Tag Archive | "Association Forêt Trièves-Beaumont-Matheysine"

AFTBM Alpes Sud Isère


L’assemblée générale de l’association Forêt Trièves Beaumont Matheysine aura lieu ce samedi 4 mars à Monestier de Clermont.

Elle débutera à la salle des Associations à partir de 9 heures.

A noter que AFTBM de l’Isère fête ses 35 ans.  C’est le premier groupement créé en Isère le 5 mars 1982
Il compte à ce jour 130 adhérents

Le président Patrick Chion invite tous les adhérents, propriétaires forestiers et bûcherons du territoire concerné à assister à cette rencontre ou, outre les rapports habituels sera présenté le travail fait sur le Tracabilité des bois et la valorisation des qualités mécaniques de ceux-ci.

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés

Piqure de rappel!


A l’assemblée générale de L’association Forêt Trièves Beaumont Matheysine, Henri Gras président de l’’Union des Groupements de développement forestier de l’Isère a fait une intervention remarquée.. Il s’agit d’une piqure de rappel a t-il annoncé en préambule.

Henri Gras avec à ses côtés Patrick Chion, président de l'AFTBM

Henri Gras avec à ses côtés Patrick Chion, président de l'AFTBM

Les groupements ont été crées vers 1983 à l’initiative du CRPF.
Aujourd’hui il y a 1600 adhérents répartis sur 8 groupements :
VALFOR (Nord ISERE) -  Apub-VALDAINE – BONNEVAUX CHAMBARAN-
VERCORS GS4M -BELLEDONNE—TRIEVES – TRUFFICULTEURS – CHARTREUSE
Ces Groupements se sont fédérés en une UNION des Groupements pour le développement Forestier en ISERE loi 1901 ( UGDFI ) il y a plus de 20 ans
Les groupements sont administrés par un Conseil d’administration. ils gèrent leurs impératifs sylvicoles.

L’ UGDFI est la représentante de tous les propriétaires forestiers privés du Département.
Elle est composée de tous les présidents et des membres des Conseils d’administration de chaque groupement.

Notre journal Sylve38, qui paraît 4 fois par ans est suspendu, ceci afin de nous permettre de faire une nouvelle mouture qui devrait être plus attractive. Il sera édité en octobre..
Depuis ce début d’année 2016, on note un regain d’activité et une participation très importante à vos assemblées Générales.
Les ASLGF vont bien (même si le manque de techniciens est flagrant.)
Votre Groupement, l’AFTBM, à l’initiative de votre Président progresse, avec 700 ha, grâce aussi à son conseil d’administration.. »

Henri Gras est satisfait de noter que « Les relations avec nos nouveaux élus départementaux se passent bien, dans un esprit constructif »

Et de poursuivre « Notre assureur AVIVA nous conserve son soutient avec une cotisation de 0,18 centimes l’Ha.
Travaillons avec encore plus d’ardeur dans nos forêts, restons unis, soudés, bien regroupés ce sera notre force.
La dispersion ne peut être efficace. Laissons de côté les divergences d’appréciations qui parfois se font jour. Notre seul et unique préoccupation c’est l’avenir de l’amont, donc de notre patrimoine.

Il n’y a pas de petits propriétaires forestiers ni de gros ou très gros propriétaires forestiers privés, mais un ensemble inséparable.
Ce qui, vous le comprendrez représente la forêt Française dans toute sa diversité.


Nous travaillons avec des partenaires (associations) qui sont de plus en plus nombreux et je comprends que vous vous perdiez un peu, voire beaucoup avec tous ces sigles.. moi-même qui les emploie, j’ai parfois de la difficulté.
Exemple : FRANSYLVA rassemble aujourd’hui, tous les Présidents départementaux des syndicats de propriétaires forestiers privés adhérents par l’intermédiaire des groupements ou adhérents directs des syndicats (pour nous l’Isère UFP38 )
Nous devons avoir un syndicat fort pour qu’il nous représente ,pour nous défendre auprès des Collectivités territoriales etc. »

Henri Gras a enfin rappelé qu’il fallait penser gestion durable de la forêt en adhérant à la démarche PEFC. »

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés

AFTBM: une AG très instructive!


L’assemblée générale de l’Association Forêt Trièves-Beaumont- Matheysine s’est déroulé à Monestier de Clermont. Placée sous la présidence de Patrick Chion elle a abordé plusieurs thèmes d’actualité qui a rendu cette assemblée générale très instructive..

AFTBM

Patrick Chion a présenté les axes forts de l’activité de l’AFTBM en 2013.

Présence à la fête du bleu à Gresse en Vercors, journée de l’innovation fin novembre à Clelles, reprise de l’activité plaquettes forestières au pôle bois de St Michel les Portes par l’entreprise Pellissard…et surtout la création d’une Association syndicale libre de gestion forestière. ASGLF officialisée le 13 septembre 2013 à St Martin de Clelles.

