Tag Archive | "APAP"

Vercors: une année 2018 bien chargée!


Rencontre avec Jacques Adenot, président du Parc Naturel Régional du Vercors et Franck Girard président de la Communauté de communes du massif du Vercors.. Nous avons abordé l’actualité et les projets pour 2018..

On ne pouvait pas aborder avec le président de la CCMV la question des éventuelles fusions entre les communautés de communes attenantes.

 » Oui ce sujet a été d’actualité mais je ne tenais pas travailler dans la précipitation. Voilà pourquoi il y a un an j’ai engagé une étude spécifique sur les possibilités de rapprochement avec les communautés attenantes à la notre. Elles sont au nombre de trois et celles ci ne sont plus dans cette optique de fusion. Je comprends tout à fait cette décision et de fait l’étude est stoppée.  On en reste donc là pour le moment » a tenu à nous préciser Franck Girard.

Cela n’empêche pas la CCMV d’être très active et d’avoir des projets pour cette année 2018.  » Nous continuons à soutenir Vercors =lait dans ces travaux de modernisation. Ceux ci seront achevés fin 2018, début 2019.. Nous tenons beaucoup à la réussite de Vercors Lait, qui est une entreprise fleuron du massif.

Nous vivons une aberration: Notre plateau est couvert de forêts que nous exploitons. Est-il normal que les grumes aillent se faire travailler à des dizaines, voire des centaines de kilomètres de chez nous et reviennent ensuite sur le plateau. Notre réflexion porte sur l’opportunité d’installer une scierie sur notre territoire.

Autre chantier: la finalisation du PLUI qui a eu comme objectif de protéger les espaces forestiers, agricoles et aussi de limiter, contenir de façon raisonnable le taux d’accroissement de la population sur notre espace  » a précisé Franck Girard.

Ce dernier a tenu à rajouter que le Vercors, terre de champions va vivre une grande année en 2018 avec les Jeux Olympiques d’hiver.. » Plusieurs athlètes, une bonne dizaine,  issus du plateau sont tout à fait capables de ramener une médaille de Corée. Nous voulons honorer leur talent, audace en organisant  une grande fête au printemps avec tous nos sportifs, partenaires.. »

La gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations (GEMAPI) est, depuis le 1er janvier une compétence confiée aux intercommunalités (métropoles, communautés urbaines, communautés d’agglomération, communautés de communes. La Communauté de communes du massif du Vercors a donc cette nouvelle compétence.

Franck Girard trouve que cette compétence cadrée au niveau du territoire de la CCMV est trop restrictive.  » Il faut voir cette compétence sur une échelle plus globale. Il me semble que ces missions doivent être partagées entre la Parc du Vercors et le département. Le Parc gérant la compétence aquatique et le département la prévention des inondations à travers le Symbhi.. »

Jacques Adenot, président du Parc est tout à fait en phase avec cette proposition  » qui va dans le bon sens « ..

Avec lui nous avons bien entendu aborder le problème de l’APAP que l’on dit en grande difficulté.  » Une structure comme l’APAP a toute sa raison d’être, et j’espère que des solutions seront trouvées afin de repartir sur des bonnes bases.

L’agriculture sur le Parc est indispensable à plusieurs niveaux. De plus on ne peut que féliciter son dynamisme, la qualité du travail fourni et aussi la jeunesse de ses agriculteurs. Oui il faut une structure qui réunisse en son sein toutes les filières qui composent notre agriculture. Une des particularité du Parc et c’est aussi une force, une richesse, est d’avoir de multiples filières qui vont de l’élevage  jusqu’à l’apiculture, les plantes aromatiques.. Cette structure doit en particulier faire le lien avec l’ensemble des acteurs, décideurs du territoire.. Travailler avec eux sur la communication, la promotion.. »

A propos de promotion 2018 est une grande année pour le produit fleuron du Vercors: le bleu du Vercors Sassenage.

En effet le Bleu a obtenu l’AOC en 1998. On fêtera donc les 20 ans de l’appellation.Pour ce de nombreuses animations se mettent en place. Le rendez vous le plus important étant la fête du bleu qui se déroulera les 28 et 29 juillet à Lans en Vercors.  » Cette fête sera orchestrée par le Parc avec le Siver et l’APAP comme partenaires essentiels. Le programme qui sera présenté sera dense avec en particulier une présentation historique du bleu, une rencontre avec d’autres  » petites » appellations bleu telles que la fourme de Montbrison, le bleu de Gex.. Ce sera l’occasion aussi de réunir plusieurs générations d’agriculteurs.. »

Bien entendu le Vercors sera une nouvelle fois présent au salon de l’agriculture à Paris ( 24 février/ 4 mars) ou  » nous sommes très attendus par les milliers de visiteurs »..

On en reparlera…

Gilbert PRECZ


Catégorie Communauté de Communes du Massif du VercorsCommentaires fermés

Le Parc du Vercors fête le Bleu les 8 et 9 août


La fête du Bleu Vercors-Sassenage est accueillie cette année par la commune de
Villard-de-Lans qui participe à son financement et à son organisation comme 15 ans
auparavant lors de la première édition en 2001.

