Tag Archive | "antibiotiques"

Résistance aux antibiotiques


A l’occasion de la journée européenne de sensibilisation au bon usage des antibiotiques, Marisol Touraine, ministre des affaires sociales et de la santé, et Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, se sont rendus au laboratoire du Pr. François-Xavier Weill de l’Institut Pasteur ce matin.

Les antibiotiques sont indispensables pour soigner des maladies graves. Mal utilisés, ils favorisent le développement de résistances bactériennes. Concrètement, le risque est de ne plus pouvoir traiter des situations graves, les antibiotiques n’étant alors plus efficaces.

Les ministres ont annoncé des mesures pour favoriser le bon usage, préserver certains antibiotiques et informer, notamment :

1) Favoriser le bon usage des antibiotiques :
- Développement de l’utilisation des tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) par les professionnels de santé, pour parvenir à une réduction importante des prescriptions inappropriées d’antibiotiques.
- Limitation de la durée de prescription et de délivrance de certains antibiotiques les plus générateurs de résistance, en réponse à des prescriptions parfois trop longues et donc inappropriées.
- Création d’un référent hospitalier sur les antibiotiques dans tous les établissements et de référents vétérinaires pour la prescription des antibiotiques critiques en médecine vétérinaire.

2) Préserver certains antibiotiques dits « critiques » (à garder pour des situations graves où ils sont le dernier recours) :
- Expérimentation de la délivrance à l’unité dans les pharmacies : Marisol Touraine a rappelé cette mesure prévue par le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2014.
- Proposition au niveau européen d’instaurer un statut particulier pour les antibiotiques en s’inspirant du statut des médicaments orphelins, pour maintenir sur notre marché les vieux antibiotiques et inciter au développement de nouveaux.
- Stéphane Le Foll a également rappelé son ambition de réduire fortement l’exposition antibiotique chez l’animal. Un objectif chiffré de réduction de l’utilisation des antibiotiques critiques pour l’homme sera fixé dans le cadre du projet de loi d’avenir de l’agriculture de l’alimentation et de la forêt discuté au Parlement en janvier. Des guides de bonnes pratiques de prescription seront élaborés et validés par les agences sanitaires. Par ailleurs un décret viendra renforcer les conditions préalables à la prescription de ces antibiotiques.

3) Informer les citoyens et mobiliser tous les professionnels :
- Création d’un nouvel indicateur hospitalier de suivi de l’exposition aux antibiotiques (ICATB 2) accessible au public en toute transparence,
- Lancement d’une campagne à destination du grand public et des professionnels par l’assurance maladie sur internet dès aujourd’hui.

Le gouvernement est pleinement engagé dans la lutte contre la résistance des bactéries aux antibiotiques, enjeu majeur de santé publique tant en santé humaine qu’animale. L’action du Gouvernement en la matière s’inscrit pleinement dans l’objectif fixé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) : Une seule santé.

Retrouvez également les contenus du colloque du 14 novembre 2013

Catégorie agriculture, élevageCommentaires fermés

Antibiotiques et élevage: toujours utiles mais…


Depuis 2006, l’utilisation systématique des antibiotiques dans l’alimentation du bétail pour accélérer la croissance des animaux est interdite. Ces traitements sont réservés à des fins thérapeutiques pour prévenir la propagation des pathologies ou soigner les animaux malades. Bruno Le Maire, ministre de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire, présentera en mai prochain un plan d’action ambitieux visant à réduire de 25% la quantité d’antibiotique utilisés en élevage d’ici 5 ans.

Contrôle de pharmacie sur une exploitation agricole dans le cadre de la visite sanitaire bovine©P. Xicluna

Le contexte

Depuis 2006, l’utilisation systématique des antibiotiques dans l’alimentation du bétail pour accélérer la croissance des animaux est interdite. Ces traitements sont réservés à des fins thérapeutiques pour prévenir la propagation des pathologies ou soigner les animaux malades.

Ces traitements, réalisés sur prescription vétérinaire sont strictement encadrés pour éviter tout risque pour sur la chaine alimentaire. Des sécurités sont en place pour maitriser la présence de résidus dans la viande ou les produits (laits, œufs) : des délais obligatoires entre l’administration du traitement de l’animal et l’abattage permettent d’assurer que les médicaments aient été éliminés au moment de l’abattage, des milliers de contrôles pour traquer les fraudes (six infractions relevées en 2010 sur les 4256 analyses officielles réalisées soit 99,85% de conformité).

Une mobilisation engagée depuis plusieurs années

Depuis plusieurs années le gouvernement et les agences sanitaires se mobilisent pour diminuer globalement la consommation des antibiotiques et éviter que leur usage n’entraine la présence de germes résistants à tout traitement (antiobiorésistance). Depuis des années le gouvernement communique sur le thème « les antibiotiques c’est pas automatique ».

Améliorer les choses demande notamment pour les éleveurs des investissements importants avant de refaire les bâtiments qui ont un coût pour les producteurs et prennent du temps (plan de modernisation des bâtiments 300 millions d’aides publiques en 3 ans).

Il n’est pas question non plus de prendre le risque de ne plus traiter les animaux malades et d’aboutir à une situation plus dangereuse encore avec des risques de contagion des maladies ou la diffusion de germes dans la chaine alimentaire.

Un nouvel objectif : réduire de 25 % les antibiotiques d’ici 5 ans

Bruno Le Maire, ministre de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire a demandé à la Direction générale de l’alimentation (DGAl) en 2010 de mobiliser un groupe de travail qui réunit les éleveurs, les vétérinaires et les scientifiques, et dont l’objectif est d’adapter des méthodes de réduction aux différentes espèces et aux maladies.

Sur la base de ces travaux, il présentera en mai prochain un plan d’action ambitieux visant à réduire de 25% la quantité d’antibiotique utilisés en élevage d’ici 5 ans.

Catégorie élevageCommentaires fermés

Bruno Le Maire: « diminuer les antibiotiques »


Dans une interview accordée dans le Journal du dimanche du 13 mars 2011, Bruno Le Maire, s’exprime sur les pesticides et les antibiotiques. Il vient de commander à l’Anses une étude sur les résidus chimiques présents dans les aliments destinés aux enfants.

Pour lire cet interview cliquer sur:

« Diminuer les antibiotiques » interview de Bruno Le Maire dans le JDD

Catégorie agriculture, environnementCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2020
L Ma Me J V S D
« sept    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+