Le président Jean Bernard a rappelé que les ASLGF ont pour mission d’assurer une gestion économique, patrimoniale, départementale des parcelles qui lui sont confiées.

L’ ASLGF est donc une association qui regroupe des parcelles de forêt en délégation de gestion pour une durée limitée ( 5 ans dans le cas du sud Isère).

Il n’y a bien sûr pas aliénation de la propriété. L’ASLGF offre l’accès à des compétences professionnelles, elle bénéficie de par l’étendue des surfaces gérées d’un poids économique et d’une force de négociation vis à vis de l’aval. Les ASLGF sont également en totale cohérence avec la politique forestière de l’Etat et des collectivités.

Il en est ressorti des débats que les petits propriétaires, en très grande majorité, ont tout intérêt à adhérer à une ASLGF. Celle d’alpes sud Isère compte à ce jour une trentaine d’adhérents pour 300 hectares. L’idéal: avoir en gestion entre  1500 et 2000 hectares afin de pouvoir embaucher un technicien forestier…

Autre moment fort et très débattu: la CVO…

La CVO ques-à-quo ? serait-on de dire de façon triviale.. Il s’agit d’une cotisation volontaire obligatoire…

Cette cotisation volontaire obligatoire, certains dont Antoine Pupier croyaient à « une arnaque » est une participation financière due à chaque étape de la transformation du bois. Mise en place par l’interprofession, elle s’impose donc à tous les acteurs de la filière bois, propriétaires compris. Ceux ci versent une contribution qui dépend de leur chiffre d’affaires.

Il existe à l’heure actuelle des problèmes de disfonctionnement, d’informations.. Une chose est certaine, elle est due et en cas de son non paiement, le créancier risque des poursuites… Par contre il a bien été spécifié que la CVO n’est due que si il y a eu dans l’année un chiffre d’affaires.

Inutile de dire que la CVO a fait réagir la salle..

Un conseil: vous être propriétaire forestier en Sud Isère, adhérez à l’ASLGF sud Isère… Celle ci se chargera des déclarations CVO qui sont à faire chaque année par le propriétaire forestier…

La qualification mécanique des bois est très importante et doit se développer.. Actuellement les constructeurs de charpentes en bois utilisent des bois non qualifiés mécaniquement, ce qui les oblige à surdimensionner leur structure, à utiliser trop de bois.. autre remarque: la résistance mécanique n’est pas constante pour un lot de bois. Le tri mécanique est LA solution pour éliminer les bois qui déclassent les lots. et éviter une nouvelle fois une surconsommation de bois.

La qualification mécanique du bois permet une économie de bois possible de 20% au minima. Le chiffre de 40% d’économie n’est pas utopique…

Il était temps de faire place aux interventions dont celles d’Henri gras, président de l’UGDFI et de charles Galvin, conseiller général en charge de la forêt.. A voir par ailleurs..

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés

Association Forêt Trièves-Beaumont-Matheysine: des actions tous azimuts


Très dense assemblée générale de l’Association Forêt Trièves-Beaumont-Matheysine présidée par Patrick Chion. Cette association regroupe près de 200 adhérents et ils étaient nombreux à Mens pour cette importante rencontre pour l’activité forêt en sud Isère.

A la tribune on reconnaît Bertrand de Germiny, Patrick Chion, président de ltAFTBM; Charles Galvin vice président du Conseil Général, Henri Gras président de l'UGDFI et Jean Bernard président de Bois des Alpes

A la tribune on reconnaît Bertrand de Germiny président de Valfor, Patrick Chion président de l'AFTBM; Charles Galvin vice président du Conseil Général, Henri Gras président de l'UGDFI et Jean Bernard président de Bois des Alpes

Patrick Chion a rappelé que son groupement a beaucoup travaillé sur la traçabilité et la valorisation des bois locaux. 3 une étude a été lancée et s’est poursuivie par la mise en place d’un comité de pilotage qui a réuni les propriétaires forestiers mais aussi les élus, bûcherons, experts forestiers, scieurs, architectes…

Il faut retenir que la traçabilité  » n’est pas une fin en soi mais indique que le but visé est de vraiment qualifier les bois locaux pour leur trouver une plus-value dont les propriétaires forestiers ont bien besoin…La traçabilité a donc pour objectif d’engager un processus de valorisation du bois tant sur le plan technique que sur le plan économique. ».

Pour ce il a été décidé de mettre en place des échanges fréquents entre les différents partenaires.

On retiendra que cette réflexion a pu être menée grâce à un travail important fourni par Marine Macé-Nanteuil. Elle a réalisé un dossier complet sur la valorisation et la traçabilité des bois locaux.