Initiateur de cette fête, le Parc du Vercors en est chaque année l’un des financeurs principaux et un partenaire inconditionnel.

Le Parc naturel régional du Vercors a à coeur de favoriser les pratiques agricoles
respectueuses de l’environnement et soutient la promotion des produits locaux . Il a
contribué à l’obtention de l’AOP pour le fromage Bleu du Vercors-Sassenage.

La fête se déroule cette année sur le thème du Paradis des enfants au berceau du Bleu,
le Parc du Vercors s’installe dans un espace dédié à l’enfance dans les jardins du château
– impasse Camp d’Ambel sous un chapiteau partagé avec l’ACEV, les GTV et le CPIE.

Au programme notamment :

- la maquette interactive de la Réserve naturelle des Hauts-Plateaux du Vercors ;
- un jeu de l’oie grandeur nature pour apprendre en s’amusant sur la faune et la flore ;
- un labyrinthe de ballots de foin pour jouer à se perdre sans se faire peur ;
- dans le cadre du programme qui lui est confié par le Parc du Vercors, le CPIE
propose des ateliers dont Le Vercors dans mon assiette valorisant les produits locaux ;
- un montage sonore sur la question de l’eau (paroles d’habitants) pour saisir
différentes représentations sur cette ressource essentielle ;
- une Conf’errance spontanée, dimanche à 16h30 à La Coupole, un spectacle de Heiko
Buchholz (du collectif d’artistes Un euro ne fait pas le printemps) qui se soumet à une
véritable performance en réalisant une intervention sur un thème proposé la veille.

Cela augure pour les petits et grands de réjouissants moments loufoques, souvent
poétiques mais aussi plein d’humour et de savoirs pour nous questionner sur le regard
que nous portons sur le monde et sur le monde lui-même.

Dès aujourd’hui, les équipes se préparent à vous accueillir nombreux !

La Fête du Bleu est organisée par l’APAP en lien avec l’AOP – Bleu du Vercors-Sassenage et le Parc naturel;régional du Vercors, avec le soutien de la commune de Villard-de-Lans, de la Communauté de communes du Massif du Vercors, de la Région Rhône-Alpes et du Conseil départemental de l’Isère.

Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, bleu du Vercors SassenageCommentaires fermés

Fête du Bleu: l’agriculture en vedette!


L’édition 2011 de la fête du bleu qui se déroulera les 30 et 31 juillet à Méaudre sera un rendez-vous incontournable de présentation de l’agriculture du Vercors.
Pour ces deux journées, les éleveurs ont prévu un programme de festivités dense. Toutes les races du territoire seront réunies sous plus de 1000m2 de surface de chapiteaux.

fête b

Photo, édition 2010

Le public pourra admirer vaches, chevaux, brebis, chèvres, poules, canards … et pourra découvrir et déguster les différents produits, garantis de qualité et parfois d’originalité. En effet, depuis peu des agriculteurs se sont lancés dans la culture du « safran », au delà de la connaissance de la plante, de l’épice, les chefs cuisiniers du territoire prépareront des plats surprenants et proposeront avec l’APAP (l’association des agriculteurs du parc du Vercors), des ateliers et fiches de recettes..

« 15 fermes et 1 jardin »

Titre évocateur et quelque peu poétique de l’exposition préparée par un collectif d’associations, d’individuels et de
professionnels qui souhaitaient avec leurs regards présenter les exploitations de Méaudre. Un rendu d’intimité, d’anecdotes, et de portraits tous aussi touchants et attachants.
Méaudre est le berceau de 15 exploitations d’élevages variés : bovins viande, bovins lait, chèvres et brebis et 1 jardin de plantes aromatiques, qui offrent une diversité et une complémentarité assez exceptionnelles.

Téléchager le programme de la fête: Téléchargez le programme ici !

Catégorie bleu du Vercors Sassenage, foires et fêtesCommentaires fermés

Fête du bleu: RDV à la Gargotte des saveurs


En exclusivigargotteté lors de la Fête du Bleu les 31 juillet et 1er août 2010 à St Jean-en-Royans, profitez d’un espace buvette et restauration, calme et ombragé, pour découvrir le savoir-faire des producteurs fermiers du Vercors.

