Tag Archive | "Bièvre"

Chantiers éco-volontaire de nettoyage de dépôts d’ordures au Grand Lemps et à Colombe


Vendredi 14 et samedi 15 février 2014, l’association de protection de la nature Le Pic Vert organise deux chantiers éco-volontaires de nettoyage de dépôts d’ordures, sur les communes du Grand Lemps et Colombe (38).

Vendredi 14 février à 14h, les bénévoles  enlèveront  les déchets présents sur le site du Gros Mollard à Colombe. RDV à 14h chemin du lierre à Rives sur le parking de la réserve du Pic Vert en plaine de Bièvre, près de l’ancienne carrière CARBIEV (voir plan).

Samedi 15 février à 9h, nettoyage de l’ancienne décharge du Grand Lemps dont le Pic Vert a obtenu la gestion en 2013, mais aussi à l’installation de quelques aménagements pour la faune. RDV sur le site de l’ancienne décharge du Grand Lemps le long de la voie ferrée, chemin de la croix Jean Brillant (voir plan).

Matériel à prévoir pour les volontaires : bonnes chaussures,  gants,  sacs poubelles,  seaux,  sécateurs

Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter :

Le Pic Vert

24, place de la Mairie

38140 Réaumont

04 76 91 34 33

contact@lepicvert.asso.fr

Catégorie déchets, environnementCommentaires fermés

Equibièvre: pratique de l’attelage équestre pour tous


Le projet Equibièvre a été inauguré dernièrement  en présence de Yannick Belle, vice-président chargé de la jeunesse et des sports, de Christian Nucci,vice-président chargé du développement des territoires, en partenariat avec le Syndicat mixte du pays de Bièvre-Valloire et Isère cheval vert.

L’attelage équestre pour tous

Equibièvre permet de développer la pratique de l’attelage équestre dans la Bièvre de façon accessible, notamment aux personnes âgées et aux personnes handicapées.

Equibièvre propose une offre unique de balades et de circuits aux familles, aux centres spécialisés, aux maisons de retraite mais aussi aux sportifs grâce à la variété de ses itinéraires.

Des attelages adaptés aux fauteuils roulants et aux personnes à mobilité réduite sont disponibles.
100 km de circuits adaptés et équipés

Le Département a également équipé 3 circuits (d’une longueur de 100 km) de haltes adaptées aux besoins des personnes à mobilité réduite et pourvues de toilettes et de tables de pique-nique accessibles.

Parcours 1 – Echappée en pleine nature (13km).

Parcours 2 – Sur les pas des grands personnages (18 km).

Parcours 3 – Escapade médiévale entre coteaux et collines (20 km).

Un guide à télécharger

Une plaquettes de présentation (tarifs, descriptif des circuits, adresses des centres équestres, carte…)est disponible auprès des collectivités locales, des maisons de retraite.

Elle est TELECHARGEABLE en cliquant ici:
- Equibièvre, l’attelage en Bièvre-Valloire.
Equibièvre
L’association, créée en janvier 2013 pour dynamiser les activités équestres en Bièvre-Valloire et pour les rendre accessibles à tous les publics, réunit 5 centres équestres.
  • Les attelages de la Bièvre. Saint-Hilaire-de-la-Côte.
  • Centre équestre de faramans. les millières 440 chemin de l’étang. Faramans
  • Centre équestre la licorne bleue, 961 chemin de la feugère. Pisieu.
  • La ferme équestre des chevaliers. Penol.
  • Haras du brin d’amour. Viriville.
Plus d’infos
Equibièvre, 04 74 54 70 42

Catégorie loisirs/détente, natureCommentaires fermés

A la découverte de la réserve de biodiversité du Pic Vert en Bièvre


L’association de protection de la nature Le Pic Vert, membre de la FRAPNA et qui regroupe près de 600 adhérents, gère actuellement 12 hectares d’une ancienne carrière et de terrains situés le long de l’Axe de Bièvre, sur les communes de Rives, Colombe et Beaucroissant (38) dans la plaine de Bièvre.

Dans cet espace dégradé Le Pic Vert a planté 1400 arbres et arbustes, créé 12 plans d’eau, construit 3 observatoires pour la faune ouverts au public, et posé 40 nichoirs.

Voir sur le site : http://www.lepicvert.asso.fr/110/lassociationrefuges-de-biodiversite/reserve-de-la-plaine-de-bievre.

Grâce à ces travaux réalisés par des dizaines de bénévoles de l’association, le site restauré est aujourd’hui fréquenté par 129 espèces d’oiseaux, 22 de mammifères et 13 de reptiles amphibiens.

Ainsi on peut aujourd’hui observer, guêpiers d’Europe, hirondelles de rivage, lièvres, busards cendrés et St Martin, dans un espace naturel protégé, non chassé.

