec le Département et les
collectivités territoriales
Cette session fut l’occasion pour Pascal Denolly (vice-président de la Chambre
d’agriculture) et Nathalie Garçon (Développeur du Pôle Alimentaire – Département
de l’Isère) de présenter un point d’avancement selon les missions du pôle : réseau,
projets amont-aval, promotion et ressources. Le lien est réalisé avec les 3 promesses
de la marque Alpes Is(h)ere sont des gages de réussite : origine locale / équité /
qualité. Pour répondre à cette promesse d’équité, la Chambre d’agriculture a mené
un travail sur les coûts de production afin que les producteurs soient payés au juste
prix .


Voir notre article

Vente du site de Grenoble

La session a voté une délibération relative à la vente du site de Grenoble « Maison
des agriculteurs » et a donné mandat au Président de la Chambre d’agriculture de
rechercher un nouveau site sur Moirans, en proximité de la gare.P1000859

La session s’est conclue avec la signature de la convention de partenariat
avec la Fédération Départementale des CUMA 1
La Chambre d’agriculture et la FDCUMA allient leurs compétences afin d’apporter le
meilleur service aux agriculteurs isérois dans les domaines suivants :
• agroéquipement et stratégie de mécanisation
• changement de pratique et agroécologie collective.

1 Coopérative d’Utilisation du Matériel Agricole

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Convention pour le développement du tourisme entre le département et la région


Ce jeudi 1er Juin, Nicolas Daragon, vice-président de la région Auvergne Rhône-Alpes, délégué au tourisme et au thermalisme et Chantal Carlioz, vice-présidente du département de l’Isère, déléguée au tourisme, ont signé une convention bilatérale dans l’objectif de développer le tourisme en Isère et par extension, dans la région.

Comme promulgué par la loi NOTRe, la compétence touristique est partagée entre la région et le département. Cette convention permettra donc la convergence des politiques touristiques des deux collectivités ainsi que l’association de leur budget dans divers grands travaux de développement du tourisme et des revenus et emplois qui y sont associés.

- L’Isère, 10ème département touristique national -

Pour cette signature, ayant eu lieu dans le palais du parlement Grenoblois, Chantal Carlioz a tenu à évoquer les résultats de l’activité touristique Iséroise, aujourd’hui dixième département au rang national. Générant actuellement 168 000 emplois, le tourisme Isérois représente 10% de la totalité des emplois touristiques en Auvergne Rhône-Alpes, ainsi qu’un investissement de 184 M€ pour un revenu de 451 M€ générés.

Au delà de cette convention, il y a une réelle volonté de la part du département de développer le tourisme local, notamment par une hausse du budget alloué de 15%, et par la mise en place depuis cet hiver d’une politique d’attractivité. En effet, le département a lancé la marque Alpes IsHere, avec le lancement d’un spot diffusé le soir sur France 2.

Ainsi, avec l’appui de la région, l’Isère se focalisera sur le développement autour des grands thèmes touristiques:

  • Le thermalisme et le tourisme lié au bien-être, avec 2 stations balnéaires déjà existantes qui recevront une aide financière conjointe des deux collectivités.
  • La diversification du tourisme montagnard. Avec une trentaine de stations de ski présentes sur le territoire, les stations génèrent à elles seules 70% du revenu touristique départemental.
  • Le tourisme itinérant, déjà doté de 9000 km de sentiers balisés, notamment avec la finalisation du projet ViaRhôna,
  • La gastronomie et l’œnotourisme, présentant déjà l’existence de 94 maîtres restaurateurs sur le département, avec l’objectif d’attirer toujours davantage le tourisme de la vallée du Rhône en Isère.

Au delà de ces thèmes majeurs, le département et la région travailleront aussi sur deux thèmes transversaux, l’hébergement touristique (comptant déjà une capacité totale de plus de 300 000 lits) et l’accompagnement des grands sites (comme les parcs régionaux du Vercors et de la Chartreuse) et des projets comme la remise en service du train de La Mure.

Cette séance s’est terminée par les félicitations du vice-président de la région pour les résultats et la campagne attractive de notre département.

Paul Savary

P

Catégorie A la une, Département de l'Isère, région Auvergne Rhône-Alpes, tourismeCommentaires fermés

Concours Général Agricole: le palmarès


Alors que la Région Auvergne Rhône-Alpes lance son label  » la région du goût », que l’Isère a lancé il y a peu sa marque « Alpes Is(h)ere », de nombreux éleveurs, producteurs, entreprises agro-alimentaires sont montés à Paris pour participer au fameux concours Général Agricole.

Bon nombre d’entre eux ont obtenu une médaille, qu’elle soit d’or, d’argent ou de bronze. Une idée force chez les participants:  » nous sommes fiers d’avoir représenté notre région, notre département mais aussi notre savoir faire.. »

Pour découvrir les palmarès.

ANIMAUX:

http://www.concours-agricole.com/animaux_palmares_pdf.aspx

AUTRES PRODUITS

Au niveau de la Région

http://www.concours-agricole.com/documents/pdf/2017_NEWREG_1.pdf

Au niveau de l’Isère:

http://www.concours-agricole.com/documents/pdf/2017_DEP_38.pdf

A noter que l’élevage isèrois a remporté une médaille d’or , Race : Montbéliarde – Catégorie : Femelles en 6ème lactation et plus (46F4B) gràce à CROIXROUSS présenté par résenté par :
GAEC DU DAUPHINE
CROZAT
JANNEYRIASPhoto

Hupette EARL DE LA PETITE FORET ARTAS et HIRONDELLE EARL DE TERNAN
GILLONNAY obtenant deux deuxièmes prix

Catégorie Département de l'Isère, agriculture, région Auvergne Rhône-AlpesCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

décembre 2018
L Ma Me J V S D
« nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+