Ils vous proposeront une large palette de spécialités, produites et fabriquées sur le territoire du Parc naturel régional du Vercors.
Terrine de volailles Grise du Vercors, spirale de truites marinées, Saint-Marcellin, magret de canard séché, sirop de sariette, Clairette de Die, millefeuille au Bleu du Vercors Sassenage… sont quelques exemples parmi plus de 50 produits (de 25 producteurs) proposés ce week-end-là à la Gargote des Saveurs, en partenariat avec l’association « Cuisine et Passion ».
La Gargote des Saveurs propose trois assiettes de produits fermiers, en majorité issus de l’Agriculture Biologique ou bénéficiant de la marque « Produit du Parc du Vercors », des boissons vous seront également servies.
Cette animation est proposée par l’Association pour la Promotion des Agriculteurs du Parc du Vercors (APAP), avec le soutien et la participation des producteurs adhérents à l’APAP,  aux Fermes du Vercors ou à la démarche Marque Parc « Produit du Parc du Vercors ». L’un des objectifs est la sensibilisation du grand public en faveur de la vente directe et des circuits courts.
Quatre conférences seront également organisées en présence de Véronique Zavagno, diététicienne, sur l’importance d’une alimentation variée, équilibrée et de qualité. Cette intervention est soutenue par Béviralp en faveur de la promotion des viandes de boucherie.
Toute l’équipe de l’APAP et les producteurs vous attendront sous le châpiteau des producteurs fermiers du Vercors. Rendez-vous le week-end de la fête du Bleu pour offrir à vos papilles les délices de nos montagnes.

Pour plus de renseignements sur la fête du bleu, cliquez sur l’illustration ci dessous:

fête bleu

Catégorie bleu du Vercors SassenageCommentaires fermés

Fermades 2010: les Spectaculinaires en Vercors


Les Fermades sont un temps de partage chez l’agriculteur autour de trois thèmes principaux :

la mise en valeur du monde agricole,
le partage d’un repas à base de produits fermiers,
la représentation d’un spectacle, généralement adapté à tous les publics.
Malgré une apparente simplicité, les Fermades exigent une logistique lourde. Elles ne peuvent avoir lieu que parce que les agriculteurs qui y participent sont impliqués individuellement et collectivement tout au long de l’organisation.

L’histoire des Fermades

Les Fermades ont vu le jour en 1999. Au point de départ de cette initiative, c’est la fête du Tilleul, à Saint Martin-en-Vercors, qui propose un temps d’animation hors du village : un spectacle dans une ferme. Par la suite le Parc du Vercors commande une étude de faisabilité pour étendre l’opération à tout le territoire du Parc, avec pour objectif de valoriser le patri moine bâti.
Au fil du temps, il s’est avéré que les propriétaires de vieilles pierres étaient souvent des agriculteurs en activité. C’est ainsi que petit à petit, l’APAP est devenu maître d’œuvre de l’opération.

les objectifs des Fermades

Trois grands objectifs président au déroulement des Fermades :

❄ Mettre au cœur des Fermades la relation au monde agricole.
En accueillant du monde sur la ferme, l’agriculteur donne un éclairage contemporain de son métier. Il montre au grand jour la réalité du travail dans une ferme d’aujourd’hui, et valorise un monde agricole ouvert sur son environnement (marchés, visite de ferme, commercialisation, engagements associatifs, etc).
Il doit s’agir d’un temps d’échange et de discussion avec le public autour du métier d’agriculteur, de sa façon de conduire son exploitation, sur ses propres choix et ses orientations.

❄ Mettre en valeur les produits locaux.
A travers la proposition au public d’un repas, c’est une belle occasion pour les producteurs de faire connaître leurs produits et surtout de
les faire goûter. Deux types de produits sont privilégiés :
- les produits fabriqués sur l’exploitation,
- les produits fabriqués dans les fermes voisines ou du territoire du Vercors (avec notamment le réseau des Fermes du Vercors ou des Marques Parc Produits).

❄ Mettre en valeur le savoir-faire de la personne qui accueille.
A travers un moment festif et convivial, l’agriculteur organisateur est largement impliqué : c’est tout son travail d’organisation qui est mis en valeur ce jour-là.

Les agriculteurs : la pièce maitresse

En décidant d’organiser une Fermade, les agriculteurs ouvrent leurs fermes au public pour donner une vision contemporaine de leur profession.
Ce sont souvent des agriculteurs passionnés qui désirent transmettre cette passion en parlant de leur métier sur le lieu même où ils l’exercent.
Proposer un repas préparé avec les produits de l’exploitation est une occasion pour les producteurs de faire connaître leurs produits et surtout de les faire déguster dans des recettes originales.
Les Fermades sont l’occasion de programmer des spectacles d’envergure et de qualité que les agriculteurs choisissent eux-mêmes. Elles leur donnent l’occasion d’organiser et d’assister à un spectacle pendant la période estivale, période à laquelle leur activité professionnelle les mobilise tout particulièrement. Elles permettent également aux exploitants agricoles de gagner une reconnaissance sociale et culturelle.

fermades

LES FERMADES PRATIQUES

Chaque Fermade comprend un repas élaboré à partir des produits de l’exploitation ou des fermes voisines (réseau Fermes du Vercors
ou Marque Parc Produits en priorité).
Trois formules sont possibles :
• Repas : apéritif, entrée, plat, dessert, vin et café.
• Assiette : plat, dessert et boissons.
• Goûter : tartines diverses, laitage, pâtisseries et boissons.
Les repas, assiettes et goûters-spectacles ont lieu uniquement sur réservation, dans la limite des places disponibles. Les réservations sont à prendre directement auprès des agriculteurs, qui pourront vous demander des acomptes.
Les balades et visites de fermes sont gracieusement organisées par les agriculteurs.
Les soirées sont fraîches dans le Vercors, pensez à prendre des vêtements chauds …
Tarifs (repas + spectacle) :
repas-spectacle : adulte : 25€ / enfant : 12€
assiette-spectacle : adulte : 15€ / enfant : 9€
goûter-spectacle : adulte 10€ / enfant : 7€
Le tarif enfant s’applique jusqu’à 10 ans.

