Tag Archive | "Assises nationales de l’Énergie"

Retour vers le futur


Les 28, 29, 30 janvier se tiennent les 15es Assises nationales de l’énergie à
Dunkerque. Organisé en alternance par Grenoble-Alpes Métropole, la communauté
urbaine de Dunkerque et en partenariat avec l’Ademe, cet événement réunit chaque
année 1500 acteurs locaux spécialistes des questions environnementales. L’occasion
de revenir sur quelques mesures prises par la Métro pour lutter contre le
réchauffement climatique : réduire les émissions de gaz à effet de serre, diminuer les
consommations d’énergie, augmenter la part des énergies renouvelables.

Depuis plusieurs années la Métro s’est investie sur ces thèmes dont certains sont
innovants, comme le dispositif Mur/Mur. Destiné initialement à la rénovation
thermique des copropriétés privées, il s’étend à la rénovation acoustique pour
copropriétés les plus exposées, grâce au remplacement des menuiseries, la Métro et
l’Ademe, couvrant 80% de l’investissement.

Autre sujet crucial, l’air. C’est un des enjeux traité dans le cadre des 6 axes et des
63 actions du Plan Air Climat que la Métro a été la première à mettre en place en
France et dont le bilan 2007-2012 vient de paraître. Il s’agit de soutenir le
développement de transports innovants, comme l’i-ROAD de Toyota, véhicule
électrique du premier et dernier kilomètre, d’accompagner les changements de
comportements sur les déplacements ou les appareils de chauffage individuel au
bois. Aujourd’hui le bilan sur l’énergie est flatteur. Les objectifs du catalogue
Citergie, qui attribue un label européen si 50% sont atteints, ont été largement
dépassé. L’audit de 2012 atteste que 62% des buts sont réalisés et même 85% en
matière de transports.

En revanche, les améliorations concernent le patrimoine intercommunal et dans une
moindre mesure , les écogestes au sein des services de la Métro.

La Métro n’a pas de pétrole…

…mais elle a une autre ressource : le bois. 55% de sa surface est en effet composée
de fôrets. La cartographie de toutes les parcelles a commencé en 2013, le travail sur
la gestion et la valorisation de la filère également. D’autant que le 1er janvier 2015, la
métropole sera l’autorité en matière de chauffage urbain en lieu et place des
communes. Aujourd’hui la compagnie de chauffage utilise 70 000 tonnes par an de
bois pour son réseau et ce sont 100 000 tonnes qui l’alimenteront dans le futur.

Le défi des écoles à énergie positive

Après les familles à énergie positive, le défi des écoles à énergie positive rassemble
15 classes de l’agglomération qui concourent sur les économies d’énergie à réaliser
en période hivernale, avec un objectif de réduction de 8% de la consommation.
Les boites à outils
Elles visent à sensibiliser les 7 à 13 ans grâce au recensement de toutes les
structures pouvant aider les professionnels de l’animation en périscolaire à élaborer
des activités sur les questions environnementales.
La boite à outils air, climat et urbanisme intègre ces thèmes dans l’urbanisme.
Pour les communes, elle recommande des mesures pour intégrer les questions
environnementales dans les PLU. Elle propose aussi une méthode de pilotage et de
dialogue entre les urbanistes et les promoteurs lors de la délivrance du permis de
construire pour renforcer la qualité environnementale dans les projets de
construction.
Le futur se construit donc aujourd’hui et les projets sont nombreux. Parmi eux, le
projet de chaufferie bio masse sur la Presqu’île. Les gourmets ne sont pas en reste
avec la préparation d’un guide des saveurs regroupant les producteurs bio et/ou
locaux de la Métro et du pays voironnais. Enfin, l’étude sur la part des produits bio
et/ou locaux utilisés dans les cantines scolaires et dont les résultats seront connus
en juin.

LA metro jaune

Plus de détails sur
www.lametro.fr

Catégorie La MétroCommentaires fermés

14es Assises nationales de l’énergie : les territoires au cœur de la transition écologique


Cet évènement était consacré au thème de la transition énergétique. Objectif : échanger et débattre autour du rôle des collectivités territoriales face aux enjeux énergétiques et climatiques.

Initiées en 1999 par la Communauté urbaine de Dunkerque, les Assises sont devenues en quelques années le rendez-vous incontournable des acteurs de l’énergie, qu’ils soient élus, industriels, collectivités, associations, consommateurs, entreprises ou chercheurs.

Pendant trois jours, près de 1500 participants se sont retrouvés pour découvrir, débattre, échanger des idées, mais surtout des moyens et des outils. Au programme : 29 ateliers, 80 forums, des tables rondes et de nombreuses conférences. Cinq thèmes seront déclinés lors de plusieurs tribunes animées par des experts et des personnalités : renforcer les capacités d’action locale ; connaître les ressources, les flux et les contraintes de son territoire ; repenser la question financière ; inventer une nouvelle gouvernance locale et aménager son territoire pour réduire les consommations énergétiques.