Le Pic Vert organise le mercredi 7 août 2013 à 14h devant la gare de Rives (38) une visite guidée de la réserve de biodiversité de la plaine de Bièvre (sous réserve de conditions météorologiques favorables).

Matériel conseillé : chapeau, bonnes chaussures, jumelles, appareil photo, gourde avec boisson. Durée prévisionnelle : 3h.

Tarif : gratuit pour les adhérents du Pic Vert et les mineurs, 3 € pour les personnes extérieures.

Inscription obligatoire au 04 76 91 34 33 avant mardi 6/08 à 17H.

Renseignements : Association Le Pic Vert – 24 place de la Mairie 38140 REAUMONT,

téléphone au 04 76 91 34 33 ou courriel : contact@lepicvert.asso.fr

www.lepicvert.asso.fr

Catégorie environnement, natureCommentaires fermés

Transport aérien : la desserte alpine hivernale ne faiblit pas


Les Journées d’études de l’ALFA-ACI (Aéroports de langue française associés à Airport Council international) se tiennent pour deux jours (11 et 12 mars) au centre de congrès WTC de Grenoble. C’est l’aéroport de Grenoble-Isère qui est l’hôte de cette 20e édition, rendez-vous annuel des dirigeants des aéroports francophones. Deux cents personnes y participent. Marc Baietto, premier vice-président du CG38, participait à l’ouverture de ces Journées.

Alfa-ACI

De gauche à droite Francis Latarjet, secrétaire général ALFA-ACI, Jean-Michel Vernhes, président d'ALFA-ACI, Nicolas Notebaert, président de Vinci Airports, Jean-Jacques Tirquit, directeur général de l'aéroport Grenoble-Isère

« L’ALFA-ACI, créée il y a 20 ans, regroupe 70 aéroports francophones. 45 sont représentés à ces Journées d’études dont celui du Togo. C’est l’occasion d’évoquer entre nous les questions au cœur du métier, à savoir la sûreté, la sécurité mais aussi la qualité des services et le développement durable », explique Jean-Michel Vernhes, président ALFA-ACI, directeur de l’aéroport de Toulouse.

Si l’année 2009 accuse un recul de trafic marqué pour les aéroports, dans leur ensemble, il semble que la desserte alpine (Genève, Lyon, Grenoble, Chambéry,) résiste bien à la crise grâce à la fidélité de la clientèle (venant notamment de Grande-Bretagne et de Russie) pour les stations de sports d’hiver des Alpes.

« Malgré la crise, nous n’avons rien vu disparaître, souligne Nicolas Notebaert, président Vinci Airports, qui gère, entre autres, l’aéroport de Grenoble-Isère (1). « Les charters, les low-cost n’ont abandonné aucune ligne. Les Alpes françaises ont un potentiel qui a besoin pour sa desserte des quatre plateformes. Il faut voir l’ affluence dans ces aéroports les samedis d’hiver, entre décembre et mars, pour s’en convaincre ».

Il est à noter, au passage, qu’en dépit des alertes météo déclenchées cet hiver dans notre région, l’aéroport de Grenoble-Isère a pu poursuivre son activité sans interruption. Ce qui démontre que la plaine de la Bièvre est un site idéal pour cette plateforme qui figure à la sixième place dans le Top 20 des évolutions de trafic (2).

Nicolas Notebaert reconnaît toutefois que le potentiel touristique de la région doit être mieux utilisé en période estivale. Jean-Jacques Tirquit, directeur général de l’aéroport de Grenoble-Isère fonde beaucoup d’espoirs dans le futur Center Parcs de Pierre & Vacances, à Roybon, dont la première tranche devrait être ouverte au public au printemps 2013.

Quant à l’apparition de scanners corporels dans les aéroports d’ALFA-ACI, c’est une hypothèse qui est encore en débat, peut-être au cœur de ces deux journées d’études : « La question du financement est essentielle, remarque Jean-Michel Vernhes. Car en fin de compte, c’est le passager qui payera ces appareils. Il y a aussi , à mon avis, deux conditions à respecter : d’abord que les règles mises en place soient communes à tous les aéroports, ensuite qu’elles ne perturbent pas le fonctionnement de nos plateformes et par voie de conséquence du trafic aérien ».

………………………………………..

(1) L’aéroport de Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs est propriété du CG38. La gestion en a été confiée à Vinci Airports depuis 2004. L’entreprise assure l’intégralité des services de l’aéroport.

(2) source ACI. Cumul 2001-2009. L’aéroport Grenoble-Isère est crédité de 414 346 passagers et d’une évolution de 3,5%.

Catégorie tourisme, transportCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2019
L Ma Me J V S D
« août    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+