Les Fermades sont organisées par l’Association pour la Promotion des Agriculteurs du Parc naturel régional du Vercors, en partenariat avec le Parc naturel régional du Vercors.

Contact et programme: www.apapvercors.com/fermades

31 juillet-1er août: 10ème fête du Bleu

fête bleu

Catégorie tourismeCommentaires fermés

Cuisiner le Vercors


livre vercors


Pendant les longues journées d’hiver, les agriculteurs de l’Association de Promotion des Agriculteurs du Parc du Vercors (APAP) ont participé à des formations cuisine, animées par Marc Bellier, cuisinier professionnel.

Plus d’une vingtaine de recettes ont été élaborées, détaillées, goûtées, améliorées et partagées. Dans toutes les recettes proposées, les produits fermiers du Vercors sont mis en avant et mariés de la plus belle façon qui soit : les inévitables fromages de vaches, de chèvre et de brebis, les noix de Grenoble, la Clairette de Die, mais aussi le miel de nos montagnes, la lavande du Diois ou les truites des eaux froides du Vercors.

Suite à ce travail, un livre « Cuisiner le Vercors » vient de paraître. Une cassolette d’escargot à l’ail des ours, des roulés de truite fumée au chèvre frais, un soufflé au Bleu et aux noix, ou encore une crème glacée à la Clairette de Die et à la nougatine sont quelques exemples qui vous mettront l’eau à la bouche !

Ces recettes sont une véritable invitation à découvrir la richesse du Vercors et de son agriculture.
Alors laissez-vous tenter par ces petits plats faciles à réaliser, le goût unique des produits du Vercors, la
rencontre avec les producteurs fermiers, mais avant tout, par le plaisir de partager un bon repas.

Le livre est en vente à l’APAP au tarif de 6€.

Pour tous renseignements complémentaires, vous pouvez contacter l’APAP :
Avenue des Grands Goulets
26420 La Chapelle-en-Vercors
04 75 48 56 30
contact@apapvercors.com
www.apapvercors.com

Catégorie bibliothèque, terroirs/gastronomieCommentaires fermés

Le Vercors se transporte à la capitale


Le Parc naturel régional du Vercors en partenariat avec les acteurs agricoles et touristiques du territoire sera présent au prochain Salon International de l’Agriculture à Paris du 27 février au 7 mars .
Le stand du Vercors, sera situé dans le Hall 1 du Salon (Hall des animaux), et regroupera les partenaires suivants :

- l’Association de la Race Bovine « Villard de Lans » dans le cadre de l’Organisme de Sélection des Races Alpines Réunies (OS RAR),
- le Syndicat du Bleu du Vercors Sassenage (SIVER) et la Coopérative Vercors Lait,
-l’Association pour la Promotion des Agriculteurs du Parc (APAP),
- les acteurs de la promotion touristique : ADT Vercors, OTSI du Massif,
- le Parc du Vercors.
Cette manifestation, d’envergure internationale, constitue une vitrine exceptionnelle pour la promotion générale du Vercors au travers de ses produits agricoles et touristiques.

Le Parc naturel régional du Vercors regroupe aujourd’hui 85 communes pour plus de 40 000 habitants. C’est l’un des premiers Parcs français par son ancienneté mais aussi par la richesse de ses patrimoines et l’importance de son bilan.

Catégorie foire, parcsCommentaires fermés

Fermades 2009 : dix ans, on fait la noce !



Les Fermades fêtent leur dixième année. Guy Durand (ci-contre), éleveur de chevaux du Vercors, le boss de l’APAP, à l’origine de cette entreprise culturelle très originale, en est assez fier. « Il y a un réel intérêt de promouvoir la culture chez les agriculteurs », dit-il. « Le bémol », ajoute t-il, « c’est que le budget est un peu plus difficile à boucler que les années précédentes ».

L’APAP a un peu réduit la voilure : 16 Fermades et 4 en off cette année au lieu de 24 l’an dernier. Mais le bateau des Fermades poursuit sa route dans le Vercors. Durand tient bon la barre. Les coups de tabac, la pénurie de carburant, le calme plat, cela n’a jamais fait peur à un marin pas plus qu’à un agriculteur.