Deux événements grand public étaient ouverts à tous :

- Après avoir arpenté et étudié l’Arctique depuis 30 ans, l’explorateur franco-canadien Bernard Voyer a dressé le bilan écologique, politique et humain de la situation environnementale actuelle et a donné les clés pour agir et innover.

- De nombreux élus ont échangé sur le rôle incontournable des collectivités territoriales et des citoyens dans la réussite de la transition énergétique nécessaire à une lutte efficace contre le changement climatique.
la métro

Catégorie La Métro, La Métro, énergiesCommentaires fermés

Les temps forts de la 14e édition des Assises nationales de l’Énergie


Du 29 au 31 janvier 2013, les acteurs locaux de l’énergie se retrouveront à Alpexpo pour découvrir,
apprendre, débattre et échanger des idées et des pratiques. Trois jours, très riches et ambitieux, avec de nombreux ateliers de travail et forums d’échanges, ainsi que plusieurs temps forts autour de tables rondes et de conférences avec des personnalités de renom.

Le premier jour, deux tables-rondes sur les smart-grid, l’une plus technologique, l’autre plus sociétale,
donneront le coup d’envoi de cette 14e édition et répondront à plusieurs interrogations : Les « smart »
technologies sauveront-elles le monde ? Est-ce l’outil nécessaire à un « pouvoir d’agir énergétique » qui
donnera plus de capacité d’action aux collectivités et même aux « citoyens énergétiques » ?

Le deuxième jour, plusieurs personnalités se succèderont lors de conférences très attendues.

Jean HAËNTJENS, urbaniste directeur du bureau d’études Urbatopie, reviendra sur le formidable enjeu que constituent les villes et l’urbanisme, pour construire la cité de demain, celle de l’après-pétrole : la ville frugale ou comment la contrainte énergétique peut être une formidable opportunité de se réinventer.

Éloi LAURENT, économiste et conseiller scientifique à l’OFCE (centre de recherche en économie de Sciences Po), animera une table-ronde sur le thème : « concilier signal prix, justice sociale et territoriale dans les politiques énergétiques ». Enfin, le Danemark sera pris en exemple, lors d’une conférence animée par Karen JOHANSEN GESLIN, chef de projets énergie et environnement à l’ambassade du Danemark. Elle s’attardera sur « la stratégie 100% renouvelables 2050 du Danemark » et confirmera la faisabilité des changements de structure énergétique mis en oeuvre dans son pays.

Les Assises de l’énergie se clôtureront le 31 janvier 2013 par plusieurs tables-rondes. L’une portera sur
le thème « énergie, emploi et développement durable » ou comment une approche énergétique
territoriale peut contribuer au redressement productif des PME et TPE, en présence notamment de
François LOOS, Président de l’ADEME.

L’autre laissera la place à des politiques qui s’exprimeront sur les pouvoirs à donner aux collectivités
territoriales pour réussir la transition énergétique avec la présence annoncée de Delphine Batho, ministre de l’écologie.
Autre événement phare du 31 janvier : la remise des labels Cit’ergie 2012, en présence de Delphine
BATHO, ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie (sous réserve) et de François
LOOS, Président de l’ADEME.

Porté par l’ADEME et ses partenaires, et s’adressant à toutes les collectivités (communes et intercommunalités) qui conduisent un Plan Climat Energie Territorial, le dispositif Cit’ergie permet de structurer les services et de faciliter la création d’une politique énergie-climat ainsi que la mise en oeuvre d’un plan d’actions.

Plusieurs collectivités seront récompensées lors de cette 14e édition des Assises nationales de l’Énergie, dont une qui, pour la première fois, recevra le label EEA gold.

Enfin, l’ADEME a travaillé sur des scénarios énergétiques réalistes et volontaristes pour 2025-2050 qui
serviront de conclusion et certainement de support au débat national sur la transition énergétique.

Deux événements grand public ouverts à tous :

(sans réservation et en accès gratuit)
Témoin privilégié de la beauté, mais également de la fragilité de la planète, Bernard VOYER, explorateur franco-canadien, donnera une conférence multimédia exceptionnelle le mardi 29 janvier à 20h30, à Alpexpo (salle Dauphine).
Après avoir arpenté et étudié l’Arctique depuis 30 ans, il dressera le bilan écologique, politique et humain de la situation environnementale actuelle, aidera le public à mieux comprendre les impacts de tout un chacun sur le
changement climatique et donnera les clés pour agir et innover.
Les habitants seront également invités à participer à la table-ronde politique du jeudi 31 janvier de 11h30 à 13h, à Alpexpo.
De nombreux élus français échangeront sur le rôle incontournable des collectivités territoriales et des citoyens dans la réussite de la transition énergétique nécessaire à une lutte efficace contre le changement climatique, exemples et démonstrations à l’appui.

Informations et inscription sur :
www.assises-energie.net
la métro

Catégorie La Métro, La Métro, énergiesCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

janvier 2021
L Ma Me J V S D
« déc    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+