Voir les articles mis en ligne sur sillon38:

Alpes sud Isère: une étude sur la filière bois

Forêt Alpes sud Isère: faire concorder l’offre et la demande

Patrick Chion a indiqué également que la triomatic mobile est installée sur la plateforme de St Michel les Portes et qu’une réflexion sur la création d’une Association syndicale libre de gestion forestière est lancée.

Bertrand de Germiny, président du groupement Valfor en a profité pour présenter le projet d’ASLGF en nord-Isère. Il a souligné que cette structure est  tout à fait complémentaire des  actions des groupements en place et permet aux propriétaires de voir leurs forêts gérées durablement.

Jean Bernard président de « Bois des Alpes » a présenté cette certification qui est en pleine expansion. Plusieurs projets ou Bois des Alpes a été sollicité prennent forme,  » plus d’une vingtaine en Rhône-Alpes et Paca »  et nous sommes heureux que la toute nouvelle maison du territoire construite ici à Mens aura des éléments certifiés « bois des Alpes ».

On retiendra enfin que l’AFTBM aura une très forte activité en 2013 et que nous seront heureux de sa présence à la fête de la forêt de montagne, les 21-22-23 juin à Vaujany; à la fête du Bleu les 10 et 11 août 2013 à Gresse-en-Vercors

Voir également notre article : AG de l’AFTBM: des interventions très instructives

AFTBM


Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés

AG de l’AFTBM: des interventions très instructives


Patrick Chion, président de l'AFTBM dirige les débats avec à ses côtés Charles Galvin, vice président du Conseil Général et Henri Gras président de l'UGDFI

Patrick Chion, président de l'AFTBM dirige les débats avec à ses côtés Charles Galvin, vice président du Conseil Général et Henri Gras président de l'UGDFI

Parmi les différentes interventions qui se sont succédées lors de l’assemblée générale de l’Association Forêt Trièves-Beaumont-Matheysine nous avons retenu en particulier celle de Henri Gras, président de l’Union des Groupements de développement forestier en Isère.

Celui ci a rappelé  l’importance pour les propriétaires forestiers d’adhérer à des structures telles que les groupements forestiers, au syndicat des forestiers de l’Isère.  » Ceux ci sont complémentaires dans leurs actions et vous offrent des services qui vont bien au delà du coût de leur cotisation… »

Il a également motivé la salle  » à l’impérative démarche d’adhérer à la certification PEFC. Celle ci devient un passage obligé pour vendre ses bois. Ne pas souscrire à cette démarche est une grave erreur. » Il a également lancé un appel aux propriétaires  » qui ont des cheveux blancs  » afin qu’ils lèguent leurs forêts à leurs enfants, petits enfants,  » ceci de façon intelligente, à savoir sans diviser les parcelles… »

Propos confirmés par le président du syndicat forestier de l’Isère Bruno de Quinsonas.  » Vous souhaitez que votre forêt vive: regroupez vous, ne restez pas seuls » a t-il dit en substance. Il a rappelé les batailles gagnées par le syndicat national: « au niveau de la TVA par exemple ». Il a enfin lancé, sous forme de boutade un appel à l’adhésion à PEFC  » si vous ne voulez pas vendre vos bois: n’adhérez pas à PEFC!!! »

Il a été rappelé que les pays asiatiques, la Chine en particulier voient leurs surfaces certifiées PEFC en pleine expansion…

Charles Galvin, vice président du Conseil Général, en charge de la forêt a indiqué que « l’Isère est un département forestier avec 1/3 de sa superficie couverte de forêts… Le conseil général a donc logiquement inclus la forêt et la filière bois dans ses compétences.  »

Il a informé la salle que les restrictions budgétaires frappent le département,  » le budget du conseil général est en baisse globale de 15%. Cela ne doit pas nous empêcher d’être offensifs. Il s’agit de mieux travailler, de faire des choix. Voilà pourquoi j’ai décidé de réunir l’ensemble des acteurs de la filière afin de définir les priorités. Sur certaines actions, on doit trouver les moyens d’additionner les financements, qu’ils soient locaux mais aussi de la région, de l’Etat, de l’Europe… « 

Il a confirmé que le département va avoir une action forte en direction des scieries et des entreprises de 2ème transformation. « Oui nous devons maintenir sur l’ensemble de notre département des outils de transformation de qualité, modernes, qui puissent répondre aux attentes. Ils sont également sources d’emplois non délocalisables… »

Il a  rappelé le rôle des chartes forestières de territoire « qui sont un outil indispensable. Elles permettent de prendre en compte les intérêts aussi divergents que ceux des propriétaires, chasseurs, ramasseurs de champignons… « 

AFTBM

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2019
L Ma Me J V S D
« sept    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+