Sur le fond, la formule des « spectaculinaires » est rôdée, elle plait beaucoup et les réservations sont déjà nombreuses. Rappelons le principe : les agriculteurs impliqués dans les Fermades font eux-mêmes la programmation, se chargent de la promotion, accueillent le spectacle à la ferme, régalent de leur cuisine les spectateurs.
Citadins et ruraux côte à côte, spectateurs et convives, partageant quelques heures  dans un décor de grange ou de basse-cour ? C’est possible, ça ? Et bien, oui. L’APAP et le Parc du Vercors l’ont fait et cela mérite le respect. C’est presque une noce, une noce hors les murs, de la culture et de l’agriculture, une noce où l’on partage avec un égal bonheur les nourritures terrestres et les nourritures spirituelles. Sur des planches, sur la table, sur la scène. Simplement.
Les agriculteurs peuvent-ils être des artistes ? Oui, oui, c’est possible. D’ailleurs, depuis dix ans, ils se sont fait pas mal d’amis dans le spectacle, grâce aux Fermades.
Allez-y, allez-y voir ! Lever de rideau le 5 juillet.

Juillet
Dimanche 5 juillet à 14:00 Archiane
Fermade itinérante, Michel Gentils et Kader Kouidri
Musique et contes
Repas-spectacle
Tout public

La musique inclassable de ce musicien à la personnalité très attachante, vous emmènera en voyage dans un univers sonore poétique, aux climats changeants, zébrés d’improvisations époustouflantes, à la découverte d’un instrument que l’on croyait connaître: la guitare à douze cordes. Un concert qui retrace l’itinéraire atypique de cet autodidacte hors-pair.

Ballade contée à de 14h précises.

Vendredi 10 juillet à 19:00 Ranch Pow Grayon
Calamity Jane, lettres à sa fille
Compagnie Monnaie de Singe
Lectures
Repas-spectacle
Tout public à partir de 12 ans

Calamity Jane, femme cow-boy renommée, eut une fille à l’âge de 21 ans, qu’elle confia dès sa naissance à un couple de gens aisés. C’est à l’âge de trente ans, que celle-ci apprit la véritable identité de sa mère en découvrant des lettres, sous la forme d’un journal épistolaire, rédigées par Calamity Jane elle-même à l’ attention de sa fille.
Elles constituent un témoignage magnifique et coloré de la vie dans l’ouest américain, dont certains aspects restent d’une étonnante actualité. L’interprète, Geneviève Arnaud, vous propose un spectacle d’où l’on ressort désarçonné par la découverte de la véritable Calamity Jane.

Démonstration d’équitation western à 18h.
Vendredi 17 juillet à 16:00 Ferme du Clos – Châtelus
Piano-Balle Compagnie Cirko Senso
Nouveau Cirque
Goûter-spectacle
Tout public

Avec « piano-balle », entrez dans un cabaret musical, burlesque et décalé !
Laissez-vous mener par un duo délirant, tendre et grimaçant…
Un mélange subtil, hilarant de piano, jonglage, clown et magie !
Avec Hervé Duca et Jérôme Cannet, mis en scène par Marion d’Hooge.

Visite de ferme à 18h.

Dimanche 19 juillet à 19:00 Vachères-en-Quint
Folies Bobines Compagnie Arniphone
Spectacle cinématographique et musical
Repas-spectacle – Agriculture biologique
Tout public

S’inspirant des « séances de vues animées » que proposait le cinématographe forain au début du XXème siècle, « Folies Bobines » retrouve la triangulaire spectateur – image – musique qui transformait les projections de films muets en véritables spectacles vivants.
Pour ce faire, la Cie Arniphone distribue à son public de petits instruments, l’invitant à sonoriser lui-même certains passages du cinéma de ses arrière-grands-parents. Deux musiciens, Flóra Kapitány et Bertrand Mahé, mènent le bal jouant d’images, de boniments et de compositions originales.

Visite de ferme à 18h

Mardi 21 juillet à 12:00 La Molière
Déraisonnance
Duo concertant et déconcertant
Repas-spectacle
Tout public

Ce duo, d’une complicité communicative, vous emmènera pour un voyage au coeur des musiques du monde. Un périple sonore, mélancolique, drôle et rythmé, mêlant musique traditionnelle yiddish, tangos de Piazzolla et compositions. Dès les premières secondes, nul doute que vous serez envoûtés par ces deux musiciens !

Ballade contée sur l’alpage de la Molière et rencontre avec les éleveurs.
RV 10h précises.
Gîte d’alpage de la Molière
Josy Roullet et Vincent Charrière
38360 Engins (accès par Autrans)
réservations 06.09.38.42.42

Mardi 21 juillet à 19:00 St Jean-en-Royans
La Camoufle Compagnie Scène en Vie
Chansons et accordéon
Repas-spectacle
A partir de 12 ans

La Camoufle est un spectacle qui raconte l’histoire d’une femme, ses rencontres, ses amours, ses guerres, entre la Grande Histoire et sa petite histoire.La comédienne, Muriel Roux, est accompagnée sur scène par un musicien-confident, André Giroud, qui suggère avec son accordéon des ambiances gaies ou nostalgiques dans un registre guinguette et chanson française.Un grand moment d’émotion, un texte bouleversant de Remi de Vos !

Mardi 28 juillet à 19:00 Gresse-en-Vercors
Fatatras Compagnie le Caméléon
Poésie théâtralisée
Repas-spectacle – Agriculture Biologique
A partir de 10 ans

Août
Samedi 1er août à 14:00 St Martin-en-Vercors
En direct de l’atelier L’équipée
Courts métrages et démonstration interactive
Goûter-spectacle
Tout public
La séance débute par la projection de films courts, choisis en commun. Pour appréhender la fabrication d’un film d’animation, une démonstration interactive est ensuite proposée au public. Différentes techniques sont évoquées et expérimentées, avec l’aide de participants du public qui viennent réaliser des essais de séquences filmées.
Mardi 4 août à 19:00 Lans-en-Vercors
La vie sur terre Pierre Dechamps
Contes
Repas-spectacle
Tout public

Originaire de Corrèze, Pierre Deschamps est un conteur humaniste, attaché au terroir, c’est un amoureux des contes traditionnels qu’il revisite à sa façon pour les petits et les grands. Pour La Vie sur terre, il a choisi des contes et des légendes du monde entier qui dépendent directement des témoignages d’agricultrices: un destin appelle un conte, une personnalité vient résonner dans la personnalité d’une héroïne…La Vie sur Terre, c’est grave, triste quelquefois, poétique et drôle, vivant, très vivant et rempli d’espoir, comme la vie, quoi!

Jeudi 6 août à 12:00 Alpage des Ecouges
Blakan Tzigan Zelen Tchovek
Musique des pays de l’Est
Assiette-spectacle
Tout public

Au cœur même de la musique des pays de l’est, le violon s’envole et virevolte sur les mélodies effrénées roumaines ou moldaves et d’étranges airs bulgares aux rythmes asymétriques, porté par l’accordéon à la rythmique implacable. L’Europe nomade, en chansons yiddish ou rom…

Fermade itinérante

Samedi 8 août à 19:30 Autrans
La note bleue et Toutes voix dehors
Jazz vocal et chanson française
Repas-spectacle
Tout public

«La Note Bleue» c’est la rencontre entre le piano de Roberto Negro et la voix de Valérie Micheli qui s’unissent, complices, le temps d’une soirée, et vous entraînent dans leur univers intimiste et swing à travers les plus grands standards de jazz français et américains.A cette occasion, l’ensemble vocal «Toutes Voix Dehors», en formation à la ferme durant une semaine, présentera son concert de fin de stage.Une soirée pleine de sensibilité et d’émotions!
Dimanche 9 août à 17:30 Die
Ulysse, le clown papillon
Compagnie Agora
Théâtre
Assiette-spectacle
A partir de 7 ans

Lorsqu’au petit matin
Paraît« l’aurore aux doigts de rose »
Ulysse rentre chez lui
« Marre,De la guerre de Troie,
Je rentre chez-moi,
Retrouver mon fiston m’occuper
De Pénélope
Vivre
Dans ma maison ! »
De Calypso l’amoureuse
Qui lui offre l’éternité
En Polyphème le cyclope
Anthropophage
Ulysse arrivera-t-il
Jamais
À la terre promise ?

En tout cas c’est une belle Odysée, pleine de rires, de surprises et de poésie !

Dimanche 9 août à 19:30 Clelles
Moissons La Fabrique Illuminée
Musique et danse
Assiette spectacle
Tout public

La moisson d’aujourd’hui orchestrée, chorégraphiée en plein champs.Un spectacle qui réunit culture et agriculture sous la même enseigne.Une étonnante rencontre entre machines agricoles, musiciens et danseurs.Les compositions musicales viennent alimenter les rouages des machines, les mouvements organiques glissent à travers une subtile chorégraphie. Avec Céline Perroud, Gilles Mortiaux, Clément Nourry et Jean-Philippe de Gheest.

Visite de ferme à 17h

Mardi 11 août à 18h Combovin

La chaise, et Boireaud+Marcus
Théâtre, et chansons
Repas-spectacle
Tout public

La Chaise : Sur un texte de Carole Thourigny, deux comédiens Isabelle Tisse et Samuel Keller nous exposent l’histoire de la chaise sur plus de 12000 ans, en trente minute chrono. Après les avoir vu et entendu, vous ne pourrez plus jamais vous asseoir comme avant….

Boireaud + Marcus : Un surprenant «court-bouillon» de chansons fabriquées maison, un habile mélange de loufoquerie, de gravité, de tendresse et de dérision, chipé au quotidien. En toute simplicité

Il faut prévoir une petite marche avant d’atteindre la ferme de Philippe, rendez-vous donc à 18h : il vous emmènera jusque chez lui, tout en vous expliquant comment il allie son travail d’agriculteur avec la gestion d’une réserve naturelle privée._Pensez à vous munir d’une lampe de poche pour le retour !

Mercredi 12 août à 18:30 Lans-en-Vercors
Balkan Tzigan Zelen Tchovek
Musique des pays de l’Est
Assiette-spectacle
Tout public

Au cœur même de la musique des pays de l’Est, le violon s’envole et virevolte sur les mélodies effrénées roumaines ou moldaves et sur d’étranges airs bulgares aux rythmes asymétriques, porté par le piano à bretelles à la rythmique implacable. Europe nomade en chansons yiddish ou rom.

Ferme de la Grand’Mèche
Jean-Didier Brémont & Pierre Guillot
Les Françons 38250 Lans-en-Vercors

Fermade itinérante
Un jour en vallée de Quint

Dimanche 20 septembre, le festival est-opuest et les Fermades s’associent pour vous proposer une promenade découverte : découverte des paysages magnifiques de la vallée de Quint en cette saison et découverte de deux exploitations agricoles du Diois.

Rendez-vous 11h précises à Vachères-en-Quint.
Réservations : 04.75.22.12.52

Fermades off

Le off, c’est le même principe que le in sauf que ce sont les agriculteurs eux-mêmes qui organisent à leur initiative les dates proposées.

Dimanche 19 juillet 19h
Repas-spectacle tout public
Cie Giraud
Exquises voluptés, la tournée d’adieux

Chez Danielle et Bruno Eymaron
351 chemin de Prenay
38250 Lans-en-Vercors
réservations 04 76 95 40 60

Mercredi 22 juillet 19h
A partir de 12 ans
La camoufle

Elisabeth et Claude Chaléon
26190 Saint-Jean,-en-Royans
réservations 04 75 47 51 81

Mercredi 12 août 19h
Assiette-spectacle
Tout public
Cie Gaud
Exquises voluptés, la tournée d’adieux

Martine et François Chaligné
38880 Autrans
réservations 04 76 95 73 63
par Christian

Catégorie parcsCommentaires fermés

Le Vercors soutient ses agriculteurs


L’APAP, née en 1970 de la volonté des agriculteurs du Vercors de maîtriser leur destin face à la création du Parc, a fait un long chemin au côté de ceux que les paysans considéraient au départ comme des citadins en mal d’air pur. Et c’est un véritable partenariat, durable qui s’est installé entre l’institution et l’association.

Ce n’est pas un hasard si le soutien à l’agriculture est le premier poste budgétaire du Parc du Vercors, tête de liste des PNR rhônalpins sur ce plan. En 2007, ce budget était de 160 000 € sur son budget de fonctionnement (subventions à l’APAP, au service de remplacement, au syndicat du bleu du Vercors-Sassenage) et 370 000€ pour financer des programmes d’actions tels que le Réseau des fermes du Vercors, les Fermades, la marque Parc, la Fête du bleu, etc.

guy-durand.jpg

Guy Durand, président de l’APAP (association pour la promotion des agriculteurs du Parc)

La surface agricole utilisée (SAU) est d’environ 32 000 ha située entre 200 et 1 300 m d’altitude, auxquels il faut ajouter les 24 000 ha d’alpages, tout ceci sur un territoire de 180 000 ha. En 2000, on recensait 1100 exploitations dont 485 professionnelles.

- Un quart des exploitations font de la vente directe au consommateur, contre 19% en France et 24% en Rhône-Alpes

- 44% des exploitations du Vercors produisent au moins un produit bénéficiant d’un signe de qualité: AOC entre autres. Un pourcentage supérieur à la moyenne française (28%)

- 10% des exploitations du Vercors sont engagées dans le bio

Utilisation des sols : une vocation herbagère.

L’agriculture du Parc repose avant tout sur la valorisation des surfaces herbagères : plus de 85 % de la SAU est composé de prairies permanentes ou temporaires. Il faut ajouter à cela les 24 000 ha d’alpages.

Les céréales ne représentent que 11 % de la SAU et sont plutôt localisées dans le Trièves et le Royans.

Les vergers et vignobles (Diois et Royans) ne couvrent que 3 % mais sont des cultures à rapport élevé, (représentant chacune 14 % du chiffre d’affaires agricole du Vercors), et bénéficient de ce fait d’un fort dynamisme.

Un cheptel à orientation bovine

En effet, une exploitation sur deux possède des bovins, et une sur trois est une exploitation laitière. Les 4 montagnes et le Vercors Drômois se distinguent nettement, ils constituent le plateau laitier du Vercors avec environ 3 000 vaches laitières, même si les vaches allaitantes augmentent.
On retrouve les troupeaux ovins dans les montagnes sèches drômoises du Diois et dans le sud du Royans avec un système d’exploitation très extensif et l’utilisation d’alpages dès la mi-juin.  Les exploitations classées ovins/caprins représentent 23% du total des exploitations, les bovins lait 17% et les productions de fruits 11%.

Catégorie parcsCommentaires fermés

Rhône-Alpes: la filière chanvre trace sa route


Les agriculteurs du Vercors, membres de l’APAP, réunis vendredi à Saint-Martin-de-Clelles à l’occasion de leur assemblée générale, avaient invité Pierre-Jean Colombier, de ChanvRA, l’organe de l’ interprofession créé en février dernier, à venir faire une présentation détaillée de cette culture considérée comme riche d’avenir. Une culture qui peut avoir sa place  dans le développement durable des territoires et favoriser la création d’entreprises locales et donc d’emplois.

ChanvRA , qui a pour but de promouvoir la filière chanvre en Rhône-Alpes, s’y emploie. Cette association professionnelle regroupe des entreprises de l’Isère, du Rhône et de la Drôme. On compte aujourd’hui une vingtaine d’exploitants cultivant le chanvre en Isère. Le Vercors s’y intéresse et Guy Durand, président de l’APAP, s’est dit prêt à soutenir les projets intégrant cette culture qui revient en force après avoir disparu à la fin des années 50, début du règne de la pétrochimie.

En Isère, deux pôles chanvre:

- Bièvre-Valloire: le projet « développement du chanvre industriel en Bièvre-Valloire », porté par le syndicat mixte du Pays de Bièvre-Valloire, à été labellisé par l’État en décembre 2006  « pôle d’excellence rurale », dans la catégorie bio ressources. Un soutien de 500 000 € sera apporté par l’État. En 2009, on compte environ 50ha de culture de chanvre.

- Le Trièves: une société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) a été constituée le 19 octobre 2007 à Mens. Dénommée « Avenir chanvre », elle regroupe une vingtaine d’actionnaires (agriculteurs, organismes professionnels, personnes de soutien, et les communautés de communes de Mens, Clelles et Monestier-de-Clermont). En 2002, on ne comptait que 0,5ha de culture de chanvre. On en comptait 36 ha en 2008.

La paille et le grain

La filière chanvre industriel est donc en gestation. ChanvRA défriche, procède à des essais de plantations, analyse les données agronomiques en fonction des variables, les rendements à l’hectare, développe des projets de recherche et développement avec des entreprises. Mais la structuration de la filière est complexe, multiple et le  chemin est encore long.

Pierre-Jean Colombier: « C’est une culture très proche de celle du maïs, qui peut se faire jusqu’à 1000m d’altitude. On peut cultiver la graine uniquement-comme au Canada- la paille, ou les deux, graine et paille. Sur le fond, nous avons tout intérêt à jouer la carte bio qui permet une bonne valorisation. Techniquement, les avantages de la culture de chanvre: c’est une culture qui étouffe les mauvaises herbes, qui ne nécessite ni irrigation ni traitement. Les inconvénients: sa récolte, qui demande des outils spécifiques ».

chanvre1.jpg

La récolte du chanvre dont les tiges sont très résistantes, nécessite des outils spécifiques (photo Bombe verte)

Plusieurs témoignages dans la salle relatent en effet la difficulté de trouver les matériels adéquats pour la récolte de chanvre. « Avec des machines classiques, dit un agriculteur de Monestier-du-Percy , c’est impossible. On ne fait pas 20 mètres! Les lames ne tiennent pas le coup. C’est de la corne, cette plante! ».

Il faut donc importer le matériel. Comme le raconte Pierre-Jean Colombier, « une moissonneuse tchèque, qui effectue trois opérations,  a été louée pour expérimentation. D’une part, ça a coûté cher et d’autre part, la machine est arrivée avec trois semaines de retard, lorsque les graines étaient par terre!  »

Unité de défibrage: ne pas brûler les étapes

Dernier maillon de la filière amont, l’usine de défibrage représente un gros investissement. Le défibrage est l’ opération qui consiste à séparer la chénevotte de la fibre. La création de cet outil industriel (pressenti sur le territoire de La Côte-Saint-André),  figure dans l’étude de faisabilité du projet de développement du chanvre industriel du syndicat mixte de Bièvre-Valloire co-financée par le CG38.

Mais le projet, programmé pour 2009, ne verra pas le jour cette année. Pour être rentable et prétendre à une vocation régionale, celle-ci devra traiter la production d’une surface minimum de 600 hectares de chanvre. L’heure n’est pas venue. Pour ChanvRA, on ne peut brûler les étapes: « Nous avons besoin de réévaluer le projet, souligne Pierre-Jean Colombier. Un projet dont le budget est proche d’un million €. Les fonds du PER ne seront pas utilisés en 2009. Tout le monde est d’accord pour prolonger le calendrier. Il faut plutôt envisager la construction de l’usine de défibrage pour 2011″.

chanvre-usages.jpg

Des débouchés multiples

C’est fou ce qu’on peut faire avec le chanvre industriel: de la bière, des billets de banque, des briques, du carburant, des draps, des carrosseries et des pare-chocs, etc.

paille:   la chènevotte (partie centrale de la tige) est utilisée pour le bâtiment (briques de chanvre, notamment), l’horticulture (paillage), l’élevage (litières) , etc.

fibres: le chènevis (huile et graines issues de la partie périphérique de la tige) est utilisé dans l’alimentation (produits riches en protéines et oméga3), la cosmétique, le textile, plasturgie, etc.

Catégorie agricultureCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

avril 2019
L Ma Me J V S D
« mar    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+